Skip to content

Categories:

Pourquoi je suis réservée sur l’utilisation du lait (animal) en cuisine…

Il n’y a pas que le lait (animal) qui permet apporte du calcium! Ainsi 1 yaourt [ 150 mg de calcium environ] = 3 oranges (donc un bon verre de jus) = 125 ml de lait de riz = 2 tasses de brocolis = 50g de tofu = 50g de sardines en conserve etc.

Et pour de plus en plus d’enfants, les produits laitiers, surtout de vache, posent aujourd’hui PROBLEME. Sans aller jusqu’à y être allergique, de plus en plus d’enfants souffrent aujourd’hui d’intolérance au lait, qui se manifeste entre autres par des problèmes ORL à répétition, des problèmes de peau, mastoses dans les seins pour les jeunes filles en pleine puberté, par exemple. Ma fille aînée présente ainsi de mutliples symptômes d’intolérance…

Je ne veux pas dire par là « haro sur le lait », il ya certainement une voie médiane, équilibrée, qui permet de conjuguer consommation de lait (surtout cru, semble-t-il, je lis en ce moment avec passion « Qui a peur du grand méchant lait », éditions Alladin) et santé. Mais enfin, on ne pourrait pas, tout de même, sortir du « tout lait » alors que de plus en plus de personnes ne le tolèrent pas?! (oui je suis en colère, mais je peux vous dire qu’en tant que mère d’une enfant qui doit éviter au maximum de consommer du lait, je galère pas mal car il y en a partout! Sur le glaçage des calissons, dans certaines boissons enrichies au calcium (oui!!!!!), dans TOUT ce que proposent les pâtisseries, dans la purée ou les pâtes à la cantine etc, etc (Héloïse apporte désormais chaque jour une partie de son repas, mais je paye quand même plein pot parce que ma fille n’est pas -encore- déclarée intolérante au lait « selon les procédures », qu’on hésite encore à lui préparer TOUT son repas TOUS les jours, tout en devant payer quand même, en + du coût du repas maison, 2€ par repas à la cantine « pour réchauffer et pour l’encadrement » -même si je comprends que ce ne peut être gratuit-, parce que bonjour le coût etc.).

Et d’ailleurs, pourquoi ces intolérances de plus en plus fréquentes? Un médecin m’a expliqué il y a quelques jours, au salon Marjolaine, que c’était parce qu’à force de croiser et manipuler les vaches laitières pour qu’elles produisent de plus en plus de lait, la composition du lait avait changé: une nouvelle protéine serait apparue ces dernières années dans le lait le plus couramment distribué, et c’est cette protéine toute neuve qui poserait problème. Ce qui va dans le sens des informations que j’ai glanées ici ou là ces derniers temps, qui favorisent toutes -sauf allergie, évidemment- la consommation de lait CRU et issue de vaches nourries à l’herbe, bref de lait tel que l’humanité l’a consommé pendant des millénaires… (soit dit en passant, un homme, passionnant, membre fondateur de Nature et Progrès m’a dit également que les blés actuels avaient des chaines de gluten qui ne ressemblaient plus du tout aux protéines de gluten connues dans les livres de chimie, et je ne peux pas vous raconter tout ça ici, mais il savait exactement de quoi il parlait, et avait réussi à faire re-manger du pain de blé à plusieurs amis intolérants au gluten en cultivant lui-même son blé, issu de variétés anciennes uniquement, puis en le transformant en farine et en le panifiant…)

(ce contenu a été publié ailleurs dans un premier temps, puis dissocié pour différentes raisons)

Print Friendly

Posted in Intolérances alimentaires : ressources.


48 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.

  1. Carole says

    Je suis tout à fait d’accord avec toi, j’essaie au maximum d’utiliser des lait végétaux dans mes recettes. Le seul souci c’est pour le beurre et la crème, inimitables ! là j’ai beaucoup de difficultés selon les recettes et j’ai fait pas mal d’essais non concluants.
    Il me semble avoir lu aussi que le blé, à force de croisements, a muté et ne ressemble plus en rien au blé original.

    • Flo Makanai says

      Oui beurre et crème sont inimitables mais on doit pouvoir les consommer CRUS sans problème, si je comprends bien (et à condition qu’ils soient tous deux au beurre cru).
      Et ça n’en sera que plus digeste et meilleur au goût!

      Oui c’est vrai pour le blé, et son gluten a complètement changé aussi….
      Ah, ma bonne dame, les temps ne sont plus ce qu’ils étaient ;b (parce qu’il faut bien en rire un peu quand même, on doit garder le moral!!)

  2. Titi says

    Les protéines mutent, mais visiblement les recettes aussi. Du lait dans le glaçage des calissons, drôle d’idée ! Pourquoi pas de la craie – c’est blanc aussi. Zut, je vais donner une idée à un industriel…

    • Flo Makanai says

      Oui, c’est complètement dingue, et la femme qui vendait ces calissons m’a affirmé que c’était toujours comme ça qu’on faisait le glaçage « pour de vrai »…
      La même commerçante a du réfléchir avant d’affirmer que non, ses pâtes de fruits ne contenaient pas de lait… Manquerait plus que ça!!!

      Et que dire du lait dans certaines boissons aux fruits enrichies au calcium…
      Et si on savait tout… :-(

      • Titi says

        Diantre ! J’ai donc toujours fait un glaçage « pour de faux »…
        Personnellement, je n’adhère pas du tout à tous ces produits enrichis en ceci ou en cela. D’ailleurs, c’est bien beau d’enrichir des boissons en calcium, mais rien ne dit qu’il sera assimilé (puisque ça dépend de sa nature et de la présence de vitamine D). Le vrai enrichissement est donc plutôt pour le fabricant.

  3. Nestelle says

    J’apprécie beaucoup tes billets « informatifs » très intéressants sans être rébarbatifs. J’ai d’ailleurs craqué pour le livre « Bio, bon, gourmand » en passant devant dans une librairie hier, repensant à ton billet. Pourtant ce ne sont pas forcément des recettes que je fais, mais la partie découverte et explicative me plait beaucoup (chose que j’avais dans un petit bouquin sur les olléagineux provenant d’un magasin bio et qui m’a beaucoup appris…. merci jolie-maman de travailler pour un fournisseur de magasins bio !!).
    Je vais le feuilleter tranquillement et t’en dirais plus après..

    Dernier petit clin d’oeil, j’ai comblé les gourmandises d’un homme qui fait attention à sa ligne avec ton crumble inversé en cocotte, ce week end. On a adoré, c’était comme je l’imaginais : gourmand, léger, sain..
    Merci !

    • Flo Makanai says

      Ca me fait bien plaisir Nestelle que ce dessert vous ai plu :-)
      PS: Tes adorables petits sacs servent -même sans avoir encore été décorés- ils sont tops: MERCI encore!!!

      • Nestelle says

        De rien!
        Dis moi j ai une petite question: utilise tu les lait en poudre, comme le lait d’amande par exemple.
        On m’en a donné de la marque ecomil, et je trouve cela pratique (on prépare juste ce dont on a besoin), mais je ne sais pas ce que ça « vaut », si on retrouve les mêmes propriétés que ds les briques ?

        • Flo Makanai says

          Non, je ne les utilise pas parce que j’aime varier les laits et qu’une boite de poudre, une fois entamée, doit être consommée assez rapidement, non?
          Je ne sais pas si c’est pareil… On fait des recherches chacune de notre côté et on se tient au courant, OK?

          • Nestelle says

            Ben justement tu peux l utiliser pdt un moment je crois… On se tiens au courant!

  4. Marie-Claire says

    C’est très intéressant ce que tu dis, sur la composition du lait qui a évolué en fonction de la « sélection » des vaches pour produire plus, et les bienfaits du lait cru de vaches nourries à l’herbe, et aussi des variétés anciennes de blé qui ne produiraient pas d’intolérance au gluten.
    Je ne veux pas tomber dans le travers qui dit que tout ce qui est ancien est bien, et tout ce qui et moderne est mal, mais quand même, à l’époque où j’étais jeune, les vaches mangeaient de l’herbe, et il n’existait pas toutes ces intolérances et ces allergies qu’on voit maintenant de façon très courante.

    • Flo Makanai says

      Eh oui…
      Et je suis contente que tu aies laissé ce comm parce que je sais combien tu es hostile aux modes en alimentation, modes qui ont tout à voir avec le marketing et rien avec la raison…
      Et on s’entend souvent rétorquer, quand on évoque une intolérance au lait par ex, que tout ça c’est une mode, qu’en fait c’est du pipeau, que « tout le monde a toujours consommé du lait » etc etc…
      Or, non seulement il y a des gens qui sont allergiques au lait, c’est avéré (même si ultra minoritaire) mais, surtout, le lait qu’on consomme aujourd’hui est un NOUVEAU produit pour l’humain...

  5. ~marion~ says

    Intéressant ton article Flo (comme tous les autres d’ailleurs;) surtout les équivalences en calcium!
    Je suis assez réticente à essayer les laits d’origine végétale dans ma cuisine (à part le lait de coco que je viens tout juste de découvrir…) car j’ai l’impression qu’ils donneraient trop de goût et dénatureraient la recette de base, mais je n’ai pas dis mon dernier mot.
    Je commence à diversifier l’alimentation de Charlotte et à chaque nouvel aliment j’espère qu’elle ne développera pas d’allergies… peut-être que je réfléchirai à deux fois avant de lui donner des produits à base de lait de vache!

    • Flo Makanai says

      Le lait de coco est TRES typé.
      le lait de riz assez aussi, plus ou moins selon les marques, mais il va à merveille dans la plupart des préparations sucrées.

      Le lait d’avoine est chouette en salé; La crème d’avoine (en briquettes) est un très commode substitut à la crème fraîche.

      Le lait de soja est relativement neutre (mais il faut quand même tester pas mal de marques pour trouver celui qu’on aime parce que ça a souvent un petit arrière goût qui évoque un pois cassé pas cuit, pas top ;b!!!). les briquettes de crème de soja sont super commodes en cuisine (pour faire des curries, des pâte simili carbonara etc.) mais elle ne contient pas que du soja et de l’eau, loin s’en faut : lire les étiquettes!!
      Les yaourts de la marque Sojade sont assez neutres. Leurs yaourts à la vanille, par ex, sont quasi des Flanby ou équivalents, très très faciles à manger pour les enfants.
      On a essayé plusieurs autres marques, le plupart sont assez médiocres, de notre point de vue (notamment les « yaourts » de soja longue conservation, quelle horreur…)

      Je suis fan du lait d’amande, assez neutre mais aussi assez gras, j’adore m’en servir pour les desserts, le pain… Attention: il contient souvent du sucre (donc vérifier avant de s’en servir en salé) et souvent aussi des épaississants (donc attention si on le fait chauffer, il épaissit très très vite, ça peut être une vraie cata!!!).

      Mon préféré au quotidien: le lait riz-amande de la marque The Bridge (italienne). Très équilibré, je peux l’utiliser dans tout.

      Et les laits plus parfumés (noisette, müsli, quinoa, amaranthe etc. apportent de la personnalité à des gâteaux, des clafoutis, des pains « au lait »…).

      Attention, de nombreux laits végétaux contiennent de l’huile, et principalement de l’huile de tournesol ou de colza première pression à froid : ces huiles sont TRES fortes. Si on aime, pas de pb. Mais pour moi qui n’aime pas ces goûts (sauf éventuellement, occasionnellement, dans une salade de crudités), c’est infect!

      Il ne faut pas hésiter à tester, un genre à la fois, en goûtant toujours avant d’incorporer à une préparation.
      Et on peut commencer tout doucement à employer des laits végétaux en diluant de la purée d’oléagineux dans de l’eau (voir cet article).

      Et puis oui, parfois, le goût du « vrai » lait manque…

      Le tofu soyeux est également un super substitut à la crème, pour faire des tartes par exemple (voir cette recette notamment, même si elles aussi pleine de fromage!).

      Bisou pour Charlotte :-)

      • ~marion~ says

        Merci beaucoup Flo pour toutes ces précisions, j’irai faire un petit tour dans mon magasin bio préféré bientôt pour y analyser le contenu des différents laits végétaux, le lait d’avoine et celui d’amande me tentent bien, il faudrait que j’essaie d’en faire des gâteaux pour commencer…

        Petite Charlotte est en train de se réveiller, je vais lui faire un gros bisou de ta part;)

  6. Elodie says

    Je suis bien de ton avis et j’utilise de nombreux laits végétaux . Lorsque nous consommons des laits d’origine animale, c’est en diversifiant, chèvre, brebis, sous forme de yaourts et fromages essentiellement . Par contre, çà fait quelques temps que je pense consommer (et ton article me motive un peu plus …) des yaourts au lait cru de vache pour diversifier (encore !!!) car depuis quelques temps s’est mis en place dans mon village un marché le dimanche matin et il y a une personne qui produit des yaourts à partir de lait de vaches élevées en biodynamie et traites à la main …

    • Flo Makanai says

      Yaourts au lait cru?
      Je te recopie ce que je trouve dans « Qui a peur du grand méchant lait »: « pour une prise correcte, le lait est toujours bouilli avant ensemencement. Le « yaourt au lait cru » est donc une erreur de langage. »
      En équivalent yaourt, si l’on peut dire, le kéfir, « réalisé à base de champignons dont l’on ensemence le lait sans qu’il soit nécessaire de le faire bouillir auparavant » (même source) est effectivement au lait cru.
      Et le lait cru lui-même, le beurre au lait cru, les fromages au lait cru.
      Tu voudrais bien demander à la personne qui vend les yaourts dont tu parles, sur ton marché, comment elle les prépare? Et puis bien sûr tu viens nous dire ensuite;-)!
      Bonne journée Elodie!

      • Elodie says

        Tu as raison, les yaourts ne sont pas au lait cru, seuls la crème et les fromages …

        • Elodie says

          Ils sont seulement faits à partir de lait cru !!! Erreur de langage en effet …

        • Flo Makanai says

          et le beurre, qui peut l’être!
          Pour la crème, renseignements pris auprès de mon fromager du marché : elle est rarement faite avec du lait cru car elle n’a alors que quelques jours de conservation. La plupart du temps, donc, elle est faite avec du lait pasteurisé…

  7. annie says

    yaourt au lait cru est peut être alors une erreur de  »vocabulaire » car je fait régulièrement ce que moi j’appelle des  »yaourts »avec du lait cru de brebis c’est à dire que j’ensemence les premiers avec 2 yaourts bio du commerce que je mélange avec mon lait cru et ensuite hop en yaourtière c’est super bon peut être que sémantiquement ça ne doit pas s’appeler du yaourt?
    par rapport au tout lait de vache as tu lu les bouquins d’Emmanuel Duquoc  »bien manger pour vivre longtemps et recettes express pour vivre longtemps »il y parle aussi de ce problème et de la supériorité des laits de chèvre et de brebis au point de vue alimentation, peut être aussi une des raison est que ces animaux sont moins  »industrialisés » que les vaches surtout que ce sont des animaux de régions moins riches

    • Flo Makanai says

      Je ne connais pas ces livres, Annie, merci de les indiquer.
      Je finis déjà « qui a peur du grand méchant lait » puis je lirai « lait, mensonges et propagande » de Thierry Souccar -dont le site lenutrition.fr regorge du reste d’infos- et ensuite j’irai regarder du côté d’E. Duquoc.

      Je ne sais pas (encore) à partir de quand un lait n’est plus cru, et si les 40° nécessaires pour la prise d’un yaourt maison font que l’on doive le considérer comme cuit ou pas.

      A suivre et c’est extra tous ces échanges, merci!

      • texmex says

        Le « manger cru » (crudivorisme) recommande de ne pas depasser les 43 degres centigrades, pour preserver les enzymes, donc si en yaourt on ne depasse pas les 40 degres ca devrait etre bon. Mais a verifier parce qu’on est dans les temperatures critiques.

  8. Marie Pk says

    Moi aussi j’aime beaucoup tes billets « informatifs  » et les échanges qui suivent.
    Grace à toi je regarde les n° sur les oeufs, j’ai fait ma levure chimique, le pain en cocotte, le cake au levain et j’en oublie….Et j’ai commandé au Père Noël le livre « bio, bon, gourmand ». Un grand merci pour le temps et le sérieux que tu donnes à ce blog.

  9. Mona says

    je voudrais juste apporter un témoignage : vers l’âge de 40 ans j’ai commencé à avoir des rhumes à répétition (je toussais souvent bien avant)puis le nez bouché en permanence entraînant, bien sûr, fatigue, perte de l’odorat…avec des quintes de toux et souvent une aggravation pulmonaire stoppée avec des antibiotiques et de la cortisone…diagnostic : polypes nasaux, je prenais tous les jours de la cortisone dans le nez avec, de temps en temps, des cures d’antibio + cortisone très efficaces pour déboucher le nez…hélas le nez se rebouchait au bout d’un moment…l’homéo n’a rien donné…et puis depuis un mois je suis le régime du docteur Seignalet (ni lait animal ni gluten)ce que je constate pour l’instant : j’ai arrêté la cortisone et…je respire…Mon nez est débouché…c’est un peu tôt pour juger des effets mais cela ne me donne pas envie de me remettre au lait de vache ! Aucun docteur ne m’a conseillé…j’ai entrepris ce régime seule en ayant lu beaucoup de témoignages similaires au mien…J’ai également des mastoses aux seins m’obligeant à être contrôlée très régulièrement…voilà ce que je peux en dire pour l’instant…en espérant ne pas avoir été trop longue…tes infos m’intéressent bien sûr et c’est vrai, ces échanges sont très instructifs !

    • Flo Makanai says

      Ton témoignage est super intéressant, merci Mona.
      Je n’en ai pas parlé jusqu’ici, mais j’ai aussi un témoignage à faire : mon mari, sujet à crises d’asthme, allergique aux chats, souffrant de rhinites allergiques aigües régulièrement et de psoriasis, a cessé de consommer du lait de vache, sous quelque forme que ce soit, il y a plusieurs mois, et ne consomme plus que du lait de chèvre ou de brebis, essentiellement dans des fromages au lait cru. Eh bien il a récemment travaillé dans une maison dans laquelle il y a un chat, et partagé sa table de déjeuner avec ledit chat qui a joué avec lui, et il n’a au AUCUNE réaction allergique, aucune difficulté respiratoire + il a passé printemps et été avec une forme très très légère de « rhume des foins », par moments… La ventoline n’est plus utilisée, j’ai eu le plaisir d’en rapporter le flacon périmé récemment en pharmacie…
      Et il n’a plus de psoriasis…
      Pour lui comme pour toi, Mona, pas d’avis médical à l’origine de son changement de régime, mais des lectures et, surtout, une amie (coucou Caro!) qui nous a fait part des effets impressionnants de la suppression du lait sur son mari et ses enfants…

      Ceci dit, pour notre fille aînée, il n’est pas sûr que la suppression du lait suffise…

      On connait aussi un ostéopathe qui dit qu’il conseille souvent à ses patients de cesser le lait quand ils ont certaines pathologies, et que les bénéfices sont fulgurants et incroyables…
      etc, etc…

      • Elodie says

        Ma mère aussi avait des mastoses qu’on lui conseillait de faire opérer, mais quelqu’un lui a parlé des soucis liés au lait de vache et elle a arrèté d’en consommer . Quelques mois après plus de mastoses, comme par enchantement !!! et pas de bistouri … ouf !

      • texmex says

        Pour ta fille ainée il faut sa coopération mais vu les effets spectaculaires sur ton mari, elle a un exemple de reussite. Il faudrait peut etre tenté un nettoyage en profondeur. Du style detox profonde avec elimination des dechets accumulés dans l’organisme. Je vois que tu lis beaucoup, et il y a plein de pistes. Mais a commencer par les jus de fruits et légumes verts par exemple. ou arreter les proteines animales pendant un temps (3 mois?!?) Une fois nettoyé le corps est alors capable de repartir normalement. Mais meme si ca ne suffit pas, ca ne peut qu’aider et permettre d’aller dans la bonne direction de la guérison.
        Pour ma part j’en suis au bains derivatifs, je fais mes essais, j’ai le livre et sur ce lien il y a un très bon résumé de la méthode. A essayer au calme :-)
        http://forum.aufeminin.com/forum/fitness3/__f14774_fitness3-Methode-complete-des-bains-derivatif.html

        • Flo Makanai says

          Idée précieuse une détox pour ma fille mais je crains que ce ne soit mission impossible. Elle est malheureuse d’apporter chaque jour sa nourriture à l’école, malheureuse de devoir dire non à tous les gâteaux qu’on lui propose, a pleuré ce soir à ce sujet…
          Alors lui supprimer toutes les protéines animales? La priver en plus de la viande qu’elle mange à la cantine, quand même, de la saucisse sèche qu’elle partage avec son père, du poisson et des oeufs qu’on mange régulièrement…?
          Non, pas pour le moment. D’autant que ce serait super compliqué de remplacer de façon équilibrée tout ce que ces protéines lui apportent, elle a 10 ans, est en pleine croissance, le soja a ses limites bien connues, donc non, je ne le ferai pas.
          Sauf si vraiment on y était contraint…
          A suivre, et merci pour les infos, je n’avais jamais entendu parler des bains dérivatifs.

  10. Linh says

    Coucou Florence,

    merci pour ce billet auquel j’adhère totalement et les risques d’intolérance au lait de vache sont à mon avis trop sous-communiqués pour des raisons évidentes de poids de lobby. La cuisine vietnamienne ne contient ni lait ni beurre ni crème (et ça reste de la vraie cuisine!), il me reste néanmoins à trouver une bonne façon de supprimer le lait de vache du petit déjeuner des enfants. Des idées (à part le lait d’amande et le lait de soja)?
    Bises,
    Linh

    • Flo Makanai says

      Coucou Linh,
      Je crois qu’on peut doucement supprimer la boisson lactée le matin en ne la proposant jamais aux enfants, en les laissant peu à peu ne plus y penser (c’est ce que j’ai fait ici, et plus aucune fille n’en demande).
      ET en mettant sur la table, en revanche, des petits pots de flans, crèmes, clafoutis etc. préparés à base de lait végétal : c’est super gourmand, les enfants adorent.
      Le pb: il faut les préparer la veille… Et pour ma part, je ne suis pas encore assez organisée pour y parvenir, j’ai BEAUCOUP de progrès à faire pour être au point à ce sujet, donc en général, le petit-déj chez nous = pain, confiture et/ou miel et jus 100% fruit ou fruit frais…
      Mais je dois trouver une solution pour rétablir les protéines, une amie vient de m’expliquer que c’était incontournable le matin, indispensable pour que le corps assimile tout ce dont il a besoin correctement…
      A suivre, et toutes les idées sont les bienvenues!!

      PS: pas de produits laitiers dans les cuisines thaï, chinoises ou japonaises non plus, entre autres, si? ET bien sûr que ces cuisines, comme la vietnamienne sont de VRAIES -et fabuleuses!!!!- cuisines!

      • Elodie says

        Perso, je fais des gâteaux que je varie (j’en congèle aussi de temps en temps et en les sortant la veille au soir du congèl ils sont comme frais le lendemain, çà simplifie un peu les choses), il y a des oeufs dedans, donc un peu de protéines … Et pourquoi pas de la crème kokkoh (toujours pas essayée chez nous mais je ne vais pas tarder …), apparamment il y a des légumineuses et des céréales dedans et Valérie cupillard recommande de la préparer avec un lait d’amandes ou de noisettes, ce qui fait donc des protéines complètes, association légumineuse-céréale ou légumineuse-oléagineux … La recette est p37 de Bio,bon gourmand …

  11. texmex says

    Eh bien mesdames et messieurs, encore plusieurs arguments dans cet article pour aller acheter son lait cru et sa farine dans les magasins bio et pour experimenter avec les produits differents comme les crèmes d’avoine, les huiles pressées à froid, les purées de noisette…. En nutrition comme dans la vie il faut de la modération. Oui au lait mais au lait cru (vous verrez la modération vient de sa rareté) et oui au pain mais ajoutons-y une farine différente de celle de blé. :-)

    Et en buvant du bon lait produit par des vaches heureuses et paissant dans nos prairies, on aide à ne pas polluer la terre avec des élevages intensifs d’énormes vaches laitières aux énormes pis.

  12. anenje says

    L’auteur du livre « qui a peur du grand méchant lait », Taty, a un site absolument passionnant, incontournable si l’on veut remettre en cause son alimentation(www.taty.be).A lire également toutes ses autres parutions! C’est vraiment la bible alimentaire de toute la famille, notre santé a retrouvé d’autres couleurs.Quand au livre de Thierry Soucar, il nous a vraiment permis d’ouvrir les yeux, mais selon moi, il faudrait le lire avant celui de Taty, car celle-ci relativise les dangers du lait en recommandant justement lait et beurre cru, que nous recommençons à consommer avec grand plaisir à la maison (un bon beurre sur du pain au levain maison-grâce à ton blog, merci!)

    • Flo Makanai says

      Merci pour les coordonnées de ce site, je vais bien sûr aller le voir.
      Et ce matin, au marché, j’ai acheté du beurre au lait cru… Demain matin, pain au levain 1/2 blé et 1/2 petit épeautre et un peu de ce beurre cru, mmmmm :-)

  13. beababa says

    Bonjour,

    Je voudrais revenir sur ton intervention sur le lait qui est très interressant mais je m’inscrit en faux en ce qui concerne les calissons, il n’y a absolument aucune trace de laitage dans le calisson ou son glaçage, c’est uniquement du blanc d’oeuf et du sucre glace, je le sais d’autant que je travaille pour le plus célèbre qui se trouve à Aix en Pce. Je serais ravie de t’en apporter la preuve en t’en envoyant une boite pour les gouter. Maile moi ton adresse.

    • Flo Makanai says

      Je ne peux pas accepter mais c’est une idée charmante!
      Je pense que soit cette commerçante n’avait aucune idée de ce qu’elle disait, soit SES calissons (qui étaient très originaux, avec de la betterave, et ne sont donc pas « officiellement » des calissons) en contenaient…
      Je vais mettre cela au point dans le billet, merci d’avoir fait un point très clair (d’autant que chez nous, on est fan de calissons!).

  14. vanessa says

    hello,

    je n’ai pas lu tous les comm’, mais après la lecture de « Lait, mensonges et propagandes » prêté par Marie Laure, j’ai été convaincue que j’avais bien fait de diminuer drastiquement les laitages à ma fille aînée pour laquelle chaque rhume finissait en bronchite…
    Désormais, mes filles consomment de temps en temps seulement (2-3 fois par semaine) des laitages au lait cru et de lait de chèvre ou brebis car elles adorent ça et je ne veux pas être trop stricte. Anaé qui prend encore son bib’apprècie bcp le lait de riz-amande.

    Pour ma part, j’avais déjà bien diminué laitages et gluten, mais après la rentrée, j’ai eu de graves malaises qui m’ont conduite à l’hosto, cardio, analyses de sang multiples, ….
    Résultat : spasmophilie !
    « Détendez vous m’a t on dit ! »
    J’ai passé deux mois allongée sur mon canapé, ne pouvant même pas tenir assise sur une chaise ! Ma mère était là heureusement pour m’aider ou plutôt pour tout faire dans la maison et s’occuper des filles !
    J’ai fait feu de tout bois, et ai consulté des sorciers, éthiopathe, kinésiologue, microkiné, psy, sels minéraux, chlorure de magnésium, …je n’ai rien négligé.
    J’ai cherché toutes les pistes sur le net et sur des bouquins, sans aucun à priori.

    Je suis (re)tombée sur le régime du Dr Seignalet (pas de gluten, pas de caséine, et bcp de nourriture crue ou, en tout cas, pas cuite à plus de 110°C), j’ai acheté le bouquin et je ne l’ai pas lâché pendant quinze jours !
    Je me suis immédiatement mise à le pratiquer avec autant d’espoir que d’intérêt, et aussi une certaine curiosité car cela me permettait aussi d’explorer de nouvelles pistes en cuisine !
    J’en suis à trois mois, et je suis plus que convaincue de l’intérêt majeur (pour ce qui me concerne en tout cas) de cette façon de se nourrir !
    Après une phase d’élimination pas très chouette, mais pas terrible comparée à ce que je venais de vivre, je peux commencer à faire le bilan :
    -6kg, je ne perds plus mes cheveux, ma peau n’est plus sèche du tout, depuis 4-5 jours, j’ai une pêche d’enfer que je n’avais pas eu depuis très longtemps, je n’ai plus du tout de colite (ce qui était quasi permanent chez moi bien que plutôt soulagée par une kinésiologue), et j’attends également des résultats sur les allergies saisonnières, et sur la spasmo bien sûr (mais je jugerai quand le traîtement allopathique sera fini).

    Bref, j’ai fait long, mais tout cela pour te dire à quel point je suis d’accord avec toi et convaincue !

    • Flo Makanai says

      Merci +++ d’avoir pris le temps de ce comm/témoignage Vanessa, il est non seulement super intéressant mais en plus… réconfortant (en un sens! parce que ma pauvre, tu es passée par plusieurs mois sacrément pas marrants…).

      Réconfortant parce que j’ai longuement discuté « alimentation » avec une amie (très chère), tout récemment, et je me sens très paumée ce soir : à la croire, et sans rentrer dans le détail parce que ce serait trop long, je fais plusieurs erreurs, et je risque plus de fragiliser mes enfants avec mes « choix », de les carencer qu’autre chose…

      Je dois réfléchir à tout ce qu’elle m’a dit, analyser, faire des recherches etc. Mais ce soir, je dois t’avouer que je me sens fragile et inquiète, j’ai peur de me tromper lourdement et que mes enfants en pâtissent…Pas simple de ne pas suivre les chemins tout tracés des supermarchés, des pubs, et des traditions:-(

      Alors vraiment, MERCI Vanessa, tu me confortes dans l’idée que j’ai raison de continuer à chercher autre chose que le modèle « tout cuit » qu’on voudrait nous imposer…
      Et continue à prendre aussi bien soi de toi!

  15. vanessa says

    Hello Flo,

    je repasse par là et je comprends tout à fait ton désarroi, je l’ai éprouvé à maintes reprises : à la suite de la lecture d’un livre sur la nutrition, ou d’une discussion…

    Je vais te raconter une petite anecdote : une amie de ma mère consomme ou plutôt consommait des laitages tous les jours et à tous les repas, sans se forcer, elle en est très friande…il y a qqs mois, elle passe un exam’ médical, résultat, elle a les os d’une personne de 75 ans lui a dit le médecin (!!!, elle en a 58 !, fait du sport, mange peu, est plutôt mince et active). Le médecin lui a dit qu’elle devait peut être réduire sa conso de laitages…

    Et puis, T. Souccar rappelle dans son bouquin que, dans les pays où traditionnellement on ne consomme peu ou pas de laitages, il n’y a quasiment pas d’ostéoporose, par contre le diabète explose dans les pays de la Baltique où les laitages sont consommés en très grande quantité.

    Un jour un copain m’a dit que les enfants des fermes (!!?) étaient ceux qui étaient en meilleure santé car ils buvaient bcp de lait, ce à quoi, on peut rétorquer que, tout d’abord, ce n’est pas parce q’ils vivent dans une ferme qu’ils boivent du lait (une amie dont les parents sont agriculteurs me l’a confirmé (en tout cas pour son propre cas), dans sa famille, on ne consomme des laitages que de temps en temps et seulement quand la vache produit plus de lait que ce dont le veau a besoin….), on peut aussi penser à tous les autres co-facteurs : vie saine, à l’air, éloignée de pollution des villes, activité physique, ….

    Ah oui, je t’en écris une autre :
    mon gynéco, qui est un Mr de 60ans env, a eu un enfant qui avait une maladie génétique ou auto immune rare, il a bien sûr fait appel à tout son savoir et aux confrères les plus spécialisés pour le soigner..en vain, et puis, sa femme, qui cherchait de son côté a tenté un régime s’apparentant à celui de Seignalet (puisque c’était il y a 30ans), et le môme s’en est trouvé mieux, bien mieux même, du coup, cela fait 30 ans qu’ils ne se nourrissent que comme ça. Et lui-même conseille à ses patientes qui ont eu un cancer de changer leur alimentation, et de lire le livre de Servan Schreiber (à défaut de celui de Seignalet qui reste un peu lourd à ingurgiter). Autant te dire que j’ai été ravie qu’il me raconte cette histoire et cela m’a redonné confiance en mes choix mais aussi dans le corps médical car peu de médecins (encore) sont ouverts à ces choix diététiques.

    Bref, je crois que dans notre fort intérieur, on sait où est le bon sens, sans virer furie et sans stresser, pas grave de manger un Mac Do’ une fois tous les 3 mois, pas grave de manger des frites une fois par mois, …il faut essayer de trouver le juste milieu, l’équilibre qui fait que les enfants aiment les aliments sains et sont conscients que les bonbons, c’est bon, oui mais pas pour la santé, et qu’on en mange pas tous les jours…

    Bonne soirée,

    Vanessa

    • Flo Makanai says

      Merci, merci et encore merci Vanessa, d’avoir pris le temps de cet ajout, très très intéressant.
      J’ai passé la soirée d’hier plongée dans le dossier « lait » du magazine BioContact d’avril 2008, que j’avais soigneusement conservé mais pas pris le temps de vraiment lire. Ca m’a aussi confortée dans cette ligne de conduite de la quasi suppression des laits d’animaux.
      A suivre, c’est passionnant, et l’aventure « sans », et manger « autrement » ne fait que commencer, finalement, parce que je sens bien que je vais devoir (et vouloir!) en savoir encore plus et changer encore plus l’alimentation familiale (et pourtant, on mange déjà sacrément « différent » ici… Je relisais ce matin une recette de gaufre que j’aime beaucoup, que je faisais déjà il y a 18 mois avec du lait d’amande au lieu du lait et de l’huile neutre au lieu du beurre, par ex, et ce sans vraiment savoir « pourquoi » je le faisais.
      A bientôt!

  16. Tiuscha says

    C’est clair, du bon lait de ferme à l’ancienne ne produirait pas ces effets néfastes, mais comme toutes les manipulations, l’élevage intensif, les hormones etc, l’homme joue à l’apprenti sorcier en multipliant les catastrophes…
    Rien à voir mais j’aimerais connaître ton avis sur les ampoules basse conso et comment t’éclaires tu ?

    • Flo Makanai says

      Me revoilà, Tiuscha. Mon mari (qui gère l’éclairage maison!) me dit que les ampoules basse conso émettent des ondes électro-magnétiques peu recommandables, et contiennent du mercure… Un débat sur le sujet peut-être lu ici : http://www.rue89.com/hoax/2009/08/22/non-lampoule-basse-conso-nest-pas-dangereuse
      Ceci dit, on en a quelques-unes: dans le lustre lumière principale du salon et pour la hotte au-dessus de la cuisinière.
      Pour le reste, ampoules classiques à incandescence.
      On peut certainement mieux faire, j’imagine… Mais j’ajoute aussi que nos filles sont éduquées depuis toutes petites à éteindre dès qu’elles sortent d’une pièce, par ex. Ca marche, dans l’ensemble (sauf pour Bérénice, qui n’a que 4 ans, mais ça vient).

  17. Maurice76 says

    Le problème aujourd’hui c’est qu’avec les vaches transformées en machines à lait, ce n’est plus du lait que vous buvez.
    Prenez du lait BIO et tout ira mieux.

    • Flo Makanai says

      Je ne crois pas que le « bio » soit « la » solution, ne serait-ce parce que mes filles ne consomment QUE du lait bio (sauf dans les plats de la cantine scolaire) depuis plusieurs années et que cela n’a en rien empêché les soucis de santé de mon aînée.
      Et puis il y a plusieurs qualités, dans le bio, le label ne repose que sur un cahier des charges techniques a minima…

  18. Ccil says

    Ca me rappel moi il y a 3 ans : j’emmène mon fils alors âgé de 4 ans chez l’osthéo car marre des des rhino, pharyngites et autre otites à répétition !
    Résultat : Noé est INTOLERANT au lait animal, pour en être vraiment certain, l’osthéo me conseil d’arrêter toute forme de lait animal durant 2 mois, et vraiment tout, car il suffit que vous ingurgitiez un biscuit où il apparaît une toute petite dose de lait et tout est fichu, donc durant 2 mois il fallait vraiment faire très attention MAIS mon fils mangeait à la cantine, et je me suis battu pour qu’il ne lui donne pas de lait pendant ces 2 mois en leur précisant que ça en valait la peine si au bout des 2 mois on pouvait démontrer que le lait n’était pas bon pour Noé ! Mais voilà, ce n’est pas un généraliste qui avit prescrit ce régime, mon fils n’était pas allergique alors régulièrement il mangeait des yahourts à la cantine, fromage…etc, du coup j’ai malheureusement baissé les bras face à cette machine !!!
    Mais je reste persuadé que le lait de vache n’est pas terrible pour nous ! Quant à mon fils il recommence à boire du lait « normal » après avoir bu durant 3 ans du lait de soja. Et là on entend aussi dire que le soja…….!!!!!!!
    Allez à bientôt, je découvre ton blog et y trouve plein plein de choses très interessantes (j’ai mis en route un levain ce soir et envoie des liens vers ton article sur le bio à tout va !!!!!)
    Ccil



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.