Skip to content

Categories:

Identifier les incontournables du placard (Manger bien et fait maison tous les jours avec un minimum de contraintes n° 4)

Etagère légumineuses et céréales

Pour manger bien et fait maison tous les jours avec un minimum de contraintes, il m’a fallu (outre changer de perspective, intégrer la leçon du radis et dresser une liste de rotation d’aliments) comprendre comment gérer convenablement mes stocks.

Mine de rien, cela n’a pas été évident.

J’ai en effet longtemps eu placards et cellier à la fois trop pleins et mal remplis…

Ce n’est plus (trop) le cas, et je vous avoue que j’en suis fière! Un peu comme si j’avais gagné là un petit bout du galon de « bonne gestionnaire du foyer » qui me manque, vous voyez?

Aujourd’hui, pour avoir des réserves alimentaires bien conçues, je crois qu’il faut :

  • cesser d’acheter ou de préparer en avance ce que l’on n’aime pas consommer en conserve, séché ou réchauffé
  • privilégier les aliments qui permettent un vrai de gain de temps
  • penser à stocker ce que l’on consomme très souvent.

Pourquoi ces critères-là?

Ils valent ce qu’ils valent, mais voici ce que chacun signifie pour moi.

1. Cesser d’acheter ou de préparer en avance ce que l’on n’aime pas consommer en conserve, séché ou réchauffé

Logique, n’est-ce pas?

Sauf que souvent, très souvent, j’ai acheté ou préparé des nourritures qui ne remplissent pas ce critère.

Ainsi, par exemple, j’ai…

  • congelé de la soupe en me disant que cela serait commode un soir ou un autre, alors que je déteste tellement la soupe décongelée que je suis incapable de me forcer à la servir…
  • … fait des plats pour 10, alors que nous n’aimons guère manger 2 fois de suite la même chose et que cela ne respecte pas mon planning de rotation des féculents)…
  • jeté des paquets à peine entamés mais déjà périmés, achetés parce que « tout le monde » en parlait l’an dernier, alors qu’en réalité, je n’avais aucune espèce d’envie de ce produit
  • acheté certains légumes surgelés parce que « c’est pratique » alors que je n’aime que les légumes frais et n’ai donc jamais envie d’utiliser les surgelés…

Etc.

Que de gaspillage, finalement…

Mais aussi stocks inadaptés à nos goûts et qui n’offrent donc pas vraiment d’option sympa les soirs de fatigue, vous savez ceux où l’on a justement besoin d’une nourriture de confort…

Peu à peu, j’ai compris que j’avais plutôt intérêt à :

  • être 100% à l’écoute de mes goûts et dégoûts, et ceux des autres membres de la famille
  • rester indifférente aux goûts des autres et aux modes pour ne pas tendre la main vers un paquet de ceci ou cela uniquement « parce que tout le monde dit que c’est génial »
  • me demander si nous aurons réellement plaisir à en manger deux, trois fois de suite avant de préparer quelque chose en quantité

2. Privilégier les aliments qui permettent un vrai de gain de temps

Il est inutile d’avoir en réserve un aliment déjà préparé (ex: des raviolis en boîte) lorsque cette préparation est courte (réchauffer un paquet de raviolis dans une boîte de sauce tomate est extrêmement rapide, et toujours meilleur que la variante toute en conserve/bocal).

Logique.

Mais il est également inutile d’avoir en réserve un aliment soit disant gain de temps alors que cela n’est pas vrai!

Je vais dénoncer ici, à titre d’exemple, la polenta dite rapide. A mon sens, c’est un faux-ami : sous prétexte d’être prête en 5 minutes, elle forme des grumeaux en 3 secondes, vous éclabousse méchamment de bulles brûlantes et agressives alors que vous êtes en train de la remuer, et elle n’est même pas savoureuse!

Alors que la polenta traditionnelle, sans précuisson, se mélange à l’eau froide et cuit ensuite tranquillement, sans bouillonnements excessifs: je peux faire autre chose pendant sa cuisson, et même la préparer en quantité car refroidie, elle reste savoureuse et plus que simple à couper en toutes formes imaginables, puis à gratiner, rissoler, tartiner ou que sais-je.

On peut même la cuire au four, en même temps qu’un autre plat, et elle est alors excellente! (merci MC).

Il est en revanche très utile d’avoir en réserve des aliments longs à préparer même s’ils sont, sous cette forme, moins bons que les mêmes cuisinés de frais.

Dans mon cellier, je veille à avoir en permanence 2-3 bocaux de pois-chiches et de haricots (blancs, rouges, ou mélangés) déjà cuits. Ils ne sont pas très bons, surtout comparés à leurs délicieux jumeaux préparés lentement à l’eau, laurier, sel gris et un filet d’huile d’olive, dont je raffole.

Mais que ces conserves sont pratiques chez nous : égouttées, à ajouter à une salade ou des spaghettis, huile d’olive, jus de citron et fleur de sel, c’est top. Pour faire un chili express (recette du placard s’il en est, d’ailleurs), c’est parfait. Idem pour un houmous rapide à tartiner ou trempette pour des crudités.

Idem pour les petits pois dont j’ai désormais généralement un bocal en réserve : je n’aime pas ça, mais mari et enfants si, et ce que c’est pratique…

  • Identifier ce qui fait réellement gagner du temps, sans se laisser tromper par une étiquette ou une croyance
  • Stocker un peu de ce qui n’est pas forcément fameux mais dont il a été prouvé par l’expérience que c’était hyper pratique

3. Penser à stocker ce que l’on consomme très souvent

Si un aliment en stock n’est pas consommé, c’est sans doute qu’il n’est pas apprécié quand il n’est pas frais ou fraîchement cuisiné (v. le point 1) ou alors qu’il n’est en réalité pas si pratique de le stocker, que cela nous « coûte » plus de le préparer que de l’oublier dans un coin (v. le point 2).

Mais inversement, cela ne vous est-il jamais arrivé de manquer d’un ingrédient clé de votre cuisine?

Vous savez, cette boîte de tomates pelées/plaquette de chocolat noir/farine de riz complet/boîte de sardines qui aurait été absolument parfaite pour plaire à tout le monde en un rien de temps ce soir, pour le diner qu’il vous pèse un peu de préparer, et que, oh non, vous avez oublié de remplacer…?

Moi, si, et c’est bien frustrant!

Identifier les incontournables du placard ne permet pas seulement d’éliminer ce qui n’a pas lieu d’être stocké mais aussi de veiller à ce que les produits les plus courants (voire tout simplement les plus réconfortants) de nos repas soient toujours sous la main!

Bon, tout ce qui précède est grandement subjectif, bien sûr.

Mais je vais même aller un pas de plus dans mon intimité : voici la liste des incontournables de mes placards.

Avec elle, des fruits, des légumes et quelques protéines animales, nous pouvons préparer tout ce qui fait notre quotidien alimentaire.

Votre liste ressemble-t-elle à la mienne?
Tout ce qui précède vous paraît peut-être évident? Avez-vous eu du mal à trouver comment organiser vos réserves?
Des astuces à partager?

N.B. : ce billet fait partie de la série « Manger bien et fait maison tous les jours avec un minimum de contraintes« 

Print Friendly, PDF & Email

Posted in Bien utiliser ses réserves, Intolérances alimentaires : comment gérer, Pour manger fait maison tous les jours.

33
Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Prune
Invité

Merci pour ce nouvel épisode, je suis la série avec grand intérêt !!!! Ici aussi j’ai progressivement « rationnalisé » les stocks avec les constats de l’expérience : 1- ne pas acheter des aliments que j’aime moyennement (voire pas) sous prétexte que : c’est bon pour la santé / ça changera / peut être que les enfants aimeront (ils n’aiment jamais !!!). La polenta rentre ici dans cette catégorie, après je ne la cuisine pas, parce que je n’en ai pas vraiment envie, et elle me reste sur les bras 6 mois. 2- arrêter de vouloir avoir toujours tout, tout le temps,… Lire la suite »

Fernanda
Invité
Fernanda

Je viens de recevoir mes résultats d’un test d’intolérance alimentaire et numéro 1 la levure de boulanger (254), je me demande si je peux utiliser le levain naturel? le blé en deuxième place avec un bon 136.
Encore une question, je suis surprise de voir que le maïs me donne 89 comme résultat mais pour la polenta (farine de maïs) le résultat es 0. Est-ce que ça a du sens?
Je trouve votre site très intéressant , merci
Fernanda

texmex
Invité

Oh oui j’adore ta liste des indispensables, mais n’ayant pas d’intolerances par ici, j’ai du vrai beurre cru et de la creme fraiche crue. Je deteste congeler car je ne decongele jamais. Le fait d’avoir donne mon micro onde me renforce dans cette opinion. Jâi deja congele du butter chicken mais jamais decongele. Déjà acheté du fonio? oui et jete le soir suivant…. Quand a mes placards je les ai range recemment pour m’apercevoir que j’ai 3 sortes de riz rond et 2 de riz long alors qu’on ne mange que du riz blanc basmati achete en 5kg (donc pas… Lire la suite »

texmex
Invité

Pour le congelateur je viens de le remettre en marche pour l’été, j’avoue que les filles aiment trop les glaces pour les en priver. Et avec les achats de viande bio j’ai mis la moitie au congelateur, mais j’ai encore du mal a aller chercher dedans. Idem pour le poisson congele de Picard qui a ete achete il y a 1 mois et est toujours dans le congelateur. J’ai du mal à cuisiner avec le congele car je ne planifie pas. Le saumon nature a la poele ou au four est tellement meilleur (et plus vite fait) avec du poisson… Lire la suite »

Kika
Invité
Kika

Bonjour ! Ah le coup de la soupe au congèl’ ! ça me rappelle que j’en ai une qui traîne depuis…hou lala !! C’ est avec plaisir que je lis tes papiers à propos de cette réflexion que beaucoup d’entre nous ont et qu’il est pas toujours facile de partager avec son entourage sans passer pour une super mémère! De mon côté la liste des indispensables est assez proche de la tienne, avec une myriade d’épices qui relèvent tellement les petits plats simples. J’aurai pour l’occasion une seule astuce à partager : « on se détends ». A savoir, si j’invite les… Lire la suite »

MC
Invité

Coucou Flo! La liste des indispensables de mon placard ressemble à s’y méprendre à la tienne sauf que bien sûr j’ai plus de farines (ou céréales en grains) différentes puisque nous ne souffrons pas d’intolérances (pour l’instant et je touche du bois!). J’ai aussi de l’huile de sésame rôti (on adore), du vinaigre de riz et du mirin, du vinaigre balsamique et de la Sriracha (que j’adore) et d’autres petites choses peut-être plus facile à trouver de mon côté de l’Océan. Par contre je ne te suis pas sur les soupes congelées. Ça doit être une question de préparation: celles… Lire la suite »

TAIJI
Invité
TAIJI

Bonjour Flo, Je lis votre blog depuis plusieurs mois et je dois avouer que les séries « gestion du quotidien … dans la joie et la bonne humeur » m’intéressent particulièrement = je me sens moins seule!!! merci Flo de partager votre expérience! ça aide, ça rassure (ben non, je ne suis pas une « mémère », voyons! une femme normale qui comme tant d’autres essaie de gérer les repas et certains jours « affronter » le plan de travail vide en se disant « mais qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire aujourd’hui et demain (justement au cas où il faudrait penser à mettre les azukis… Lire la suite »

Anne Alix
Invité
Anne Alix

Bonjour Flo Makanai, je vous lis régulièrement et avec intérêt. Concernant ce sujet de l’organisation des repas, je me suis dit que peut-être ma petite organisation interesserait quelque uns de vos lecteurs. Une fois par semaine, je me pose avec une feuillet de papier et je fais les menus pour la semaine, en fonction du nombre de repas à préparer avec toujours dans l’idée qu’il y ait des légumes à chaque repas. Je veille à ce qu’il y ait à la fois des repas qui sont faits maison et demandent un peu de temps devant soit pour les préparer et… Lire la suite »

mamapasta
Invité

bon, j’avoue, je suis une crasse en gestion de stocks et en plus ‘ai des mètres cubes disponibles pour entasser…. Pourtant je ne jette rien….parce que je trouve toujours à incorporer un truc bizarre dans une préparation. Côté congelo, j’ai des figues pour mes inévitables envies de tarte aux figues en fin d’hiver, des galettes végétales maison ( autant en faire 20, ça se réchauffe à feu doux à la poêle ou au mini four) de la coriandre, de la citronnelle , du basilic…je suis à 30 km de la première boutique, ça ferait cher en CO2 l’envie subite de… Lire la suite »

Végébon
Invité

Les herbes fraîches émincées c’est une super idée à avoir au congélo !! Et très simple à préparer soi-même :).

Françoise
Invité

Bonjour, je découvre cette série d’article trés interressante. J’ai hate de connaitre la suite. Chez moi, le problème est le même quoi manger ? j’ouvre le frigo, il est plein, les placards aussi et le congelateur n’en parlons pas (je suis une annexe de supermarché) et je ne sais pas quoi manger, passer une heure dans le cuisine pour faire a manger pour moi seule, est déprimant des fois. Et puis devoir faire des recettes pour 4 alors que l’on est seule…. c’est Chi….. De plus même en congelant on n’a pas toujours envie de remanger ce truc 15 jours… Lire la suite »

ln
Invité

Bonjour, ici j’achète les légumes et les œufs le vendredi, la plupart du temps. une fois par semaine, jour variable, je fais le plein au rayon bio de mon supermarché, et ça ça tourne tout seul, je varie chaque semaine, les laitages, galettes de sarrasin, jambon etc… et une fois par mois environ, je fais le plein à la biocoop, et là c’est plus compliqué, c’est plus loin de chez moi, et il faudrait que je sois rigoureuse lorsque je fais ma liste, pour ne rien oublier ! je devrais faire ma liste des indispensables pour la biocoop, c’est une… Lire la suite »

Françoise
Invité

Bonjour Je me suis attaqué a mes placards, j’ai la liste de tous ce qui s’y trouve. Il faut que je fasse le congelateur. J’ai bien essayer de faire un menu, mais je n’arrive pas le suivre. J’ai du mal à prévoir une semaine à l’avance ce que je vais manger la semaine suivante. Mais surtout lorsque la semaine arrive, je n’ai plus envis de manger se que j’ai noter sur mon planning. Pour les recettes pour personnes seules, je pensais surtout au livre de cuisine. Il n’y aucun livre de cuisine pour des recettes solo, c’est dommage. La grande… Lire la suite »

trackback

[…] figurant dans mes placards de cuisine (il y a notamment la liste de Valérie Cupillard et la liste de Flo Makanai) mais la voici, à la fois utile pour moi (pour cocher ce qui est à racheter) et pour vous (pour […]

trackback

[…] figurant dans mes placards de cuisine (il y a notamment la liste de Valérie Cupillard et la liste de Flo Makanai) mais la voici, à la fois utile pour moi (pour cocher ce qui est à racheter) et pour vous (pour […]