Skip to content

Categories:

Champagne !

La nuit et la journée écoulées ont été dures. Peut-être est-ce la honte qui a tellement détesté être écrite et regardée en face qu’avant, ou plutôt que de, se faner elle s’est fâchée et m’a attaquée ?

Je n’en écrirai que ceci : l’attaque a été vicieuse, mauvaise, et j’ai cru que j’allais rester à terre.

Bref.

Dans l’après-midi, je me suis obligée à sortir dans notre jardin et j’ai pris quelques photos : choisir la beauté !

Jardin mars 2017 @Makanaibio.com-39 Jardin mars 2017 @Makanaibio.com-38 Jardin mars 2017 @Makanaibio.com-37 Jardin mars 2017 @Makanaibio.com-36 Jardin mars 2017 @Makanaibio.com-35 Jardin mars 2017 @Makanaibio.com-34 Jardin mars 2017 @Makanaibio.com-32 Jardin mars 2017 @Makanaibio.com-31 Jardin mars 2017 @Makanaibio.com-29 Jardin mars 2017 @Makanaibio.com-28 Jardin mars 2017 @Makanaibio.com-27 Jardin mars 2017 @Makanaibio.com-26 Jardin mars 2017 @Makanaibio.com-22 Jardin mars 2017 @Makanaibio.com Jardin mars 2017 @Makanaibio.com-18 Jardin mars 2017 @Makanaibio.com-12 Jardin mars 2017 @Makanaibio.com-8 Jardin mars 2017 @Makanaibio.com-5 Jardin mars 2017 @Makanaibio.com-3 Jardin mars 2017 @Makanaibio.com-2

Cela ne m’a pas suffi. J’ai dit à P., inquiet de me voir ainsi, « je n’ai même pas fait mes 15 minutes du jour ! »

« Mais nous sommes samedi ! Le week-end, tu te reposes et c’est parfait comme ça ! »

Ah mais oui, tiens…

Je suis sortie faire quelques courses, seule, pour rompre les spirales qui étaient en train de me siffler aux oreilles, et obliger ce corps qui s’amuse à me faire défaut, à se souvenir que c’était moi qui restait aux commandes des efforts que je voulais lui faire faire.

Je me suis choisi quatre magazines pour me faire plaisir : un de photo, un de cuisine, un pour le potager que nous allons mettre en place, et un pour me poser, me reposer, m’aider à me remettre en route.

J’ai senti mon humeur s’alléger, le plaisir de juste être et l’espoir de sortir de cette mauvaise passe pointer le bout de leurs nez.

J’ai acheté un peu de saumon fumé, petit luxe.

J’ai appelé P. et lui ai dit « je sens que la joie revient. » J’ai entendue sa joie en retour.

J’ai récupéré notre toaster qui était en réparation, je suis rentrée, nous avons dîné de toasts de pain de mie maison (j’ai trouvé « la » recette, je l’ai déjà faite x fois et c’est toujours un grand succès, mais chuuut, secret jusqu’en 2018…), de saumon fumé et savouré la dernière bouteille de champagne de notre cave.

Que le plaisir revienne ! Je croise les doigts.

A demain (ou pas… mais à bientôt en toute hypothèse).

Print Friendly

Posted in 15 minutes pour moi, Photographie.


6 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.

  1. valérie says

    Bravo Florence de relever la tête grâce à la beauté, que nous avons la chance ainsi de partager avec les photos de ton jardin… au plaisir, que tu partages avec ta famille, une simple petite portion de saumon fumé accompagnée au grès de ton humeur (un petit luxe que tu t’offres sur le moment, parce que tu l’as décidé) . Merci pour ton courage, quelle leçon tu donnes à travers tes billets !!! pas facile de laisser un commentaire à la suite de tant de phrases qui pénètrent profond en chacun de nous, selon notre expérience, notre ressenti, les liens qui nous unissent à toi… mais cette légèreté éprouvée le temps de ce plaisir que tu transmets, peu importe qu’elle dure longtemps ou pas, tu es allée la chercher, tu en as été capable, souviens toi de cela lorsque tout va mal, savoure l’instant, merci à toi pour ces leçons de vie. Trop touchée jusqu’à présent pour réagir et pourtant je pense tous les jours à tes billets postés chaque jour, ces 15 mn pour toi qui fixent un repère dans tes journées et un rendez-vous pour ceux qui te suivent….

    • Florence Arnaud @ Makanaibio says

      Merci Valérie. Voilà 40 ans que nous nous connaissons, alors évidemment tes mots ont une résonance spécifique. Tu connais les grandes étapes de ma vie, et comment je les traverse, et que tu y vois (encore) du courage me donne un éclairage positif et porteur d’estime sur moi-même. J’en ai besoin. Merci.

  2. Nat says

    <3

  3. Claire says

    Merci à Valérie qui, grâce à son » trop touchée jusqu’à présent pour réagir « me permet enfin de sortir de mon rôle de lectrice silencieuse.Oui depuis le début de tes billets , je ne trouve pas les mots à la hauteur de mon ressenti pour t’exprimer combien tu me touches et combien tu me bouscules positivement .Je ne suis pas sûre que tu saches à quel point ton honnêteté à dire ce qui est , à accueillir mais aussi à transformer nous apporte pour avancer sur notre propre chemin avec ses difficultés .Alors Florence mille mercis pour la beauté de tes partages !!!

    • Florence Arnaud @ Makanaibio says

      Merci Claire. Je suis contente que tu te sentes bousculée positivement. Non je ne sait pas ce que j’apporte, et mon penchant depuis des années est de minimiser le positif que l’on m’attribue… Mais comme tu peux le lire ces derniers temps, « je me soigne », en ce sens que je travaille à passer à autre chose. Le concept de joie appréhensive dont je me fais le relais ce matin sur ce blog m’aide et va m’aider, de même que la lente compréhension intime de ce qu’est la gratitude. La joie revient, l’espoir aussi, le courage surtout.
      Belle journée Claire, merci.

Continuing the Discussion

  1. Merci - MakanaiMakanai linked to this post on 21 mars 2017

    […] billets relatifs à notre alimentation -avec un cœur qui bat fort derrière, vulnérable et puissamment vivant tout à la […]



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.