Skip to content

Categories:

Surpêche – Données et images chocs sur les terribles conséquences pour les écosystèmes comme pour les populations d’une industrie mondialisée.

Ouch. Une enquête sur la surpêche industrielle et les élevages de poissons qui va faire changer en profondeur ma consommation de poisson, pourtant déjà limitée et, je croyais, relativement responsable…

Print Friendly

Posted in Choisir ses produits animaux, Penser son alimentation.


5 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.

  1. Rosa says

    Triste monde…

    Bises,

    Rosa

  2. Anne-Catherine says

    Chère Flo
    J’adore les lentilles (bio) de corail, jaunes, vertes. Je les rajoute à mes potages pour les enrichir de protéines. Lentilles corail avec butternut, lentilles jaunes avec poireau et panais, lentilles vertes avec courgettes et purée de pistache…..
    Merci pour ce rappel du fléau ‘surpêche’. Je viens de le partager sur ma page Facebook.
    Ci-joint deux liens d’émissions que je ne veux pas rater et qui je pense vont également vous intéresser:
    http://www.arte.tv/guide/fr/048696-000/le-ventre-notre-deuxieme-cerveau
    http://www.arte.tv/guide/fr/047519-000/germes-tueurs
    Bonne semaine à vous.
    Anne-Catherine
    ps: pas eu le temps de prendre mon levain au sarrasin en photo – il m’a fait une crise de moisissure en deux jours :(
    Je travaille à un levain au quinoa mais ce n’est pas de la tarte (ah que non)….à suivre.

  3. Liza says

    Le phénomène de surpêche est en effet tragique. Cependant voici quelques poissons que je peux vous conseiller de manger sans participer à l’exploitation des fonds marins comme : les harengs, les maquereaux, les sardines et les anchois.
    En effet, les gros poissons d’élevage comme le thon, le saumon et l’espadon sont souvent pollués et font souvent l’objet d’un commerce non respectueux du renouvellement des espèces.



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.