Skip to content

Categories:

Fondant au pois chiche et à l’orange, entre Dhokla indien et Sicile

Vous connaissez Beena, n’est-ce pas? Cela fait plusieurs mois que nous avons envie de vous faire partager sa version salée des Chatpata Dhokla et de mon adaptation sucrée aux agrumes, au travers de billets croisés, simultanément publiés ici et sur son (nouveau) blog, Beendhi.

Voilà qui est fait! Régalez-vous bien!

comme-un-fondant-a-lindienne-mok

Ma version sucrée parfumée aux agrumes est à mi-chemin entre l’Inde (la recette est une adaptation de celle -salée- de Vidhu Mittal, publiée dans ce bel ouvrage traduit en français par Beena aux éditions Agnès Viénot, Pure & simple : Nouvelle cuisine végétarienne indienne) et la … Sicile car je parfume le gâteau de zeste et de jus d’orange et, dans ma toute dernière version, j’ai ajouté du Fiori di Sicilia dans le sirop avec lequel je nappe le fondant une fois cuit. Il y a aussi de la vanille, du sucre blond, du miel, mmmm!

Les ingrédients

pour la farine parfumée

  • 150 g de farine de pois chiches, de préférence tamisée
  • 50 g de sucre blond de canne
  • 1/2 gousse de vanille
  • 2 graines de cardamome verte écrasées

pour le gâteau

  • la farine parfumée
  • 1,5 c. à café de vinaigre de cidre (ou de citron)
  • 1,5 c. à soupe d’huile d’olive douce (ou autre huile assez neutre)
  • le zeste, le jus et la pulpe d’une grosse orange bio non traitée après récolte – 3 c. à soupe de jus, à réserver pour le sirop
  • 1.5 c. à café de poudre à lever

pour le sirop

  • 65 g de sucre blond de canne
  • 50 g d’eau
  • 1 c. à soupe bombée de miel liquide
  • les 3 c. à soupe de jus d’orange réservées
  • 1,5 c. à café de Fiori di Sicilia

La recette

1 semaine avant

  1. Mélanger dans un petit récipient hermétique la farine de pois chiches, le sucre, la vanille fendue en deux et les graines de cardamome écrasées.
  2. Réserver, bien fermé, pour que la farine et le sucre s’imprègnent des saveurs des épices.
  3. Le jour même

  4. Mélanger tous les ingrédients du gâteau avec une cuillère en bois.
  5. Ajouter assez d’eau pour obtenir une pâte épaisse (de type gâteau), pas trop sèche mais pas liquide non plus!
  6. Graisser un plat supportant la chaleur (le mien est en inox), le saupoudrer d’un peu de sucre et y verser la pâte.
  7. Placer dans un cuit-vapeur, fermer et laisser cuire 15-20 minutes (une pique en bois enfoncée en son centre doit ressortir sèche).
  8. Pendant la cuisson du gâteau

  9. Dans une petite casserole et sur feu moyen, placer le sucre et l’eau.
  10. Quand le sucre a fondu, ajouter une cuillère à soupe bombée de miel.
  11. Laisser frémir 5-6 minutes.
  12. Ôter du feu et ajouter le jus d’orange réservé (3 c. à soupe) et le Fiori di Sicilia.
  13. Bien mélanger.
  14. Dressage

  15. Démouler doucement le gâteau (ce n’est pas facile, vous pouvez voir sur la photo que le coeur de mon gâteau a collé, mais tant pis!)
  16. L’arroser de sirop, laisser imbiber 1 heure au moins.
  17. Déguster : c’est fondant, sucré mais pas exagérément non plus, la saveur de légumineuse du pois chiches est à peine perceptible, parfait avec une bonne tasse de thé pendant qu’il neige dehors.

PS :

* envie d’un autre style de gâteau à la vapeur et (ou) de voir à quoi ressemble le plat dans lequel je cuis ceux que je fais? Cliquer ici.

** je n’ai pas d’intérêt commercial (si ce n’est que je percevrais une commission, en toute transparence, si vous achetez le livre via le lien que j’ai inséré dans le billet, comme tout Partenaire Amazon – voir sur le côté droit du blog, en bas) pour ce billet, en ce sens que j’ai acheté le livre comme tout un chacun et j’ai commandé le Fiori di Sicilia en Angleterre, là aussi comme tout un chacun peut le faire. Aucun sponsor, en somme, comme d’habitude ici.

*** Nous ne sommes pas le 6 décembre, mon bouquin n’est pas achevé, mais il avance bon train, et, bon, la vie continue, ma cuisine aussi, et il faut bien savoir faire des pauses, non? :)

Bonne semaine à tous!

Print Friendly

Posted in Gâteaux, Inde, Sans gluten, Sans lait, Sans oeufs, Un air d'Asie, Végétarien.


38 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.

  1. Gwen says

    Oh, c’est chouette ça !
    J’ai Pure & Simple, ce livre est une merveille !
    J’avais complètement loupé que Beena avait un nouveau blog, j’y cours de suite !

  2. texmex says

    J-adore ce blog de recettes indiennes, je fais du ghee depuis a peu pres 3 mois et je viens de decouvrir encore une nuance dans sa fabrication. Merci pour la decouverte.

  3. flo says

    En plus d’être sans gluten c’est sans œufs, ça c’est chouette :)
    Ça m’a l’air très sympa, j’essaierai sans doute bientôt.
    Merci pour cette nouvelle recette.

  4. Anne-Laure says

    Ca m’a l’air délicieux et tellement différent des desserts habituels. Je rêve que quelqu’un me fasse ce dessert pour Noël !!!
    J’hésite un peu à commander du fiori di sicilia à distance. Peut-on le remplacer par du zeste de citron ?

  5. Flo Makanai says

    Oups, ce billet a été publié trop tôt, Beena est en Inde et nous étions convenus de publier simultanément sa version salée et la mienne… J’avais programmé ce billet par avance, oublié de retarder la date… Bon, tant pis, c’est fait, je vous indiquerai le lien vers le billet de Beena dès que possible.

    Anne-Laure, je pense que c’est tout à fait possible que « quelqu’un » te fasse ce dessert pour Noël… ;)
    Oui on peut forcément remplacer le Fiori di Sicilia par du zeste, de l’huile essentielle (j’ai déjà essayé avec de l’HE de citron, miam), de l’eau de fleur d’oranger, etc etc, au goût.

    Le seul « truc » est de ne pas lésiner sur le sucre : on peut mettre moins que dans ma version, mais c’est… moins bon!

    Ravie en tout cas que cette recette vous plaise, même si sa publication aujourd’hui est une erreur…!
    Bon dimanche :)

  6. Bulibula says

    moi j’aime ce genre d’erreur gourmande, MDR!
    merci pour cette recette, ça fait trèèèès envie!

  7. Elodie says

    Pas encore osé me lancer ds les gâteaux à la vapeur mais celui-ci me tente bien … D’autant que par contre j’ai acheté un moule en inox pour essayer … Merci Flo pour cette recette « en avance » !!!

  8. veronique .P says

    miam ,ça donne envie d’essayer .Toujours bon à prendre les recettes de gateau sans gluten et sans oeufs!!Bon courage pour la fin du livre.Bises

  9. Mlle Pigut says

    Génialissime recette, j’en salive, je vais étudier ça de près!
    (Nous sommes le 5 décembre, tic tac tic tac… :-p)

    • Flo Makanai says

      Tant qu’au bout du décompte on n’entend pas un gros « BOUM », ça devrait aller ;)
      Mais je suis E-PUI-SEE. Pffff, quelle aventure….
      A suivre :)

  10. Véro (dietimiam) says

    wow !! J’adore ! Faut que j’essaye vite. Merci pour la recette :)
    Bisous et bon courage (apparemment tu es en pleine activité) !

  11. Christel says

    Bonsoir,
    Je suis peut-être la seule mais je ne connaissais pas Beena. Je te remercie de nous faire découvrir ce très joli site que je viens de mettre dans mes favoris.

  12. La fourmi says

    Quand j’étais étudiante, je faisait TOUTE ma cuisine à la vapeur (je n’avais que ça). Lire ta recette me rappelle mes gâteaux et pains cuits dans un bol au cuit vapeur, lequel était posé par terre au milieu de la chambrette parce qu’il n’y avait plus de place sur le bureau… Haha ! Je devrais me souvenir de ça quand je râle sur ma cuisine trop petite !

  13. Anne-Liesse says

    Un gâteau cuit à la vapeur, avec une farine parfumée une semaine à l’avance : ça, ça m’intrigue. Et j’attendais avec impatience que tu nous parles de Beena !…

    Ma dernière expérience avec de la farine de pois chiches a été désastreuse (je crois que je l’avais mentionnée dans mes bides de janvier 2010… où tu avais mis ton 1er com’ chez moi, si ma mémoire est bonne ;-) mais je ne demande qu’à réessayer. Si je n’en ai pas assez, crois-tu que ce serait complètement dénaturer le gâteau que d’utiliser de la farine de châtaignes – que j’adore ?

    [On est le 6 à bientôt 23h : tu devrais à nouveau avoir le "droit" de bloguer, non ?!...]

    • Flo Makanai says

      J’ai pris un peu de retard, ma vie étant plus qu’active comme tu sais, mais ça y est, je suis autorisée à blogguer à nouveau, tout est parti chez l’éditrice : YOUUUUUUPIIIIII!!!!!
      Chez nous, on est fan ++++ de la farine de pois chiches, je trouve que c’est celle qui est la plus intéressante pour remplacer les farines de blé et assimilées complètes. Mais des goûts et des couleurs…!

      • Anne-Liesse says

        Bon, ça y est : je prends le temps d’essayer, mais il faut vraiment attendre une semaine pour la farine ? Je peux pas tricher, dis ?!…

        Dans tous les cas, je vais essayer avec de la farine de châtaignes car je l’adore et que la farine de pois chiches, que j’ai utilisée hier pour faire une pâte à tarte, n’est pas ma meilleure amie. Oui, les goûts et les couleurs…

        Bravo pour le bouquin ! Et bisous aux chiens ;-)

        • Flo Makanai says

          Dans ma cuisine, il ne « faut » jamais rien sauf … faire ce qu’on a envie de faire! Alors tu fais vraiment comme tu le veux/sens/peux, et tu verras bien!
          D’autant que tout dépend de ta farine de base (certaines farines de châtaigne sont fortes, d’autres très douces), elle prendra plus ou moins vite les parfums.

          Avec de la farine de châtaigne, je ne suis pas du tout sûre que la cardamome soit conseillée, par ailleurs. Je n’en mettrais pas, pour ma part.

          Tu n’avais mis que de la farine de pois chiches dans ta pâte à tarte?
          Bisous à vous trois :)

          • Anne-Liesse says

            Arrgghhh ! Je viens de faire le mélange… avant d’avoir lu ta réponse ! Tant pis : j’adore la cardamone. On verra bien ce que ça donne avec la châtaigne.

            Pour la pâte à tarte, j’avais fait un mélange riz-millet (tout ce qui me reste ces temps-ci !) et pois chiches.

            Tu as déjà goûté à la socca ? Tu devrais adorer.

            Neige à Lyon… et rêvé que je te rencontrais accompagnée de Bérénice, à la Croix-Rousse (un quartier de Lyon que j’adore) : how weird !

          • Flo Makanai says

            Et qu’est-ce que tu n’as pas aimé dans ta pâte à tarte? Le goût spécifique du pois chiche, seulement? Parce que les farines de riz et de millet pour les pâtes à tarte donnent souvent des résultats un peu « rêches » et parfois de l’amertume aussi.
            Mais bon, je veux bien admettre que tu n’aimes pas le pois chiches, hein ;)!
            Je suis, tu as raison, fan de socca. Nous en faisant régulièrement à la maison.
            Marrant ton rêve! But, who knows what life will bring us!

  14. Flo says

    Là je craque! Je n’ai même pas fini de lire ton article que j’en ai déjà l’eau à la bouche. Je suis fan de dokhla, fan de farine de pois chiche, et j’adore les gâteaux parfumés à l’orange.(D’ailleurs, prochainement, je compte poster ma recette de gâteau à la patate douce et à l’orange). Merci beaucoup Flo pour cette alléchante recette! Mais je crois que je vais avoir du mal à attendre une semaine….

    • Flo Makanai says

      J’attends ta recette de gâteau à la patate douce et à l’orange avec gourmandise, ce doit être fameux!

  15. boljo says

    Ce fondant cuit à la vapeur et à la farine aromatisée est très tentant, j’aurais la même question ou la même envie qu’Anne-Liesse et essayer avec de la farine de châtaignes.

    • Flo Makanai says

      Je ne suis pas sûre que cela marcherait car la farine de châtaignes donne des résultats assez friables, dans mon expérience.
      Je n’essaierai pas parce que je n’aime pas cette farine plus que ça, je ne m’en sers jamais que comme complément (30 % max) d’autres farines.
      Mais dites-moi ce que ça donne :)

  16. ln says

    ce gâteau me donne très envie et j’ai tout à la maison ou presque….
    tu écris un livre ? c’est chouette ça !!!!

  17. Végébon says

    Cette recette très créative me tente beaucoup :). Les billets croisés sont aussi une super idée !

  18. annie says

    mm ça m’a l’air super bon j’adore moi aussi la farine de pois chiche et l’orange.
    j’ai une question sur le ghee, c’est donc du beurre auquel on enleve le petit lait, si je comprend bien c’était surtout pour la conservation,et peut être la cuisson? (faire frire dans le beurre on m’a toujours dit que c’était néfaste) y a t il un avantage au niveau des matieres grasses? Car que je sache le beurre est une  »mauvaise  »matière grasse pour la santé cardiovasculaire (mauvais cholestérol )acides gras saturés,à changer de matière grasse ne vaut il pas mieux utiliser une  »bonne » type huile d’olive?

    • Flo Makanai says

      Le ghee est du beurre débarassé de ses composants aqueux et dont la caséine (principale protéine) s’est précipitée, si bien qu’on peut la supprimer.
      Du coup, il se conserve très très longtemps, reste crémeux, et on peut le chauffer à très haute température sans qu’il ne brûle.

      Il n’est pas rare de lire qu’il est préférable de faire ses cuissons au ghee plutôt qu’à l’huile d’olive, qui s’altère à température plus basse, et qu’il fallait n’utiliser toutes les huiles qu’à cru, de préférence.
      Dans le même sens, le procés fait au cholestérol est très discutable, car celui-ci est nécessaire pour notre santé: le foie le synthétise et l’élimine, il sert de base à la construction des hormones et de la vitamine D. Le « bon » cholestérol ne serait que celui qui transporte de « mauvais » vers le foie pour que celui-ci s’en serve ou l’élimine : v. JP Poinsignon, Rhumatismes et si votre alimentation était coupable, éd. FX de Guibert (ce médecin a pris la suite de Seignalet, publié chez le même auteur).

      Ma position est donc nuancée, au vu des infos dont je dispose : je pense que l’on peut alterner ghee et huile d’olive pour la cuisson, et en tout cas éviter l’huile d’olive extra-vierge en cuisson car elle est encore plus fragile que les huiles vierges.
      Et chez moi, j’aime cuisiner dans une poêle avec un peu d’eau, un peu d’huile d’olive et un très bon couvercle, pour une cuisson mi-étouffée mi braisée.

  19. flo says

    Bon, je viens de faire mon mélange et je m’interroge, quand tu dis deux graines de cardamome tu veux dire deux graines d’une gousse ou deux gousses ?
    Parce que là, en fait j’ai mis deux gousses… Enfin, ça peut se rattraper, comme j’ai pas ce qu’il faut pour les écraser j’ai mis les graines entières, je peux les enlever au besoin…

  20. Sweet Faery says

    Depuis que j’ai goûté la farine de pois chiches version sucrée, j’en suis fan ! Je mets donc ta recette de côté, merci :)

  21. flo says

    Alors… J’ai fait presque comme dans ta recette ;)
    Pour l’orange, j’ai repensé à une recette que j’adore où l’on fait pocher l’orange et où on l’utilise en entier. J’ai donc pris mon orange que j’ai fait « cuire » 2 min au micro-onde et que j’ai mixé (pas trop finement) avant de l’intégrer au reste des éléments.
    Pour le résultat, j’avoue que personnellement je ne suis pas complètement fan, le prochain coup je ferais sans doute moit-moit farine de pois chiche-farine de blé complet.
    Par contre mes parents et mon chéri ont bien aimé ce gâteau (surtout les bouts d’orange), je le referai donc avec plaisir :)
    Merci pour cette recette, c’est pas simple d’en trouver sans œufs :)

  22. Flo Makanai says

    Voilà, à minuit heure locale de Bombay, Beena a publié sa version salée!

Continuing the Discussion

  1. Dhokla – beendhi cuisine indienne linked to this post on 5 décembre 2010

    [...] partir des “dhokla”, Florence a mis au point une délicieuse recette de dessert: le « Fondant au Pois Chiche à l’Orange » que je vous invite à découvrir sur son [...]



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.