Skip to content

Categories:

Choisir la beauté

Avant-hier, un lecteur, Guy, a laissé un commentaire (tout à fait aimablement) sous mon premier billet consacré au pain en 10 minutes par jour, publié en 2008.

« Heureusement que vous avez des recettes plus sérieuses que celles ci, et c’est tout à votre honneur. Mais franchement est ce bien sérieux.. De quoi faire hérisser le Boulanger de Pagnol… »

J’ai ri, puis j’ai répondu.

Hier, j’ai commencé à lire « Et si on décidait d’aller bien », d’Erwann Menthéour, attrapé en passant, récemment, lors d’une course de livre scolaire pour une de mes filles.

Il couche sur le papier, notamment, combien nous allons trop vite, sans cesse, sans nous poser, consommateurs frénétiques. Rien d’inédit mais ma réceptivité a été forte à ce moment précis.

Ce matin, j’ai regardé le fil instagram d’Aran Goyoaga, CannelleVanille, une femme que j’admire. Elle partage beaucoup de beauté. Elle est en ce moment dans son pays, l’Espagne, avec une amie, Jenn Elliott Blake, dont j’ai aussi regardé les dernières photos publiées sur instagram.

Beaucoup de transparence, de lumière, de calme, beaucoup de beauté et le temps pris pour la saisir, la conscience de cette beauté.

Ces femmes choisissent, cultivent, partagent de la beauté.

Cela a fait « clic » :

oui je sais faire du pain avec soin, lenteur, et beauté, et, allez, ose appeler les choses comme elles sont, ce que je publie sur le pain est référence pour beaucoup d’entre vous.

Boule pain au levain Florence Arnaud @Makanaibio

Cliquez sur l’image pour la voir en entier

oui je sais faire des photos qui capturent des instants de beauté, de calme, qui manifestent que j’ai conscience et me nourris de la beauté et que je suis dans le moment.

Rose et rosée

Cliquez sur l’image pour la voir en entier

Etc., à ma façon.

Guy a raison : ce n’est pas très sérieux de choisir de faire son pain en 10 minutes par jour, même si, comme je lui ai répondu, c’est utile.

Et si… j’osais prendre le temps de choisir la beauté, de la nourrir, de me rendre disponible à elle, au lieu de vouloir faire plein, donc vite ?

Et si….?!

Je suis sûre que je n’en tirerai que du bon.

N.B. : oui ce billet m’a pris plus de 15 minutes car il m’a conduite à aller chercher des photos, à prendre mon temps. C’est une bonne chose.

A demain.

Print Friendly

Posted in 15 minutes pour moi, Instants du quotidien, Photographie.


8 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.

  1. Jennifer Benoit says

    Parfois ça vaut le coup de faire une chose dans la journée plus vite afin de pouvoir passer plus de temps à une autre chose. C’est déjà fort admirable de faire le pain tout court. Et le temps passé par une personne n’a peut être pas la même valeur que pour une autre.
    Mais oui, c’est bien de se prendre le temps dans la vie. Et parfois il faut même se forcer à le faire quand ça ne vient pas naturellement. Avec l’âge, je supporte de moins en moins être pressée, stressée.

  2. Naomie says

    Merci chère Florence de partager ainsi vos reflexions, cela me touche profondément …. Ralentir, prendre le temps de cultiver et savourer la beauté de la vie, c’est que que j’apprends jour après jour à travers la maladie d’Hashimoto et l’hypersensibilité (HSP). Merci du fond du coeur pour toutes les pistes que vous partagez et votre livre que je prends le temps de découvrir :-)
    Je vous souhaite une journée pleine de douceur.

  3. Sandrine says

    Oui tu es une référence pour la boulange maison :).
    Ta photo de fleur sous la rosée est magnifique. Je prends peu de photos car elles ne retranscrivent jamais assez bien ce que j’ai sous les yeux (ici les merveilleux paysages de ciel et de mer) ou que je ne ceux pas interroge je moment en essayant de faire une photo (avec mes fils en particulier). Mais du coup ça fait peu de photos pour de souvenir de ces moments… Je ne sais pas ou est la solution. Un peu tout, comme souvent ?

    • Florence Arnaud @ Makanaibio says

      La « solution », ou un petit bout d’elle, serait peut-être de ne pas vouloir retenir uniquement ce qui est parfait…
      Ce n’est pas grave que tes photos ne retranscrivent pas ce que tu as sous les yeux.
      Ce n’est pas grave non plus si tes photos ne reflètent pas le plus beau de ce que tu identifies comme beau de ta vie du moment.
      Quand tu les regarderas plus tard, quand tu reverras les mouvements, regards, attitudes, de tes fils, beaucoup reviendra de que tu avais dans le cœur, de ce que tu vivais, de ce qu’ils vivaient, dans ces moments-là. Et ce sera tellement précieux ! Mes filles et moi avons regardé de vieilles photos de leurs petites enfances récemment, aucune n’est digne d’un photographe pro, mais que de charge positive pour nous !
      Une autre piste serait, peut-être, de t’accorder (d’oser ?) 10 ou 15 minutes par jour pour lire un bon livre ou un bon support de technique photo, pour améliorer tes prises de vue, pour que tu en soies un peu plus satisfaites sur un plan technique ?
      Non pas un peu de tout, je ne crois pas… Plutôt un peu d’un choix déterminé : un peu d’un choix de faire quand même 1 ou 2 photos par jour même si elles ne retranscrivent pas ce que tu en espères, et/ou un peu de temps pour toi pour améliorer tes photos.

  4. Hubert says

    Difficile de s’arrêter sans culpabiliser (comme « on » nous l’a « appris ») !
    POURTANT, en retraite depuis 8 années j’aurai eu le temps de m’y « habituer », eh bien NON pas encore, certains jours je me reproche d’être « trop » longtemps devant l’ordi !
    Ce temps m’appartiens pourtant pour partager ou pour cuisiner, ou faire mon pain !
    Partager mes savoirs acquis !

Continuing the Discussion

  1. Champagne ! - MakanaiMakanai linked to this post on 18 mars 2017

    […] Dans l’après-midi, je me suis obligée à sortir dans notre jardin et j’ai pris quelques photos : choisir la beauté ! […]



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.