Skip to content

Categories:

Premiers jours indiens, à Kochi (Cochin)

Je ne sais pas par où commencer pour partager avec vous notre récent voyage en Inde. Nous y avons vécu, vraiment vécu, 16 jours l’un avec l’autre, P et moi, souvent émerveillés, toujours heureux, ouverts vers/sur tout (et tous) ce(ux) qui croisai(en)t notre chemin. Nous avons fait de bien belles rencontres humaines, et, juste tous les deux ou bien avec d’autres, beaucoup ri, beaucoup parlé, beaucoup partagé, beaucoup ressenti. Oui, nous avons vraiment vécu ces jours extra-ordinaires à plus d’un titre. Le jour du départ, P. fêtait ses 50 ans. Près de la fin du voyage, j’ai fêté mes 45 ans. Je reste stupéfaite d’être déjà si « vieille » alors qu’il me semble avoir commencé à (me) vivre véritablement il y a 15 ans à peine. Et je reste stupéfaite, moi qui n’ai pas toujours trouvé que vivre était simple, que des moments aussi exquis que ces jours avec P en Inde puisse être sur mon (notre) chemin.

Si je ne devais garder qu’une seule photo de ce voyage, ce serait donc celle-ci :

mon-kerala

Je vous raconterai cette photo, un autre jour. Pour l’heure, des petites filles, des petits chiens, un beau soleil, l’envie de continuer à vraiment vivre mes journées, la perspective heureuse du retour de P ce soir (il est reparti travailler en province), m’invitent à vous laisser.

Non sans toutefois ces quelques autres photos, que j’avais déjà intégrées à un brouillon de billet…

Ces photos ont été prises lors des 2 premiers jours de notre voyage, dans la ville de Kochi (Cochin), au Kérala, cet Etat qui partage avec l’énorme (et profondément différent) Etat du Tamil Nadu, le sud de l’Inde (République fédérale composée de 28 Etats).

Cette ville de Kochi, et son 1.36 million d’habitants, est elle-même à décomposer en plusieurs « morceaux » (îles et péninsules) :

Ernakulam (le coeur de ville, bruyant au possible, bourdonnante d’activité, de toute évidence carrefour important pour les trains, les bus, les ferries), sur le continent

101426-ernakulam

Fort Kochi : ville historique au nord-ouest de la péninsule sud, quartier préféré des touristes,

241

27-carrelets-chinois

23

25

et juste à côté Mattancherry (où nous avons logé une nuit, chez des hôtes charmants), au sein duquel se trouvent une synagogue vieille de 400 ans, un musée/palais dit hollandais (en réalité un palais édifié par les Portugais en 1555), des antiquaires, de très belles demeures, et des canaux totalement insalubres,

20

que longent des maisons minuscules

19

souvent éclatantes de couleur et de vie, avec de minuscules trottoirs (que semblent beaucoup affectionner les biquettes -lesquelles, rentrées dans les maisons la nuit, passent leur journée au soleil)

21

ou encore l’île de Vypeen fameuse pour sa plage de sable blanc (que nous ne sommes pas allés voir), celle de Vallarpadam et j’en oublie.

Très bon dimanche à vous tous. C’est merveilleux ce que la vie nous offre, parfois. Ca vaut la peine, et même plus.

(à suivre…)


Print Friendly

Posted in Inde.


26 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.

  1. Stéphanie says

    Bon, tu vois – je fais pas mieux – happy 45 Flo! Merveilleuses photos, hâte que tu nous racontes l’anecdote de cette si jolie photo, cette femme a un sourire tellement serein que c’en est presque déstabilisant (mais c’est surtout communicatif)… Je guette! ;)

  2. Laure says

    Tes photos m’enchantent et me font planer. J’adore. Merci !! Une blogueuse amie est en ce moment au Nord du continent indien, pour la première fois, mais entourée, stage-groupe danse.
    Bande de veinardes.
    Bisous d’une tortue qui a des ailes, si si

    • Flo Makanai says

      oui nous sommes sacrément veinardes!
      Bisous à toi aussi, dont les ailes te transporteront peut-être là-bas aussi, un jour…

  3. Christel says

    Bonjour,
    Ce que j’aime par dessus tout c’est lire le texte qui précède tes articles ou photos. Tu es souvent pleine de vie et sans le vouloir tu mets du baume au coeur. Ce voyage à l’air si magnifique que je suis pressée d’en savoir plus.

  4. Mlle Pigut says

    C’est bon de lire toute cette vie, ton bonheur presque palpable partage avec nous ainsi que tes photos, c’est du bien-etre en barre! Merci!

  5. La fourmi says

    Bon anniversaire alors ! Quel beau voyage, j’ai hâte de connaître la suite !
    Bizzz

  6. Isabelle says

    WAOU! Youpie, c’est super que ce voyage ait été aussi réussi :) !

  7. Isabelle T says

    Namaste et bienvenue dans le groupe de ceux et celles qui ont adhéré à l’Inde.
    Bon atterissage tout en douceur.
    Isabelle

  8. Kouka says

    Bon anniversaire Flo!! C’est un très beau voyage que vous avez fait là! L’Inde m’a toujours attiré et j’espère un jour pouvoir m’y rendre, en attendant je guette ton prochain billet! Bon week-end!

  9. Pascale (Snapulk) says

    Ah, je les attendais avec impatience tes photos, ça fait du bien, de revoir ces couleurs, ces visages! J’ai l’impression d’entendre aussi, et de sentir :)))
    Bon anniversaire Flo, et merci!

  10. coriandre-et-cie says

    ce billet me fait repartir vers ce magnifique pays que nous avons visités il y a quelques années … une croisière sur les backwatter … des ballades … du bonheur … ce pays a éte une découverte inoubliable … le Kérala … c’est si beau !
    j’essaie flo de trouver sur bordeaux ton livre … ca m’a l’air bien compliqué … voilà unze semaine que je scrute que je fais tous les magasins bio de mon passage
    je suis intolérante alimentaire grave et je pense y découvrir des trésors dans ton livre … j’aime tellement ton blog

    • Flo Makanai says

      Merci pour ton enthousiasme Coriandre :)
      Tu peux trouver le livre à la librairie Mollat si je comprends bien, à Bordeaux.
      Sinon, il ne faut pas hésiter à le commander auprès de ton commerçant habituel.
      Je vois de mon côté si je peux éventuellement en vendre via Makanai. Comme ça, je pourrai même le dédicacer…
      A suivre, aussi vite que possible.

  11. julia says

    j’ai visité cochin il y a 3ans! j’ai mangé un delicieux poisson la bas!parfaitement cuisiné..j’en garde un souvenir memorable car j’ai vraiment eu du mal avec la cuisine indienne « too spicy » a mon gout..mais là c’etait un delice! le premier met indien que j’ai vraiment apprécié! j’adore ta photo avec l’indien et son vélo!

  12. vanille says

    Oui, je te sens quelque peu transformée à la suite de ce voyage. Et quel beau présent d’anniversaire(s) !

  13. Véro (dietimiam) says

    Merci Flo pour ces quelques photos qui font voyager !
    Quelle réponse rapide à mon souhait de les voir ;)
    Bon Anniversaire !!

  14. ManueB says

    merci pour ces belles photos d’un pays que j’aimerais aussi visiter…. Superbe…. Ca fait rêver….

    Très bonne journée
    manue

  15. Pauline AV says

    Contente de lire que ce voyage tant attendu était à la hauteur de vos espérances. Vraiment vivre chaque jour – que demander de plus ? Je vous souhaite encore plein de moments merveilleux chez vous, en famille.

  16. annie says

    bonjour à toutes , je suis contente d’avoir des impressions de l’inde je reviens aussi de 15 jours au Rajasthan et je crois que j’ai pas tout compris j’ai apprécié les couleurs les citadelles magnifiques les palais somptueux, les marchés colorés les petits champs cultivés la nourriture savoureuse mais mais mais
    j’ai du mal a saisir des commentaires comme ceux ci
     »et me font planer »:
    pas du tout j’ai trouvé ça très dur: le bruit le grouillement les klakons incessants la circulation horrible les poubelles partout les décharges partout les odeurs d’égout, les revendeurs qui vous harcèlent, les marchandages sans arrêt sans même savoir ce que vous acheter vraiment ???

     »Namaste et bienvenue dans le groupe de ceux et celles qui ont adhéré à l’Inde.
    Bon atterissage tout en douceur »:
    j’ai aimé je suis contente d’y avoir bien circuler et partager le quotidien de quelques personnes mais qu’est ce que je suis contente de retrouver ma Corse ma montagne ma mer ma campagne!!!

    j’ai du passer à coté de quelquechose expliquer moi
    ANNIE

  17. Isabelle T says

    Tu n’es pas du tout passée à côté de quelque chose.
    Chacun a son ressenti.
    Le bruit incessant et la foule font partie intégrante du quotidien.
    J’ai été émerveillée par les scènes de rue, la gentillesse et la serviabilité des gens.
    Dommage qu’ils veulent tant s’occidentaliser jusqu’à en perdre leur culture.
    Profite bien de la tranquillité corse.
    Bonne soirée.
    Isabelle

    • Flo Makanai says

      Annie,
      Nous avons AUSSI trouvé ce que l’on a vu de l’Inde très dur, très agressif parfois, insupportablement bruyant, péniblement sale voire puant par endroits, certaines personnes fermées et agressives, et bon sang la pollution!!!
      Je n’en brosserai certainement jamais un portrait idyllique, on a été surpris par les colères de certains Indiens les uns envers les autres, et j’en passe.
      Mais ça n’était pas partout, je dirai même que c’était largement minoritaire. Il faut dire que nous étions au sud et non au Rajasthan, que nous ne sommes allés que dans 4 endroits différents, avec un minimum de ville, que nous n’avons pas visité grand chose mais surtout marché dans les rues, que nous n’avons quasi jamais fait de courses sauf la veille du départ donc pas de marchandage, que nous étions juste tous les deux, pas un groupe, que nous parlons bien anglais donc n’avions aucun souci de communication, qu’on avait tout notre temps etc., peut-être était-ce autrement pour toi?
      On a aimé retrouver la propreté, le calme, la paix de notre campagne, mais je n’ai qu’une envie : faire les valises, et qu’on reparte avec nos filles, plusieurs semaines, là-bas…
      Pas parce que c’est un soit-disant paradis, ça ne l’est pas du tout. Mais je préfèrerai vivre là-bas plutôt que ma vie de quasi citadine occidentale stressée qui consomme beaucoup et qui a besoin de sommes purement scandaleuses pour vivre… Je trouve que la vie que j’ai ici, en France, me fait passer à côté de trop parce que trop source de stress, de « je dois » matériels…

  18. beena says

    Je suis ravie pour toi !

  19. annie says

    oui je comprends ton point de vue , nous aussi nous étions deux amies, avec voiture louée et chauffeur , certainement notre anglais est trop limité, nous avons pris un guide parlant français deux fois,et certainement en communiquant mieux on passe moins à coté de certaines choses,nous avons aussi fait pas mal de route ce qui est aussi un peu fatigant et stressant,mais au fond ce qui est encore plus différent,c’est que je ne suis pas une citadine,mon plus proche voisin est à 800 m et les champs qui nous séparent laissent paitre les brebis dont le son des clochettes me reveille le matin, pour aller bosser 30mn sur une route en corniche surplombant la mediterrannée,quand je rentre maintenant que les jours allongent, mon jardin mes fleurs mes légumes mes arbres fruitiers…mes enfants pas très loin…comme me dit mon mari mais qu’est ce que tu cherche à partir si loin? je pense que c’est la curiosité et l’interet de savoir ce qui se passe ailleurs, peut être apprécier encore mieux mon quotidien?

    • Flo Makanai says

      Nous vivons en effet dans deux contextes très différents. Tu imagines sans peine la région parisienne, mon boulot à 50 min minimum de chez moi en passant par une nationale atroce, et tout et tout. Je vis, ceci dit, en village semi-rural, nous avons de l’espace, un jardin, assez peu de trafic sur la route qui passe en bas de chez nous. Mais rien à voir avec ce que tu décris…
      Ceci dit, nous avons rencontré deux femmes, ainsi qu’une famille (parents et leurs 3 enfants), qui voyageaient (au Kérala et au Tamil Nadu) avec une voiture louée et un chauffeur, et elles nous ont dit un peu la même chose que toi. Je crois, si je peux me permettre, que c’est dommage de voyager en Inde comme ça, parce qu’on est alors en situation de confort à l’occidentale (voiture avec des amortisseurs, air conditionné, fenêtres qui ferment, etc) qui nous rappelle sans cesse comme sur place tout est différent, tu vois ce que je veux dire? Et puis on passe à côté de tellement d’échanges. Pour P et moi, tout trajet a été une mini aventure : les trajets en bus, incroyables, l’occasion d’y discuter avec une jeune homme qui participait au recensement de la population du Kérala, une jeune étudiante en science, de voir comment les familles voyagent, etc. ; les auto rickshaw, cahotiques, nous ont permis de rencontrer des gens formidables, surtout un conducteur à Fort Cochin qui nous a fait visiter son île de façon merveilleuse, mais aussi un tout jeune homme, à Kumilly, qui nous a aussi fait découvrir un lieu de visite fabuleux (et que P a du aider à désembourber son rickshaw, on a cru qu’on allait rester coincés en montagne!). J’arrête là, je pourrai t’en écrire quelques pages. L’idée est là : une part essentielle de la réussite de notre voyage est liée aux rencontres faites et conditions des transports locaux que nous avons utilisés.

  20. marie says

    j’ai adoré le sud de l’inde, le kérala bien sûr et la belle cochin, les backwaters et aussi les montagnes couvertes de plantation. un vrai beau souvenir aussi. Nous avions aussi une voiture et un chauffeur car nous étions 7 amis. C’est vraiment pratique et tu ne perds pas de temps inutile à chercher des bus, attendre des trains. J’ai fait deux grands voyages en Inde comme cela; La voiture nous a vraiment permis de voir des villages perdus peu accessibles en bus et ce en minimum de temps (trouver 20 jours pour partir en vacances relève d’un défi dans mon boulot).

    Alors bien sûr l’Inde c’est dur. mes premières 24h dans ce pays ont été très silencieuses lors de mon premier voyage. Il faut surmonter la pauvreté, la mort, la saleté car il y a une telle vie dans ce pays. Le Kerala est un état riche par rapport au reste de l’inde sans souci de sécheresse comme le rajasthan par exemple. C’est presque le paradis en Inde. Je vais faire l’Est de l’inde dans les 5 ans à venir calculta, benares et les pentes du Népal… ce sera encore une autre réalité

    • Flo Makanai says

      Merci Marie pour ce témoignage. Comme quoi, il n’y a pas à dire, chacun fait vraiment son voyage à sa façon, on ne peut jamais généraliser.
      Oui le Kérala est riche et bien moins dur que les autres Etats indiens. La prochaine fois, nous irons ailleurs, un autre voyage, d’autres réalités.



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.