Skip to content

Categories:

« Qui veut la peau du lait? », un reportage à prendre avec des pincettes…

Dimanche 4 mars, à 21h50, sera diffusé sur France 5, dans le cadre de l’émission « C’est notre affaire », un reportage intitulé « Qui veut la peau du lait? »

Cliquer sur la capture d’écran ci-dessus pour accéder au site de rediffusion, pluzz.fr

Le Dr Tounian qui y intervient en tant qu’expert « lait » (donc supposé exprimer l’état des connaissances objectives et scientifiques actuelles) est accusé par Thierry Souccar, auteur du (passionnant) « Lait, mensonges et propagande« , de n’être pas indépendant de l’industrie laitière.

(Ce qui pour moi ne saurait présumer de façon irréfragable que cet expert ment, mais permet de se demander, toutefois, si, peut-être, et à tout le moins, le point de vue que l’expert expose n’est pas un peu, beaucoup, biaisé car de parti-pris. Bref, cela éveille ma vigilance encore un peu plus que d’habitude, car nul n’ignore qu’il est difficile pour un humain de mordre la main qui le nourrit ou même qui, seulement, le caresse dans le bon sens des poils de son ego).

Au fait, pourquoi les « experts » ne font-ils pas systématiquement oralement de déclarations publiques d’intérêt dès qu’ils prennent la parole à la télévision?

A noter : l’accusation portée contre le Dr Tounian repose sur une déclaration d’intérêts datant de 2009, donc il y a 3 ans, ce qui vaut ce que ça vaut.

Je vous invite fortement à aller lire cette dénonciation sur le site lanutrition.fr : vous y trouverez notamment un extrait de la lettre que Thierry Souccar, interviewé au cours de ce documentaire, a adressé le 1er mars à l’équipe de l’émission « C’est notre affaire ».

Et je vous invite aussi à lire le courrier que Thierry Souccar a envoyé au magazine Grand Seigneur, et la réponse qu’Olivier Malnuit, rédacteur en chef de ce magazine, a publié en retour.

J’aimerais bien également porter votre attention sur le fait que Lactalis, le n°1 mondial du lait, menace aujourd’hui les producteurs qui refuseraient de signer les contrats qui leurs sont proposés.

Regardez par exemple la vidéo mise en ligne sur terre-net web TV.

C’est important. C’est à savoir.

Print Friendly

Posted in Choisir ses produits animaux, Intolérances alimentaires : ressources, Vu à la TV.

Tagged with .


12 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.

  1. CecileLo says

    J’ai vu le reportage et j’ai été bien surprise « d’apprendre » notamment de la bouche du Dr Tounian qu’il n’y avait aucune différence entre du bio et du non bio !! juste du marketing !! oooohhh ! ben oui, on est vraiment trop bête…

  2. Rosa says

    Un reportage que j’aimerais visionner. Je pense que comme partout il y a du lobbying, après je ne sais pas qui ment ou pas car je n’ai pas lu le livre ni vu le documentaire…

    Bises,

    Rosa

  3. cedru says

    Mon amie a arrêter le lait et le gluten en juin 2011, son hypersomnie qui lui gachait sa vie à disparu en 3 semaines et ses croutes au cuir chevelu ont aussi disparu. ( et pourtant aucune allergies détectés )

    Je n’y croyait pas trop au début mais çà a marché.

  4. annie says

    J’ai commencé à me poser des questions sur cette histoire de produits laitiers en lisant et regardant des reportages sur certaines tribus isolées d’Amazonie ou de Papouasie ou autres qui vivent encore de cueillette et de chasse ( je m’interresse beaucoup à l’ethnologie aux cuisines du monde…) et donc aucun produit laitier après le sevrage du bébé vers trois quatre ans( de même pour les autres mammifères omnivores au métabolisme ressemblant à celui de l’homme) la vie est donc bien possible depuis des milliers d’années sans lait avec un régime alimentaire surement très simple et répétitif ( en Papouasie farine de sagou et de nombreuses plantes différentes, insectes poisson et de temps en temps viande) mais suffisant dans ces contrées ce n’est pas la malnutrition qui les décime mais ce que la civilisation leur a apporté(alcool,perte des valeurs encestrales entraide…)
    Par contre, toujours dans la suite de cette idée que notre métabolisme ( digestion puis utilisation par le corps de ces nutriments) est pratiquement le même depuis des milliers d’années et que nous lui apportons des tas de nouvelles molécules depuis seulement une cinquantaine d’années,il est certain que le corps réagit à cet apport, d’ou la nécessité de manger le moins  »raffiné »possible et sans additifs, pesticides ou autres, de même pour les produits issus d’autres régions du monde éloignées de notre endroit d’origine ( enzymes pour l’assimilation des protéines du soja plus présentes chez les asiatiques que chez les européens par exemple) ,et tout ceci d’autant plus que l’organisme est jeune

  5. Sweet Faery says

    Merci beaucoup pour cette info. Personnellement, j’ai eu une révélation à propos du lait en lisant la méthode Seignalet : nous sommes effectivement la seule espèce animale non seulement à consommer le lait d’une autre espèce, mais également à le faire toute notre vie et pas seulement au stade de l’allaitement. Les espèces animales souffrent-elles donc toutes d’ostéoporose ? Et les Asiatiques qui ne subissent pas cette propagande du lait sont-ils en moins bonne santé que nous ?
    Après, c’est comme tout, ça vaut ce que ça vaut, et il est assez difficile (mais pas du tout impossible) d’aller chercher du calcium ailleurs. Mais pour ma part j’ai réalisé qu’il est réellement anti-naturel de consommer des produits laitiers. Non pas que je ne le fais pas, mais je le vois plus comme une gourmandise occasionnelle que comme un besoin nutritionnel impératif.
    Sur ce, je vais aller zieuter le reportage ! :)

    • Flo Makanai says

      Seignalet n’est pas du tout le pionnier en la matière, et pas le plus intéressant à mon avis…

  6. Mathilda (Cuisine en bandouliere) says

    Bonjour Flo, ton billet me replonge dans un débat laisse a mon départ au Japon, mais central pour moi qui suis Mayennaise, comme Lactalis. Je suis attristée de constater que la politique du groupe est toujours aussi brutale et réactionnaire. Le rêve si au lieu de résister a la baisse de la consommation du lait de vache, il se mettait a produire du lait de soja et du tofu ! Mais alors, on n’aurait plus les vaches dans les pres… Bref, en tout cas merci pour les liens!

    • Flo Makanai says

      Mais il pourrait y avoir des vaches dans les prés et des laits de qualité…! Tu crois vraiment que ce sont celles que tu vois dans les prés qui fournissent l’essentiel à Lactalis? Moi, j’ai de gros doutes…

  7. Carinne says

    Bonjour

    Ce reportage que j’avais loupé, a été rediffusé dimanche dernier. Effectivement l’intervention du nutritionniste à la fin du reportage est très tranchée. Contrairement à celle de Thierry Souccar,plus nuancée (de mon propre avis). Ce dernier, au delà, de l’effet « néfaste » du lait (qui peut être discuté) dénonce le lobbying de l’industrie laitière, qui n’est plus à démontrer…

    Carinne

  8. Christel says

    Bonjour Flo,
    Je devrai venir plus souvent (hors newletter) sur ton blog car c’est trop tard pour revoir la vidéo. Je ne consomme plus de produits laitiers depuis quelques temps et je ne me porte pas plus mal. Ce qui m’énerve le plus c’est d’asséner qu’il n’y a que dans le lait que l’on trouve du calcium.

    • Flo Makanai says

      …ou, pire peut-être, que le lait lui-même empêche une bonne partie dudit calcium de servir à autre chose qu’à permettre une bonne tolérance au lait…



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.