Skip to content

Categories:

Cake aux fruits confits, sans beurre

Ce n’est pas une nouvelle: je n’apprécie pas plus que ça le goût du beurre dans la pâtisserie.

Evidemment, il y a quelques exceptions (certains sablés à la vanille, achetés à Cancale l’été dernier; une bonne pâte feuilletée sur un lit de pommes caramélisées dans le beurre 1/2 sel et le sucre, pour une Tatin parfaite…). Mais lorsque Mr Makanai, voyant le kilo de fruits confits que j’ai rapporté vendredi de ma balade parisienne, m’a suggéré de lui préparer « un cake, tu sais, un VRAI, avec ce goût-là, tu vois? », je me suis dit in petto « oui, je vois, mais je le ferai sans beurre! »

Ce qui fut fait lundi, et sera refait à l’avenir car ce cake sans aucun produit laitier a conquis Mr Makanai (et notre demoiselle Bérénice qui en aime les « raisins bleus », alias, pour les adultes sans poésie, des morceaux d’angélique … verte!).

Les ingrédients

  • 100 g de raisins secs
  • une tasse de thé fort
  • 2 c. à café de rhum
  • 3 oeufs
  • 110 g de sucre muscovado (canne complet)
  • 55 g de purée d’amandes blanches
  • 40 g d’huile neutre
  • 50 g de crème végétale
  • 120 g de fruits confits mélangés (melon, bigarreaux, angélique, orange)
  • 190 g de farine T 65
  • 60 g de farine d’épeautre complète
  • 1 pincée de sel
  • 1 c. à café (5 g) de poudre à lever (sans phosphates de préférence)

La recette

  1. (1 à 2 heures avant si possible) Mettre les raisins à gonfler dans le thé bien chaud parfumé de rhum.
  2. Fouetter les oeufs avec la purée d’amandes, l’huile, le sucre et la crème végétale (tiédie).
  3. Ajouter les farines, le sel, la levure et mélanger sans excès.
  4. Incorporer les raisins égouttés et les fruits confits.
  5. Verser dans un moule bien graissé ou revêtu de papier sulfurisé.
  6. Cuire une heure environ à 160°C.
    (En réalité, je l’ai fait cuire 35 min à 180° puis 20 min à 160° mais je pense que toute la cuisson à 160° serait encore mieux -et plus simple).
  7. Laisser refroidir. Au besoin, envelopper dans du film plastique pour le conserver.

Les petits +

  • Les fruits confits viennent de la célèbre boutique G.Detou, rue Tiquetonne, dans le 1er arrondissement de Paris 1er. Ils sont très bons et d’un prix raisonnable (autour de 13 €/kilo). Rien à voir avec les morceaux de rave colorés que l’on trouve (à prix d’or d’ailleurs) en supermarché classique. Et incomparablement plus jolis (et bien moins chers aussi) que le mélange de fruits confits bio disponible dans mon Biocoop, mélange savoureux et qui a le mérite d’être bio mais qui est vraiment d’un vilain marron uniforme.
  • Choisir des fruits confits sans colorants artificiels, et si possible sans conservateurs non plus.
Print Friendly

Posted in Gâteaux, Sans lait, Végétarien.


5 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.

  1. labas says

    hmm il a l’air bien bon! tout comme toi je rafolle pas de beurre dans les gateaux

  2. Anonymous says

    Il se trouve que de mélanger les farines avec les fruits confits sur un papier sulfurisé ou non avant de les mélanger avec le mélange oeufs etc… est une bonne idée. Il aide en principe les fruits à ne pas retomber au fond du moule.
    J’ai testé plusieurs fois et c’est vrai.
    Ta tante AC

  3. Jane says

    Je vais être pénible mais les fruits confits, ils ne sont pas remplis de conservateurs, colorants etc? C’est pour ça que je ne fais jamais de cake aux fruits comme ça. Sinon ta recette a l’air plus que délicieux et je veux bien essayer si je peux trouver des fruits naturels.

  4. diane says

    recette très intéressante pour moi qui ne suis pas fana du beurre!

  5. Florence says

    Labas et Diane, ça me fait plaisir de lire que vous n’êtes pas non plus fan de beurre, parce qu’on a souvent tendance en France à ne jurer que par la pâtisserie pur beurre, et c’est bien dommage, il existe tant d’autres types de saveurs intéressantes.

    AC, tu as parfaitement raison pour le mélange des fruits confits dans la farine avant de les incorporer au mélange du gâteau. J’y ai pensé un instant juste avant de plonger les fuits colorés dans le bol et pfuit, j’ai eu la flemme, j’avoue!

    Jane, oui il y a PLEIN de CONSERVATEURS autorisés par l’UE mais probablement détestables et aussi PLEIN de colorants (il paraît même que les bigarreaux, par ex, sont décolorés puis RECOLORES, et je le savais AVANT d’acheter non pas 1 micro boîte de fruits confits mais carrément 1 kilo de ces horreurs…). Je sais tout ça, Jane, mais J’AIME ces fruits confits, et comme à la maison on ne mange quasi rien avec des horreurs chimiques (il faudrait que je précise quand les ingrédients ne sont pas bio, dans mes recettes, ça irait très vite!), je m’autorise à les utiliser de temps à autre avec un grand plaisir, et sans aucune culpabilité.



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.