Skip to content

Categories:

Pour votre purée, ail fumé ou poire fraîche?

Ici, on aime bien la purée. L’homme du foyer adoooore ça, même. Il faut dire qu’on a à côté de très bonnes pommes de terre.

Mais quand en plus une adorable expéditrice m’envoie 3 superbes têtes d’ail fumé, j’expérimente et nous nous régalons!

Et la soupe de pois cassés, poireaux et ail fumé de ce soir, pile parfaite aussi pour clore une journée épuisante).

Merci Marion pour ce cadeau!

Et puis si on n’a pas d’ail, mais qu’on a une poire et envie de purée, le mélange est bien sympa aussi…

ail

La recette de la purée à l’ail fumé

Pour 4-5 personnes

  • 5 belles pommes de terre à chair farineuse, épluchées, rincées et coupées en morceaux de taille moyenne
  • 1/4 de céleri-rave épluché et coupé en morceaux de taille moyenne (je trouve que 1/4 de céleri est la quantité idéale. Plus, c’est un peu trop, ça rend la purée comme douceâtre, bof)
  • gros sel de mer
  • 3 gousses d’ail fumé
  • un filet d’huile d’olive
  • un tour de moulin à (très bon) poivre
  1. On fait cuire pommes de terre, céleri et gousses d’ail épluchées et dégermées, à peine couverts d’eau salée au gros sel pendant 20 minutes, à frémissement (jusqu’à pouvoir enfoncer sans résistance une pointe de couteau dans les pommes de terre et le céleri).
  2. On récupère tous les morceaux de légume et pomme de terre avec une écumoire, on les met dans un grand saladier, on écrase au presse-purée (à moins qu’on ne passe le tout au moulin à légumes), on vérifie l’assaisonnement, on ajoute 1 filet d’huile d’olive, un tour de moulin à poivre, à table!

Très bon avec un oeuf au plat, des médaillons de filet mignon de porc grillés, ou en accompagnement d’une salade verte bien goûteuse.

poire

La recette de la purée à la poire:

Pour 4-5 personnes

  • 5 belles pommes de terre à chair farineuse, épluchées, rincées et coupées en morceaux de taille moyenne
  • 1/4 de céleri-rave épluché et coupé en morceaux de taille moyenne
  • gros sel de mer
  • 1 poire
  • un filet d’huile de noisette ou de noix
  • un tour de moulin à (très bon) poivre blanc
  1. On fait cuire pommes de terre et céleri à peine couverts d’eau salée au gros sel pendant 15 minutes, à frémissement.
  2. On ajoute la poire épluchée et coupée en gros morceaux, on cuit encore 5 minutes (on doit pouvoir enfoncer sans résistance une pointe de couteau dans les pommes de terre et le céleri).
  3. On récupère tous les morceaux de légume, pomme de terre et fruit avec une écumoire, on les met dans un grand saladier, on écrase au presse-purée (à moins qu’on ne passe le tout au moulin à légumes) on vérifie l’assaisonnement, on ajoute 1 filet d’huile de noisette, à table!

Se marie bien avec un filet de poisson blanc légèrement pané (fécule de pommes de terre, sel, poivre); des carottes râpées, du roquefort, du brocoli bien vert et tendre, une poêlée de blettes (que l’on aura pu faire fondre dans du jus de poires ou de pommes)…

Print Friendly

Posted in Légumes.


15 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.

  1. Marie says

    Humm … ces purées parfumées me plaisent bien ! J’ai déjà testé le mélange purée/poire, et j’avais trouvé cela excellent, la prochaine fois je rajouterai un peu de céléri-rave.

  2. VanessaV says

    Avec de la poire mais c’est une superbe idée! Je retiens. J’avais aussi une recette avec une pomme dans la soupe, excellente!

  3. vanille says

    Moi qui n’est pas très purée, je me laisserai bien tenter par la purée à la poire… A essayer prochainement quand le temps se rafraîchira.

  4. melopapilles says

    très bonne idée purée poire ! avec l’ail bien sûr j’adore, plus classique à mon goût

  5. Carinne says

    L’ail fumé. Tiens je ne connaissais pas. Moi qui suis fan de l’ail! Où trouve-t-on ce spécimen?

    Et puis avec une bonne huile d’olive (découverte lors de notre week-end en Provence…) comme il se doit!

    Tiens ce soir ce sera purée – filet de poisson pané… Hum…

    Merci Flo

  6. Anne says

    rigolo: c’était justement purée avec ail 2 soirs passés avec une sauce tomate maison et filet de saumon. Reste de sauce tomate pour utiliser sur une pizza levain ce soir. Moi non plus, je ne connaissais pas l’ail fumé. Merci Flo

  7. ln says

    j’essaierai bientôt la purée à la poire !!

  8. Virginie P. says

    L’ail fumé ! C’est une vraie découverte, merci. Comme Carinne, je me demande bien où on peut en trouver. Le dossier auquel tu nous refères dit que ça vient d’Arleux. Mais pour les non-résidants d’Arleux, devons-nous nous en remettre uniquement aux gentilles expéditrices ? Penses-tu que l’on peut en faire soi-même (sans le côté tourbeux, j’imagine) ? A la cheminée ? Avec de l’arôme de fumée (pas bio) ? Au four ? Mariné dans du thé fumé ? Ou est-ce vraiment trop spécial ?

    • Flo Makanai says

      Virginie,
      Non ce n’est pas très spécial, c’est juste légèrement fumé, et cela évoque en effet un thé lapsang souchong assez léger. A la cuisson, c’est doux, pas agressif, pas piquant, avec un je ne sais quoi de parfumé intense qui est vraiment top.
      J’ai demandé à mon adorable expéditrice de m’indiquer comment on pouvait s’en procurer, je l’indiquerai ici si elle trouve le temps de me répondre (elle a une vie bien remplie).
      En attendant, je pense qu’on peut faire quelque chose d’intéressant en rangeant des gousses d’ail encore en chemise dans un petit pot avec un peu de thé fumé, à sec, et on laisse « infuser » quelques jours voire semaines.
      Mais je crois avoir compris que le procédé d’Arleux rend l’ail tout particulièrement digeste, et je suppose qu’un contact même prolongé avec du thé n’aura pas cet effet-là…
      A creuser, tester!
      En tout cas, je déconseille la cheminée ou l’arôme de fumée, trop agressifs et ce n’est pas ce fumé-là dont l’ail a la saveur, plutôt celui du thé, vraiment.

  9. Séverine (34) says

    Ca a l’air délicieux je garde dans un petit coin pour goûter.
    Je ne connaissais pas l’ail fumé, je vais me renseigner.
    Merci Flo.

  10. Poivre de Kampot says

    un tour de moulin à (très bon) poivre..
    Là je ne saurais au vous conseiller le meilleur poivre au monde, le poivre de Kampot!
    Il possède des parfums et des saveurs qui ne laissent pas indifférents.

    Il existe aussi de très bon poivre en Inde, Madagascar, Cameroun, mais vous ne trouverez jamais ces poivres dans votre supermarché qui vend des mélanges de poivre de mauvaise qualité dans de très beaux emballages mais sans saveur.

    • Flo Makanai says

      Merci pour ces précisions. Non ce n’est pas simple de trouver de bons poivres, mais nous commandons les nôtres (un luxe!) chez Olivier Roellinger, et ils sont fort bons.

  11. Virginie P. says

    Merci pour ta réponse. Je vais essayer l’astuce du thé fumé, en attendant de lire éventuellement les conseils de ton expéditrice.

  12. Tiuscha says

    La purée poire titille mes papilles, joli mariage qui fonctionne bien avec le céleri-rave
    L’ail fumé, c’est fameux en soupe, façon aîgo boulido, s’il t’en reste…
    PS je crois que je tiens mon levain. Je viens de réussir mon premier pain avec, les filles se sont régalées de tartines de confiture (maison aussi), le goûter idéal à l’ancienne !
    Merci à toi et Marie-Claire, les deux marraines de cette entité non encore baptisée (ça porte malheur ?!).

    • Flo Makanai says

      La seule chose qui porte malheur à un levain, c’est de le délaisser, de ne pas veiller à son équilibre…



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.