Skip to content

Categories:

Pain au cacao, dattes et pistaches (MAP et four)

Mercredi dernier, j’ai eu beau faire des scones pour le petit-déjeuner et cuire un pain au levain 1.2.3 dès le matin pour le déjeuner (sous forme de pique-nique sur la pelouse de ma voisine et amie Nath, pour célébrer le soleil printanier), il a vite fallu que je me rende à l’évidence: il ne resterait pas assez des premiers ou du dernier pour le petit-déjeuner du lendemain.
Mon levain n’était pas assez requinqué ni volumineux pour que je m’en serve dans l’après-midi, et puis les levées auraient été trop longues pour que le pain soit prêt avant que j’aille me coucher.

J’ai donc sorti de ma bibliothèque, dans laquelle il trône depuis juillet 2002 (j’aime bien écrire sur mes livres les dates auxquelles je les achète ou les reçois, pas vous?) mon livre chouchou en matière de pain fait en machine (MAP) : le Bread Lover’s Bread Machine Cookbook de Beth Hensperger, déjà mentionné plusieurs fois sur ce blog (ici ou , par exemple). J’ai sorti aussi le sachet de levain fermentiscible de blé qui attend dans un placard (je m’en sers si peu qu’il est aux 3/4 pleins et arrive à expiration à la fin du mois, il était temps d’agir!), ainsi que ma MAP, âgée mais fonctionnelle, parfaite pour ce type de situation.

J’ai tout d’abord pesé les ingrédients, que j’ai mis, sauf dattes et pistaches, dans la cuve de la MAP.

Les ingrédients (pour un pain de 650g environ)

210g d’eau
1 gros oeuf
3 c. à soupe (=45g) d’huile végétale (neutre, de préférence, donc si vous utilisez des huiles vierges, vérifiez d’abord que leur parfum se mariera avec cacao, dattes, pistaches et pain!)

180g de farine d’épeautre complète
240g de farine de blé T65 (la recette ne prévoit que de la farine T55, soit 420g)
1/4 de tasse (= 25g) de cacao non sucré
1 c. à soupe de gluten (cela se trouve sans peine en magasin bio, mais n’est pas du tout indispensable selon moi ; j’en ai mis car j’avais un fond de paquet, mais je n’en rachèterai pas)
1, 25 c. à café de sel (soit 6g environ)

16g de levain fermentiscible de blé (la recette prévoit 2 c. à café de levure déshydratée)
2/3 de tasse (=130g dénoyautées) de dattes dénoyautées coupées en petits dés
1/4 tasse (= 35g) de pistaches décortiquées, mondées, non salées concassées

J’aurais pu laisser la MAP faire tout le reste (elle aurait pétri 20 minutes environ, j’aurais ajouté les fruits secs, et la MAP aurait poursuivi son oeuvre, cycle pain normal, croûte moyenne).

J’ai préféré opter pour le cycle pâte seule.
Une fois ce cycle achevé, j’ai laissé la pâte lever encore 1 heure sans y toucher.
Puis j’ai enlevé la pâte de la cuve, l’ai façonnée sur un plan légèrement fariné, placée dans un moule à cake bien beurré ET fariné.
J’ai laissé, sous un torchon, lever à nouveau 30 minutes.
J’ai alors mis le four à préchauffer à 220°C.
30 minutes plus tard, j’ai enfourné pour 30 minutes environ.
J’ai démoulé, posé le pain sur une grille, sur laquelle il a passé la nuit, avant d’être entamé le lendemain matin.

Résultat : un pain très équilibré, doux grâce aux petits morceaux sucrés et fondants de la datte mais en même temps corsé par le cacao, avec des petites touches de pistache tout à fait étonnantes et appréciables.

Nous avons fini ce pain hier matin, donc il s’est conservé 4 jours sans aucun problème, ce qui est plutôt inhabituel pour un pain au levain fermentiscible, sans doute grâce à l’humidité retenue par les dattes?

J’étais un peu sceptique en sortant ce gros pain du four mercredi, j’ai eu peur qu’il ne soit trop fort en goût, quasi amer, je me suis un peu reproché d’avoir fait un gros pain avec des ingrédients précieux comme des pistaches, mais en fait nous avons tout mangé, tranquillement, et je le referai.

N.B. : Cette recette a été soumise à Susan pour son YeastSpotting spécial fêtes de décembre 2010.

Print Friendly

Posted in Sans lait.


15 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.

  1. Stéphanie says

    Absolument magnifique Flo! Je ne me lasse pas de tes essais! :-)

  2. Anonymous says

    Formidable ! Je vais essayer de suite.
    En ce moment, les petits pains carotte-pavot-abricots sont prêts à être enfournés, je crois bien que je vais tenter toutes vos recettes !
    Laurence

  3. La Curieuse says

    Cacao, dattes, pistaches, levain…..que de bonnes choses dans ton beau pain!

  4. Anne-Sé says

    C’est un pain très tentant et très original… Je me laisserais bien tenter !

  5. MC says

    Bien joli et sûrement très bon! Hensperger utilise en effet ce qu’on appelle ici de la « farine à pain » (bread flour) mais ce n’est pas l’équivalent de la T55 française. En fait, on ne trouve pas aux États-Unis d’équivalent de la T55. Aux États-Unis, la farine dite à pain contient davantage de gluten que la farine ordinaire et donne une pâte moins extensible. Hensperger ajoute du gluten à cette farine déjà « forte » (comme diraient les Britanniques) pour être sûre que le pain ne sera pas trop compact. Elle y ajoute sans doute de l’huile pour la même raison. Il serait intéressant d’essayer avec de la T55 mais sur le plan nutritionnel, peut-être guère avantageux…

  6. Botacook says

    Quel pain appétissant, j’envie tes talents de boulangère :) Et tes photos sont de toute beauté!

  7. Botacook says

    Me revoilà avec une autre question : est-ce qu’il y a une date « limite » d’utilisation du levain si on l’a laissé trop longtemps au frigo sans s’en occuper (la honte lol), ou bien vaut-il mieux tout jeter et tout recommencer? Merci :)

  8. Flo Makanai says

    Botacook, il n’y a pas de date limite d’utilisation tant que ton levain n’a pas viré au rose ou au gris ou qu’il n’est pas moisi!
    Si tu l’as laissé longtemps au frigo, et qu’il ne sent pas une odeur atroce (si un liquide très alcolisé est en surface, tu peux juste jeter le liquide en question), en le nourrissant matin et soir (ou soir et matin!) pendant 2 jours, tu devrais retrouver un levain comme neuf.

  9. ManueB says

    Encore un pain sucré délicieux. je note ta recette, elle me tente beaucoup. Trop bon, en fait j’aime (presque) tout, hi hi hi…..
    Manue

  10. Flo says

    Mmmh que de délicieux petits déjeuners par chez vous :) le gluten je suis d’accord avec toi, je n’en rachèterais pas non plus… biz !

  11. Mademoiselle_aud says

    Allez plus que 10 jours à attendre avant ma nouvelle machine à pain ! :) Qu’est ce que ça me manque de faire du pain maison, surtout avec de tels ingrédients, idéal pour le petit déjeuner qui traine en longueur du dimanche ! :)

  12. Clea says

    Ca doit être un délice. Je n’ai pas spécialement remarqué de pb de conservation avec les pains au levain fermentescible, je dirais que les miens se conservent bien 5 jours (et après, on les a mangés !).

  13. Eliz says

    Hummmm je le mettrais bien à la table de mon petit dej avant le ski cette semaine!

  14. Anonymous says

    bonjour, j’adore le pain, le cacao, les pistaches, et les dattes!
    cette recette est pour moi! en plus sans margarine, uniquement de l’huile! super! mais…peut-on mettre autre chose que de l’huile d’olive pour la cuisson? surtout que la map doit monter pas mal en temperature…quelle autre huile que l’olive peut supporter la cuisson? qu’en penses tu?

  15. Flo Makanai says

    A mon avis, on peut mettre de l’huile de colza car même si celle-ci ne doit pas monter à très haute température, mélangée au reste des ingrédients, même dans une cuve de MAP chaude, je ne pense pas que ce soit diététiquement problématique. Aux US, en tout cas, dans certaines revues très sensibilisées aux questions nutritionnelles, elle est utilisée.
    Sinon, bien sûr, l’huile végétale qui supporte la haute temp est l’huile de palme. Impérativement non hydrogénée, bien sûr. Elle se trouve sans pb dans les magasins bio. Mais est-elle totalement sans effet nuisible sur l’environnement voire les populations qui cultivent exclusivement cela…??? Je ne saurai pas dire, j’aimerais bien en savoir plus d’ailleurs….
    Alors toute info complémentaire est bienvenue :-)



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.