Skip to content

Categories:

Cottage cheese (ou ricotta ?) de cajou

Il existe tout plein de recettes de fromage ceci végétalien et fromage cela vegan. Je n’en ai testé qu’une, un jour, et nous avons détesté. De toute façon, chez nous, le fromage c’est au lait cru et soigneusement choisi, puis mangé en petites quantités quand vraiment le corps en a une envie terrible, ou ce n’est pas. Point.

Hors de question, ceci dit, de manger d’autres préparations fromagères : 2/3 de la famille, dont moi, est intolérante au lait de vache non ou peu fermenté de façon claire et nette (en consommer nous rend malade très, très vite et de façon systématique ; les analyses sanguines le confirment). Ciao fromages blancs, cottages cheeses, crème fraîche, mascarpone, etc.

C’est là qu’entre en scène cette recette de ricotta à base de noix de cajou publiée récemment par la new-yorkaise Jennifer Perillo, dont la cuisine est généralement savoureuse et simple.

Cottage cheese de noix de cajou

Essayée, adoptée, déjà faite 3 fois, dont la dernière fois en triple dose.

Vous l’aurez compris, je l’aime. Poivrée avec de la ciboulette ; en sauce salade avec de l’huile d’olive vierge et/ou de sésame vierge ; avec du miel ; sucrée avec de la banane et de la datte ; saupoudrée de la cannelle fraîchement râpée grâce à Clotilde ; etc.

Une idée de petit-déjeuner ou goûter sans blé sans lait sans sucre ajouté

Vous essayez ?

Cottage cheese ou ricotta de cajou
 
Temps de preparation
Temps total
 
Super simple mais il faut s'y prendre à l'avance. Assez onéreux, les noix de cajou non grillées bio valant autour de 20 € le kilo.
Auteur:
Type de recette: Imitation laitière
Type de cuisine: Végétale
Pour: 1,25 tasse
Ingredients
  • 140 g / 1 tasse / 240 ml de noix de cajou non grillées, non salées, bio
  • eau pour le trempage
  • 80 g ou ml / ⅓ de tasse d'eau (osmosée ou filtrée de préférence)
  • 60 ml / ¼ de tasse de jus de citron fraîchement pressé, soit 1 bon citron, bio
  • 30 ml / 2 c. à soupe d'huile neutre (j'utilise de l'huile pour assaisonnement désodorisée, bio, Emile Noël)
  • 2,5 g / ½ c. à café de fleur de sel de Guérande
Instructions
  1. Placez les noix de cajou dans un bol et recouvrez d'eau (du robinet ou osmosée ou filtrée) à hauteur + 3 ou 4 cm.
  2. Laissez tremper 4 h minimum, 6 h maximum. Au-delà, les noix de cajou seront trop molles et risquent de prendre un petit goût fermenté peu agréable.
  3. Après ce trempage, égouttez les noix de cajou et rincez-les.
  4. Placez-les dans le bol d'un robot mixeur, ajoutez tous les autres ingrédients : l'eau osmosée, le jus de citron, l'huile et le sel.
  5. Mixez avec la fonction "pulse" jusqu'à obtention d'un mélange granuleux. Vous pouvez mixer plus longuement et obtenir une crème, mais ce n'est pas l'objet de cette recette, qui doit aboutir à une imitation laitière avec des petits morceaux caillés.
  6. Versez le contenu du mixeur dans un joli bol et consommer de suite ou conserver au réfrigérateur.
  7. Se conserve 3 jours, recouvert de film plastique.

Psst : Cette version de ricotta soja et nigari, sur le blog Antigone XXI, est intéressante aussi, si vous consommez du soja et ne vous contentez pas de diluer le nigari dans de l’eau pour apporter du chlorure de magnésium à votre organisme (très conseillé).

Print Friendly

Posted in 100 % végétal, Autres blogs, Cuisine crue, Imitations laitières, Sans blé, Sans gluten, Sans lait, Sans oeufs, Sans sucre ajouté.

Tagged with .


5 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.

  1. Rosa says

    Une très bonne idée et c’est si sain!

    Bises,

    Rosa

  2. Mélodie says

    Pareil, très mauvaise expérience du fromage vegan… du coup je testerai cette recette ! Merci!

  3. Anne says

    bonjour Florence,
    j’ai essayé récemment un fromage de noix de cajou dont la recette est très semblable à la votre mais qui contient un peu de levure maltée pour donner un petit goût de fromage. Je n’ai pas été convaincue par la recette mais en voyant la votre je pense que je ré-essaierai.
    Merci
    Anne

    • Florence Arnaud @ Makanaibio says

      Bonjour Anne
      Ce « fromage » frais ne fait pas semblant de ressembler à un fromage de lait. Franchement, je vous invite à essayer, c’est très sympathique et facile à accommoder en salé comme en sucré. Vous me direz ?



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.