Skip to content

Categories:

Pain au levain, aux pruneaux, lait d’avoine et farines mélangées, méthode 1.2.3

Laurence M m’a envoyé des photos de ses beaux pains formule 1.2.3, qu’elle a adaptée à sa façon, très gourmande.

Son pain au levain aux pruneaux me fait terriblement envie! Merci Laurence pour le partage !

Voici le détail des pains confectionnés par Laurence :

Pain au levain, aux pruneaux, lait d'avoine et farines mélangées, méthode 1.2.3
 
Temps de cuisson
Temps total
 
Laurence partage ici deux pains réalisés avec ma formule1.2.3. Miam.
Auteur:
Type de recette: Pain au levain
Ingredients
  • 300 g de levain bien épais (avec moins d'eau que de farine comme vous me l'aviez précédemment conseillé pour la douceur du goût),
  • 300 g d'eau + 250 g de lait d'avoine
  • environ 70 g de purée d'amandes
  • 900 g de farines : 600 g de T65, 150 g de T110, 100 g de farine de pois chiches (pour finir un paquet presque vide), et j'ai complété par du son d'avoine pour arriver aux presque 900 g de farine
  • 15 g de sel marin.
  • une bonne dizaine de pruneaux moelleux coupés en 2
Instructions
  1. Mélangez tous les ingrédients dans une machine à pain (ou à la main).
  2. Laissez reposer 30 minutes puis ajoutez le sel marin.
  3. Laissez lever. Quand la pâte est arrivée tout en haut du couvercle de la MAP (au bout de plusieurs heures quand même), la diviser en deux portions, l'une d'1/3 et l'autre de ⅔.
  4. Dans la petite portion, ajoutez une bonne dizaine de pruneaux moelleux coupés en 2 et dans l'autre portion rien du tout.
  5. Laissez les pains lever dans leur cocotte respective, couvercle mis, 1 bonne heure.
  6. Faire le test du doigt [on appuie doucement avec l'index : si la pâte rebondit de suite, que vous sentez qu'elle résiste, elle n'est pas prête pour cuire. Si la marque s'efface doucement, avant de disparaître, c'est bon. Si la marque demeure, c'est trop fermenté, le pain aura du mal à gonfler pendant la cuisson) pour savoir si la pâte a assez levé, et si oui, les enfourner à four froid, non préchauffé à 240 degrés.
  7. Laisser cuire 1 heure (voire un peu moins pour le plus petit).

 

Et ci-dessous, ces dernières oeuvres : 1/3 de T80, 1/3 de T110 et le reste de T65 sur une base de 210 g de levain, que de l’eau et pas de purée d’amandes. Merci Laurence pour ce partage!

A vos levains !

Print Friendly

Posted in 100 % végétal, Lait végétal, Pain au levain, Pain au levain et machine à pain, Pains au levain formule 1.2.3, Pains cuisson cocotte, Pains sucrés, Recettes de pain au levain, Sans lait, Sans oeufs, Sans sucre ajouté, Vos pains.

Tagged with , , , .


6 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.

  1. Tiuscha says

    Jolies adaptations… Il faut que je retente le levain !

  2. Flo Makanai says

    Oui oui Tiuscha, t’as plus le choix ;-)!

  3. Valérie says

    C’est quoi le « test du doigt » ?

  4. Anonymous says

    Bonjour !
    Il s’agit en fait de savoir si le temps de la 2ème levée (c.à.d l’apprêt) est suffisant ou pas. Mouillez votre doigt (sinon la pâte colle)et appuyez légèrement sur votre pâte que vous avez laissé lever après le façonnage depuis une heure environ, si l’empreinte de votre doigt disparaît immédiatemment, la pâte n’a pas assez levé, si la marque reste légèrement enfoncée et disparaît tout doucement, c’est bon, vous pouvez enfourner, par contre si elle reste définitivement enfoncée et bien marquée, la pâte a trop levé. Florence dit alors d’enfourner vite fait sans inciser.
    Voilà, bonne soirée
    Laurence

  5. Flo Makanai says

    Laurence, merci d’avoir répondu ;-).
    On peut aussi, si on a un doute sur la vitesse à laquelle la pâte reprend sa forme initiale quand on appuie doucement dessus, se fier à sa résistance : une pâte ferme, qui résiste à la pression un peu comme un ballon gonflé n’est pas prête ; une pâte molle comme une pâte à gâteau est trop levée; une pâte un chouïa « molett »e en surface avec une résistance « douce » en interne (on le sens sous le doigt) est prête! (vous avez vu ces critères scientifiques, d’une précision pas possible ;-)!!)
    Il faut boulanger, boulanger, boulanger, et ensuite on le « sait/sent ».
    Au « boulot » :-)!
    Bonne soirée à tous.

  6. Valéria says

    Bonjour, je découvre votre blog et je suis éblouie. D’abord par votre courage (grippe), et en même temps avec 3 enfants si je ne me trompe pas. Ma fille a un seul enfant, elle ne travail pas, et elle me le passe a moi tout le temps. Pardon ! je ne critique pas ! Une question s.v.p, la cocotte peut être en Pyrex comme celle que vous avez en photo? J’ai deux cocottes en fonte, ça peut marcher ? Et aussi j’ai du levain acheté dans notre magasin « Casino » à Paris. C’est recent qu’il en font. Cela peut marcher aussi ? Merci de votre réponse, et bravo pour tout ce que vous faites. Valeria



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.