Boule pain au levain Florence Arnaud @Makanaibio

Nous voici mondialement confinés, pourquoi ne pas développer un levain naturel et apprendre à cuisiner avec ?

A titre personnel, je ne le fais plus, mais vous trouverez sur ce site des dizaines d’articles pour vous y mettre avec succès, et des centaines de commentaires, sous les articles, pour répondre à toutes sortes de questions qui se posent lorsque l’on commence l’aventure du levain.

Pour faire son levain, voici ma “recette” (qui n’a pas d’originalité)

levain @makanaibio.com
Levain naturel : eau et farine, rien de plus (si ! attention et amour !)

Faire son levain bio

 50 g de farine de seigle bio (la plus riche en levures sauvages)

 farine de blé bio Type T80

 eau à température ambiante non chlorée (osmosée, de source ou ayant reposé à l’air libre au moins 6 heures)

Dans un petit bol très propre, mélanger énergiquement 50 g de farine de seigle et 50 g d’eau. Couvrir d’une assiette renversée et laisser de 2 à 3 jours sur le plan de travail, sans y toucher. Des signes de fermentation (petites bulles, odeur aigrelette) doivent apparaître.

Nourrir alors ce levain, dit chef, de 50 g de farine de blé et de 50 g d’eau, mélanger énergiquement pour incorporer de l’air, replacer l’assiette renversée, et attendre à nouveau de 2 à 3 jours ou jusqu’à (selon la farine, l’eau, la température de la pièce, etc.) ce que le mélange produise de grosses bulles. Attention : un peu de liquide jaune peut apparaître sur le dessus, mais si des traces de couleur apparaissent jeter le mélange.

A partir de là, nourrir ce jeune levain 2 fois par jour en lui incorporant 2 ou 3 fois son volume de farine de blé et ce qu’il faut d’eau pour obtenir, en mélangeant énergiquement pour bien l’aérer, l’équivalent d’une pâte à crêpes épaisse. C’est ce qu’on appelle le rafraîchi, à laisser à température ambiante.

Rapidement, la quantité de levain deviendra impressionnante : à chaque rafraîchi, mettre de côté ce qui semble superflu, le donner ou l’utiliser dans une pâte à gâteau ou à crêpes par exemple. Ne rafraîchir qu’une petite portion de levain conservée.

Quand le levain sent bon et est bien tonique dans les heures qui suivent son rafraîchi, qu’il double ou triple de volume, qu’il crisse sous la cuillère tant il est mousseux, soit environ au bout de 7 à 10 jours, il peut être utilisé en boulangerie avec un soupçon de levure par sécurité. Environ 15 jours plus tard, il se suffit pour faire lever toutes sortes de pâtes.

J’ai publié cette recette dans Biocontact, dans un article différenciant levain et levure

Pour lire l’article, cliquez sur l’image

Pour en lire plus sur le levain, c’est ici.

Pour accéder aux recettes, cliquez sur ce lien.

Pain au levain formule 1.2.3

Pour le pain au levain selon la formule 1.2.3 que je vous propose depuis 2008, cliquez sur ce lien.

Le forum Votre Pain, animé par des passionnés experts (gratuit)

Pour rejoindre une communauté de passionnés, c’est sur le forum Votre Pain.

Cliquez sur l’image pour accéder à VotrePain.com

Plusieurs recettes sont également disponibles sur le blog Votre Pain.

Amusez-vous bien !

Print Friendly, PDF & Email