Skip to content

Categories:

Vérifions nos oeufs et tarte aux épinards frais

 

Edit février 2012 : un billet actualisé et bien plus complet sur les oeufs est désormais en ligne ici

 

Marie-Claire du beau et talentueux blog Du miel et du sel, a publié récemment un billet sur les oeufs en France.

Elle nous rappelle que tous les oeufs vendus en France doivent être marqués, et que ce marquage commence par un chiffre allant de 0 à 3 qui nous indique les conditions d’élevage des poules qui les ont pondus.

Chiffre 0 = oeuf bio, pondu par une poule issue de l’agriculture biologique, dont la nourriture est à 90% minimum bio. Cette poule-là a un espace pour se promener en plein air, et quand elle est enfermée, elle l’est avec un nombre limité de consoeurs, chacune bénéficiant d’un espace assez vaste. Sur les boîtes contenant ces oeufs, la mention « œufs de poules élevées en plein air » figure ainsi que le logo « AB » caractérisant l’agriculture biologique.

Chiffre 1 = oeuf de poule élevée en plein air. Ces oeufs sont pondus par des poules qui profitent de 4 m² chacune, au minimum, d’espace en plein air dans la journée. Cet espace est en majeure partie recouvert de végétation. Sur les boîtes, on trouvera la mention « œufs de poules élevées en plein air ». Les oeufs Label Rouge sont des oeufs de cette sorte.

Chiffre 2 = oeuf de poule élevée au sol -c’est-à-dire pas en cage- mais sans accès à l’extérieur. Pas de cages mais les poules restent exclusivement à l’intérieur des bâtiments dans lesquels elles cohabitent en masse (9 au m²), donc à éviter. Sur la boîte, on doit trouver la mention « œufs de poules élevées au sol ».

Chiffre 3 = oeuf de poule élevée en cage, en masse, sans accès à l’extérieur. Et là, je ne peux que prendre position et je dis NON à ces oeufs! Ils proviennent de poules qui sont de 4-5 à 60 par cage, chacune bénéficiant en tout et pour tout et pour toute sa vie d’une surface équivalente à celle d’une feuille de papier A4. Les nids sont articifiels, les poules ont un coin litière, elles pondent mais n’ont pas une once d’espace ou de liberté, et souffrent de stress, de fractures…
Sur les boîtes contenant ces oeufs, en tout petit, on trouvera « oeufs de poule élevées en cage ».
Ces oeufs marqués par un 3 représenteraient 87% de la production française!

Et ils sont communément vendus sur les marchés ou dans les boutiques d’allure fermière, sans emballage, joliment alignés sur des supports de carton gris posés les uns sur les autres… Le chaland est alors persuadé qu’il achète là des oeufs de poules ayant joyeusement gambadé avant de se faire un petit nid douillet… Facile de fantasmer et de s’imaginer acheter un oeuf récolté à la main par une fermière bienveillante, « à l’ancienne », quand on voit des douzaines d’oeufs non emballés, donc apparemment non industriels, non?

En, tout cas, moi, je me suis bien fait avoir, et j’en suis encore, 15 jours plus tard, furieuse et remontée contre le fromager de mon marché préféré. Je lui achetais régulièrement des oeufs, fort bons d’ailleurs, lorsque j’étais à court d’oeufs bio, et jamais je n’ai pensé que j’achetais alors des oeufs de poules agglutinées les unes aux autres dans des cages minuscules, des oeufs totalement industrialisés et artificiels, en un sens. Mais j’ai lu le billet de Marie-Claire, puis je suis allée voir ce qui était écrit sur les oeufs qui trônaient dans mon frigo, et depuis je ne décolère pas… (en plus, ledit fromager, interrogé la semaine dernière, a semblé trouver ma réaction stupide et s’est presque mis en colère contre moi, m’assurant que les poules en question étaient élevées en plein air, qu’il les avait vues de ses yeux vues, et que ma pauvre dame (pas dit, mais ce fut tout comme), « c’est fini le temps des oeufs vendus à l’unité par une petite grand-mère qui élève quelques poules » (sic). Ben, mon pauvre monsieur, vous avez perdu une bonne cliente pour vos oeufs et votre fromage… Faut pas de moquer du monde, quand même, non?

De plus, pour camoufler les conditions d’élevage de leurs poules pondeuses, les insdustriels marquent en énorme sur leurs boîtes, lorsqu’ils le peuvent, Cat. A. On croit, spontanément, que cette précision nous garantit des oeufs de la meilleure qualité possible. Pfff, ça veut simplement dire que ces oeufs sont frais! Euh, c’est pas la moindre des choses, quand même?!!! (pour plus de précisions, voir la législation en vigueur, sur le site de la DGCCRF, très instructif)

Vous voulez en savoir plus? Allez-donc faire un tour sur le site oeuf.org : vous aurez tous les éléments pour choisir vos prochaines boîtes d’oeufs en connaissance de cause! Et pour apprendre en images (j’aime celui de l’étiquettage des oeufs, notamment), je vous invite à cliquer . Et puis je ne peux pas oublier cet excellent billet d’Anne auteure bien connue de Blogbio.

Certains grands groupes, pas bio pour un sou, a priori, ont pris des engagements qui vont dans le bon sens : clic ici

Bon, et la tarte aux épinards frais? La voici.

 

Cette tarte est basique : une pâte à tarte brisée maison (farines + 50% du poids des farines en beurre), une fondue d’épinards tout frais, quelques oeufs (marqués 0 ou 1, bien sûr!!) et un peu de crème (végétale ou non).

Elle n’est pas légère, légère, certes, mais il suffira de ne pas en manger une trop grosse part. Ceci dit, si l’un de vos enfants en redemande, comme Héloïse, ma fille aînée un chouïa difficile à table, et généralement anti-épinards, l’a fait, je serai assez d’avis de lui répondre « mais bien sûr, mon coeur, avec plaisir! », pas vous?!

Les ingrédients

  • 250g de farine (j’ai utilisé 200g de T65 et 50 g de farine de gaudes), éventuellement sans gluten
  • 125g de beurre (soit 50% du poids de la farine) ou de margarine bio non hydrogénée, voire d’huile de palme bio
  • 1 pincée de sel
  • Un peu d’eau
  • 800g environ de très beaux épinards frais, bien verts et brillants
  • 1 c. à café d’huile d’olive (facultatif)
  • 4 oeufs (dont la coquille sera marquée 0FR s’ils sont bio ou 1FR!)
  • 20 cl de crème (animale ou végétale)
  • sel, poivre

La recette

  1. Sablez farine, pincée de sel et beurre bien froid coupé en petits morceaux, jusqu’à obtention d’une semoule fine (je le fais systématiquement au robot mixeur). Ajouter un peu d’eau peu à peu jusqu’à ce que la pâte forme boule. Envelopper de film plastique et laisser reposer un peu.
  2. Equeuter les épinards (leurs queues sont en effet parfois un peu dures, voire filandreuses, et on ne veut que du fondant) puis les laver soigneusement. Les égoutter.
  3. Faire chauffer l’huile d’olive dans une sauteuse (facultatif). Ajouter les épinards dans la sauteuse bien chaude, saler un peu (cela libère l’eau des épinards et en facilite la « tombée » sans avoir à ajouter de matière grasse). Quand les épinards sont « tombés », éteindre le feu et réserver.
  4. Etaler la pâte à tarte, en foncer un moule, la piquer avec une fourchette.
  5. Allumer le four à 220°C.
  6. Dans un bol, fouetter les oeufs, la crème et du poivre.
  7. Répartir les épinards sur le fond de pâte à tarte, verser dessus le mélange oeufs et crème. Enfourner pour 30 minutes environ, jusqu’à ce que les bords de pâte à tarte comme le dessus de la tarte elle-même soient bien dorés.
  8. Servir bien chaud (mais j’en ai mangé froid le lendemain et j’ai bien aimé aussi!)

Les petits +

  • Faire fondre 1 ou 2 échalotes hachées avant d’ajouter les épinards dans la sauteuse (j’ai longtemps évité de le faire pour les enfants car du vert dans l’assiette + quelque chose qui ressemble à de l’oignon = « C’est quoi, ça » dit d’un ton qui coupe l’appétit de la tablée… Mais en fait, à force d’y être « exposées », mes filles mangent volontiers de tout (ou presque!), désormais.
  • Supprimer 1 oeuf et le remplacer par des petits morceaux de chèvre frais.
  • Faire une pâte à tarte comme celle de Laurence Salomon, c’est excellent aussi, et nettement nettement plus sain (mais, bon, une pâte au beurre, de temps en temps, nous ça nous plaît grandement!)
  • Il existe de bonnes pâtes à tarte sans gluten, dans le commerce, pour ceux qui le souhaitent. Et il est aussi très facile de faire sa pâte sans gluten soi-même, avec un mélange de farines sans gluten maison par exemple.
Print Friendly

Posted in Oeufs, Tartes salées, Végétarien.

Tagged with , .


23 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.

  1. isa says

    Mmh, chic, j’adooore les tartes aux épinards, je ferai ta recette d’ici peu.

    A propos des oeufs, j’ai fait la même expérience que toi : achat au marché, persuadée que ces oeufs étaient issus de poules élevées dans des conditions correctes. Et un article sur un blog m’a ouvert les yeux sur le fait que ces braves fromagers vendaient des oeufs de batterie ! Je trouve cela scandaleux, je l’ai moi aussi dit et ai eu droit à « mais c’est comme ça maintenant ».. Ben voyons.
    Maintenant, j’achète de tte façon peu d’oeufs (sont dégueu souvent) et toujours 1 (des O, y’en a carrément pas du tout là où je vais).
    Je ne me fais pas d’illusion, les produits d’origine animale que je consomme ne sont pas issus de petites bêtes amoureusement élevées par des agriculteurs passionnés. Mais des animaux torturés ?! NON !!
    Le coup du « CAT.A » m’écoeure.

  2. Flo Makanai says

    100% sur la même longueur d’ondes que toi, Sis.

  3. Annellenor says

    C’est une fiche d’information prise chez Naturalia qui m’a informée il y a plusieurs mois de la classification des oeufs.
    Depuis, je traque systématiquement le « 0″ et le « 1″, rejetant tout chiffre supérieur ! J’en informe aussi mon entourage. Il est vrai qu’il faut presque lire les boîtes à la loupe et « entre les lignes », et aussi éviter tout substantif qui pourrait faire croire à un élévage à l’ancienne. Même « fermier » ne veut rien dire !

  4. Jane says

    Je ne sais pas si « 0″ est le seul chiffre qui peut indiquer bio car TOUTES les marques bios que j’ai pu voir ont un « 1″. Pas TOUTES les marques tricherait quand même?!
    Avec Nath on a tout regardé il y a plusieurs jours car elle a vu un truc à la télé. Des « 0″ il n’y en avait pas. Bizarre, non?
    Jane

  5. Flo Makanai says

    Si, Jane, en principe bio = 0 et c’est tout. Mes oeufs bio sont marqués 0, du reste. Et dimanche dernier, j’ai vérifié, dans une ferme près de Paris qui vend des oeufs en vrac pour faire « comme si » mais qui sont des oeufs marqués 3, il y a aussi des boîtes d’oeufs bio et ces oeufs étaient marqués 0. Peut-être que beaucoup trichent? Lançons l’enquête!

  6. Flo Makanai says

    Peut-être que 0= 90% d’alimentation bio minimum mais que les producteurs ont le droit de marquer bio sur les boîtes mais 1 sur les oeufs quand les poules ont entre 70 et 90% d’alimentaion bio, par ex? Qui saurait nous dire?

  7. Marie Pk says

    MERCI, MERCI pour cet excellent article sur les oeufs. En plus c’est simple à vérifier. Je fonce voir dans le réfrigérateur et…horreur, malheur, mes oeufs (du supermarché)sont numérotés3;-( Quel manque de sérieux tout ça!! Je vais maintenant questionner mon boucher,il n’y a rien d’écrit sur ses oeufs.Encore merci de nous mettre au courant.

  8. Vanessa says

    Je suis partie directement voir les oeufs de mon réfrigérateur… Cat A (oui mais bon), Label rouge (oui et encore), code 1… ouf…
    Merci de toutes ces informations!

  9. laurence sap says

    bon, comme tout le monde : petit tout dans le frigo et résultat :certains achetés au marché la semaine dernière chez un producteur de volailles bio (très bonnes) ne sont pas marqués du tout…? et les autres achetés dans mon magasin bio sont bien marqués 0 …

  10. Anne de Blogbio says

    Bonjour Makanai,
    Voilà ce que je crois savoir pour répondre à quelques questions des commentaires :
    - les 4 m2 de place dont disposent les poules élevées en plein air concernent le terrain extérieur auquel elles doivent avoir accès une partie du jour. Parce que dans les bâtiments (la nuit et le matin), elles sont beaucoup plus serrées que ça. En bio aussi d’ailleurs.

    - Les oeufs bio sont marqués 0. Y a pas à tortiller. Si ce n’est pas 0, c’est pas bio !

    - 80 % des oeufs français sont issus d’élevages en batterie. Ca concerne donc les oeufs de quasi tous les fromagers, y compris sur les marchés. Plus on ouvre les yeux, plus il faut chercher…

    Si vous voulez des oeufs de poule élevées en plein air, choisissez les boites (ou les oeufs en vrac) marqués bio, plein air ou label rouge.

    - A moins que vous n’achetiez des produits labellisés bio, pensez aussi que dans TOUS les produits préparés qui contiennent des oeufs, ceux-ci proviennent d’élevage en batterie : la brioche du boulanger, ses croissants dorés à l’oeuf, les petits gateaux du supermarché, la mayo de la cantine, l’omelette de la brasserie de la gare…

    - Quant aux oeufs non marqués, il m’arrive aussi d’en acheter. Mais seulement à une personne dont je connais la ferme et les poules (il se trouve que c’est une amie, éleveuse de volailles bio elle aussi). Mais cette négligence de l’éleveur est interdite par la loi !

    Merci d’avoir cité l’article de mon blog, Flo. Où l’on voit que même les oeufs bio ne viennent pas d’une gentille courette de ferme, mais d’installations industrielles. Avec effectivement des (milliers de) poules en liberté et un éleveur passionné.

  11. Anne de Blogbio says

    C’est encore moi !
    On peut dire que c’est un sujet qui me tient à coeur…

    Vérification faite, en bio, l’espace requis en parcours herbeux extérieur est également de 4 m2 par poule.

    Chaque bâtiment mesure au maximum 500 m2 pour contenir 3000 poules maxi. Une ferme peut contenir 1600 m2 de bâtiments (en plusieurs lots de 3000 poules, séparés par une cloison au moins).

    Je ne connais pas la réglementation pour les poules « élevées en plein air » conventionnel. De façon générale, les conditions de vie des animaux sont proches de celles du bio, légèrement moins strictes. C’est surtout l’alimentation (bio, sans OGM) qui change pour le bio et l’interdiction des médicaments et antibio.

    Et ta tarte dans tout ça ? Je l’ai testée cette semaine, et je me suis régalée ! Quel délice les épinards tout frais.

  12. Marie says

    Depuis un moment déjà je n’achète plus d’oeufs sans en regarder le numéro. Très rarement j’en trouve avec le numéro 0 (même ceux de mon magasin bio) je prends donc les 1. Comme toi quand j’ai commencé à faire attention je me suis rendue sur mon marché habituel, pensant que les oeufs des « ptits paysans » réondraient à mes attentes. Et là oh surprise! Jamais de numéro 1, bien souvent des 3! Et tout comme toi quand je demandais si les poules étaient bien élevées en plein air, limite on m’agressait à coup de « ma ptite dame… » ;) Finalement je me rends compte que c’est plus facile de trouver des oeufs de plein air en magasin que sur le marché, le comble pour moi!

    Sinon, complètement hors sujet, mais merci beaucoup pour ta réponse à mon dernier mail, tes conseils m’ont une fois encore rendu bien service!
    Bises

  13. Flo Makanai says

    Merci à vous tou(te)s qui me faites le plaisir de déposer des commentaires, à la lecture desquels j’apprends plein, j’adore ça!
    Anne de Blogbio, un merci tout spécial pour les précisions apportées, super intéressantes.
    Etre informé, c’est la condition sine qua non pour savoir/pouvoir choisir, et ce n’est pas toujours simple…

  14. Acidia says

    Faisons circuler l’information. C’est notre seule force mais elle est peut-être immense.

    Merci pour votre aide à y voir plus clair.

  15. Jane says

    Au temps pour moi! Je regardais le mauvais numéro. Tous mes oeufs bios sont des 0FR. Merci de m’avoir éclairée sur le sujet.
    Bon dimanche.
    Jane

  16. racoonnette says

    Quand on comprend les différences de conditions d’élevage entre un 0 et un 3, on ne peut plus faire marche arrière.
    Mon panier paysan ne me livre heureusement que des oeufs bio.
    C’est avec eux et les épinards qu’il y avait aussi dans le panier que j’ai réalisé ta tarte. On s’est régalé. On a fait une pâte avec de la purée de sésame (c’est inratable) et sous tes bons conseils, j’ai substitué un oeuf par du fromage de chèvre.
    Ca faisait quelques jours que je cherchais une recette sur internet mais les photos ne me décidaient pas; puis il y a eu ton artocle!
    Merci Flo!

  17. du miel et du sel says

    Je te remercie d’avoir répercuté l’info sur les œufs. Au sujet du goût des œufs: tu as raison, ils peuvent être bons aussi, les œufs de cage, parce que le goût des œufs dépend de la nourriture des poules. Les poules en cages peuvent avoir une bonne nourriture, mais il y a tellement de souffrances !
    Je pense que les meilleurs sont les bios… mais ils sont rares et chers c’est ça le problème !

  18. Tiuscha says

    Comme je comprends ta réaction ! je déteste qu’on me prenne pour une cloche ! Heureusement il y a encore quelques fermes un peu partout (même des particuliers) qui vendent leurs oeufs frais…

  19. laeti39 says

    Le pire, c’est que je connaissais déjà cette classification, mais je ne regardais pas systématiquement, surtout dans certains cas j’étais sûre de faire le choix du naturel et du local… je venais d’ailleurs d’acheter des oeufs dans une laiterie-fromagerie en rase campagne et pour moi c’était des oeufs des environs, fermiers. Verdict : 3 !
    merci pour votre billet sur le sujet !

  20. nathalie says

    Pas au frigo les oeufs ! ça se conserve à t° ambiante pendant 3 semaines (dixit l’éleveur de poules qui vends ses oeufs bio au marché d’Uzès)… Mais bon, je n’achète plus d’oeufs depuis environ 2 ans alors…

    • Flo Makanai says

      J’ai souvent entendu cela mais jamais osé… On consomme si peu d’oeufs, j’ai peur de les oublier, et pas confiance…
      Ca les abime, le froid? Ou c’est une question de porosité de la coquille?

  21. Mély du Chaudron Pastel says

    Bonjour Makanai,

    intéressant article :-)
    La réponse de nathalie concernant la conservation des oeufs au frigo ou non m’intéresse aussi…
    Personnellement, je ne me suis jamais posé la question, et je les garde au frigo. Donc, si nathalie repasse par là… Je suis preneuse de toute info :-)

    Pour en revenir aux oeufs (bio) : la charte du label AB autorise l’ébecquage des poules selon certaines conditions…
    Seuls 3 labels protègent l’ébecquage des poules (Demeter, Nature & Progrès, et Bio Cohérence).
    Si cela t’intéresse, j’en parle un peu ici :
    http://www.chaudronpastel.fr/contenu-cuisine-mely/

    Au plaisir de lire tes articles (même si souvent en silence :-)) où j’y apprend plein de chose sur la cuisine « sans »

Continuing the Discussion

  1. Sablés à la farine des gaudes · linked to this post on 28 juillet 2011

    [...] Maintenant que j’ai pu constater ce dont est capable cette farine spéciale, je pense que vous n’avez pas fini de la voir déclinée dans ma cuisine. En salé, elle se comporte très bien aussi, et Flo, des années avant, ne s’y était déjà pas trompée en la glissant dans sa tarte aux épinards. [...]



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.