Skip to content

Categories:

Whole30, Mini Sucres Maxi Santé, ou le contrôle (des sucres) dans mon assiette

Capture Whole30(R) site

J’ai débuté mi-avril un petit programme perso que j’ai baptisé Mini Sucre, Maxi Santé !

Whole30, déclencheur de ma démarche actuelle « Mini Sucres, Maxi Santé »

Pour m’aider, je me suis instruite sur le programme Whole30, en lisant notamment avec attention It Starts With Food, le livre de base de ses fondateurs, Melissa et Dallas Hartwig.

J’avais déjà lu dans le passé J’arrête le sucre de Sarah Wilson, fondatrice australienne de l’énorme mouvement I Quit Sugar.

J’ai déjà également longuement réfléchi à la question des FODMAPs, des sucres, dont le lactose, du gluten bien entendu, des céréales aussi, notamment dans le cadre de mon travail sur les intolérances alimentaires, sensibilités ou allergies.

Bref, allez savoir pourquoi (si ce n’est que je suis prête), réfléchir au Whole30 m’accompagne aujourd’hui tout particulièrement dans ce passage à une autre démarche (j’ai envie d’écrire hygiène) alimentaire.

Les raisons de mon programme « Mini Sucres, Maxi Santé »

Je ne suis pas le Whole30 à proprement parler, notamment car il est inenvisageable pour moi de consommer autant de viande, et de types de viandes, que ce que ce programme propose.

Mais je m’en inspire, entre autres, avec pour objectif de réduire ma consommation quotidienne, globale, de sucres ajoutés et de céréales.

Je pense en effet que cette consommation, que j’ai du mal à réguler, :

  • est en lien avec mes fringales périodiques ;
  • n’arrange pas mes allergies respiratoires saisonnières ;
  • participe à mon état de fatigue chronique ;
  • joue son rôle dans mes sautes d’humeur ;
  • accentue l’impression d’être dans une sorte de brouillard mental par moments, ce qui rend tout travail concentré vite et profondément épuisant.

Je n’exclue pas aussi, mais avec moins de confiance, que manger le strict minimum de sucres et céréales, aide mon corps à mieux gérer l’anomalie de mes tissus conjonctifs, je vise ici le syndrome d’Ehlers-Danlos dont je suis affectée.

Connaissez-vous ce programme ?

Un bouleversement alimentaire modéré mais sensible

Certes, je passe un peu par les « 5 phases du chagrin », telles que détaillées avec humour dans l’article The Five Stages of (Food) Grief (déni, colère, négociation, tristesse, acceptation).

Mais pas plus que cela car mon alimentation est depuis des années peu sucrée, les seuls sucres que nous ayons toujours chez nous sont muscovado (complet), miel et sucre de coco.

Côté céréales, nous avons déjà vécu de longues périodes d’éviction alimentaire alors manger « sans » n’est pas vraiment un événement familial.

Au fond, le changement n’est pas si radical pour moi, mais il est sensible.

Les effets positifs d’une démarche de type Whole30 sont nombreux très vite !

15 jours plus tard environ :

  • mon niveau d’énergie est vraiment meilleur ;
  • je me sens globalement mieux « dans mon corps », je le mesure à mon niveau d’activité bien meilleur que récemment, au fait que je fais des efforts plus spontanément (ex : porter des sacs de terreau, sortir les chiens) ;
  • j’ai l’esprit plus clair, avec de nouveau une bonne capacité de concentration ;
  • mon humeur est plus stable ;
  • mon sommeil est meilleur aussi.
  • je n’ai pas d’obsession alimentaire du genre « il FAUT que je fasse telle ou telle chose à base de céréales et/ou de sucre sous une forme ou une autre, là maintenant, tout de suite »;
  • du coup je passe moins de temps « inutile » en cuisine pour faire des extras de type gâteau : mon temps est mieux consacré aux légumes, organisation pour les jours suivants, inventer ou tester des recettes, et cela me soulage beaucoup ;
  • je suis beaucoup plus joyeuse !

La rhinite allergique est un peu là, mais très peu.

Les douleurs typiques du SED restent aussi là, notamment. Il faut dire que j’ai repris le travail et que les occasions de postures ou mouvements douloureux, de fatigue, sont multiples, parfois invalidantes (heureusement que mon mari est magnétiseur et qu’il sait comment me soulager de façon extrêmement utile !)

Et vous, avez-vous déjà décidé de supprimer les sucres de façon radicale (quoique provisoire) de votre assiette ? Avec quel succès ?

Je vous souhaite une belle semaine, et notamment un joli 1er mai.

Muguet@MakanaiBio.com 2017

N.B : le livre de recettes de la méthode Whole30 est désormais traduit en français, sous le titre La Méthode Whole30 : 30 jours pour retrouver une meilleure santé grâce à une alimentation adaptée.

****
Je ne publie pas toujours régulièrement sur Makanai. Si vous souhaitez être informé(e) par courriel, des nouvelles publications (« Liens du lundi » ou recettes ou autres), inscrivez votre adresse mail en haut à droite de ce blog puis cliquez sur «subscribe». Je partage aussi, à rythme variable, sur Twitter, Facebook
, Instagram et Pinterest.

Print Friendly

Posted in 15 minutes pour moi, Instants du quotidien, Intolérances alimentaires : ressources, Livres, Maladie coeliaque, Ouvrage de base, Penser son alimentation, Pour manger fait maison tous les jours.


16 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.

  1. Jeanne says

    Bonjour,
    Heureuse pour vous que cette expérience/expérimentation vous apporte autant de choses positives. J’essaie d’éviter au maximum le sucre blanc et de me sevrer du goût sucré. Depuis 15 jours, j’ai supprimé le sucre au petit déjeuner qui est devenu un repas comme les autres. Ce matin c’était haricots verts, quinoa, riz avec un peu d’huile d’olive et un peu de beurre salé, plus une petite portion de fromage de chèvre sec. Si ça me fait envie, je mange un oeuf ou une sardine. J’ai remarqué qu’ainsi, mes fringales sucrées de 17h se font moins violentes et moins impératives. J’espère que ça va marcher et que je vais réussir à calmer cette spirale infernale du sucre.
    Bon courage à vous. Belle semaine, joyeux 1er mai et un grand merci pour vos articles.

    • Florence Arnaud @ Makanaibio says

      Bonsoir Jeanne
      J’adore votre petit-déjeuner ! Est-ce que cela fonctionne sur la durée, votre nouvelle façon de manger ? cela me semble extra en tout cas, merci pour ce partage !
      Belle journée, au plaisir de vous lire à nouveau.

  2. Séverine says

    Bonjour Florence,

    J’avoue qu’avec le régime sans, et la complexité de toutes les recettes, et le manque de temps, j’ai fini par ne plus trop faire de desserts ni gâteaux. Je me suis même habituée à ne plus manger de desserts, moi qui aimais bien les choses sucrées, je m’en passe régulièrement.
    Chez moi, le sucre (rapadura) est dans le thé du matin, le fruit du midi, éventuellement dans le thé de l’après midi s’il y en a un, et dans le dessert du soir, si j’en prends un. Je me suis tellement limitée que j’ai du mal à manger des produits déjà préparés, tellement ils me paraissent sucrés. Par contre, je n’ai pas vu de bienfaits particuliers, puisque je ne peux pas dissocier la réduction du sucre, de la suppression du gluten, des oeufs et des produits laitiers.
    En décembre, j’ai découvert un petit livre aux éditions marabout sur les pâtisseries vegan et crues, il y a des recettes fort intéressantes, peu sucrées, sur lesquelles je craque une fois de temps en temps. J’ai également eu à Noël un livre sur les glaces vegan, où on peut adapter le sucre, les recettes sont pas mal aussi, et ça au moins, ça se conserve plus que quelques jours ! Une autre glace intéressante, la glace tout chocolat de Marie Chioca, une tuerie à base de sirop d’agave… à consommer avec modération !
    Bonne semaine !

    • Florence Arnaud @ Makanaibio says

      Bonsoir Séverine
      C’est super d’avoir déjà pu limiter de façon très sensible les apports de sucre via les desserts, bravo !
      Chez nous, cela fait longtemps que nous sucrons peu, généralement avec du sucre complet, (et j’ai la chance de détester le sucre dans mes boissons) mais même ce peu se révèle trop pour ma santé, d’autant qu’il est « alourdi » par une importante quantité de céréales ou pseudo-céréales au quotidien. Mais chacun a ses propres « recettes », pile poil adaptées à ses besoins, à nuls autres pareils, et c’est chouette ainsi !
      A bientôt, et bon appétit ;-)

  3. Claire says

    Bonjour Florence,
    De mon côté aussi le cheminement est long et tortueux, « tortureux » aussi certainement, tellement par moment je me prends la tête en cuisine ! comment bien faire à manger ? comment faire plaisir ? j’associe beaucoup cuisine à réconfort et douceur. Par exemple ce matin j’ai préparé des muffins et un cake. J’essaye d’en limiter le sucre. Les envies sucrées correspondent pour moi à un moment de mon cycle et ça j’en prends conscience depuis peu ! Les repas ne finissent pas systématiquement par un dessert, c’est déjà ça de gagné ! Passer au salé le matin ne me gênerait pas tant que ça mais encore une fois c’est le temps de préparation qui coince ! alors le matin je croque mes tartines de pain des fleurs au sarrasin, j’avale une pomme dans la matinée. A midi je peux rentrer chez moi mais les repas sont variables et peuvent aller du sandwich vite fait au plat unique (cuisiné à l’avance) ; le soir c’est légumes et fromages avec pain ou tarte salée ou pâtes. J’essaye de réfléchir à une meilleure organisation avec un roulement sur la semaine mais c’est laborieux !! en tout cas ton blog et ta lettre du lundi offrent toujours de belles pistes. Merci pour tes partages. Belle journée

    • Florence Arnaud @ Makanaibio says

      Bonjour Claire
      Ce n’est pas simple du tout de trouver son équilibre, son rythme, le temps nécessaire pour cela, c’est bien certain ! Tu peux en tout cas te féliciter parce que tu réfléchis à ce que tu manges, tu essaies de varier, tu envisages de modifier certaines données qui te semblent devoir l’être : c’est un excellent début, qui manifeste que tu as déjà bien emprunté le chemin de ta santé par ton assiette ! C’est super !

      Peut-être que tu pourrais noter ce que tu manges chaque jour et identifier encore un peu plus précisément ce qui te semble revenir un peu trop régulièrement, pour poursuivre ce chemin ? Par exemple, à te lire, il me semble que les céréales ou pseudo céréales sont présentes à tous tes repas (pain des fleurs, sandwich, pain, tarte, pâte) : cela te tenterait-il d’introduire au moins 1 repas sans aucune céréale ?
      Bonne soirée.

  4. laurent says

    C’est en lisant « ces glucides qui détruisent notre cerveau » que j’ai pris conscience du problème des glucides en général.

    Actuellement, on est très proche de 80% de glucide 10% de lipide et 10% de protéine. D’après ma dernière lecture; il faut être plus proche de 20% de glucide 20% de protéine et 60% de lipide

    Pas facile de réduire le sucre pour un pâtissier!

    • Florence Arnaud @ Makanaibio says

      C’est sûr que c’est un sacré défi pour toi…
      Il me semblait que nous étions, en moyenne, plutôt proche de 50 % de glucides, 35 % lipides et 15% protéines, mais c’est tout de même très déséquilibré…

  5. Maëlle says

    Hello :)
    Comme mentionné sur insta, j’adore les synchronicités. Je me suis lancée dans cette expérimentation a priori… à la même date que toi!
    Je dis « expérimentation » car l’aventure est assez globale: bien au-delà de l’assiette… Je suis assez surprise de l’importance de la phase de détox de mon organisme dans la mesure où j’ai une alimentation moi aussi assez « saine » depuis plusieurs années, avec déjà plusieurs phases d’éviction des céréales, du sucre, etc… Mon corps devait être prêt à évacuer certaines toxines :D
    Sur la clarté d’esprit je te rejoins encore pleinement, même si, cette fois encore le travail interne passe beaucoup par ce que je pourrais appeler une « purge » mentale aussi… Beaucoup de vieux dossiers remontent avec des clés, des évidences, des compréhensions… C’est aussi déroutant que salvateur… Encore épuisant pour moi à ce stade!
    Je suis assez « rigoureusement » le whole30, sauf que je consomme malgré tout un à 2 repas « végé » dans la journée. J’ai assez peu de choses à redire sur les recommandations de Mélissa. Finalement mon seul vrai point d’interrogation serait sur la place du quinoa et du sarrasin. Pseudos céréales certes, consommées comme des céréales, ce sont pourtant des plantes… Je pense pour le coup que ce serait mes premières réintroductions post « 30 jours »… ;)
    Belle journée à toi, merci pour ton partage!
    Bises

    • Florence Arnaud @ Makanaibio says

      J’adore aussi les synchronicités, c’est vraiment top celle-ci !

      Je suppose que chacun vit vraiment cette période à sa manière, selon les raisons de santé mais aussi psychiques, mentales, etc. pour lesquelles il/elle décide de changer vraiment de façon de manger pendant au moins 30 jours. Du coup, chacun vit les réactions internes et les évolutions, internes et externes, en lien avec son cheminement, tu ne crois pas ?

      Personnellement, je n’ai pas ressenti d’épuisement depuis que j’ai commencé, bien au contraire. J’ai retrouvé une bonne clarté d’esprit, une réelle capacité de concentration. Mais en même temps, je « sors » de plusieurs semaines de crise physique et du coup psychique, alors le simple frétillement de mieux être est une telle joie ! J’ai eu si peur de ne pas retrouver au moins un minimum de cela, ayant été vraiment très diminuée. Donc si cela se trouve j’ai été épuisée, mais tellement moins que quelques temps avant que cela m’a paru inexistant !

      Je ne suis pas si rigoureusement que cela les règles du Whole30 car j’ai mangé 2 fois des galettes de riz super fines, tu sais celles avec lesquelles on fait les pâtés impériaux, j’ai mangé 1 fois du quinoa, 2 autres fois 2-3 tartines de sarrasin. Je mange du fromage aussi, et un peu de chocolat noir à 70% de cacao presque tous les jours. Et surtout je ne mange (et ça n’est pas prêt de changer !) pas du tout autant d’œuf que ce que le programme propose et les seules viandes que je consomme sont poulet, pintade et lapin, et certainement pas tous les jours. Donc à moi les lentilles, les haricots secs de différentes manières, et le tofu ! Inenvisageable de faire autrement, hors de question de manger du bœuf, de l’agneau ou du porc… Ah oui, nous avons mangé un gâteau d’anniversaire contenant un peu de sucre de coco aussi (ce qu’il était bon ;-) )

      Je devrais peut-être être plus « rigoureuse » et suivre mieux que cela le programme, je ne dis pas que j’ai raison. Mais je ne le souhaite pas maintenant. Ce qui est certain est que je n’ai pas mangé un gramme de blé, de maïs, de seigle (facile, ça me rend tellement malade que je le traque partout pour l’exclure !), d’avoine, de millet, ou 1 seul grain de riz, 0 sucre en poudre ou sous une autre forme si ce n’est une fois du sucre de coco, pas bu une goutte d’alcool (fastoche, je n’en bois que rarement), depuis que j’ai commencé. Et ça me fait un bien sidérant !
      Bises :)

  6. Brigitte says

    Bonjour florence,
    Je suis intéressés par ce « régime »pour essayer de calmer une inflammation chronique. Peux tu me dire ce que tu manges au petit déjeuner?
    Bonne journée
    Brigitte

    • Florence Arnaud @ Makanaibio says

      Bonsoir Brigitte
      C’est variable, et souvent un peu compliqué ! Le programme d’origine propose grosso modo des œufs tous les matins, ou quand ce n’est pas le cas, de la viande sous une forme ou une autre avec des légumes.
      Hors de question pour moi de manger de la viande au petit-déjeuner, je mangerai bien éventuellement un peu de jambon mais je n’ai aucun fournisseur bio dont je peux m’assurer que les animaux sont traités d’une façon qui pourrait me faire accepter de les manger (à la fois pour leur bien-être et pour ma santé). Quant aux œufs, je n’en suis pas très fan…
      Bref, depuis plus de 15 jours que j’ai commencé, j’ai mangé notamment :
      – des œufs (quand même) brouillés ou au plat
      – des petites crêpes aux œufs (encore) farine de coco, amidon de tapioca, huile de coco (on adore)
      – de la faisselle de brebis avec des épinards sautés
      – des lamelles de pomme avec de la purée de cacahuète
      – des galettes de sarrasin (en principe « interdites » par le programme mais j’estime que ce ne sont pas des céréales, que si j’en ai envie sans que ça m’obsède c’est que ça ne me posera pas de problème d’en manger) avec un peu de beurre salé et/ou de tomme du Jura au lait cru
      – une banane, éventuellement avec de la purée de cacahuète
      – du yaourt au lait cru avec un mélange de graines de tournesol, graines de courge et amandes que je réduis en poudre
      – des petits « pains » de patate douce et lait de coco selon la recette paléo de Laurent Dran (ici : http://www.lafaimdesdelices.fr/tarte-gateau/recette-pain-paleo-patate-douce-sans-gluten/)

      Bref, je me laisse pas mal de souplesse. Bon appétit !

  7. Archibald says

    Hello Florence,
    J’ai regardé tout cela avec beaucoup d’attention….. Avez-vous pris l’abonnement whole30daily à 14 $ 95 comme guide ou êtes vous partie en live ? Je suis une diète cetogène depuis presqu’un an … est-ce proche ?
    Merci de cette ouverture sur ce thème et pour ce partage
    A Bientôt

    • Florence Arnaud @ Makanaibio says

      Bonsoir Archibald
      Non, je n’ai pas pris cet abonnement-là. Je suis partie de la lecture du livre It Starts with Food, de lectures précédentes, de mes connaissances actuelles, de mes positions personnelles en matière d’alimentation, de mon sentiment de « faisabilité » d’un programme de ce type pour notre famille en ce moment, etc.

      Je ne connais pas bien le régime cétogène. Ce que j’en comprends est qu’il inclut les laitages que le Whole30 exclut, qu’il exclut les fruits que le Whole30 inclut car dans la régime cétogène l’exclusion des sucres est très stricte (pas plus de 2% de la prise alimentaire, c’est ça ?) et que les graisses sont survalorisées, devant atteindre 90 % de la diète, les 8% restant étant des protéines, non ?

      A titre personnel, j’ai inclus le fromage au lait cru (mais pas le lait liquide ni la crème ni le fromage blanc, que la plupart d’entre nous dans ma famille supporte mal ou n’apprécie pas), je mange 1 à 2 fruits par jour, selon mon envie, je ne calcule aucun pourcentage de rien de ce que je mange, et 30 % de mes apports sont des lipides, ce doit être un record (mais je ne sais pas, je n’ai pas calculé).
      Je ne dis pas que j’ai raison, d’ailleurs, je fais selon ce qui me semble me convenir. Et jusqu’ici je suis vraiment contente.
      A bientôt.

Continuing the Discussion

  1. Mousse chocolat noix de coco sans sucres ajoutés - MakanaiMakanai linked to this post on 1 juin 2017

    […] je n’ajoute pas de sucre à ce que je mange depuis plusieurs semaines, j’ai omis le sucre de coco : la recette peut […]

  2. Planète Végane - Penser, manger et agir autrement, par Ophélie Véron - MakanaiMakanai linked to this post on 1 août 2017

    […] à consommer tout cela, par petites quantités, par goût, plaisir, et aussi parce qu’une alimentation pauvre en sucre ajouté mais également en céréales nous convient vraiment bien et qu’il est difficile pour nous de manger équilibré sans […]



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.