Skip to content

Categories:

Pain cocotte au levain, farines variées et graines de sésame

pain-sesame-dans-sa-cocotte

De nouveau, la vie file à toute allure, et je peine à rester à flo(ts). Le sommeil se fait insuffisant, le stress un peu trop prenant, les obligations semblent ne pas cesser de s’accumuler dans tous les domaines, pfff, pas simple la vie avec boulot très prenant et 3 enfants, et j’en passe, mais on est tous logés à la même enseigne, n’est-ce pas?

Je continue tout de même à faire une cuisine équilibrée, fraîche, variée, dans la mesure du possible, et très largement végétarienne, parce que si je laisse tomber de ce côté-là, si nous (les « Makanai ») mangeons moins de légumes, plus de viande, trop vite, sans suffisamment de saveurs et de plaisirs, nous ne sommes pas bien, les uns et les autres, plus fatigués, plus grognons, moins patients, moins bien dans nos corps et du coup dans nos têtes et sensiblement plus à la merci des petits maux auxquels nous exposent l’école, les lieux publics, la vie en fait. L’alimentation a sans ambiguïté un impact sur notre bien-être!

Et toutes nos journées débutent, immanquablement, par du pain au levain maison! Y’a pas mieux pour démarrer une journée, avec des confitures (maison, au sucre blond de canne de préférence) ou du miel, vous ne trouvez pas? (on a supprimé le beurre depuis plusieurs mois, et c’est génial, le petit-déjeuner est vraiment plus digeste, si, si!).

pain-sesame-hors-sa-cocotte1Mais parfois, la pâte à pain (formule 1.2.3, toujours!) est faite le soir, vers 19h, puis laissée à lever 2heures environ, mise dans une grande boite et placée au frigo jusqu’à ce que je sois disponible.

Quand je vois que j’ai peu de temps devant moi, mais pas beaucoup, je sors la pâte, j’attends 1h, je la verse sur le plan de travail, je la coupe en petites boules, que j’étale pour faire des galettes/pitas/nans, et je les cuis sur la billig, comme ces pitas-là. C’est rapide, on aime, parfait pour accompagner une soupe faite à l’avance, et hop le diner est prêt. Et comme les galettes se conservent très très bien dans un torchon bien fermé, et ce pendant plusieurs jours, petit-déjeuner assuré par la même occasion!

Si j’ai un peu plus de temps, je peux sortir la pâte de la même façon, façonner des boulettes une heure après, et une fois ces petites boules de pâte étalées, je les garnis (concentré de tomates et cantal râpé, par exemple; ou un reste de purée de courgettes pas trop humide et roquefort etc.), je roule chacune d’elle sur elle-même comme si je faisais des minis gâteaux roulés, puis je forme avec chaque rouleau un petit colimaçon, que j’étale doucement sur le plan de travail un peu fariné : on obtient ainsi des sortes de galettes fourrées, toutes mignonnes, et très parfumées. Je cuis sur la billig (ou dans une poêle sur feu moyen) et on se régale, ça change. C’est bon froid aussi, le lendemain, le fromage aura coulé un peu hors des colimaçons, aura formé des petits croustillants bien goûteux, sympa à emporter au boulot.

Et puis si vraiment j’ai beaucoup de temps (au moins 4h devant moi), je laisse ma pâte 2h tranquille au sortir du frigo, puis je la verse sur le plan de travail, je la plie, façonne une boule, que je pose dans une cocotte de verre huilée et farinée, je mets le couvercle, je laisse encore 1h au repos, sous un torchon propre, (sinon, je trouve que le centre du pain cuit mal, la pâte étant trop froide) puis j’enfourne 1h à 240°C (four non préchauffé).

C’est ce que j’ai fait pour le pain qui figure sur les photos de ce billet: il s’agit d’un pain 1.2.3, avec plusieurs farines (fonds de tiroir!) et deux belles poignées de graines de sésame complet. La pâte avait été faite 2 jours plus tôt, peut-être même 3, j’ai cuit le pain un soir de semaine, et dès le lendemain matin, nous avons pu mordre à pleines dents dans des tartines goûteuses, savoureuses, mie un peu serrée mais tout de même aérée, croûte toute fine.

Oui, il n’y a pas à dire : même en période surchargée, prendre le temps de faire le pain familial est pour moi un vrai et profond plaisir, apaisant, réconfortant., pas une contrainte. Ne serait-ce parce qu’ainsi, chaque matin, la journée commence par du bon, tandis qu’au coucher après une journée ratée, on peut déjà se réconforter à la pensée du merveilleux petit-déjeuner qui nous attend quelques heures plus tard!

Et puis la « magie » du levain sans cesse renouvelée, ces bulles qui se forment, ces pâtons qui gonflent sans ajout de levure de boulanger, je ne m’en lasse pas!

Sur ce, je vous laisse, je vais aller préparer … une pâte à pain!

PS: J’ai essayé de faire la pâte, la laisser reposer, puis de façonner le pain, de le déposer dans une cocotte avant de le placer au frigo, puis de cuire le lendemain le pain, mais je n’aime pas, la pâte cuit mal, la mie est trop dense, on n’aime pas).

Print Friendly

Posted in Avec un surplus de levain, Pains au levain formule 1.2.3, Pains cuisson cocotte.

Tagged with , , .


27 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.

  1. Catherine says

    Bravo pour l’organisation.Pour ma part, même principe : je laisse ma pâte dans un saladier fermé toute la nuit au frigo. Le lendemain matin je la laisse se réveiller à température ambiante pendant mon ptit déj et après zou je la plie et la façonne pour la mettre en cocotte avec un torchon. Là, elle m’attend sagement dans la cuisine et quand je rentre déjeuner à la pause du midi ( j’ai la chance d’habiter à 5 mn de mon travail… )hop cuisson 50mn à 240° ( four froid )J’ai juste la frustration de sentir le bon pain pendant mon repas. Mais ce n’est que pour mieux l’apprécier au dîner!
    Allez courage tout est dans la motivation et l’organisation.Si tout le monde s’y met à la maison le sourire et le bonheur sont de bons stimulants…
    Catherine

  2. Marie says

    Eh ben, moi aussi, je fais de la pâte à pain 123 trouvée sur ce site (ma vie est changée depuis !!) et je laisse lever la nuit. Le matin je mets à cuire à 6h30 et je pars au boulot parce que… mon homme reste à la maison et sort le pain du four « quand ça sonne » … :-)
    C’est vrai que le pain fait maison c’est essentiel.

  3. Clarisse-16ANs says

    Ton pain est à tomber, comme chaque pain ici :)

  4. Anne-Laure says

    Tout a l’air si simple présenté comme ça. J’aime beaucoup l’idée de prélever une partie de la pâte pour faire des petits pains fourrés improvisés. Ca me rappelle les pommes cuites dans une pâte à pain que tu avais réalisé il y a déjà longtemps. J’avais essayé mais ce n’était pas fantastique. Maintenant que je maîtrise mieux la confection de la pâte et sa première levée, je vais réessayer.

  5. ManueB says

    Du plaisir et du pain….de la gourmandise…..je suis en train de préparer un bon pain à la farine de mais !!!!!
    Bisous
    manue

    • Flo Makanai says

      Alors, ce pain au maïs, il était bon?!
      Bises itou!

  6. Marie Pk says

    Moi aussi j’adore faire le pain et de savoir qu’il y en a pour le petit déjeuner, ça m’aide à me lever (ce qui étonnait une amie!). Je vais voir à supprimer le beurre au petit déj’.En tout cas merci de partager tes impressions, c’est vraiment bénéfique.

  7. Marion says

    Ce pain est superbe, je m’en couperais bien une tranche pour mon prochain goûter!

  8. chichou83 says

    C’est vrai que cette base de recette 1,2,3 est magique . Moi je fais mes baguettes le soir en rentrant du boulot en ayant programmer ma pâte et son temps de pose à la map en fonction de l’heure de mon retour pour n’avoir lus qu’à façonner et à cuire (pas de pose par contre avant la cuisson!!) Par contre super l’idée de cuire de galettes de pain je retiens!!

    Question qui n’a rien à voir qu’est devenue l’auteur de Bombance ??? Rien de grave j’espère ?? Cordialement

    • Flo Makanai says

      L’auteur de Bombance (une de mes tantes pour qui ne saurait pas) va très bien, aux dernières nouvelles, suis des stages de boulange, voyage, tricote et me semble en pleine forme! Merci d’en prendre des nouvelles, je lui transmettrais!
      Sympa l’idée de programmer la MAP, bonne continuation en boulange!

      • chichou83 says

        c’est pour ça qu’elle délaisse son blog ?? snifff

        Heureusement vous n’avez pas abandonné

  9. Flo Makanai says

    Merci à toutes pour vos petits mots :-)

  10. Romarine says

    Ah ! Tu penses vraiment comme moi ou bien je pense vraiment comme toi quant au plaisir de faire son pain soi-même, de s’occuper de son levain, c’est un peu magique… et chez nous aussi, on prend du temps, même s’il manque un peu, souvent, parfois ! pour faire la popotte, réduire la viande, le beurre, et toutes ces choses qui nous aussi nous fatiguent et nous rendent grognon !!! C’est tout vrai ce que tu dis dans ton billet ! Et j’irai très vite m’acheter une cocotte en verre car le pain au levain oui, mais dans la cocotte, je n’ai toujours pas essayé ! Mais là, je suis motivée ! Merci !…

    • Flo Makanai says

      Tu me diras si ça te plaît, la cocotte, d’accord?
      Le pain cocotte est plus humide que celui que l’on cuit au four, souvent un peu plus dense de mie, mais plus moelleux aussi, et que c’est commode!
      Bonne boulange, et continuons à rester motivés, les uns et les autres, ça porte ces fruits!

  11. anne says

    Allez je ma lance. Je commence mon levain ce soir!

  12. Sophie says

    Bonjour Flo,
    Je lis le PS de ton post et… je m’aperçois que je fais exactement ça: mettre en forme le pain, zou! dans la cocotte, au frigo toute la journée, sorti le soir, dans le four à 30° pour se rechauffer pdt 30mn puis cuisson 1h.
    Comme tu le mentionnes, il n’est pas tjs réussi (mie trop compacte, lève en champignon), mais je mettais ça sur le compte du levain pas forcément au top.
    J’essaierai d’être plus patiente la prochaine fois pour voir la différence en suivant ton système sorti de frigo 2h + repos en cocotte 1h.
    Bonne journée

  13. Mély says

    Je découvre ton blog, après avoir interrogé Mister Google sur l’easygreen.
    Je me délecte, alors que ca fait seulement 10 minutes que je surfe dessus !
    Je me permet de t’ajouter dans mes favoris, et je continue mon petit tour :-)

    Sinon, pou rles pains cocotte : j’en ai déjà entendu parler plusieurs fois : c’est d’ailleurs grâce au site cfaitmaison que je les ai connus.
    Je ne les ai encore jamais testé, mais j’ai testé des pains cuits à la vapeur (basse température), et j’adore ! ^^

  14. Sabrina says

    Bonjour Flo,

    Grâce à tes nombreux conseils, je me suis lancée dans le pain au levain et j’en suis très contente, c’est délicieux!
    Par contre, pour le moment, je suis plus que débordée et l’idée de pouvoir faire ma pâte à l’avance et la garder au frigo me semble excellente. Combien de temps peut-on garder sa pâte au frigo sas risquer d’empoisonner sa petite famille?
    Ah oui, j’oubliais, mon fils (16 mois) n’aimait pas le pain, depuis le pain au levain, il est fan et pain est un de ses premiers mots (en grosse partie grâce à toi)…
    Merci!!!

    • Flo Makanai says

      Bonjour Sandra
      Merci pour ton petit mot, et félicitations à ton fils ;)
      Je ne pense pas que l’on puisse empoisonner sa famille en gardant une pâte à pain trop longtemps au frigo, mais ce qui peut plutôt se passer est que ta pâte risque de surfermenter et et de devenir trop acide et alcoolisée, et qu’elle aura bien du mal à lever correctement dans le four ensuite.
      Pour ma part, je n’ai jamais laissé une pâte au levain au frais plus de 4 jours.
      Mais dans leur livre Artisan Bread in Five Minutes a Day: The Discovery That Revolutionizes Home Baking, Jeff Hertzberg et Zoë François propose de garder leurs pâtes à la levure jusque 14 jours, et je connais des gens qui le font sans problème.
      Tu me tiendras au courant?
      A bientôt.

  15. Misty says

    Bonjour Flo !

    Déjà MERCI !!!! J’avais tenté de faire du levain l’an passé, et ça a lamentablement loupé…
    Et l’autre jour, en passant sur votre site, je trouve votre explication bien simple et je me suis lancée ! Alors ça y est, mon levain est vivant, j’ai fait mon premier main ce we dont je suis très fière ! ;-) Et depuis, je n’arrête pas de regarder tous vos posts, les petits pains pita de Linh m’inspire énormément, les galettes au pois chiche, le chili végétarien, les laits végétaux à faire soit-même (je ne savais pas que ça existait, c’est génial ce truc !) et voilà, l’envie qui revient d’avoir un kitchen aid (mon magimix n’a pas aimé le pétrissage de ma pate ce matin, je reprendrais la MAP pour la prochaine fois), tentée par la machine à lait… mon homme me hais déjà de nouveau, j’en veux toujours encore ! ;-)
    Je fais tout moi même, j’ai beaucoup de mal avec le tout fais, alors les astuces et idées que vous proposez m’ouvre plein de portes pour ma cuisine simple et saine pour nourrir ma maisonnée !
    Alors pour ce jour je vais rester soft et je vais aller m’offrir une cocotte en pyrex, car je n’ai rien pour cuire en cocotte et cela fait bien longtemps que j’en ai envie. Mais question bête, il me faut une cocotte de quelle taille ?
    Merci de votre réponse et encore bravo pour votre blog et l’inventivité que vous mettez à réaliser ce blog et à nourrir votre famille !

  16. Orlane says

    Ah vraiment j’adore ! De quoi réveiller nos talents pour mieux nourrir nos petites familles. C ‘est formidable ! Moi, je ne me doutais même pas que je saurais faire du pain un jour ! Et grâce à toi Flo, abracadabra ! Merci et gros bisous ! J ‘espère te rencontrer un jour, j’habite en Martinique, mais rien n’est impossible ! À bientôt !

  17. Petite mie says

    Bonjour,
    après avoir pris la recette du levain sur Chef Nini, je suis arrivée sur ton site. j’ai essayé le pain cocotte fait à la farine 65.
    Pétri le mercredi et cuit le samedi, cela a été une réussite parfaite (à mon sens) – une belle croute, des alvéoles de « respiration » du pain partout.
    c’était un délice.
    Merci pour votre site, vos infos et vos très jolies photos – Bonne journée

Continuing the Discussion

  1. Twitted by Makanai linked to this post on 14 octobre 2009

    [...] This post was Twitted by Makanai [...]



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.