La vie Photographie

Love. What else?

Le temps est insupportable en Ile de France dernièrement, le potager en souffre, moi aussi.

D’autres évènements et nouvelles ont rendu ces derniers temps plus inquiets.

Mon mari se retrouve sans emploi et sans statut. Il a du aller au registre des métiers clore son auto-entreprise à la date de son ouverture, en avril dernier, car le RSI nous réclamait 12.000€ parce que le code APE de cette nouvelle activité était le même que celui de sa société dissoute (pour cause de charges sociales impossibles à assumer tout en gardant un minimum de vie familiale digne de ce nom…) en septembre dernier. Nous aurions du tricher, déclarer un code à peine différent… Nous ne savions pas que cette disposition existait, elle est rangée dans la rubrique “entrepreneur en activité” du portail de l’auto-entrepreneur, or il n’était plus en activité depuis des mois quand il s’est déclaré.
Et il va de soi que nous n’avons à aucun moment entendu contourner quelque disposition légale, fiscale, sociale, que ce soit, andouilles d’honnêtes gens respectueux des règles que nous sommes…
AUCUN des organismes publics chargés des auto-entreprises n’a bloqué la procédure, alors pourtant qu’il lui était demandé son ancien n° SIREN… L’expert comptable en charge pendant 3 ans de sa société n’a jamais émis la moindre remarque au sujet de son nouveau projet. Tout s’est passé sans heurt, jusqu’au courrier du RSI lui réclamant 12.000€. Puis un deuxième courrier du RSI (qui nous doit 3500€ de trop perçu au titre de l’ancienne activité, soit dit en passant…). Et là, on a compris. J’ai honte d’avoir laissé passer cela, moi qui suis juriste. Même si je sais que je ne suis pas fautive, que je ne devrais rien me reprocher, que ce n’est pas ma spécialité, je m’en veux énormément de ne pas avoir su protéger mon mari, que la dissolution de sa société avait déjà assez meurtri dernièrement….

Et puis nous avons du revenir à une stricte éviction du gluten pour une de mes filles, des amandes pour une autre, des laitages pour moi. Donc exclusion de tout cela pour nous 5.

Et puis, et puis, et puis.

La vie.

Alors ce mail, ce matin, de mon père, avec juste ce mot “Love”, et cette photo, prise sur la côte de l’Oregon (US) où il est en ce moment avec ma mère, it means the world to me.

LoveLove

L’amour.

Il est là, beaucoup, fort, profond, solide, autour de moi et en moi. Parents, soeurs, mari, enfants, amis.

L’essentiel n’est pas touché.

Je l’ai dit des milliers de fois à mes enfants, en les berçant, dans les moments difficiles :“ça va aller”.

Thanks so much Dad.

Print Friendly, PDF & Email

37 commentaires

  1. Vive l’administration française!!! Comme tu le sais, j’ai eu un problème avec les mêmes organisations. J’ai eu de la chance, tout est remis dans l’ordre. Mais je me voyais, moi aussi, devoir arrêter mon activité qui m’apporte tellement. Ils veulent moins de chômeurs, mais ils en ont crée un autre. Bravo! Mais comme tu dis, quand l’essentiel n’est pas touché, on peut passer à autre chose et rester solide. Jolie photo! Pas trop loin de mon chez moi au Canada. Il me tarde de voir et sentir l’océan que je connaissais si bien. Gros bisous!

  2. Ton article est très touchant. Et je partage totalement ta philosophie de la vie, même si certains événement nous mènent parfois à douter. Croire que l’amour peut tout vaincre, ce n’est pas une illusion ni une utopie, c’est une force.
    Je t’embrasse, bon courage à toi et à ta famille.

  3. Pour moi cette magnifique photo n’évoque pas le Canada oû je vis actuellement mais plutôt la côte australienne oû j’ai laissé un peu de mon âme…. ces mots de ton père sont formidablement touchants à un moment oû tu as besoin de ce réconfort. Ne les OUBLIE pas. Et pardonne moi de laisser des phrases plus personnelles sur ton blog à l’heure oû tu t’exposes dans toute la fragilité et la beauté de la vie.
    Courage Florence, vous surmonterez ces difficultés car l’essentiel est ailleurs.. et il t’est offert à travers ta famille et tes amis proches. Je suis de tout coeur avec toi.

  4. Je vous envoie de douces pensées…
    Je sais que cela ne résoudra rien, mais j’espère que toutes les pensées qui viendront à toi pourront envelopper de douceur ta famille Florence ❀

  5. Bon courage, nous avons également eu des moments difficiles dernièrement, comme l’année de chômage de mon mari suite à ma mutation dans notre belle Bretagne natale. Mais ça a fini par s’arranger, ça finit toujours par s’arranger et souvent au moment où on s’y attend le moins… Je suis de tout cœur avec vous, et… Les intolérances, on les aura !!

  6. Savoure ta chance et ton bonheur : jamais mon père ne m’enverra ça !
    Une bonne dose de courage à vous tous pour aller de l’avant ; mais tu as raison, ça va aller, il te reste l’essentiel.

  7. J’admire ta philosophie de vie, tu as parfaitement raison. On peut traverser des périodes difficiles quand on est entourés de l’amour des siens. Et pour les allergies, tu es passée maître dans l’art de “faire avec”… Je t’envoie des ondes positives.
    Bises

  8. courage Flo tu réagis bien l’essentiel est dans l’amour des siens et de ses proches , plein de bonnes pensées et de soleil depuis mon île

  9. Florence, d’amicales pensées vers vous et votre famille. Dans la périodes de grands changements que nous traversons les liens qui unissent notre famille nous permettent d’avancer ensemble. Je me retrouve complètement dans vos propos. L’ouverture du coeur permet de se sentir bien vivant et ancré à l’essentiel. Bon courage pour cette étape que vous traversez.

  10. J’ai adoré la côté de l’Oregon… il y a 10 ans déjà.

    LOVE, warm thoughts and lots of courage from sunny Corsica.

  11. Un énorme merci à tous ceux qui m’ont écrit, ici ou par courriel, suite à ce billet.

    C’est certain, l’essentiel n’est pas touché!

    Merci encore.

  12. Parfois cela m’aide alors je partage avec toi : “this too shall pass”.
    Je t’embrasse et te souhaite le meilleur pour l’avenir!
    Linh

  13. Dur! Pas de recours possible? Je t’embrasse et te souhaite beaucoup de force, tu sembles déjà si solide. Des jours plus doux viendront…

  14. Oh, quelles épreuves vous traversez… Vous avez bien fait d’en parler. J’espère que toutes ces paroles vous soutiennent et vous portent. J’y ajoute les miennes un peu en retard en pensant fort à votre famille. Il est vrai que dans les moments durs de la vie, il est nécessaire et vital de se rappeler l’essentiel: l’amour et le soutien de ses proches. Courage!

  15. Ah le RSI j’ai également fermé mon entreprise car ils m’envoient des menaces de mise en deumeure car je leur doit 84 euros…sauf qu’eux me doivent 16000 euros….
    Mais c’est vrai, ces mauvais moments ne sont “que” des mauvais moments tant qu’on a l’essentiel…
    Sinon perso j’aime mieux ton blog “comme ça” car même si on ne vient pas tous les jours on peut rattraper ce qu’on a raté et surtout suivre l’évolution chronologique de ce que tu partage…
    bonne continuation à toi et aux tiens

    1. Ah, ce RSI… C’est devenu une blague entre mon mari et moi, que celui d’entre nous qui remonte le courrier de la boîte aux lettres, annonce “Et bien sûr, ENCORE un chèque du RSI!” !
      Alors qu’en fait nous avons reçu plusieurs courriers, dernièrement, dont un hier attestant que mon mari n’y était plus inscrit, mais toujours aucune trace des € qui nous sont dus…

      Contente que tu aimes mieux mon blog “comme ça”, même si je ne sais pas trop à quoi tu le compares parce que j’ai l’impression qu’il a toujours été chronologique? Mais peu importe, l’important est que tu l’apprécies 🙂
      Belle journée pour toi aussi.

  16. Flo, j’ai 4 grands enfants et dans les moments difficiles ,je leur ai toujours répété que la chose la plus importante dans la vie ,c’est l’Amour .Et je le crois sincèrement ,même si la vie est parfois très compliquée. Bon courage à toi et merci pour ton blog plein de vrai vie ,de quotidien et d’Amour !!!!

  17. De tout coeur avec vous, patience et philosophie pour le RSI…ça va se remettre d’équerre j’en suis certaine. Tout comme les évictions, la saison d’été offre de beaux produits qui pourront tempérer la déception.Tenez bon ! Et bonnes vacances aux jeunes filles !

    1. Merci Frédérique, c’est gentil.
      Rien ne se remettra d’équerre côté RSI, mon mari a laissé tomber, nous attendons juste que les 3500€ de trop perçu nous soient rendus, un jour… Et mon mari pointe au chômage…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *