Skip to content

Categories:

{Blog que j’♥} Les saines gourmandises de Marie Chioca

Marie Chioca est une femme délicieuse qui me semble, au travers de son blog Saines Gourmandises, ses nombreux livres de qualité, et nos échanges de courriels, une cuisinière épatante.

A l’automne dernier, son livre « Le Goût du Bio, ma cuisine gourmande« , aux Editions Sud Ouest, que Marie m’a gentiment offert, a achevé de me convaincre : Marie y démontre avec beaucoup de bon sens, 44 recettes appétissantes, un guide d’achat et de superbes photos, qu’il est plus que possible de manger très gourmand, très « normalement » et pourtant tout à fait délicieusement en bio fait maison. (Soit-dit en passant, ce livre n’est pas commercialisé dans les enseignes bio car son éditeur n’est pas 100% bio, et c’est bien dommage de cloisonner ainsi les marchés.)

Toujours curieuse des autres, je lui ai demandé si elle accepterait de répondre à quelques-unes de mes questions, puis d’en partager les réponses avec vous ici, sur Makanai.

Marie s’est très gentiment prêtée au jeu et m’a autorisée à lui chiper quelques photos pour illustrer ce billet.

Merci Marie !

Légumes de saison

Photo Marie Chioca, tous droits réservés, pour une recette de canette fondante et sa farandole de légumes de saison.
Cliquer sur la photo pour accéder au blog de Marie et à la recette.

Flo : Ma chère Marie, comment es-tu « tombée dans le bio », mode de consommation qui est une évidence et un engagement quotidien pour toi ?

Marie : Enfant (arrgh ça commence à faire plus de 20 ans), je faisais les courses au magasin bio avec ma Maman, et je me ré-ga-lais littéralement de tout. Cela m’a permis de découvrir très tôt des tas d’ingrédients « bizarres » furieusement « tendances » aujourd’hui mais qui étaient semble-t-il plutôt réservés aux extra-terrestres en ce temps là. Je me souviens par exemple de la tête horrifiée d’un ami le jour où nous lui avons servi du petit épeautre en grain. Pour lui, c’était de l’aliment pour poulet! On a aussi beaucoup ri le jour où nous avons goûté pour la première du tofu, et je me souviens de la remarque de mon Papa  » C’est pas demain qu’on sera tous végétariens » (j’ai appris à apprivoiser un peu le tofu depuis;))…

Soufflés glacés aux pêches, spirale de framboises

Soufflés glacés aux pêches, spirale de framboises
Photo Marie Chioca, tous droits réservés
Cliquer sur la photo pour accéder au blog de Marie et à la recette

Flo : Pour certains, bio = triste et moralisateur et 100% végétal bien pensant. Toi, de toute évidence, tu n’es pas du tout « ce genre de bio ». Tu n’es « même pas »  végétarienne. As-tu une position de principe sur toutes ces questions végé/pas végé etc. ?

Marie : C’est un débat délicat… Voici avec franchise ce que je pense sur le sujet : Certaines personnes sont végétariennes parce qu’elles trouvent que cela apporte un plus pour leur santé, ou par cohérence avec leur engagement écologique, ou encore parce qu’elles n’envisageraient même pas, par sensibilité, de manger des animaux. Tous ces arguments sont infiniment respectables à mes yeux, à condition que l’on me respecte aussi si j’ai décidé de faire autrement… et que l’on ne me traite pas de cannibale, d’assassin, de vampire assoiffé de sang ou de brute primaire parce que j’aime tout simplement me régaler comme mes ancêtres de légumes, céréales et produits fermiers de qualité. Je n’ai aucun scrupule à cela, et ne me sens pas obligée de « m’excuser » avec confusion.
Pour moi, le respect et la bienveillance que nous nous devons entre humains sont beaucoup plus importants que de « défendre » bec et ongles sa théorie alimentaire…
En revanche, et j’insiste là dessus car c’est un point très important, je mange très peu de viande : Premièrement parce que trop, c’est trop (une ou deux fois par semaine me semble un maximum côté santé), deuxièmement pour raison écologique car on ne va pas continuer comme ça longtemps, et enfin pour raison économique car il est difficile de mettre à table plus souvent un rôti pour huit…

Bavarois aux pêches sans gluten

Photo Marie Chioca (tous droits réservés) pour un bavarois aux pêches tout léger et sans gluten.
Cliquer sur la photo pour accéder au blog de Marie et à la recette.

Flo : Vous ne mangez donc de la viande que 2 fois/semaine. Mais est-ce pareil pour tes enfants et ton mari ? Ou mangent-ils de la viande à l’extérieur (cantine, par ex) ? Et si c’est pareil pour tous, comment assures-tu l’apport en protéines et le rassasiement de tes troupes ?

Marie : C’est vrai, nous ne mangeons de viande que 2 fois par semaine et encore (du moins, ceux qui ne mangent pas à la cantine)… Pour être tout à fait franche, c’est une question de budget (tu imagines la « note » d’un rôti de bonne qualité pour 8 dont 3 ados affamés? ;)), mais aussi de choix nutritionnel, car je préfère offrir à mes enfants un ou deux bons plats de poisson par semaine pour l’iode et les acides gras (c’est cher aussi, hélas…).
Sinon, nous avons aussi toute une petite troupe de « poulettes » bio dans le jardin, et les bons oeufs sont souvent au menu. En fait, je cuisine des protéines animales une fois par jour, au repas de midi, mais c’est viande ou poisson ou oeufs ou fromage, et je laisse mes enfants en pleine croissance remanger un laitage le soir s’ils ont encore faim (ils ne boivent en revanche pas de lait en bouteille).
Mais chaque dimanche, je fais un bon plat du genre 3 poulets au four avec des petits légumes rôtis, ou un pot-au-feu, un bourguignon…
Comme certains de mes loulous mangent à la cantine, le soir c’est cure de crudités pour tout le monde, bonnes soupes, fruits et céréales complètes pour équilibrer la journée!

Poule au pot cuisson basse température

Photo Marie Chioca, tous droits réservés.
Cliquer sur la photo pour accéder à la recette de Marie pour une poule au pot revisitée.

Flo : Maman de 6 enfants, tu as des goûteurs certainement assez exigeants tous les jours à ta table. As-tu des trucs à partager pour tous ceux d’entre nous qui souhaitent manger tous les jours maison et bon en ayant, comme toi, assez peu de temps libre, finalement ?

Marie : Mes enfants raffolent de légumes, de pâtes (complètes), de céréales anciennes (petit épeautre, orge, et surtout la « chouchou » le gruau d’avoine…).
Je fais cuire presque tous les plats de légumes au wok et à l’huile d’olive : c’est rapide et succulent.
J’émince mes crudités de saison au robot et les prépare avec des petites sauces riches en saveur chaque fois différentes (levure de bière, olives, cébette, ciboulette, persillade, herbes séchées, ail, câpres, moutarde à l’ancienne, etc… je varie le plus possible).
Je pense bien chaque soir à mettre à tremper si besoin la céréale du lendemain.
Tout cela me permet de préparer au quotidien une cuisine rapide, saine et très goûteuse. Economique aussi, car il ne rentre jamais chez moi de superflu (desserts industriels, biscuits, boissons sucrées etc.)… sauf pour le Papa que je n’ai toujours pas réussi à mettre « au pas » après toutes ces années de mariage et qui boulotte du chocolat blanc à la noix de coco le soir en lisant. Grrrrr. Pendant que moi je boulotte mon chocolat noir.
Et puis bien sûr il y a les « bonus », c’est à dire les recettes que je réalise pour mon blog ou mes livres et qui trouvent un écho enthousiaste auprès de mes goûteurs préférés !
Cela met du piment et de la fantaisie dans nos menus ;)… Surtout quand c’est raté et qu’on rigole bien :D

Photo Marie Chioca, tous droits réservés.
Cliquer sur la photo pour accéder à la recette de fondant au chocolat, à l’orange et aux épices Spéculoos.

 Flo : Tu cuisines en veillant à un index glycémique (IG) bas (tu nous expliques tout cela sur ton blog). Du coup tu utilises souvent le sirop d’agave. Or, celui-ci est surtout composé de fructose, lequel est accusé de plusieurs maux. Qu’en penses-tu ?

Marie : Je pense que tout est question de bon sens, comme pour tout. Au quotidien, je n’utilise jamais de sirop d’agave, car j’ai préféré il y a déjà quelques années me « sevrer » du goût sucré. Quand j’ai envie de sucré, en fait, je craque sur du chocolat noir à 85% ou des petites figues zagros, mes 2 gourmandises préférées…
Mais je ne ne sucre ni café, ni yaourt par exemple, et cela me va très bien comme ça. En revanche, quand je réalise un dessert pour toute la famille, j’utilise du sirop d’agave ou du miel d’acacia (qui a aussi un IG bas), mais c’est au maximum une ou deux fois par semaine! Tu vois, il n’y a aucun problème dans ces conditions. D’ailleurs, le fructose n’est pas très dangereux, il favoriserait juste, en cas de consommation excessive, une légère augmentation du cholestérol, et encore cela dépend des gens. Mais le « vrai » sucre favorise aussi des maladies graves comme le diabète ou certains cancers… Donc le tout c’est de ne pas abuser!
Quand je fais des gâteaux ou des biscuits pour mes enfants, j’utilise du sucre intégral muscovado ou du rapadura, car ce sont de très bons produits pour les personnes qui n’ont ni diabète ni problème de poids. Mais je sucre peu… Et mes enfants ont appris à aimer les desserts peu sucrés, au point de « bouder » ceux de la cantine qu’ils trouvent immangeables ;)

Confiture au sirop d'agave

Confitures bio au sirop d’agave
Photo Marie Chioca, tous droits réservés.
Cliquer sur la photo pour accéder à la recette.

Flo : Quels sont tes projets pour 2013 ?

Marie : « 5 nouveaux ouvrages doivent sortir l’année prochaine et j’en attaque à nouveau 5 pour 2014. J’aimerais aussi m’occuper un peu mieux de mon blog, en répondant par exemple aux commentaires dans la journée plutôt que 10 jours après. Ce serait plus pratique pour ceux qui attendent ma réponse un paquet de farine à la main pour savoir si on met de la T110 ou de la T150 dans la brioche…
Je voudrais aussi faire du sport, de la couture, du dessin, donner plus de temps à mes amis ou les personnes qui en ont besoin, refaire ma cuisine toute cracra, prendre le temps de mieux me former en photo et en informatique, me laisser pousser les ongles, (mais ne plus me laisser pousser la bedaine et la culotte de cheval), prendre plus de temps pour jouer avec mes enfants, de poser mon derrière de temps en temps dans une chaise longue, etc. Tout en continuant de mettre ma famille en première place car c’est ce qui me tient le plus à cœur .
Bon, tu l’auras compris, je crois que je ne vais pas arriver à tout faire. (Non non je t’assure… même en carburant au chocolat !)
Alors je vais faire comme je peux… « 
Comme nous toutes ;)

Merci encore chère Marie !

Envie de poursuivre le chemin avec Marie ? Une autre interview est en ligne pour son éditeur Terre Vivante, sans oublier son blog.

Envie d’acheter « Le goût du Bio, ma cuisine gourmande » ? C’est possible notamment via ce lien partenaire Amazon.

Print Friendly

Posted in Autres blogs, Livres, Ouvrage de base, Penser son alimentation.


3 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.

  1. caroline says

    Formidable ! Je suis allée visiter le blog de Marie et ai repéré bon nombre de petits recettes qui donnent tant envie…
    Cela faisait longtemps que je n’avais pas eu un coup de coup blogistisque… merci Flo pour cette jolie découverte pleine de gourmandise et d’humour

  2. eva says

    J’adore le blog de Marie, ses recettes et ses livres ! je la suis depuis 1 an et c’est une personne très généreuse et rigolote :)
    Je n’ai pratiquement jamais raté une de ses recettes qui sont très bien expliquées et pas trop compliquées à reproduire.
    Bonne journée
    Eva



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.