Skip to content

Categories:

L’huile d’olive vierge extra de Crète d’Arnaud Gillet

Vers la fin du mois de mars, Arnaud Gillet, producteur d’huile d’olive à Héraklion, au coeur de l’Ile de Crète, en Grèce, m’a contactée pour me proposer de goûter son huile d’olive vierge extra, en vue d’un partenariat.

Après visite de son site, échange de courriels et claire indication que je mettrais son huile en valeur sur Makanai à la condition sine qua non que ma famille et moi l’appréciions réellement, j’ai accepté qu’il m’adresse quelques litres de son nectar artisanal.

Deux jours après avoir exprimé cela, un livreur m’apportait à domicile quelques bidons de la récolte de décembre dernier, embouteillée en janvier 2012.

Et là, coup de coeur.

Et pas seulement pour moi : toute la famille Makanai est tombée sous le charme et la consomme désormais quotidiennement.

Il faut dire que l’huile confectionnée et commercialisée par Arnaud Gillet est un peu épaisse, donc idéale à consommer crue (notre méthode préférée), bien parfumée mais juste comme il faut (je n’aime pas du tout les huiles à odeur forte) : directement en bouche, elle m’évoque le beurre fondu pour son côté bien gras et rond, sa douceur, tout en me donnant l’impression de croquer une feuille d’olivier (ce que j’en imagine), avec ce côté vert, végétal, une pointe d’amertume et même de piquant, comme si elle était légèrement parfumée de poivre noir fraîchement moulu*.

Sur les crudités, elle est excellente car elle enrobe bien les légumes et conserve une présence parfumée, elle ne se laisse pas dominer.

Sur les légumineuses cuites, que nous adorons ici, elle est tout aussi impeccable. Elle ajoute onctuosité et parfum, pas un diner ne se fait désormais sans elle.

Attention, l’huile d’Arnaud Gillet n’est pas pour autant une huile de luxe, peut-être même pas d’exception en ce sens qu’elle est sobre et un peu rustique. C’est une huile du quotidien, à consommer crue. Je ne l’utilise pas pour les cuissons, sauf dans l’eau des légumineuses -elle y apporte un fondant parfait-, ou en filet aromatique sur un gratin, voire dans certains gâteaux pour lesquels je veux une saveur d’olive marquée.
A savoir aussi : celle que nous avons reçue et consommons est très jeune. Or, m’a indiqué M. Gillet, « lorsque les mois passent, le goût évolue et s’arrondit », et les Crétois ne consomment pas, en général, l’huile aussi jeune (appelée agourelaio), ressentie comme trop forte.

J’ai déjà goûté, lorsque j’étais jeune et parisienne, des huiles plus fines et subtiles (notamment une huile toscane, un jour, sur un sandwich de pain au levain, petits légumes à la vapeur et sauge, oh la la…).

Mais par rapport aux huiles d’olive bio de prix modéré (entre 9 et 15 € le litre) en vente dans les grandes enseignes bio ou pas en Ile de France, que nous avons toutes testées je crois, elle sort du lot, pour nos palais.

Partenariat accepté donc, avec joie et fierté de promouvoir non seulement un très bon produit (aux effets santé reconnus, de plus) mais aussi, nécessairement, une démarche humaine de qualité et de respect, de la nature et de ses fruits.

Jugez-en par vous-même en lisant cette interview d’Arnaud Gillet, producteur d’huile d’olive et agriculteur, humble et engagé.

Flo : Quand et pourquoi vous êtes-vous passionné pour l’huile d’olive et les produits dérivés (savons etc.)?  Pourquoi avoir choisi la Crète et non la France, terroir de bien belles huiles d’olives?

A.G : Je vis dans le pays d’origine de ma femme. Elle est grecque. Nous habitons à Héraklion depuis 2001 et nous avons deux enfants, Markella et Georges.

Le village d’Elia

A mon arrivée dans ma belle-famille, j’ai été subjugué par la qualité de la cuisine crétoise. Les aliments ici sont incroyablement bons. Les recettes crétoises sont tout à fait renversantes. Je ne connaissais que l’huile d’olive de grande consommation en France et c’est ici que j’ai découvert que l’huile d’olive crétoise était un produit exceptionnel.

Après chaque saison touristique, pendant l’hiver, je me suis investi dans la récolte des olives de nos champs. Petit à petit, j’ai pris d’autres champs en location et à présent je récolte sur 1100 oliviers plusieurs milliers de litres d’huile d’olive chaque année.

J’ai commencé ce travail comme un loisir et il est maintenant plus important que mon activité dans le tourisme.

Avant 2007, notre huile d’olive était vendue à l’huilerie du village et ensuite j’ai crée mon entreprise pour pouvoir la vendre directement au consommateur. J’ai proposé cette huile d’olive dans ma famille et à l’épicerie de mon village natal, dans la Sarthe ! J’ai crée un site internet et au fil des années ma clientèle augmente. J’imagine qu’il doit y avoir aujourd’hui un millier de personnes en France qui cuisinent avec mon huile d’olive. C’est très encourageant.

En plus de mon huile, les autres produits que je propose sont simples et naturels,  démodés aussi, malheureusement. Chacun d’eux est parfait dans sa catégorie : le miel de thym biologique – l’origan crétois – la plante médicinale crétoise dictame - le savon 100 % huile d’olive – la poudre de savon pour machine à laver.

Flo : Vous expliquez sur votre site, Terre2crète.com, que vous êtes engagé dans une démarche écologique. N’est-ce pas en contradiction avec le fait de proposer aux Français une huile qui n’est pas locale pour eux.

A. G : Je suis bien sûr convaincu qu’il faut acheter uniquement les légumes et fruits de son département.

Cuisiner pour soi et sa famille est une clé pour changer le monde et notre façon de consommer. Je trouve qu’Internet est un formidable outil pour cela. En cherchant la réponse aux questions que l’on se pose, on découvre que le monde n’est pas comme le disent les publicités qui nous inondent depuis des décennies et que les mensonges sont partout. C’est en découvrant ces mensonges que l’on se fait sa propre opinion.

L’huile d’olive et l’huile de colza première pression sont les meilleures matières grasses pour notre santé. Il est idéal de les consommer à 50/50 dans notre alimentation. Toutes les autres matières grasses sans exception font du mal à la santé. Nous sommes trop habitués aux publicités payées par les grandes entreprises qui veulent nous vendre du lait, de l’huile de tournesol ou de l’huile de palme.

D’où vient l’huile d’olive vierge extra ? La France en produit très peu et ainsi 95 % de l’huile d’olive est importée. Mon huile d’olive de Crète ne demande pas plus de transport que celle venant du sud de l’Espagne.

J’ai une attitude économe et donc écologique pour produire et vendre mon huile d’olive :

Dans les champs : mon travail est basé sur une taille régulière et la mise en place de l’arrosage. Je ne mets qu’une faible dose d’engrais azoté un fois tous les deux ans. Je n’ai jamais mis de phosphate dans les champs ( je sais que cela perturbe trop les micro-organismes ) et pas non plus de potasse. L’olivier est un arbre très résistant et son rendement vient plus des arrosages que des engrais. La notion d’épuisement d’un sol par des récoltes répétées est encore une erreur moderne. Le plus important pour la plante est la vie autour de ses racines : les micro organismes, le mycorhize ( c’est du grec ! champignons + racine ) lui apportent les minéraux. Les engrais ne sont pas indispensable du tout, c’est la vie du sol qui importe. J’insiste aussi pour ne pas retourner la terre avec un tracteur dans les champs dont je m’occupe. Les vers de terre sont là et bien plus efficaces pour aérer le sol.

Pour l’emballage : A mon avis, le meilleur emballage pour l’huile d’olive est le bidon métallique. Il n’est pas recouvert de plastique toxique, protège l’huile de la lumière, est très léger pour le transport et recyclable à moindre coup. Le verre est, il me semble, un peu moins intéressant parce qu’il ne protège pas de la lumière et est très lourd pour le transport (la même palette contient 800 litres d’huile avec des bidons contre seulement 540 litres avec des bouteilles en verre). Mes cartons sont recyclables. L’emballage est réduit au minimum.

Embouteillage puis emballage pour expédition

Dans la distribution : Je propose des cartons tout prêts pour la consommation annuelle de mes clients : 4 , 8 ,12 et même 24 litres. Ainsi mes clients commandent en une seule fois et optimisent le transport. J’ai lu que la livraison à domicile est plus économique en carburant que le trajet d’une voiture pour aller plusieurs fois au supermarché (étude ESTIA sur le coût écologique de la livraison à domicile, pour Auchan ).

Flo: Dans la même optique, pourquoi ne pas produire une huile bio? Et, d’abord, en quoi une huile d’olive bio diffère-t-elle d’une huile d’olive artisanale non bio?

A.G: Il n’y a pour moi presque aucune différence entre une huile d’olive bio et une huile artisanale. Les bénéfices pour la santé sont les mêmes. Lorsque j’aurais les moyens, je ferai la démarche pour obtenir le label Bio, d’ici 3 à 5 ans je pense.

Flo: Votre huile est excellente. Ronde, épaisse, grasse et végétale à la fois, un très bel équilibre. Elle est née d’un mélange d’olives, n’est-ce pas? Et que signifient précisément « vierge », « extra » et « à froid »?

A.G. :Mon huile d’olive vient de la récolte des olives dans plusieurs champs, mais tous les oliviers sont de la même variété koroneiki. L’huile a été obtenue tout au long du mois de décembre dernier avec une dizaine d’écrasements à l’huilerie (une fois tous les 2 à 3 jours de récolte). Elle est le produit d’un mélange d’olives encore vertes et d’autres violet-noir, d’où sa couleur verte.

Olives mûres

Huile d’olive vierge( signifie qu’il n’y a que des olives pour faire l’huile, sans mélange avec d’autres huiles. Extra, que c’est la première et meilleure catégorie des huiles d’olive vierges avec des valeurs chimiques très basses signe de la non altération de l’huile. Le chiffre le plus connu est le degré d’acidité oléique qui est max 0,8% dans cette catégorie. Mes récoltes varient chaque année entre 0,3 et 0,4%.

C’est important de savoir que si on écrit « Huile d’olive », tout court, cela signifie que ce produit n’a rien à voir avec « Huile d’olive vierge extra », et que l’on va retrouve dedans des mélanges et des huiles d’olive retravaillées industriellement… Du coup, la mention « huile d’olive », simplement, dans les ingrédients d’un produit industriel n’est pas du tout signe de qualité. Seule l’huile d’olive vierge extra peut avoir un impact sur la santé, pas les autres qui sont « dé-naturées » : comme toutes les huiles du commerce, à l’exception de l’huile de colza première pression.

Le terme « à froid » indique que l’huilerie ne chauffera pas à plus de 25 degrés la pâte d’olive pour obtenir l’huile par des procédés mécaniques (centrifugeuse) et non chimiques.

Merci Arnaud Gillet. Pour toutes ces informations et pour votre huile, que nous savourons depuis quelques semaines, quasiment à chaque repas, crue, avec très grand plaisir.

Le litre d’huile d’olive coûte 14€, frais de port inclus, voire 10.50€/litre si vous en commandez 12 litres (pour votre consommation, si vous êtes comme nous des consommateurs quotidiens accros à cette belle et bonne huile, ou pour une commande entre amis, en famille.)

Aucun frais supplémentaire si le paiement se fait par chèque (ce qu’Arnaud Gillet préfère car il apprécie le contact avec ses clients plutôt que des ventes plus anonymes, dépersonnalisées). Il est également possible de payer par Paypal, avec un surcoût de 5 % (montant de la commission prélevée).

L’huile est conditionnée en petits bidons de 0.5 litre, ce que je trouve très pratique et qui permet de bien en préserver les saveurs.

Ce produit vous tente-t-il à votre tour?

Print Friendly

Posted in Huiles, Idées cadeaux, Pour manger fait maison tous les jours, Sans gluten, Sans lait, Sans oeufs, Sauces salade.

Tagged with .


50 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.

  1. Rosa says

    Une bien belle huile! quelle couleur merveilleuse.

    Bises et bon WE,

    Rosa

  2. lustine says

    elle donne envie cette huile , elle doit avoir des aromes…je les sens d’ici :! :)

  3. Véro says

    Chouette partenariat !
    De la bonne huile d’olive dont on connaît l’origine et la fabrication :)

  4. PIERRET says

    Elle est belle et bonne. Je la consomme depuis des années. Elle a les reflets du soleil sur les oliviers et un parfum incomparable. Un peu de Crète en Lorraine…

  5. Elodie says

    C’est tentant mais j’ai déjà mon producteur attitré dans les Pyrénées Orientales !!! Je suis en revanche surprise de tarifs aussi bas … Même s’il n’y a pas le prix de la certification .

    • Arnaud Gillet says

      Bonjour depuis Heraklion,

      Merci a tous et a Florence en tout premier lieu pour cet article sur mon travail.

      J’y ai mis tout mon cœur comme je le fais d’habitude et je sais que c’est un peu inhabituel. Merci de vos réactions et si jamais vous le pouvez, a bientôt pour une commande de mon huile d’olive !

      Je fais de mon mieux pour proposer le meilleur produit, au meilleur prix.

      Cordialement.

      Arnaud Gillet

      terre2crete

      • ANNIE says

        cela fait bientôt 1 an que je la consomme de façon réguliere c’est vraiment un régal
        tant par la saveur que par son odeur,je l’utilise également pour cuisiner le poisson….
        pour la faire déguster pain grillé légèrement chaud un filet d’huile quelle saveur!!!!

  6. DAVID says

    Huile de très bonne qualité realiser avec passion.
    Elle est très gouteuse et avec une très belle couleur jaune et vert.
    Pour ma part je l’utilise aussi bien pour cuisiner qu’avec des salades….

  7. Mély du Chaudron Pastel says

    Bonjour Flo,
    ton article m’intéresse beaucoup :-)
    J’étais (suis ?) à la recherche d’une bonne huile d’olive.
    Je pense que j’ai dû en tester plus d’une quizaine (oui, je suis têtue, je l’avoue).
    Comme j’habite seule, ça m’a mis un temps fou (il faut bien les consommer, une fois la bouteille achetée & entamée, n’est ce pas ?).
    J’en ai acheté d’Italie, d’Espagne, de France.
    Certaines étaient même labellisées Demeter (biodynamie).
    Il y a un an, j’ai fini par en trouver une que j’adorais. Tout me comblait chez elle : sa texture (pas liquide, mais bien épaisse : comme celle d’Arnaud Gillet apparement), avec un goût délicat & fin, mais l’olive bien présente, sans être acide, ni amère.
    J’étais heureuse ! Puis… 6 mois après… Le producteur a arrêté de commercialiser & fabriquer son produit.
    Je suis donc (à nouveau) à la recherche d’une bonne huile.
    Si j’ai l’occasion de goûter celle de Monsieur Gillet (peut être fait-il des salons bio ?), je penserai à toi & j’y goûterai avec plaisir :-)
    Une bonne huile d’olive… Ma foi : on en trouve PARTOUT, mais une réellement bonne… on en trouve peu !

    • Flo Makanai says

      Bonjour Mély,
      contente de te faire découvrir un produit qui te fait envie.
      Si tu as dans ton entourage 3 personnes qui testeraient volontiers 0.5 litre chacune de cette belle huile d’olive, tu peux commander 2 litres (4 petits bidons de 0.5l) cela ne te coûtera pas très cher, et ne te durera pas trop longtemps si tu n’es pas convaincue. Risques minimes, donc. (et je suis assez confiante sur le résultat!)

    • mereternelle says

      je pense que tu as intérêt à faire ce que dit Flo: je consomme cette huile depuis trois ans, j’en ai donné à mes enfants qui l’adorent.
      elle est fine et délicate (désolée, Flo) tout en ayant un super gout d’olive.

  8. genty says

    depuis 2 ans mes vacances en crete je consomme que l’huile que chez arnauld gillet une huile terrible sans arriere gout une vrai huile d’olive je l’as recommende a tout le monde

  9. Carinne says

    Cela me donne envie de tester cette huile car je suis à la recherche d’une belle huile d’olive avec une histoire. Et celle ci me plait bien ;-)
    Bien dommage que la Crète soit si loin car je proposerais bien à Mr Gillet de se joindre à nous pendant les journées Manger autrement. Un appel que je lui lance s’il passe par ici et souhaite profiter de l’occasion pour visiter le sud de la France.
    Merci de nous faire partager cela.
    Carinne

  10. Christian says

    Nous l’avons essayé à titre personnel l’an passé et cette année, nous l’avons prise également pour le petit restaurant de notre camping Le Plan d’Eau. Nous la trouvons très équilibrée, parfaite avec les salades et crudités.
    De plus, Arnaud est très impliqué dans le développement durable et particulièrement attentif à la qualité de ses produits, c’est vraiment en toute confiance qu’on peut s’approvisionner chez lui.
    Christian et Muriel

  11. jean marie .Belgique says

    nous consommons l’huile de MR Gillet depuis deux ans un vrai plaisir dans de plus en plus de préparations .
    Un morceau de pain inbibé de cette huile est ma gourmandise, son défaut!, eh bien j’en mange trop !.
    une mention vrai bonheur doit aussi etre accordée a son miel, bravo et encore

  12. Flo Makanai says

    Merci à tous les connaisseurs de ce beau et bon produit de laisser ainsi vos petits témoignages gourmands! Cette huile et l’engagement de son producteur le méritent, ça me fait plaisir de lire des commentaires aussi convaincus et enthousiastes que nous

    Hier soir, juste un filet sur une soupe d’oignons, carottes et céleri-rave, mixée finement avec du lait de coco : miam..

  13. SUAUD says

    Client fidèle cette huile d’olives est excellente et goûteuse produite avec professionnalisme et passion. Excellent rapport qualité/prix. Bravo Mr Gillet. Amicalement fidèle.

  14. BOLLE says

    C’est à l’occasion d’un magnifique voyage en Crète que nous avons rencontré Arnaud Gillet ns une boutique à Heraklion et nous avons dégusté son huile. De suite nous avons adoré son produit.
    Cela fait quelques années que son huile nous accompagne dans nos repas.
    Un peu du soleil de Crète tous les jours dans les assiettes est bien agréable .

  15. Marie says

    Je vends l’huile d’Arnaud Gillet en Haute-Saone à Vesoul. Même si les habitants ne sont pas des spécialistes de l’huile d’olive, elle est très apréciée. Les clients qui recherchent une huile sans amertume à consommer aussi bien froide que chaude reviennent en rechercher. Le gôut de l’olive est juste sans être trop prononcée.

  16. Pascale says

    Je confirme, on a rencontré Arnaud Gillet lors d’un voyage en Crète et nous avons été séduits par le personnage,
    du coup, nostalgique de Crète, nous avons commandé son huile, depuis on commande régulièrement, tous les ans et nous n’avons jamais été déçus !
    J’ai même convertis ma grand mère qui n’aimait pas les huiles trop fortes,
    celle ci est douce et très agréable crue ou en cuisson :)

  17. Isabelle says

    Une huile d’exception ! Même les personnes qui n’aiment pas l’huile d’olive à l’origine sont convaincus. Je l’utilise pour toute la cuisine et je converti beaucoup de normands plutôt habitués au beurre !

  18. Mélodie says

    Que d’éloges pour cette huile !! Je ne suis pas sûre d’être très connaisseuse en matière d’huile d’olive, j’achète la mienne à Biocoop et ma foi j’en suis satisfaite, mais celle-ci m’intrigue au plus haut point et j’aimerais voir la différence avec celles que j’achète, alors je vais faire une commande prochainement (j’ai encore du stock donc je patiente un peu… quoique plusieurs huiles d’olive de différentes marques pour faire une dégustation ça peut être pas mal !)
    Merci pour ce partage !

  19. annie says

    Bonjour Florence, je suis un peu étonnée de toutes ces personnes qui sont allées en Crète et connaissait déjà cette huile,et Mr Arnaud Gillet, pourquoi aller si loin chercher quelque chose que nous avons chez nous,bon c’est sur il faut peut être lui donner un coup de pouce?mais pourquoi lui? il y a plein de petits producteurs passionnés personnellement j’en connais plus d’une dizaine..explique nous.
    c’est vrai que je suis une inconditionnelle de l’huile d’olive les deux oliviers de mon jardin m’ont donné en 2011 200 litres d’huile et c’est pratiquement le corps gras que j’utilise partout en cru et en cuit pour rissoler même biscuits et pâtes brisées …pour la santé c’est certainement le meilleur corps gras, et la cuisine crétoise est renommée pour ses bienfaits

    • Arnaud Gillet says

      Bonsoir madame Annie,

      Je me permets de vous répondre. En fait j’ai rencontré très peu de mes clients a Heraklion. Je faisais ma promotion dans la rue du marche central en parlant aux passants, touristes français, et je distribuais ma carte. J’ai arrêté ensuite de le faire devant le très peu de résultat obtenu. J’ai fais aussi des excursions dans les oliviers au départ d’un hôtel, le Golden Bay avec le Club 3000. La aussi, cela m’a permis de me faire connaître et de gagner quelques clients.
      Pour ce qui est de cet article, je reconnais que c’est bien une action publicitaire, mais je ne force personne a acheter mon produit. Je ne sais pas pourquoi les oléiculteurs français ne font pas plus de sites internet comme moi. Sans doute parce qu’il écoulent leur production dans leur région. Un de mes clients a Nice me dis qu’il ne trouve pas a acheter d’huile artisanale dans sa région et me la commande a moi.

      Cordialement.

      Arnaud Gillet

      terre2crete

    • Flo Makanai says

      Bonjour Annie,

      Bien sûr qu’il y a plein de petits producteurs passionnés!
      Dont certains qui font même certainement une huile aussi bonne que celle de M. Gillet!

      Mais je ne les connais pas, dans mon Ile de France sans aucun producteur à la ronde. Et je n’ai pas assez voyagé en France ces 10-15 dernières années pour avoir eu l’occasion d’en tester d’autres in situ.
      Et dans les quelques salons bio parisiens où j’ai pu me rendre, rares, je n’ai pas eu de coup de coeur, les marques vendues en commerce bio sont sur-représentées, je les connais, les aime bien mais sans plus.

      Et les autres producteurs ne me connaissent pas davantage et/ou n’ont pas pris l’initiative d’Arnaud Gillet de me contacter par mail pour me proposer de goûter leur huile et d’en parler ensuite à ma guise (j’aurais pu me contenter d’un lien, c’est de mon propre chef que je l’ai rédigé, sans rémunération autre que celle que l’on peut voir dans le fait que M. Gillet m’a envoyé quelques litres sans frais pour moi).

      Quant à faire de l’huile d’olive de mon jardin, à 70 kms au sud de Paris, je ne crois pas que ce soit une option… Un homme du village a tenté de faire pousser des oliviers dans son terrain, plusieurs dizaines, tous ont gelé dès le premier hiver… Quant à l’olivier en pot de mon mari, passionné de bonsaï, il fait de minuscules olives mais certainement pas pour produire de l’huile!!

      J’ai hésité à accepter la proposition d’Arnaud Gillet, tu sais, justement parce que son huile n’est pas locale par rapport à chez moi, et suppose un transport non négligeable pour me parvenir. Mais tu as lu sa réponse à ma question portant sur ce point? Elle fait réfléchir, non, pour moi qui de toute façon doit faire venir mon huile d’ailleurs? Et qui ne trouve d’huile à mon goût, en France, qu’en bouteille de verre, autre problème…

      Bref, pour faire court : je mets ici mon petit projecteur perso sur cette huile parce qu’elle a rencontré mon chemin, à l’initiative de son producteur que je remercie encore parce qu’elle embellit nos repas.
      Et Annie, sois bien certaine que chacun de mes mots m’appartient, qu’Arnaud Gillet ne me rémunère pas pour eux, que je ne toucherai aucune commission sur les commandes qu’il recevra, ce que je lui souhaite. J’ai simplement reçu, gratuitement (et c’est en cela que je parle de partenariat avec lui, et non pas seulement d’échange de liens, car il m’a offert quelque chose), quelques litres d’huile. Point. Je reste indépendante, authentique, ne te fais pas de souci.

      Plus encore, si tu as envie de laisser ici les coordonnées d’une autre excellente huile d’olive de la qualité de celle de M. Gillet, fais-le! Je n’ai aucun contrat, aucune exclusivité, le monde est multiple, les talents nombreux, nous sommes tous libres et c’est formidable ainsi!

  20. Luna says

    Bonjour
    je voulais vous demander l’autorisation de publier dans mon blog ‘La Grèce Gourmande’ votre article sur M Gillet et son huile étant donné que je commercialise déjà depuis un certain temps son huile en petits bidons de 0,5L.
    Il va de soi que vous serez citée comme la source originale de ce post ainsi que l’adresse de votre blog
    Merci pour votre réponse

    • Flo Makanai says

      Bonjour,
      Non, vous ne pouvez pas reproduire ce que je publie ici ailleurs dans son intégralité.
      Makanai est le seul support autorisé de ce que j’y publie.
      En revanche, un lien vers ce billet, voire une ou deux phases sous forme de citation précédées ou suivies d’un lien vers ce billet ne me posent aucun problème.
      Merci de m’avoir posé la question avant d’agir, et merci de votre compréhension.

  21. Pralines et Canelés says

    Je pourrais presque me laisser tenter… même si le côté peu local me fait aussi hésiter. S’il y a d’autres lecteurs Bordelais intéressés, nous pourrions fare une commande groupée.

  22. Jérôme Lherbet says

    J’adore cette huile que je consomme depuis 2 ans. Elle est délcieuse dans les salades avec son goût fruité naissant. A titre perso, je l’utilise aussi chaude. Elle est aussi excellente. L’année dernière, j’en ai acheté beacoup que j’ai offert à mes amis qui ont fort apprécié.

  23. Indépendance Royale says

    Huile d’olive véritable dont je ne peux me passer pour ma cuisine !
    Stéphanie

  24. villeneuve says

    Mon mari et moi avons rencontré Arnaud lors d’un séjour en Crète à l’occasion d’une excursion ou il nous a parlé avec passion de son métier et de cette belle terre de Crète .
    Nous avons gouté à son huile et nous sommes devenu « accro » à son gout si délicat et fruité et à sa superbe couleur. Elle à même remplacé le beurre dans les pâtes , le riz , les légumes… . cela fait quatre ans que nous en commandons régulièrement .

  25. deedeen says

    J’ai lu cet article avec attention, et cela me donne très envie de goûter à cette huile. De plus, habitant en Suisse, si nous consommons de l’huile d’olive, elle viendra de toute façon de plus loin que chez nous…
    Mais j’ai une remarque à faire, ou plutôt une question à poser. M. Gillet, que je cite ici, dit: « L’huile d’olive et l’huile de colza première pression sont les meilleures matières grasses pour notre santé. Il est idéal de les consommer à 50/50 dans notre alimentation. Toutes les autres matières grasses sans exception font du mal à la santé. » Puis il le redit un peu plus loin: « Seule l’huile d’olive vierge extra peut avoir un impact sur la santé, pas les autres qui sont « dé-naturées » : comme toutes les huiles du commerce, à l’exception de l’huile de colza première pression. »
    Donc, si je comprends bien, toutes les huiles sauf celle d’olive vierge extra et la colza première pression sont néfastes à la santé? Et moi qui croyait qu’un petit filet d’huile de sésame, ou d’huile de noisette, ou d’huile de noix (etc…) sur nos aliments était une très bonne manière de se maintenir en bonne santé! Que penser?
    Pourriez-vous m’éclairer? Merci d’avance.

    • Flo Makanai says

      Huiles de sésame, noisette et noix sont parfaites aussi de mon point de vue… Il nous faut plus d’explications! Mr Gillet?

      • Arnaud Gillet says

        Bonjour a tous,

        La, vous me tendez une « perche » que je suis très heureux de saisir. Je suis presque surpris que vous aillez si bien lu mon article. Je vous donne ma réponse détaillée très rapidement. La réponse a a voir avec la composition chimique de ces 2 huiles et des besoins de notre organisme.

        Arnaud.

        • deedeen says

          Je me réjouis de lire votre réponse et je vous remercie d’avance de prendre le temps pour cela.

          Je lis toujours très bien les articles… ;-) Parce que c’est un sujet tellement important, notre alimentation!

          • Flo Makanai says

            Je suis bien d’accord et Arnaud Gillet nous prépare une longue réponse, soyons patientes :)

  26. Laurence says

    bonjour Florence,
    Merci pour ce partage à nouveau qui me ravit.
    J’ai reçu hier ma première commande de mr Gillet qui était heureux de m’annoncer que j’étais sa première cliente grâce à l’article enthousiaste que vous lui aviez consacré.
    Je suis enchantée de cette découverte et vous remercie de nous aider, moi et tant d’autres, à prendre le meilleur soin de nous et ceux qui nous entourent grâce à vos expériences et vos recherches.
    bon week end
    Laurence

    • Flo Makanai says

      Merci beaucoup Laurence!! Et pour votre fidélité si gentille à Makanai, et pour tous les échanges que nous avons déjà pu avoir, et pour votre confiance!
      Tout cela me fait très chaud au coeur, merci!
      Bon week-end
      Flo

  27. Roland lequeu says

    Grâce à Monsieur Gillet, dont j’apprécie l’excellente huile depuis plusieurs années déjà (depuis ses débuts de vente par internet, je crois), j’ai à présent pu découvrir le très intéressant site Makanai. Bonne continuation à vous.

  28. Marc says

    Pour ma part, tout les jours, un peu de cette huile d’Arnaud versée dans une coupelle, une pincée de fleur de sel, et du bon pain : formule de mon bonheur…

    • Flo Makanai says

      Je peux comprendre!
      J’ai récemment frotté quelques tranches de pain (sans gluten chez nous) avec cette belle huile d’olive pour en faire des croûtons, miam!

  29. jean-marie Carpentier says

    je ne peux que conseiller a tout le monde de consommer l’huile de Monsieur Arnaud Gillet car elle est delicieuse et gouteuse et le service est remarquable
    merci Monsieur Gillet

  30. Lemort jean François says

    kaliméra,en septembre 2013,avec mon épouse nous avons passé 3 semaines a Panormo,nous avons été surpris par le pays qui est spectaculaire,nous sommes tombés amoureux de cette terre ,ses habitants sont d’une gentillesse extraordinaire, nous avons hâte de revenir sur cette ile,sa flore ,sa faune ,tous y est merveilleux,nous avons visité et découvert ce pays ,non comme des touristes mais comme des voyageurs,voulant découvrir,si nos moyen nous l’avaient permis nous serions resté;nous vous souhaitons courage et vous recontacterons pour l’huile et autres produits. iassou

  31. Souletie Michel says

    Huile excellente et très douce.
    Bidons métal très pratiques.
    Commandes simples et réception ultra rapide.
    Paiement possible par Paypal.
    A noter aussi vente de miel de thym, d’origan, de dictame, de savon et de lessive à base d’huile d’olive.
    En résumé rapport qualité prix imbattable sur ces produits. Pour l’huile voir les vidéos du site terre2crete.com.

Continuing the Discussion

  1. L’huile d’olive vierge extra de Crète d’Arnaud Gillet – | Cuisine réjouissante | Scoop.it linked to this post on 28 avril 2012

    [...] background-position: 50% 0px ; background-color:#222222; background-repeat : no-repeat; } makanaibio.com – Today, 9:14 [...]



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.