Skip to content

Categories:

Ne plus être fatigué, c’est malin

Alexandra Chopard est pharmacien (oui, oui, au masculin).

Elle m’a contactée il y a quelques mois, alors qu’elle était en pleine rédaction d’un ouvrage sur la fatigue, intéressée par ce que ma famille vivait du fait des intolérances alimentaires détectées début 2010.

S’en sont suivis quelques échanges par courriel ou téléphone, toujours sympathiques et intéressants.

Et puis j’ai reçu le livre d’Alexandra, Ne plus être fatigué, c’est malin, très à-propos, entre famille nombreuse au quotidien, rentrées en tous sens, trajets dans les transports en communs, poursuite de l’aménagement de notre (très ancienne) nouvelle maison, et la tête alouette. Alexandra, tu n’aurais pas pu trouver moment plus adéquat, merci encore !

Ne plus être fatigué, le livre d'Alexandra Chopard

Je l’ai trouvé très chouette.

Ne plus être fatigué, c’est malin, édité par Quotidien Malin Editions, est à la fois bien écrit (ce qui est un plaisir en soi, pas si fréquent non ?), intelligemment structuré et bourré d’informations utiles, concrètes faciles à mettre en oeuvre, et de nature variée (aussi bien huiles essentielles, que compléments alimentaires, attitudes alimentaires et de vie quotidienne, auto-massages, etc.).

Ce livre est divisé en 4 chapitres :

  1. Au secours, besoin urgent d’énergie !
  2. Traiter durablement la fatigue
  3. Grosse fatigue : que faire quand c’est trop ?
  4. Quelle maladie derrière la fatigue.

Il est rédigé de façon fluide et tonique, facile à lire d’une traite ou par petits morceaux, est vendu à un tout petit prix (celui d’un magazine, pratiquement) et vaut la peine, car plein de petites astuces et de pistes à creuser, pour tous ceux qui ne sont pas super calés en « je me fais du bien et je ne vais pas au-delà de mes limites pour éviter de basculer dans une fatigue que je ne saurais pas bien gérer » ou « je reconnais que je suis très -trop- fatigué(e) et je me prends en main pour sortir de cet état » (vous vous reconnaissez ? moi oui, malheureusement…)

Il est accompagné d’une annexe pour définir son profil fatigue, et comment faire pour l’améliorer, d’une bibliographie, et d’un lien pour recevoir 10 jours de recettes antifatigue.

Il comprend notamment une partie sur « manger sans » et les intolérances alimentaires, partie dans laquelle Alexandra m’a fait l’honneur de m’interviewer.

Auriez-vous envie de le recevoir chez vous ?

C’est possible pour 3 d’entre vous.

Pour cela, partagez en commentaire sous ce billet votre meilleure astuce pour dire « Pouce » quand vous sentez que la fatigue s’installe. J’en choisirai 3, celles qui me « parleront » le plus, et leurs auteurs se verront adresser Ne plus être fatigué c’est malin par son éditeur.

A vos claviers !

Vous avez 2 heures, tic, tac, tic,, tac. Mais non, je plaisante, vous avez jusqu’au 10 octobre. En attendant, reposez-vous bien !

N.B. : Une interview d’Alexandra est disponible sur le site de son éditeur.

Livre offert par les Editions Leduc. Billet non rémunéré, dont les mots sont authentiquement les miens, choisis et publiés en toute autonomie, conformément à ma politique de publication sur Makanai.

****
Je ne publie pas toujours régulièrement sur Makanai. Si vous souhaitez être informé(e) une fois par semaine, par courriel, des nouvelles publications, il vous suffit d’inscrire votre adresse mail en haut à droite de ce blog puis de cliquer sur «subscribe».

Vous pouvez aussi me suivre sur Twitter (@Makanai) et sur Facebook (florence.arnaudmakanai).

Print Friendly

Posted in Idées cadeaux, Intolérances alimentaires : ressources, Livres, Ouvrage de base, Penser son alimentation, Perso.


86 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.

  1. Lau says

    Bonjour
    Ah, voilà un livre qui tombe bien ! Moi qui court après le sommeil et le repos ! Départ de nuit, retour de nuit ! Et pas moyen de dormir correctement.
    Voici un livre qui pourrait m’aider, en plus des aliments supprimés pour cause d’intolérance, diner pris tôt, je ne sais plus quoi faire.
    Merci !
    Lau

  2. nanou says

    Si seulement c’était vrai. je veux bien le lire… en cours de recherche d’intolérances alimentaires, j’aimerai bien en savoir plus sur ce qui m’attend (post tests)Parce que je ne sais plus quoi ni comment manger…
    Merci pour ce concours, et oui j’aimerai beaucoup le recevoir
    Merci
    Nanou

  3. Paula says

    Bonjour, nous aussi à la maison famille nombreuse, et intolérances alimentaires diverses. Donc nous sommes fatigués adultes et enfants qui sont aussi souvent fatiguants.
    Moi quand je suis à bout, que la fatigue me submerge, je prends un petit quart d’heure, et je vais au fond du jardin, m’asseoir dans un coin, et je regarde la nature, les oiseaux, les insectes et la végétation. Ca me requinque pour un petit moment.

    Merci

    Paula

  4. Naomi Amar says

    quand je suis fatiguée, je pratique le jeûne-écran (pas de télé, pas d’ordi hors des heures de boulot). par ailleurs je pratique l’élevage d’un levain, et s’occuper de ce petit être qui s’éveille à la vie est très reposant.

    • Flo @ Makanaibio says

      Ah, le jeûne-écran, hyper efficace et recommandable ! Et j’aimerais bien bâtir un levain sans gluten pour les mêmes raisons, mais nous ne mangeons plus assez de produits céréaliers pour que cela vaille la chandelle…

  5. Roussel says

    Lorsque je suis fatiguée, je me couche le plus tôt possible, je cuisine des plats les plus simples et rapides possibles, comme des soupes!

    • Flo @ Makanaibio says

      Bon sens, en effet, et pourtant j’ai régulièrement du mal à faire hyper simple pour les repas, parce que les uns ou les autres râlent qu’il n’y a pas assez, pas ci, pas ça… Et je me laisse influencer par leurs envies, au détriment de moi-même, en fait…

  6. batice71 says

    Bonjour,
    Comme beaucoup, on court après le temps ou on veut trop en faire…
    Alors, j’essaye de me coucher plus tôt et de ne pas finir par le travail mais ce n’est pas toujours le cas !

    • Flo @ Makanaibio says

      Il est exact que finir par le travail est LE moyen d’avoir du mal à m’endormir, pour moi, mais pas simple d’arriver à ne pas le faire les jours où on a couru en tout sens et pas eu le temps de finir des choses que l’on pense tenues par des délais… (j’ai bien écrit « que l’on pense », parce qu’on ne pense pas toujours bien quand on se donne des impératifs, n’est-ce pas…)

  7. Anne-Laure says

    Quand je suis trop fatiguée, si c’est possible,je prends une demi-journée pour aller nager à la piscine, seule.
    A la fois excercice physique et psychique, j’en ressors ressourcée!

    • Flo @ Makanaibio says

      Bravo Anne-Laure !! Le jour où je saurai me donner une pareille liberté, je crois que j’aurais fait un énorme pas en avant dans la prise en compte de mes propres besoins…

  8. emmanuelle lew says

    Quand je suis fatiguée, j’ai deux astuces: la première c’est de faire une micro sieste de 5 à 20 minutes. La seconde, c’est un exercice de somato-psycho-pédagogie que ma praticienne m’a appris. Il consiste à déplacer doucement et dans un mouvement minuscule le bassin et toute la zone du ventre de gauche à droite en passant par un pause (appui) centrale, lentement, petitement, et en essayant de sentir l’épaisseur de soi se déplacer même très peu. En faisant une pause aussi (un appui) de chaque cité droite et gauche. Le faire 3 fois, en allant à chaque fois un tout petit peu plus loin. C’est fantastique pour se réveiller et se reconnecter à son énergie. On peut le faire n’importe où car le mouvement est si petit que personne ne le voit.

  9. Albertine says

    Mon petit remède (à court terme) c’est de fait une sieste de 10/30 min en rentrant du travail vers 19h car je me connais, même très fatiguée je n’arrive pas à me coucher avant 22h voir plus.
    Sinon il se trouve souvent que dans les périodes de grande fatigue mon appartement est dans un état de grand capharnaüm. Prendre le temps de ranger/nettoyer m’aide à me recentrer à faire le ménage dans ma tête. Ce nettoyage est toujours le début d’une période de mieux.

  10. Jissée says

    Contente de te retrouver Flo ! Si la fatigue est due à un manque de sommeil, en effet, une petite « sieste » de 10 mn me requinque (enfin, je faisais cela dans le métro à l’époque où je le prenais après le boulot) ; maintentant si j’ai travaillé dans le jardin sans vraiment m’arrêter comme cela arrive car je n’y vois pas le temps passer, m’asseoir et boire un verre d’eau et visualisant l’eau qui entraine la fatigue en même temps qu’elle rafraichit… ;-)) tout en profitant du spectacle alentour (le jardin, les oiseaux qui chantent…). Et ensuite ? Retourner vite dans le jardin, avec un nouveau plein d’énergie !!

    • Flo @ Makanaibio says

      Merci Jissée. Impossible de dormir dans le métro pour ma part… Excellente idée de boire un verre en visualisant l’eau qui entraîne la fatigue ! Merci bis :)

    • Louise says

      Je suis très intéressée par cette technique de visualisation de la fatigue entraînée par le nettoyage que provoque l’eau. J’essaie .

      • Marielle says

        C’est simple…. Sous la douche, sentir et ressentir l’eau qui coule sur la peau et qui entraîne la fatigue…. Ou qui enleve une pellicule opaque sur la peau pour la laisser lumineuse…. Ou l’eau qui illumine le corps et qui le protège….. Et après mettre des vêtements différents de la journée et le plus clair possible (si c’est la douche du soir).
        Belle visualisation.

  11. Mystical says

    Et bien j’avoue que je n’ai pas trouvé d’astuces pour quand je suis fatiguée. Par exemple, en ce moment, je,le suis car j’ai très envie de profiter à fond de mes journées et je lis jusqu’à tard. Mais je sais qu’à un moment donné ça n’ira plus et il faudra que je le remette en question. Car finalement quand je suis fatiguée, je fais moins d’efforts que ce soit dans mon quotidien ou dans mon alimentation, et du coup ma fatigue ne s’arrange pas car en découle un manque d’énergie. Donc pour moi la seule astuce serait une remise en question pour trouver ce qui le rend fatiguée et ensuite l’action ^^ ce livre m’intéresse grandement, je vais probablement me le commander. Merci pour cette revue !

    • Mystical says

      Par contre j’aimerai ajouter que j’ai beau entendre parler de micro sieste, je suis incapable d’en faire une. Il me faut tellement de temps pour m’endormir que ça ne m’est pas possible. Dommage :/

      • Marielle says

        Faire une micro sieste à la Dali !!! Assis dans un fauteuil, une fourchette dans la main, le bras baissé vers le sol, fermer les yeux et ne penser à rien….,lorsque l’on lâche la fourchette…. La micro-sieste est terminée !!!!!! LOL

        • Mystical says

          Ah ah génial! Je crois que chez moi, il me manque l’option « ne penser à rien » ^^

      • Flo @ Makanaibio says

        Je ne sais pas davantage faire une micro sieste… Mais je trouve extra la proposition de Marielle « à la Dali » ! Je ne connaissais pas, c’est top !

  12. Damouredo says

    Une petite micro sieste est effectivement des plus bénéfiques et ne m’empêche jamais de bien dormir ensuite. Vérifier que mon dosage TSH-Levothirox est bien en phase pour mon hypothyroïdie. Plusieurs fois je me suis retrouvée épuisée sans raison et c’était juste ce fichu dosage qui n’était plus adapté. Et bien sûr continuer à manger sainement et à faire du vélo elliptique tous les jours. Mon secret de petit déjeuner est le Miam ô fruits. Plein de vitamines qui me booste pour la matinée. Belle journée à toi Flo

    • Mystical says

      Je confirme pour le Miam o fruits. Je l’ai délaissé cet été car je ne trouvais plus de pommes bonnes pour le faire. Et j’ai senti la différence sur mon état de santé/fatigue. Vivement que je le reprenne!

      • Flo @ Makanaibio says

        Je suis certaine que ce serait un + tonus excellent, mais je n’ai pas le temps de le préparer, même en avance le soir, et, surtout, pas assez de fruits dispo en suffisante quantité sur toute une semaine. Et puis ce que c’est cher…

  13. Marielle says

    Bonjour, sujet vaste, et sûrement fatigue différente pour chacun.
    Je peux juste vous dire ce que je fais, pour avoir un meilleur sommeil et une belle énergie pour la journée. J’ai 71 ans, j’ai une alimentation équilibrée, rien d’industriel ou raffiné. Donc des aliments ayant un Indice Glycemique jusqu’à 50 et tout fait maison. ( plus de crise d’arthrose, analyses impeccables).

    Et surtout 3 fois 5 minutes par jour de Cohérence Cardiaque, sans oublier piscine et marche à pieds…… Voilà mon ordonnance pour bien vieillir en bonne santé et avec une belle énergie.

  14. Claire says

    Mon p’tit truc à moi c’est dans la cuisine à essayer d’y concocter de bonnes choses pour mes 2 hommes : le secret est là mais je n’arrive pas encore à bien le maîtriser, alors quelquefois des coups de barre ré-apparaissent qui minent le moral … dans ces cas-là, pif pouf plaf j’applique la recette magique des muffins à la makanai ! En général mon p’tit gars s’y met : il aime les faire et les manger. Bon début de semaine aux gourmands
    Claire

    • Flo @ Makanaibio says

      Ah, je suis ravie qu’une de mes recettes soit ainsi adoptée dans ta cuisine !
      J’aime aussi me reposer dans la cuisine, mais parfois ça fait l’effet inverse, j’en ressors encore plus KO… Le tout est de le faire de façon modérée, je sais, mais…

  15. Viviane says

    Fatigue et stress chronique!
    Je travaille le lâcher-prise et… je cours ou je monte sur le vélo d’appart.

    En cas de gros stress, 5 min de concentration sur la vraie vie, yeux fermés.

    Ce n’est pas encore parfait, mais je travaille!

  16. Edith REGNAULT says

    Ce livre tombe en effet à pique l’arrivée de l’automne, le coup de mou post rentrée …
    Rien que d’y penser ça me fatigue !
    C’est le sort de beaucoup de femmes qui portent beaucoup de petites et grandes responsabilités au quotidien. J’en fais partie.
    Mon « pouce fatigue » avaler quelques gouttes d’huiles essentielles de menthe dans une petite cuillère de sucre blond. M’installer dans un bon fauteuil avec mon tricot et une musique douce ou classique !

    • Flo @ Makanaibio says

      L’HE de menthe est en effet bien relaxante, entre autres vertus. Pour moi, ça serait plutôt mandarine dans la bouche, et sur les faces internes des poignets et le plexus solaire : petit grain bigarade et marjolaine à coquille. Très relaxant, et cela m’aide à me reconnecter à moi-même. Mais Alexandra a encore d’autres astuces dans son petit livre… ;-)

  17. camille says

    Merci pour ce concours ! Mon réflexe, quand je sens que je m’épuise, est tout simple : je me fixe à l’avance une heure de coucher qui me permettra d’avoir 8h de sommeil, et je prends quelques secondes pour m’engager solennellement envers moi-même à être effectivement au lit à cette heure-là.

    Et aussi, dans ces moments-là, interdiction à moi-même d’utiliser l’ordinateur après le dîner : si c’est pour bosser, ça recule d’autant mon endormissement parce que j’ai le cerveau trop éveillé, et si c’est pour buller sur Internet et les réseaux sociaux, je sais que deux heures peuvent passer en un éclair sans que je me sente détendue par ma soirée.

    • Flo @ Makanaibio says

      Belle idée de s’engager solennellement envers soi-même. J’adopte. Enfin, je vais essayer… Je suis bien d’accord pour l’ordi le soir, une cata plus qu’un vrai repos… je crois que la lumière des écrans, bleue, y est pour quelque chose…

  18. vanet says

    pour moi c’est spiruline, spiruline…. un coup de pompe… une petite cure de spiruline et la mécanique redémarre !!! enfants, 3 petits boulots pour tout assumer, maman seule !!! j’ai décidé d’être heureuse c’est bon pour la santé !!

    • Flo @ Makanaibio says

      Bon courage Vanet, il faut en effet une belle vitalité !
      J’avais pris de la spiruline à une époque, mais je n’arrive plus à dormir dans ce cas… Trop excitant pour moi, comme la vitamine C.

  19. Gwen says

    Bonjour,
    Pour moi, la solution la plus efficace en cas de « surchauffe » est simple : prendre le temps de me faire un bon thé (à la bonne température, bon temps d’infusion et tout et tout), choisir une belle théière et une belle tasse dans ma petite collection, offertes par quelqu’un de proche, et le déguster assise au calme dans mon salon, en regardant mon chat se lécher délicatement pendant de longues minutes. Dans ces cas là, cette jolie parenthèse de 10 minutes peut sembler durer 1heure et hop, me voilà repartie dans le tourbillon de la vie !

    • Flo @ Makanaibio says

      Excellent Gwen : prendre vraiment soin de soi via les choses que l’on prépare, la façon dont on les prépare, dont on en profite, est en effet une clé du vrai repos.
      De mon côté, j’avoue avoir du mal à me contenter de 10 minutes… Je commence à profiter de mon temps, et hop c’est fini, et je suis contrariée de repartir dans le tourbillon de la vie, et ça me fait râler… Je dois encore apprendre à me contenter pleinement du moment…

  20. chloé says

    Quand la fatigue s’installe, chez moi le stress aussi et c’est un cercle vicieux… je sais que je dois aller me coucher mais je n’y arrive pas, je ne parviens pas à lâcher prise, à différer, tout me semble très urgent à faire là maintenant. Un bon bain façon princesse, avec tisane, bougie, et sels de bain…. je me détends…. et je peux enfin filer au lit.
    Autre truc, une petite séance de méditation, je me reconnecte à l’instant présent, à mes sensations, je me ressource et j’ai plus tendance à respecter mon corps, mes sensations…

    • Flo @ Makanaibio says

      Idem pour moi, la fatigue appelle le stress, lequel me fatigue, ce qui renforce le stress, etc etc… :-(
      Et je n’arrive pas (encore) à m’accorder des moments réguliers de méditation, ou juste de connexion consciente au moment…

  21. Carinne says

    Quand je suis trop fatiguée, j’ai établi un plan : J’essaie de rentrer tôt du boulot au moins une fois dans la semaine et je me pose. Un jus ou une tisane, une bonne douche et je bouquine… et pas de chichi pour diner. Dans tous les cas pour prévenir la fatigue, nous avons instauré une soirée, sans TV et sans ordi, nous mangeons tôt et on se couche tôt ;-)

    • Flo @ Makanaibio says

      Bravo pour cette démarche en duo ! Chez moi, impossible : j’en ai +++ envie mais les autres membres de la famille ne sont pas synchro, et s’ils le sont, exceptionnellement, cela veut dire qu’ils sont super calmes et alors j’ai envie de ne surtout pas me coucher pour profiter du calme !!! Cercle vicieux, peut-être typique d’une famille nombreuse ?

  22. ganeshaa says

    Moi
    Je prends le temps de me poser
    Faire des travaux avec des fils : broderie, kumihimo…
    M occuper des plantes dans mon studio
    Ou une balade en plein nature pour se reconnecter avec la nature, les arbres, et les éléments (eau, vent,…..)…

  23. Cécile says

    Coucou ! Je décidé de me coucher tôt (c’est à dire avant 23h) au moins 2 jours de suite, ce qui implique que les tâches du soir (3 enfants de 7 mois, 30 mois, 9 ans, à coucher, devoirs de l’aîné, rangement de la cuisine, tirer mon lait au dernier moment avant de me coucher) soient faites suffisamment tôt pour ne pas engorger ma soirée jusqu’à…trop tard !

  24. Mélodie says

    L’activité sportive booste bien et décrasse autant le corps que tout ce qui peut s’accumuler dans nos têtes… Elle stimule le système immunitaire, augmente la qualité de notre sommeil… Après avoir fait un petit jogging (long ou pas) je me sens vidée, c’est comme rebooter l’ordinateur quand ça bug !!
    Je pratique également le théâtre, ce qui me vide également car cela me permet de m’exprimer et me débrider, ce qui est très salutaire pour la santé mentale… (surtout après une journée pourrie…ça fait du bien de gueuler !)
    Après chacun son emploi du temps et il n’est pas forcément aisé de se dégager du temps pour des loisirs, mais il y a des choses moins contraignantes que d’autres (par ex : commencer par aller courir 20 minutes une fois par semaine me paraît être à la portée de tout le monde et c’est gratuit…)

    • Mélodie says

      Ah oui j’oubliais, un autre truc que je fais (ça paraîtra peut-être idiot pour certains mais bon!) c’est que j’essaie de faire certains moments ‘chiants’ des moments plus sympas. Par ex depuis la rentrée je dois faire beaucoup plus de voiture, j’ai réfléchis à ce qui pouvait améliorer cette situation et me rendre cette contrainte moins chiante, j’ai investi dans un petit haut parleur portable (je n’ai pas d’autoradio,ma voiture est vieille :-)) et je me télécharge des podcasts (j’aime bien les émissions scientifiques sur inter) que je mets sur un lecteur mp3 et du coup j’écoute, je voyage mentalement… mon trajet passe beaucoup plus vite et je ne me focalise pas sur les bouchons…
      Voilà, c’est peut-être bête mais c’est très bénéfique sur moi !

      • Flo @ Makanaibio says

        Ce n’est pas bête du tout, je trouve, plutôt super ingénieux et positif ! Je ne suis pas encore parvenue à réintroduire du sport dans mes semaines, mais j’ai en tête de me bloquer mes mardis soir pour la piscine, et ça devrait pouvoir être possible dès le mois prochain…

  25. bertille says

    Un 3eme enfant va agrandir la famille sous 1 semaine! Ce livre me sera bien utile!
    Mon astuce beaucoup de fruits et légumes. Et m’allonger des que possible en respirant profondément!

  26. Alexandra says

    Bonjour à toutes et tous,
    Je suis l’auteur du « petit livre jaune »…
    Merci beaucoup, Florence, pour cette critique enthousiaste ! Et que dire des participations : leur nombre et leur pertinence est hyper stimulant ! Je crois que j’ai trouvé mon astuce anti-fatigue… ;-)
    A bientôt !
    Alexandra (lecarnetdesante.fr)

  27. Carobaba says

    Lorsque s’installe une fatigue que je n’arrive plus à gérer, je reviens à ce que je zappe trop souvent: 20 min de méditation quotidienne, avec une appli spéciale ou sur youtube, il y en a pour tous les goûts… je n’aurais jamais cru m’y mettre, mais chez moi c’est radical, ça repose en profondeur et ça équilibre toute ma journée!! et si le matin c’est compliqué, je le fais le soir en couchant mes toutes petites… qui elles aussi écoutent un morceau de relaxation adapté à leur âge pour dormir ;-) que du bonus!
    Il faut essayer….
    mais je suis sûre que ce libre aurait plein de choses à m’apprendre….

    • Flo @ Makanaibio says

      J’imagine que ce doit être très bienfaisant. J’y arriverai peut-être un jour, j’en suis loooin… merci Carobaba pour ces petits mots ici :)

  28. henriette says

    Dans une période où la grande fatigue prend toute la place, je ne connais rien de meilleur que de passer un moment avec des gens que j’aime, de partager un repas avec quelques bons copains, d’ouvrir une bouteille de vin et de rire. C’est comme un petit courant d’air frais dans une spirale un peu grise.

    • Flo @ Makanaibio says

      Certainement, Henriette. Mais cela suppose de décrocher de la spirale fatigue-stress-fatigue-stress, juste assez pour envisager et organiser autre chose avec d’autres personnes. Parfois, c’est dur. Mais nous l’avons fait pas plus tard qu’avant hier, en invitant des copains chez nous pour diner, alors que tout était contraire en termes de temps libre et de fatigue, et c’était top. A refaire !

  29. Laurence says

    L’automne arrive avec son lot de rhume et troubles en tout genre.
    Mon truc quand la fatigue montre la bout de son nez au bout du couloir : petite séance de relaxation de 10 minutes, parfois même ce sont les enfants qui demandent quand il s se sentent k.o. (vous connaissez : calme et attentif comme une grenouille !!!).
    Cela ramène le calme chez tout le monde, recharge les batterie d’une manière incroyable et permet de terminer la journée sans puiser dans ses réserves…..un vrai trésor pour les grands et les moins grands !!!! A utiliser même quand la fatigue semble loin.
    Merci de cette présentation cela semble très attirant et merci pour ce blog et toutes ces réflexions.

    • Flo @ Makanaibio says

      J’ai « rencontré » plusieurs fois « Calme et attentif comme une grenouille », mais finalement pas sauté le pas de l’acheter ou de l’emprunter… Comme si je doutais de ma capacité à savoir instaurer des moments de calme ici… Ou alors comme si je me protégeais de la déception que je ressentirai fortement si je souhaitais instaurer du calme chez moi et que l’on me riait plus ou moins au nez… Car ce ne sont pas des habitudes prises quand les enfants étaient très jeunes, chez nous, parce que j’ai été une maman hyper stressée et sans doute stressante, je le crains (à moins que je ne le fantasme négativement… ?)…

  30. Paulina says

    Pour lutter contre la fatigue, nerveuse et physique qui arrivent tôt cette année car je n’ai pas vraiment eu de vacances, je profite du soir ou des wk pour me mettre en contact avec la nature ou le silence. Aller voir la mer, s’allonger dans l’herbe d’un parc et sentir la terre vous porter, respirer le soir et écouter le silence. Prendre du temps pour regarder le monde vivre.

    • Flo @ Makanaibio says

      Oh, la mer…. Une telle source de ressourcement ! Mais bien trop loin de chez nous… La forêt est bénéfique aussi, mais nous ne prenons plus assez le temps de ces promenades juste pour le plaisir… Ca va revenir !

  31. Mari29 says

    J’essaie de faire une marche en bord de mer ou en forêt pendant plus d’une heure. Merci pour cet article intéressant.

  32. Marc | blog-sans-gluten.com says

    Ma meilleure astuce pour éviter que la fatigue ne s’installe :

    Pas de miracle ou de solution rapide et facile : depuis que j’ai une nouvelle hygiène de vie et que je ne pousse plus mon endurance jusqu’à puiser régulièrement dans mes réserves, je n’ai plus de problèmes de grosse fatigue chronique (juste la fatigue habituellement gérable d’une journée très bien remplie).
    Mais je reste très curieux de lire ce livre, car on peut toujours s’améliorer, et les bons conseils sont trop rares !!

    En fait, après avoir découvert mes intolérances alimentaires (nombreuses : près de 60 aliments quand même…) j’ai retrouvé une énergie incroyable sans avoir à faire quoi que ce soit comme effort, enfin, à part de changer toute ma manière de manger et de cuisiner… :).
    Et depuis, pour garder la forme, je fais mon possible pour être le plus à l’écoute de mon corps et de mes sensations, car j’ai retenu la leçon, à trop vouloir ignorer les signaux d’alerte ! Je ne puise dans mes réserves qu’en cas d’urgence, et plus jamais en routine au quotidien.

    Avant j’avais tout le temps besoin de café, sauf que maintenant je n’y ai plus droit, intolérance oblige… Aujourd’hui une bonne hygiène de vie me permet d’être efficace sans café.

    Les tests ultimes : arrêtez le café, ou mieux, testez vos intolérances alimentaires…

    Merci pour cet article !

    • Flo @ Makanaibio says

      C’est sûr que cesser de manger ce qui nous épuise est une donnée essentielle, première. Merci de le rappeler Marc !

  33. Flo @ Makanaibio says

    Oh, je vois que la fatigue concerne beaucoup d’entre nous… Et je note plusieurs supers trucs parmi ceux que vous partagez ici : MERCI ! Et à bientôt pour les gagnants.

  34. hanabi says

    Pour moi, c’est le luxe de m’enfermer dans ma chambre, seule, alors que les enfants sont dans le bain / crient famine / ont des devoirs à faire / veulent jouer à Puissance 4 / toute autre situation nécessitant ma présence et mon attention. Je dis stop gentiment mais fermement, je ferme la porte, je m’allonge sur mon lit et je m’offre 5-10 minutes de relaxation, en me concentrant sur les pieds, les jambes, le ventre, le dos, les bras, et pour finir le visage et la tête. Ça n’a pas l’air, comme ça, mais j’en sors d’attaque pour coucher tout ce petit monde dans la bonne humeur et passer la soirée que je veux.
    D’une façon générale: s’accorder un break précisément au moment où cela semble le plus impossible. Genre une ballade de deux heures en forêt la veille d’un gros rendu de boulot.
    Prendre le contre-pied, pour moi c’est la recette miracle et ça me redonne de l’énergie pour un tour.
    Cela dit, je veux bien le bouquin quand même… :-)
    Belle soirée à tout le monde

    • Flo @ Makanaibio says

      Bravo Hanabi de savoir ainsi dire stop et imposer, tout en douceur, que le monde respecte ce besoin de repos. J’ai beaucoup de mal avec cela, mais je sais que le jour où je saurai, j’aurai gagné beaucoup…

  35. Elsa says

    Se réveiller tous les matins en étant encore fatiguée, c’est mon quotidien. Je ne sais vraiment plus quoi faire!!! Seule une séance de relaxation me permet de me ressourcer dans la journée. Ce livre pourrait m être très utile pour connaître mes erreurs!! Je viens juste de changer d’alimentation à cause d’un diabète. Et de découvrir ce blog en faisant quelques recherches sur le net.

  36. Flo @ Makanaibio says

    Et les gagnantes sont…

    Elsa, dans l’espoir qu’elle cesse de se réveiller fatiguée ;
    Bertille, qui va avoir à faire avec un troisième enfant tout nouveau-né dans la famille ;
    et Lau, parce qu’elle a été la première à commenter et ne sait plus où donner de la tête !

    Bravo à toutes trois et à bientôt par mail pour vos adresses postales.

    • elsa says

      Un petit mot pour dire que j’ai trouvé ce livre très instructif. Il est plein de bons conseils pour changer mes mauvaises habitudes. Il n’y a pas de miracle: tout passe par l’alimentation!!!
      Merci pour ce cadeau et @ bientot!!

Continuing the Discussion

  1. Ne plus être fatigué, c'est malin ! - Le Carnet de Santé linked to this post on 29 septembre 2014

    […] du 29/09/14 : Florence parle (avec plein d’enthousiasme) de ce livre  ici […]

  2. 32 - Liens du lundi 13 octobre 2014 - MakanaiMakanai linked to this post on 16 avril 2017

    […] les gagnantes de Ne plus être fatigué, c’est malin, d’Alexandra Chopard, sont : Elsa, Bertille, et Lau. J’espère que le livre vous plaira, vous me direz […]



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.