Skip to content

Categories:

34 – Liens du lundi 27 octobre 2014

Au menu de ces liens du lundi…

  • blogEATS, c’est assez sympa pour découvrir d’autres blogs ;
  • Le hors-série « 4 saisons du jardin bio » publié par Terre vivante, intitulé le grand retour du goût, est très intéressant : il passe en revue variétés et races locales dans chaque coin de France. J’y ai appris beaucoup, et quel plaisir de voir la richesse de nos terroirs
  • j’ai également reçu, gracieusement, le numéro 3 de Cuisine Naturelle, et trouvé le magazine fort bien fait. Vous connaissez ?
Couverture Cuisine Naturelle n°3

Cliquer sur l’image de la couverture pour accéder au détail de son contenu

J’y ai notamment apprécié les 7 idées pour défendre l’agriculture paysanne (p. 8-9), la recette des makki ki roti aux épinards (galettes de semoule de maïs aux épinards et épices, p. 40), les photos des recettes au caramel, super gourmandes (p. 42 et s.) et le dossier « que ta nourriture soit ta médecine ! La cuisine anti-douleur », p. 58 et s., qui met en avant la micronutrition, qui « s’intéresse depuis vingt ans à la façon dont on peut résoudre les points faibles de notre organisme (articulations douloureuses, trouble de la digestion) en choisissant les nutriments les mieux adaptés à chacun » (p. 60, avec mention du Dr Didier Chos, fondateur de la micronutrition et président de l’Institut Européen de Diététique et de Micronutrition). Le dossier sur le vin est également très intéressant, notamment la page (98) « Dans un verre de vin il y a… » qui liste les intrants (= »tous les produits nécessaires au fonctionnement de l’exploitation, que celle-ci doit acheter sur le marché extérieur ») autorisés selon les procédés de fabrication, selon que le vin soit « naturel », « bio », « biodynamique » ou « conventionnel » (que mon corps -papilles et santé- n’apprécie que les vins naturels ou biodynamiques apparaît tellement évident à la lecture de ces listes…).

Une des recettes de Marc - Cliquer sur l'image pour accéder à son blog.

Une des recettes de Marc – Cliquer sur l’image pour accéder à son blog.

  • j’ai épinglé quelques idées d’automne/Halloween sur Pinterest (je n’aime que les idées colorées et sympathiques, je déteste le -souvent- glauque de cette « fête »…)(et puis je n’aime pas les bonbons, alors…)
  • c’est pratique Pinterest : pratique pour… perdre du temps, procrastiner, mais aussi, utilisé juste comme il faut, pratique pour se constituer des archives. Le tout est de classer de façon qui a du sens pour soi (comme ici ce tableau dédié à la cannelle, j’adore !). J’essaie, petit à petit. Des idées pour optimiser ? (et merci à celle d’entre vous qui a mentionné se servir de Pinterest dans son commentaire sous « gagner la bible de l’alimentation sans gluten« , cela m’a « mis le pied dans l’étrier » pour commencer à y trier mes inspirations trouvées au fil des balades virtuelles !) (mais merci aussi à plusieurs autres qui m’ont donné d’excellentes idées, billet récapitulatif à venir !)

Flo's Pintesrest

  • J’ai pu regarder, écouter, réfléchir, avec le documentaire Steack, (R)évolution, un film de Franck Ribière et Vérane Frédiani, qui sortira en salle le 5 novembre. Certaines images m’ont gênée, parce que je ne suis pas très consommatrice de viande, surtout de boeuf, et surtout pas en grande portion. Mais les images qui choqueront certains ont toute leur raison d’être : elles insistent sur le propos du film, qui est, m’a-t-il semblé que seul le boeuf élevé (sauf exception) sans céréales, avec humanité et respect, en lien avec un terroir qui lui correspond, selon des méthodes respectueuses de la bête comme de la nature mais aussi avec en bout de course les plus hautes exigences gustatives qui soient, mérite d’être consommé. Il est évident que cette viande est (parfois extrêmement, follement) chère et rare, mais après tout, est-ce un scandale ?
Ecosse

Deux images extraites du film. Tous droits réservés.

Real food

Eat Real Food signifie Manger de la Vraie Nourriture

La juxtaposition des deux images ci-dessus peut choquer, mais manger du « real food« , de la vraie nourriture, signifie, quand il s’agit de viande, manger de la vraie bête, de la vraie vie, élevée et tuée à cette fin. Ce choc, qui me retourne -plus ou moins- le coeur à chaque fois, m’est utile pour consommer en conscience, de façon responsable et mesurée, c’est-à-dire peu (en quantité comme en fréquence), en en payant le prix et uniquement avec des garanties concernant les conditions d’élevage (alimentation, médication, amour de l’éleveur(se) pour ses bêtes, lien race/terroir de l’animal, etc.), et si possible (c’est compliqué, je trouve) d’abattage des animaux dont j’achète une tranche (ouille, ces mots, mais c’est pourtant ce que je fais, quand je le fais…)

  • avec ou sans viande, les spaghettis de légumes que ce découpe légumes, alias spiraliseur permet de faire sont juste géniaux ! Je me suis (enfin) offert ce petit appareil, j’en suis enchantée. Vous en avez un ? Quelles sont vos meilleures réalisations ? J’ai envie de tout spaghettiser

Pommes de terre spiraliseur façon rösti Je vous souhaite une excellente semaine.

****
Je ne publie pas toujours régulièrement sur Makanai. Si vous souhaitez être informé(e) une fois par semaine, par courriel, des nouvelles publications, il vous suffit d’inscrire votre adresse mail en haut à droite de ce blog puis de cliquer sur «subscribe».

Je partage aussi sur Twitter, Facebook et Pinterest

Print Friendly

Posted in Autres blogs, Choisir ses produits animaux, Liens du lundi, Locavorisme, Penser son alimentation, Sans gluten, Sans lait, Sans oeufs, Sans sucre ajouté, Ustensiles de cuisine.


9 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.

  1. sencha says

    Tiens le spiralseur, j’ai hâte que tu en dises un peu plus :) ça fait un moment que je suis tentée mais je me demande toujours si le côté plastic ne rend pas l’opération délicate pour certains fruits et légumes un peu plus durs…
    Très belle semaine à toi.

  2. Rosa says

    Merci pour les liens et bonne semaine!

    Bises,

    Rosa

  3. Anne-Catherine says

    Merci pour ces liens, chère Flo.
    J’ai souri en voyant la couverture du magazine ‘cuisine naturelle’. Mon regard fut immédiatement attiré par le titre ‘les secrets du caramel’. Si il y a une chose qui à mes yeux n’est ni naturel, ni sain, c’est bien le caramel. Hihihihi, business business, quand tu nous tiens

  4. Marc | blog-sans-gluten.com says

    Bonjour Flo !

    Merci beaucoup d’avoir mis en valeur ici mon défi pour Halloween sans gluten ! J’ai bien noté ton aversion pour les trucs « glauques », même si cela fait aussi partie d’Halloween… Je tenterai de limiter un peu les recettes de « mauvais goût » pour la dernière ligne droite (mais je ne promet rien) !
    Ce week-end, j’ai pu avancer sur certaines idées recettes à venir très très bientôt !
    J’ai mis l’accent sur le côté créatif et amusant plutôt que de sombrer dans le triste et morbide ! Et la couleur sera au rendez-vous !!!
    Encore merci d’avoir mentionné le lien, ton soutien fait chaud au coeur !
    Amicalement,
    Marc

  5. kareva says

    Sympa les liens (merci pour celui de Marc que je ne connaissais pas!); le magazine « Cuisine naturelle » m’ a tellement plu que je m’y suis abonné (effectivement des recettes saines où les légumes et les fruits sont mis en valeur).Des auteurs de blog sont parfois mis en lumière , notamment le n°1 où Marie Chioca ou Laurence Salomon nous proposait une semaine de recettes naturopathes.Pour répondre à Anne-Catherine, le caramel c’est de l’eau et du sucre mais on peut remplacer le sucre par du sirop d’agave ou du sucre de coco donc plus sains que le caramel en flacon que l’on trouve en grande surface!

  6. Mélodie says

    Merci pour ces liens, le magazine Cuisine naturelle m’intéresse bien ! Les sujets ont l’air sympa (même si je ne bois pas de vin, ça m’intrigue ce qu’on peut y trouver dedans :-))
    Je comprends que tu sois choquée à regarder des docus sur la viande, mais c’est en étant choquée qu’on prend conscience des choses. C’est marrant parce que bien avant d’être végétarienne, j’ai arreté d’acheter des chaussures en cuir… mon mari m’avait dit un truc il y a des années par rapport à un docu qu’il avait vu, et ça m’a traumatisé d’imaginer des veaux et vaches pelées à vif (littéralement je ne pensais qu’à ça pendant des jours…comme si je ressentais leur souffrance) et depuis je n’ai plus jamais acheté de cuir… comme quoi le choc m’a fait réfléchir.
    Ce qui me choque également c’est quand on parle et qu’on met en avant le ‘respect’ de l’animal alors qu’à la fin ça finit toujours par une mise à mort… respect/amour des bêtes/mise à mort ne sont pas compatibles en mon sens…
    Juste une question par curiosité :-) si tu manges très très peu de viande, finalement qu’est-ce qui te freine à ne plus en manger du tout ? (car en très peu de quantité je ne pense pas que ça intervienne dans l’équilibre alimentaire…?)

    • Flo @ Makanaibio says

      Mélodie, la raison n°1 pour laquelle je consomme toujours du boeuf de temps en temps est que j’aime ça, et comme ma famille aime encore plus que moi, nous en achetons de temps à autres, surtout depuis que nous sommes proches d’un boucher qui choisit ses producteurs et nous offre plusieurs garanties quant aux conditions d’élevage des bêtes. Je choisis alors soigneusement le morceau, en quantité limitée, j’en discute avec notre boucher.
      Ajoute à cela que nous mangeons peu de céréales, pour plusieurs raisons dont une enfant intolérante au gluten et une autre très réactive aux sucres, encore moins d’oeufs car il nous est quasi impossible ici de trouver des oeufs de poules « normales », non nourries au grain, vivant une vie correcte de poule, + une de nos enfants doit limiter +++ le blanc d’oeuf dans son alimentation.
      Les produits laitiers sont très limités (seulement certains fromages, au lait cru, fermiers, fermentés ou longuement vieilli, et en petite quantité).
      Et comme ni mes enfants ni mon mari ne sont partants pour manger uniquement des fruits et des légumes, notre équilibre alimentaire passe par de la viande et du poisson, très soigneusement choisis, en quantité très raisonnable. Il n’est pas question de végétarisme à la maison, du coup, même si nous mangeons très très souvent végétarien ou végétalien sur une semaine.

      • Mélodie says

        Merci pour ta réponse !
        Effectivement vu comme ça, c’est difficile de faire mieux, tu jongles énormément…



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.