Skip to content

Categories:

{Zoom} Elise et son Epicerie des Allergiques

Depuis plusieurs mois, je cuisine au quotidien en excluant toute une foule d’aliments auxquels l’un ou l’autre des membres de notre famille est intolérant (seule notre plus jeune fille semble passer au travers des mailles).

Je peux déjà témoigner que c’est difficile, fatigant, et que dans les premières semaines, je me suis parfois mise à pleurer, au sortir d’un magasin, tant la fatigue de devoir vérifier TOUTES les étiquettes, puis la colère de devoir presque tout reposer au fur et à mesure (riz et/ou maïs dans presque tous les mélanges sans gluten, lactose dans le saucisson, caséine dans le vinaigre etc.) et la frustration de devoir laisser de côté abricots, tofu ou poivron, par exemple, était psychiquement intense…

Aussi ai-je été enchantée quand j’ai appris l’existence de l’Epicerie des Allergiques {aujourd’hui, août 2015, fermée, malheureusement).

1elise

Non que j’y puisse commander beaucoup d’ingrédients car nos intolérances familiales sont vraiment à large envergure, si l’on peut dire : une de mes filles doit actuellement (heureusement provisoirement) exclure le riz et les pommes de terre et le soja et la caséine et les oeufs et, bref, j’arrête, vous voyez le tableau…

Mais malgré tout, j’ai commandé -et payé, ce billet n’est en rien sponsorisé- à Elise de la farine de tapioca, introuvable, en bio ou ailleurs, sauf si l’on a une épicerie asiatique près de chez soi, ce qui n’est pas mon cas, de la levure sans gluten, pas toujours en rayon dans mon magasin habituel ou encore de grosses coquillettes de maïs et teff fort bonnes. Je suis de près ce qu’elle rentre en rayon. La livraison est efficace, rapide, et Elise est charmante, prête à se mettre en 4 pour trouver « le » produit qui vous manque!

J’ai donc eu envie de l’interviewer.

dscn1863

Flo : Elise, pour quelles raisons t’intéresses-tu aux aliments pour allergiques?

Elise : Je suis moi-même intolérante à plusieurs aliments (orge, maïs, levures, ananas, poire, laits de vache, brebis, et chèvre, …). Je sais donc comme il est difficile de se nourrir lorsqu’on ne mange pas « comme tout le monde ». Je connais aussi l’allergie, et les problèmes auto-immuns.

5elise
Comment présenterais-tu L’Epicerie des Allergiques ?

Mon site internet présente tous les produits qui sont présents dans la boutique de Lyon. Il y a une grosse partie aliments, pour allergiques, ou pour diabétiques, avec notamment un rayon bébé. Chaque aliment est identifié avec des icônes, qui représentent les allergies auxquelles il correspond. Il y a aussi pour chacun la liste des ingrédients, ainsi que la composition nutritionnelle lorsqu’elle est disponible.
J’ai aussi un rayon compléments alimentaires. L’intérêt de ceux que je vends est qu’ils correspondent aux soucis les plus rencontrés par les allergiques/intolérants (troubles digestifs, cutanés, carences, etc), et que les allergènes présents dans la composition sont indiqués.
Enfin, j’ai quelques livres, de recettes ou d’explications scientifiques, des cosmétiques, produits d’hygiène féminine, et des ustensiles qui sont utiles aux allergiques.

9felise1

Pourquoi et quand as-tu ouvert ton épicerie?

Le magasin s’est ouvert le 21/09/2009.
L’idée m’est venue car je soufre moi même de plusieurs intolérances et allergies. Je sais à quel point nous manquons d’information, de produits, et de lieux où faire nos courses. Par ailleurs, j’étais dans un domaine où je ne trouvais que des CDD ou de l’intérim et cette situation ne me convenait pas. Enfin, j’ai toujours eu l’esprit entrepreneuriat, et l’envie de travailler à mon compte.

As-tu rencontré des difficultés particulières pour te lancer dans cette aventure?

Un de mes concurrents a tenté de me décourager, voire de m’intimider et me faire peur. Il m’a contacté à plusieurs reprises par mail et téléphone, avant et après l’ouverture. L’autre difficulté a été de travailler malgré la fibromyalgie dont je suis atteinte. Sinon j’ai rencontré les embuches que rencontrent tous les créateurs !

Quelle est ta plus grande fierté, à ce jour, concernant cette entreprise?

Tout simplement d’être encore là, et que les résultats soient prometteurs ! De nombreuses entreprises ferment la première année. Car durant cette période, on dépense, on dépense…mais les rentrées d’argent sont très faibles. Par ailleurs, j’ai la chance d’avoir pu faire beaucoup reculer les symptômes de la fibromyalgie.
Et puis les « merci » que j’entends de temps en temps, un sourire de soulagement de trouver un produit qu’on aime, de pouvoir faire plaisir à un enfant allergique, le « bravo » et encouragements des médecins…

bisp1010

As-tu des projets en cours qui te tiennent tout particulièrement à coeur?

Le pain de l’Epicerie me tient beaucoup à coeur. Car il est vraiment hors du commun.

photo0335

J’aimerais par la suite faire quelques produits de plus, compatibles avec un régime sans gluten : pizza, viennoiseries… J’aimerais aussi pouvoir vendre des produits frais, surtout pour les allergiques ou intolérants aux laitages ; mais ce n’est pas pour tout de suite, car il faut les fonds pour acheter un frigo professionnel, et avoir des clients très réguliers à cause des DLC courtes.

 

eliseMerci Elise!

Print Friendly

Posted in Intolérances alimentaires : ressources, Zooms entreprises.


14 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.

  1. tifenn says

    Il en faut du courage! bravo les filles!

  2. Elodie says

    Bravo Elise !

  3. Véro (dietimiam) says

    Chouette découverte !Elle va en aider plus d’un. Merci du tuyau :)

  4. Pauline says

    Cette jeune femme est bien courageuse et je lui souhaite tout le succès qu’elle mérite. Merci Flo de nous l’avoir présentée. Tenir la première année, c’est déjà un exploit !
    Grande liseuse d’étiquettes moi-même, je connais la frustration et la colère de voir certains ingrédients, la poudre de lait par exemple, dans plein plein plein de produits où ils n’ont aucune raison d’être.

  5. Marie Caroline says

    C’est génial ce qu’elle fait ! Bien sur c’est pour gagner sa vie, mais quand on peut en plus adoucir celle des autres, quelle récompense !
    Je lui souhaite beaucoup de réussite, c’est sympa de lui faire un coup de pub pour récompenser son travail !

  6. La fourmi des Caraïbes says

    Quelle bonne initiative.
    Ici aux antilles nous avons de la farine de manioc (= tapioca je crois) de bananes vertes, de fruit à pain et de patates douces. (elles ne sont pas bio mais néanmoins très chères) Peut-être pourra-t-elle trouver un fournisseur en Martinique ou en Guadeloupe ?

  7. Sandrine says

    Bravo pour cette initiative !! Je souhaite que ça continue à marcher !
    Comme je n’ai pas d’intolérance ou d’allergie, je ne compte pas profiter moi-même de ce site mais j’en parlerai autour de moi. Et surtout n’hésite pas à nous informer si un jour l’Epicerie pour allergique se trouve en difficulté financière, afin qu’on puisse la soutenir par des commandes ponctuelles.
    Merci d’avoir partagé cette interview, c’est très intéressant :).

    • Flo Makanai says

      Et merci à toi pour ta générosité! (en espérant qu’elle n’aura pas à être mise en oeuvre, ceci dit ;-)

  8. Anne-Liesse says

    Quelle chouette découverte, pour toi et pour nous ! C’est à l’opposé de « my side of town », mais j’espère avoir un jour l’occasion de rencontrer Elise.

    Une idée : est-ce que le fonio – qu’on trouve en GSM au rayon bio – pourrait servir d’alternative pour toi et ta famille ? C’est une céréale africaine. Wikipédia ne dit pas si elle est sans gluten.

  9. Anne-Liesse says

    Et bon courage pour le reste, Flo ! Lire les étiquettes est déjà une prise de tête en temps normal, alors dans ton/vos cas…

  10. pmg says

    Je pense que beaucoup de personnes souffrantes de fibromyalgie sont victimes de troubles d’équilibre de la mâchoire

    http://amzn.to/eaU1hA

    • Flo Makanai says

      Merci beaucoup pour le lien vers cet ouvrage, certainement très intéressant.

      Il va dans le sens, à sa façon, de ce que défend Jacques Gesret depuis bien longtemps, qui va au-delà de la mâchoire pour s’intéresser à l’équilibre du squelette dans son ensemble.
      Ce sont là des pistes essentielles, et j’affirme pour ma part que les soins prodigués à mes filles depuis novembre par un ostéopathe formé à la méthode Gesret ont une part essentielle dans leur capacité aujourd’hui à manger à nouveau l’essentiel des aliments disponibles.

      Je suis assez convaincue aujourd’hui que les sources de l’intolérance alimentaire, qui n’est en elle-même qu’un symptôme, sont le plus souvent multiples.
      La nature des aliments tels qu’ils sont proposés actuellement à la consommation a aussi son rôle à jouer.

Continuing the Discussion

  1. A la rencontre de l’Epicerie des Allergiques d’Elise | CookingPlanet linked to this post on 24 septembre 2010

    […] Forme – Soja : A la rencontre de l’Epicerie des Allergiques d’Elise […]



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.