Techniques en boulangerie

Intéressantes vidéos autour du pain : façonner en ovale ou boule, travailler une pâte au levain humide…

Les vidéos postées dans ce billet ont disparu suite à la migration du blog vers un autre serveur, désolée…
Je vous invite à aller sur YouTube chercher “façonner son pain” ou “travailler une pâte humide” pour trouver votre bonheur.

Print Friendly, PDF & Email

18 commentaires

  1. Ca me fait penser au blog de Taty, je ne sais pas si tu la connais. Elle montre les différentes énergies qu’on emploie à travailler le pain à la main, les énergies des robots et autres machines à pain dénaturant plutôt la boule de pain.

  2. J’adore façonner mes pains, et là je me rends compte que j’adore aussi regarder le travail de la pâte. j’aime la pâte. Ces vidéos sont presque hypnotiques pour moi. (Je dois être gravement malade!) Ça me fait un effet déstressant, ces mouvements de balancier, de pliage, cette pâte à la fois molle et élastique, mieux qu’une séance de yoga !

  3. C’est encore moi, je me posais la question: quel est l’avantage d’une pâte très hydratée à 75 % comme celle de la vidéo ? J’hydrate généralement ma pâte à 60% et j’ai de très bons résultats, alors que si je mets plus d’eau, la pâte s’étale au moment d’enfourner et le pain est beaucoup moins développé.

    1. Je te répondrais bien que l’essentiel est que le pain que tu fais vous convienne à tous chez toi, le reste….
      J’ai envie d’ajouter tout de même que je n’ai jamais mangé de meilleurs pains chez moi que ceux que j’ai réussis à faire avec des pâtes très hydratées : croûte hyper fine et exquise, mie légère et parfumée, des grignes qui s’ouvrent magnifiquement dans le four etc. Mais ces pâtes-là sont plus difficiles à travailler, en ce sens qu’elles demandent plus de temps, qu’il est plus que préférable de les laisser plusieurs heures au froid, qu’il faut absolument les plier quelques fois pendant la 1re levée, qu’on doit donc leur accorder bien plus d’attention que des pâtes qui ont plus de tenue dès le départ.
      Je ne fais donc pas ce type de pâte au quotidien (ma formule 1.2.3 est moins hydratée), seulement quand j’ai du temps. Mais je ne peux que t’encourager à tenter quand même, de temps à autre, l’aventure du’n taux d’hydratation plus élevé…
      Quant à être malade parce que tu aimes regarder de telles vidéos, ne t’inquiètes pas, tu n’es pas la seule 😉

  4. Bonjour. Comme d’habitude Flo, tes messages arrivent toujours au bon moment: mon pain faisait son autolyse quand j’ai vu les vidéos que tu as indiquées. Mon pain était un 1×1,5×2,5 (je n’avais plus assez de farine pour faire un 1x2x3 !!!). Après une nuit de pointage au froid je l’ai façonné en suivant les gestes de la vidéo, bien plus difficiles à exécuter qu’il n’y paraît…Et bien contente du résultat. Merci. Et à bientôt pour l’article du pain de mie !!!!

  5. Ces vidéos sont très instructives !!!!!
    Moi j’ai du mal à travailler une pâte si humide !!!!
    Je pense quand même bien me débrouiller, mes miches sont bien aérées et la croute est fine et croustillante !!!!

    Bonne journée
    manue

  6. super intéressant… même si le jour où j’arriverai à avoir des pâtons comme ça est loin ! Les miens restent souvent assez mous (mais j’aime bien l’épeautre qui s’avère faire des pâtes effectivemen très molles)

    J’ai fait mon premier pain il y a pile un an… avec ta rectte de pain sans pétrir! Genre la cossarde, du super pain, pas d’effort, le beurre, l’argent du beure et le cul de la crémière! Ma feignantise ayant cédé au fur et à mesure (des pains plats, de l’envie de pains avec graines, de la curiosité de véridier si ça marche…) mon copain se plaint à présent que je le réveille à coups de pâte à pain sur le plan de travail (les petits matins d’insomnie!).
    Je garde cependant, même en pétrissant, le “truc” de faire un gros pâton et d’en garder au frigo pour plus tard, ça a encore un côté miraculeux pour moi, de sortir le bout de machin tout froid, le coller dans la cocotte en pyrex et ça fait du pain !

    Bref, j’avais déjà pris le tour de “plier” mes pâtes plusieurs fois comme tu le montrais dans un autre billet, mais là je suis bluffée…

    1. Bientôt, ton copain va se plaindre que tu te lèves brusquement de ta chaise en t’écriant “zut, j’ai oublié de plier ma pâte”, donc! J’espère qu’il ne m’en tient pas rigueur 🙂

      1. pas de risques, il est quand même très heureux de le manger ce pain, et je crois même un peu fier d’avoir une femme qui ne fait son pain qu’à la “MAP”, la Main à Pétrir, pour reprendre “Du miel et du sel”…
        en tout cas merci à toi, qui m’a donné l’envie, d’essayer, et montré que ce truc trop dur, trop difficile, pour lequel les boulangers se lèvent si tôt, bon… c’est pas mon métier mais c’est pas la mer à boire! (mais faut avoir un bon four quand même!)

  7. Petite question au sujet des plies elle les laisse au dessus ? Moi je les mets en dessous , j’avais crue comprendre qu’il faut emprisonnée cette air apporté,
    un maximum ? Je me trompe ???

    1. Les plis en dessous, c’est très bien. Mais certains préfèrent les plis par dessus, notamment pour éviter que la farine du plan de travail s’infiltre dans les plis.

      Avec des plis en dessous, le pain sera en principe mieux “tenu” par sa croûte. Avec les plis par dessus, ils seront un peu plus ouverts…

      Bref, à vous de trouver ce qui VOUS convient le mieux!

  8. Bonjour !
    J’apprécie énormément vos billets, que je lis depuis peu, et donc j’avais hâte de découvrir ces vidéos.
    Malhereusement je n’arrive pas à les visualiser, et pourtant j’ai essayé avec tous les navigateurs que j’ai a disposition… Auriez vous un lien où je peux les voir? Sont-elles sur une plateforme type youtube?

    Bonne journée,
    Alex, en manque de vidéos de boulange

    1. Bonjour Alex
      Je suis désolée, les liens ont disparu lors de la migration du blog vers un nouveau serveur, je ne m’en étais pas rendue compte.
      En attendant que je puisse y remédier, vous trouverez certainement des vidéos intéressantes sur YouTube en effet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *