Skip to content

Categories:

Rhubarbe pochée au sirop de vanille

J’ai récemment réorganisé toute ma bibliothèque de livres de cuisine, et suis en bonne voie, tout doucettement, de mettre enfin un véritable ordre dans mon -immense- collection de recettes.

Ce faisant, j’ai, vous vous en doutez, redécouvert des tas de trésors, stimulé mes désirs gourmands comme jamais, et je me suis sérieusement remise à préméditer mes repas.

Parfois, le soir, je me replie au lit avant tout le monde, avec un ou plusieurs de ces livres, et pendant que ma famille nombreuse vit sa vie animée non loin de moi, je voyage dans les univers culinaires de gens qui savent me parler. Oh le silence (de la pièce solitaire), le confort (de mon lit et des oreillers derrière mon dos) et la gourmandise…

Récemment, c’est Veggivore: Cuisine astucieuse au fil des saisons de Clotilde Dusoulier, l’auteure bien connue du blog Chocolate and Zucchini et, plus personnellement jeune femme pour qui j’ai autant d’estime que d’amitié -beaucoup-, qui m’a inspirée.

La traduction française de ce chouette ouvrage, d’abord écrit en langue anglaise sous le nom de The French Market Cookbook: Vegetarian Recipes from My Parisian Kitchen a été publiée par Hachette et franchement, amitié mise à part, il vaut la peine d’être dans une cuisine.

Rhubarbe pochée dans un sirop léger vanillé

Il vaut la peine car Clotilde n’y propose pas que des recettes, mais tout un art de cuisiner gourmand ET de saison ET équilibré ET astucieux. Ca fait beaucoup d’atouts dans un seul ouvrage ! Elle y explique ainsi comment elle choisit ses produits frais, attentive au produit qui nous interpelle : « choisissez ceux qui vous semblent joyeux (si, si !) et en pleine forme, avec des couleurs franches et la chair ferme » (p. 12). J’aime cette approche, qui est certainement, inconsciemment, la mienne.

Les recettes de Clotilde ont souvent des noms simples tels « salade toute verte », « vinaigrette », « croûtons à l’ail et au romarin », « crème pâtissière au citron ». J’ai un temps cru que, au début de ma fréquentation du world wide web et des blogs culinaires en particulier, ses recettes étaient ordinaires mais c’était une erreur : ce que Clotilde propose dans ses écrits contient toujours un petit truc, une technique qui fait la différence, un équilibre de proportions qui rend le simple pile comme il le faut pour le plaisir des papilles, un ingrédient inattendu qui fait une vraie différence.

La rhubarbe pochée dans un sirop de vanille dont la recette suit en est une bonne illustration : simple comme bonjour, apparemment sans surprise, elle est parfaite. Ces derniers temps, posée sur des « tartines » de sarrasin et des morceaux de « massepain de cajou » maison, je me suis régalée (*). Chapeau Clotilde, et merci !

Rhubarbe pochée dans un sirop léger de vanille
 
Temps de cuisson
Temps total
 
Cette recette est à mi-chemin entre celle de la rhubarbe pochée que Clotilde a publié sur son blog Chocolate & Zucchini et celle de Salade de rhubarbe pochée et orange que Clotilde propose dans Veggivore: Cuisine astucieuse au fil des saisons, à la page p. 53.
Auteur:
Pour: 10 parts
Ingredients
  • 1 litre d'eau (osmosée, pour moi)
  • 300 g de sucre blond de canne
  • 2 gousses de vanille
  • 1,5 kilo de tiges de rhubarbe fraîches
Instructions
  1. Versez le sucre et l'eau dans une casserole.
  2. Ouvrez chaque gousse de vanille en deux dans le sens de la longueur et grattez l'intérieur de chaque moitié avec un petit couteau pointu. Ajoutez les graines au mélange eau et sucre. Conservez les gousses grattées pour parfumer une future préparation (un plat salé ou sucré) ou pour les moudre finement.
  3. Portez le mélange sucre-eau-vanille à frémissement sur feu moyen-doux jusqu'à ce que le sucre soit dissous.
  4. Pendant ce temps, lavez les tiges de rhubarbe puis coupez-les en tronçons..
  5. Si les peaux vous semblent un peu dures et/ou les tiges un peu filandreuses, n'hésitez pas à les éplucher : en principe, en attrapant une extrémité de peau avec un petit couteau et en tirant dessus, la pelure extérieure se retire sans problème, en longs filaments. J'aime qu'il en reste un peu car cela donne une bonne structure et de la texture aux tronçons de rhubarbe, mais je n'aime pas du tout que cela soit filandreux, donc tout dépend des tiges que j'ai à travailler.
  6. Quand le sucre est bien fondu dans l'eau, ajoutez le ⅓ des morceaux de rhubarbe dans le sirop léger.
  7. Attendez que le frémissement reprenne, puis comptez 1 minute de cuisson : les morceaux de rhubarbe ne doivent presque pas opposer de résistance si vous les piquez avec la pointe d'un couteau. Attention à ne pas faire cuire davantage, car le résultat est alors sensiblement moins bon, trop mou (à mon goût).
  8. Sortez la rhubarbe du sirop avec une écumoire, et placez-la dans un récipient résistant à la chaleur qui pourra accueillir le reste de la rhubarbe et le sirop.
  9. Faites pocher de la même manière les ⅔ de la rhubarbe restante, en deux fois.
  10. Versez le sirop restant sur les fruits (il serait vraiment dommage de le perdre !) et laissez tiédir, voire refroidir. Personnellement, je trouve que c'est meilleur après 1 ou 2 jours d'infusion, au frais.

 

Print Friendly

Posted in 100 % végétal, Fruits, Livres, Penser son alimentation, Sans blé, Sans gluten, Sans lait, Sans oeufs.

Tagged with , .


11 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.

  1. MICHEL31 says

    Bonjour,
    Peux-tu préciser la quantité d’eau que tu as utilisée pour 300 g de sucre ?
    Merci pour le partage.
    MICHEL31

  2. Marie-Jeanne says

    Bonsoir,
    Je suis fan également de Clotilde. Je suis toujours épatée par la qualité des articles sur son blog. Un vrai plaisir.
    Marie Jeanne

  3. Isabelle says

    Ah ça alors, je fais exactement la même chose que toi : je me couche avant les autres avec mes livres de cuisine étalés autour de moi sur le lit ! Par contre je ne fais pas vraiment de tri, c’est juste pour repérer ce que je vais faire dans les jours à venir avec les produits de saison qui viennent de la Biocoop ou du marché ! J’adore l’idée de ta compote de rhubarbe, j’adore ça, mais avec mon ostéoporose, la rhubarbe n’est pas vraiment conseillée. Auparavant je me faisais souvent la confirture banane/rhubarbe vanille dont je raffolais, mais du coup, je n’en fais plus trop ! dommage…

    • Florence Arnaud @ Makanaibio says

      Ah oui, dommage, mais je compatis car ici c’est le sucre que nous devons contrôler, alors je crains de ne plus pouvoir déguster cette rhubarbe pochée avant un moment…

  4. Mélodie says

    J’adore également le blog de Clotilde, un vrai plaisir à lire et j’ai pu tester avec succès pas mal de ses recettes. J’apprécie toujours les petites astuces à mettre en place au quotidien et qui améliorent ma cuisine !

  5. claire says

    Bonjour Florence,
    c’est toujours un plaisir de lire tes posts. Ils « respirent » la santé et le bien-être…!
    As-tu déjà parlé de l’eau osmosée ? je me pose pas mal de questions à ce sujet…
    Merci,
    Claire

    • Florence Arnaud @ Makanaibio says

      Bonjour Claire
      je ne suis pas sûre d’en avoir traité ici, mais nous avons un osmoseur inverse à la maison depuis plus de 2 ans et ne nous en séparerions pour rien au monde. Cela nous permet d’avoir une eau aussi pure que possible alors que nous sommes en ville, et elle est excellente au goût. N’hésite pas à me poser des questions plus précises par mail, si tu veux.

  6. claire says

    Merci Florence pour ta réponse.
    je t’envoie un mail dès que je peux. Bonne journée !

  7. claire says

    Bonjour Florence,
    Peux-tu me donner ton adresse mail stp ?
    Merci



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.