Skip to content

Categories:

J’ai testé pour vous le GlutenTox Home

Elise, gérante de l’Epîcerie des Allergiques dont je vous ai déjà parlé sur ce blog, m’a demandé de tester pour vous le kit de détection GlutenTox Home.

Ce test permet de dépister dans nos aliments la présence de gluten à hauteur de 20 ppm (parts par million).

Plus encore (et c’est d’ailleurs l’atout n°1 de ce test), il permet d’identifier les aliments qui contiennent aussi peu que 5 ppm : cette précision n’est pas généralement apportée aujourd’hui sur les aliments et peut être essentielle pour les hyper sensibles au gluten.

Le procédé est expliqué sur le site du produit : GlutenTox Home contient un anticorps (appelé G12) qui reconnaît « spécifiquement la fraction toxique du gluten présent dans le blé, l’orge, le seigle et l’avoine qui déclenche la réponse auto-immune chez les patients atteints de la coeliaques. »

(ce qui signifie qu’il détecte aussi la fraction du gluten nocif de l’épeautre, de l’engrain (ou petit épeautre), du kamut®, par exemple, qui sont des parents proches du blé).

 

La notice explicative qui accompagne le test est à première vue assez compliquée. Il m’a fallu quelques jours pour me décider à m’assoir et à la lire vraiment paisiblement puis à faire les tests.

C’était idiot de ma part car les tests sont simples à faire, voire amusants! (encore qu’il faut faire attention si vous avez de très jeunes enfants à ce qu’ils ne boivent pas les solutions, l’une d’elle contient de l’alcool).

La preuve en image.

Premier test : des flocons d’avoine
L’avoine est officiellement sur la liste des aliments qui contiennent du gluten.

Cela m’exaspère car l’avoine n’est pas une ennemie pour la plupart des intolérants au gluten, pour plusieurs raisons.

Sur le site de GlutenTox Home, il est indiqué, d’ailleurs, que le test réagit selon la variété de l’avoine et la quantité (de gluten qu’il contient).

J’ai donc voulu tester « mon » avoine préférée.

1.Sélectionner l’aliment à tester

2. en moudre ou écraser (ici dans un mortier bien nettoyé) une petite quantité

3. prélever 1 gramme ou 1 ml, pas plus, du produit bien moulu

c’est-à-dire l’équivalent d’1 à 2 petite(s) cuillère(s) fournie(s) avec le test

4. Placer le contenu de cette petite cuillère dans le flacon

à couvercle jaune (solution d’extraction)

5. Mélanger vigoureusement au moins 2 minutes (excellente occasion

de faire compter les enfants en 2 fois 60 secondes)

puis laisser reposer 5 minutes

6. Avec une petite pipette transparente (v. ci-dessus), prélever 2 gouttes de liquide dans le flacon à bouchon jaune

et les placer dans le tube à bouchon bleu (solution de dilution)

Mélanger doucement 15 secondes environ.

7. Sortir le « stick » test de son enveloppe métallique

ainsi qu’une pipette transparente propre

8. Prélever du liquide avec la pipette propre dans le tube à bouchon bleu

et placer 5-6 gouttes de ce liquide sur la zone marquée « S » du « stick »

9. Attendre au moins 10 minutes pour un résultat sûr.

Ici, le résultat est négatif: youpi, mes petits flocons ne

contiennent pas plus de 20 p.p. m de « mauvais gluten »

Deuxième test: des crackers Wäsa au seigle
Cela peut vous paraître étrange que j’ai testé un produit aussi évidemment plein de gluten. Mais le résultat négatif pour l’avoine m’a laissée perplexe (pour une explication, voir plus bas). J’ai donc eu envie de tester ensuite un produit plein de gluten pour vérifier, autant que faire se peut, la fiabilité du GlutenTox Home.

Résultat concluant.

etc. (même procédé que pour l’avoine)

Les avantages

  • Le test est vraiment facile à effectuer, même s’il demande un peu de manipulation : ma fille de 10 ans l’a fait avec beaucoup d’amusement.
  • Le faire a beaucoup d’impact sur les enfants : mes filles sont certainement mieux persuadées que les Wäsa contiennent du gluten maintenant qu’elles l’ont vu suite au test qu’elles ne l’étaient simplement parce que je le leur disais jusqu’ici ou qu’il y avait écrit « seigle » dans la liste des ingrédients.
  • Alors que l’étiquetage « sans gluten » garantit seulement moins de 20 ppm de gluten dans les aliments sur lequel il est apposé, GlutenTox Home permet de détecter 5ppm de gluten seulement. C’est indispensable pour le coeliaque ultra sensible au gluten.
  • Une fois un « lot » d’aliment testé « sans », le reste de l’assiette ou du paquet peut être consommé en toute quiétude, alors que parfois, surtout suite à des annonces de type rappel de lentilles pour cause de présence de grains de blé, manger est source d’anxiété pour l’intolérant, même lorsque l’emballage lui certifie l’absence de gluten.

Les inconvénients

  • Le coût, élevé : 8€ le test (39.90 les 5 tests)
  • Les aliments contenant du chocolat ne peuvent pas être testés
  • A mon sens, ce n’est pas vrai que ce test est pratique en dehors de chez soi. Je ne me vois pas sortir ce test dans un restaurant, ni lorsque je suis invitée: il est simple à effectuer mais demande tout de même une mise en place rigoureuse, une manipulation peu appétissante de la nourriture, et une bonne vingtaine de minutes. Je pense qu’il est surtout à utiliser chez soi, ou en déplacement mais lorsque l’on est seul ou en famille, pas dans un lieu public.
  • GlutenTox Home ne vaut que pour le paquet dont je teste l’échantillon. Mais qu’en est-il de celui qui suivra? S’il faut (et il faudrait…) tester chaque nouveau paquet pour éviter la contamination, pfff… Je préfère m’en tenir à l’étiquetage obligatoire, de plus en plus fréquent, et à mon bon sens…
  • Le fait que mes flocons d’avoine apparaissent « sans gluten » suite à un test supposé révéler le gluten de l’avoine est perturbant. Si je n’avais pas déjà fait des recherches approfondies sur cette question du gluten et de l’avoine, si je n’étais pas allée chercher confirmation sur le site de GlutenTox Home que les résultats dépendaient de la variété d’avoine testée, j’aurais été plus perdue qu’autre chose en voyant mon test révéler l’absence de gluten dans mon avoine alors qu’en tout début de notice du GlutenTox Home il est écrit noir sur blanc qu’il détecte le gluten de l’avoine. Pfff, de quoi y perdre son latin. Je n’aime pas cette confusion, elle me rend sceptique quant à la fiabilité du produit.

Le bilan

  • Je recommande vivement ce test aux coeliaques qui ont un seuil de tolérance au gluten extrêmement bas et qui ont, de ce fait, besoin de ne pas ingérer plus de 5 ppm de gliadine ou assimilée. Ils auront là un outil de contrôle onéreux, certes, mais simple.
  • Pour les coeliaques pouvant tolérer jusqu’à 20 ppm, le test est moins utile, me semble-t-il. Encore que de nombreux produits ne sont pas correctement étiquetés aujourd’hui, donc il est sans doute prudent d’avoir chez soi une boite de tests. Je pense que si mes enfants étaient coeliaques, j’en aurais une boîte en permanence chez moi, dont un kit dans mon sac, pour éviter les « gluténisations » accidentelles aux lourdes conséquences.
  • Je ne recommande pas ce test, en revanche, à ceux qui n’ont pas de maladie coeliaque. En effet, même fortement intolérant au gluten, le non coeliaque ne se met pas gravement en danger s’il consomme de temps à autres du gluten dans des proportions peu élevées. Il lui suffit donc, à mon sens, de se fier aux étiquettes apposées sur ce qu’il achète ainsi qu’à son bon sens, de varier son alimentation suffisamment pour ne pas risquer d’ingérer des doses mal tolérées de gluten en peu de temps.

Bref, pour ceux qui en auraient vraiment besoin, GlutenTox Home est facile et plutôt amusant. Je suis ravie de l’avoir essayé (et ma fille Emmanuelle aussi, merci encore Elise!). Elise attend vos commandes :) !

Les petits +

Print Friendly

Posted in Intolérances alimentaires : comment gérer, Intolérances alimentaires : ressources, Sans gluten, Zoom produit.


8 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.

  1. laurent says

    Vraiment très intéressant ton teste de dépistage de gluten. C’est vrai que le prix est vraiment un frein à son utilisation.

    Une bonne signalisation sur tout les aliments gagne beaucoup de temps lors de ses achats et évite les erreurs.

    • Flo Makanai says

      Oui la signalisation est importante et heureusement, de gros progrès sont faits par les industriels ces derniers temps.
      En revanche, aucune obligation d’étiquetage pour les produits non industriellement emballés, et encore beaucoup d’ignorance sur ce qu’est le gluten…

      • Végébon says

        Pour les produits non pré-emballés, il est obligatoire qu’une étiquette (présentant la liste des ingrédients et des allergènes à déclaration obligatoire) soit disponible à proximité pour être consultée sur demande. C’est ce que dit la règlementation mais je n’ai jamais essayé de faire la demande dans une boulangerie ou autre donc je ne sais pas si c’est vraiment appliqué.

  2. Végébon says

    J’aime beaucoup l’idée de pouvoir tester les produits qu’on utilise régulièrement. A mon sens, il serait utile de tester chaque nouveau lot de produit (c’est à dire dont le numéro imprimé change) mais pas chaque nouveau paquet (si le numéro de lot est identique).
    Et surtout il me semble utile pour tester des aliments suspects, qui ne sont pas forcément censés contenir du gluten mais qui semblent causer des symptômes : levure de bière non maltée, Amaretto, vinaigre, etc.
    Merci pour ce test (j’adore le côté chimie-à-la-maison ^^).

  3. Sweet Faery says

    Merci beaucoup pour cette présentation ludique pas à pas. Même si j’ai la chance de ne pas être coeliaque, mais juste sensible (pour simplifier !), je suis ravie de voir que le taux de gluten de l’avoine est aussi bas. Encore que j’ai cru comprendre que la molécule allergisante dans l’avoine n’est en effet pas la gliadine mais une autre mélocule similaire… Bref, c’est jamais simple quand on veut faire les meilleurs choix possibles…

    • Flo Makanai says

      Il est même possible que mon avoine n’ait pas du tout de gluten…
      Enfin, pas du tout du gluten recherché, c’est-à-dire de type gliadine.
      Parce que oui, le gluten de l’avoine est d’une autre nature, donc oui les protéines causes d’allergies ou d’intolérance à l’avoine ne sont pas celles du blé ni détectables via des tests de recherche du gluten du blé…
      J’ai tenté d’expliquer tout cela il y a quelques mois dans mon billet sur l’avoine.

  4. Sweet Faery says

    Merci pour la piqûre de rappel ! :)

  5. wattoote says

    je découvre je ne savais pas que ce genre de matériel existait !!!



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.