Skip to content

Categories:

Tarte aux poireaux, pâte à la noix de cajou

Pour la pâte

Mixer:

  • 240g de farine bise (T 80)
  • 1 c. à soupe de germe de blé
  • 85g de purée de cajou
  • 1/2 c. à café de sel

Quand le mélange est bien sableux, ajouter un peu d’eau froide, petit à petit, jusqu’à ce qu’une boule se forme.

Etaler aussitôt, en foncer un moule à tarte et réserver au réfrigérateur.

Pour la garniture

Faire fondre 4 beaux poireaux lavés et émincés saupoudrés de sel dans 1 c. à café d’huile d’olive.

Quand ils sont cuits, en mixer la moitié avec 200g de tofu soyeux (ou de la crème fraîche épaisse), 1.5 c. à soupe de purée de noix de cajou, 2 tours de moulin à poivre. Vérifier l’assaisonnement en sel, ajouter une pointe de piment si l’on aime.

Sur le fond de tarte, répartir la moitié de poireaux fondus restante, recouvrir du mélange mixé poireaux/tofu et enfourner 38 minutes à 180°.

J’ai servi cette tarte avec un peu de chou-rouge finement émincé et assaisonné de vinaigre de cidre et huile de noix. Mr Makanai a décoré avec des pignons de pin grillés.

Tout le monde a aimé, y compris les filles pourtant généralement peu friandes de poireaux.

Print Friendly

Posted in Légumes, Sans lait, Tartes salées.

Tagged with , , , .


6 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.

  1. Tiuscha says

    >Sympa, la pâte au acjou, je goûterais bien !

  2. mayacook says

    très séduisante cette pâte!

  3. auré says

    Je pense que cette pâte va me palire! A essayer très vite!

  4. Jane says

    T’es allée trop vite pour moi, là. Il faut que je regarde toutes tes recettes. Elles ont l’air très chouettes et différentes. Merci pour les idées.

  5. Vanessa says

    Je suis encore chez toi, je viens de terminer ma pâte et vais mixer mes poireaux et mon tofu soyeux… je suis arrivée jusqu’à ton blog par cette recette (en cours pour ce soir)… et dire que les chéchés passe aussi par là…

  6. Vanessa says

    J’ai rajouté un soupçon de shoyu et il a été dévoré avec grand plaisir… une pâte qui change et une façon très douce de manger du poireau, à refaire assurément.



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.