Skip to content

Categories:

Un petit bento pour le déjeuner et un premier « truc » pour utiliser ses réserves

bento-10-janvier

Mon déjeuner de ce jour cadre bien avec le défi janvier/février, mangez ses réserves que propose mon amie Jane.

Il est composé d’une salade de

  • lentilles vertes qui ont trempé plusieurs jours dans de l’eau, changée matin et soir, avant d’être cuites à la vapeur (j’espérais qu’elles allaient germer mais point du tout…) [stock]
  • d’une carotte épluchée puis rapée à la microplane ultrafine [fond de bac à légumes]
  • d’une pomme lavée et coupée en petits dés avec la peau [un fruit toujours présent chez nous en cette saison]
  • de 3 c. à soupe d’une vinaigrette [faite il y a quelques jours et dont il restait un peu dans un bocal hermétique au frigo]
  • de quelques noix [achetées en vrac, entières, il y a 10 jours, et qui sont consommées tranquillement]
  • le tout déposé sur quelques feuilles de mâche [achetées vendredi]

NB:

  • à la place des lentilles, on pourra utiliser toute autre légumineuse dispo dans les stocks ;
  • idem pour la carotte, qu’on peut remplacer par un autre légume (fenouil, navet doux, chou de Bruxelles -si, si, c’est bon les choux de Bruxelles crus!, chou-rave cru -c’est un délice- etc.;
  • le fruit pourra être une poire;
  • et les noix des amandes ou des noisettes.
  • La mâche enfin, pourra laisser la place à toute autre feuille verte de saison, ou à une endive

D’un peu de viande, ou plus exactement:

  • d’un sot-l’y-laisse de dinde [congelé]
  • saupoudré sur ses deux faces de fécule de pommes de terre [stock]
  • bien salé de fleur de sel et poivre [stock]
  • cuit dans 1 cuillère d’huile d’olive [fraîchement achetée et diablement bonne, la nouvelle récolte 2009 Vigean, un régal]
  • saupoudré de quelques graines de sésame

NB: pour que la viande soit ultra fondante (on dirait la texture d’un poisson!), je la dépose dans une poêle TRES chaude et je ne la bouge pas pendant au moins 5-7 minutes. On doit la voir cuire, ses bords blanchir, le rose s’estomper. Puis je retourne et je laisse encore au moins 5 minutes sans y toucher. La fécule fait comme une petite panure, la viande est délicieusement fondante dedans…

NB2:

  • toute fécule fera l’affaire, et à défaut, une farine fine. On utilise ce qu’on a en stock, donc on n’achète pas de fécule exprès!
  • on peut aussi utiliser de la chapelure si on en a ou réduire du pain sec en chapelure (mais la viande sera alors moins fondante, la fécule « protège » mieux)
  • tout autre morceau de viande fera l’affaire, ou morceau de poisson aussi, ou même du calamar (testé, on aime beaucoup), selon les réserves.

Pour finir mon repas:

  • une poire séchée [stock, et j’oublie toujours de m’en servir]
  • un pruneau [idem]
  • 3 noisettes décortiquées [stock depuis l’été]
  • une giclée d’eau de fleur d’oranger [stock, j’adore mais je ne m’en sers pas assez souvent]

Comme je mangerai le tout au travail, je commencerai mon déjeuner par un sachet de soupe instantanée au miso et champignons : j’en laisse dans un tiroir, avec une tasse, et je la ferai bien bouillante, je sens que je vais avoir besoin de me réchauffer!

Bilan : du cru, du cuit, du végétal, de l’animal, du sucré, du salé. Les seules choses achetées récemment sont la mâche et l’huile (mais on n’en avait plus une goutte), les portions sont limitées grâce à la boite bento (qui est extra, merci encore mes soeurs!), repas sain excellent pour ne pas ajouter à mon… moelleux naturel 🙂

Quant à mon premier petit « truc » pour utiliser une partie de mon stock, il a consisté pendant les vacances à demander à cher et tendre de poser une étagère au-dessus d’une ouverture dans notre cuisine, ouverture qui donne sur notre cellier (OUI, on a cette immense chance d’avoir un cellier, un vrai, parce que notre maison est adossée à une coline, en quelque sorte, si bien que le cellier est sous la terre et toujours frais. C’est génial, j’adore, mais cet atout a comme revers qu’il nourrit fort la tentation d’y fourrer tout plein de trucs puis de ne plus s’en servir…)

monetagere

Cette étagère ne gêne personne et dessus, j’ai posé mes boites (en plastique, je sais, c’est moins bien que du verre, mais c’est ce que j’avais trouvé de plus pratique il y a plus d’un an, à Ikéa, et ça m’ennuie de les jeter pour acheter du verre… ) de légumineuses, pâtes, couscous, flocons de céréales.

Ces boîtes existaient déjà dans le cellier mais elles y étaient bien moins visibles.

Là, je les VOIS et je les ai SOUS LA MAIN.

Ainsi:

  • facile avant les courses de lever le nez et voir si j’ai besoin de cocher « spaghettis » sur ma liste ou pas (parce que j’ai maintenant une liste sur fichier Excel pour mes courses, si, si!)
  • facile de s’interdire d’acheter toute nouvelle légumineuse ou flocons ou semoule, même ultra tentante, tant qu’au moins une de ces boîtes n’est pas vide : pas de rangement vide, pas d’achat!
  • facile de substituer des flocons de quinoa (j’ai) à des flocons d’avoine (je n’ai plus) dans une recette qui me ferait envie, ou du millet à la place de l’orge perlé, ou des coquillettes à la place des penne etc.

Bon, OK, dans la vraie vie, si vous veniez chez moi, vous verriez que dans le cellier restent du riz (je l’achète par 3 kilos, du riz thaï 1/2 complet, et je le stocke dans le cellier, dans une boîte hermétique), un sachet de polenta précuite (elle rejoindra l’étagère quand une boite sera vide, pas avant) et 3 paquets de pâtes séches. Sans compter que j’ai une caisse dans laquelle j’entrepose, au frais mais au sec, toutes mes farines…

Mais c’est un début, non? (j’aurais bien écrit « et on est quand même 5 à la maison », mais ce n’est pas un vrai argument. Je gère mal mes stocks, je cède trop à la curiosité et à la gourmandise, et c’est du gaspillage, voilà tout! Mais…je me soigne!)

Et concernant mes farines, j’ai un truc aussi pour mieux utiliser mes réserves. Mais chut, ce sera pour une autre fois (avec une recette de pain à la bergamote si vous êtes sages 😉 et aussi des explications pour faire son pain au levain pur pour qu’il soit le jumeau d’un pain de mie mais … en mieux, si, si.

Allez, bonne journée! Et n’hésitez pas à laisser vos « trucs » en commentaires, qu’on devienne tous des pros de la gestion des ressources de nos cuisines!

Print Friendly, PDF & Email

Posted in Bien utiliser ses réserves.


28 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.

  1. Clea says

    Je n’ai rien à ajouter, si ce n’est que moi aussi je gère mes listes de course sur des fichiers informatiques, et que c’est diablement pratique ! Cela m’évite d’oublier un truc important et de devoir retourner faire les courses. Cela m’évite aussi de prendre dans le magasin quelque chose qui n’est pas sur la liste, puisque je suis certaine d’avoir déjà pensé à tout.
    Samedi je suis allée faire les courses, mais à cause de la neige le magasin n’avait pas été livré en produits frais (légumes, viandes…) et ne le sera pas avant mardi. Je suis donc rentrée avec des navets, des choux… des trucs que je n’achète jamais d’habitude ! Pas de viande ? On mangera des lentilles… Pas de fromage ? Pas grave, il nous reste des purées d’oléagineux… Des fois, il faut savoir composer avec vraiment pas grand chose 😉 hihi

  2. mercotte says

    Bien sympa tout ça dis donc, j’aime les rangements bien pensés !! bonne journée dans le froid !!

  3. Stéphanie says

    Pain à la bergamote? Tu m’intéresses!!!

  4. VanessaV says

    Une très très bonne idée que cette gestion des stocks, cela va être difficile! Mais je vais tenter de suivre car ton déjeuner du jour est très appétissant.

  5. Mamzelle Gwen says

    Très intéressant (comme d’hab’ :op) ! J’essaie de me soigner aussi mais je suis incorrigible j’achète des nouveautés qui traînent dans le placard 3 plombes avant que je ne décide quoi en faire. Mais, c’est décidé, en 2010 je serai or-ga-ni-sée !

  6. les chéchés says

    nos placards à nous sont bien trop petits pour trop céder à la gourmandise… on fini par être obligés de se résigner… et de nous contenter de produits adoptés… alors des fois, nous manquent : la polenta (que l’amoureux, un peu italien réclame souvent), des flocons qui ne soient pas d’avoine, la farine de chataigne quand pointe l’envie de canistrellis… on survit quand même… 😉
    ton bento fait bien envie, même à manger au chaud dans ma cuisine -et comme on a quelques fonds de placards communs, c’est possible…
    belle journée!

  7. Marimuse says

    La liste de courses sur fichier Excel, c’est justement ce que j’ai préparé hier soir. J’espère comme ça perdre moins de 1)temps , 2)d’énergie, 3)d’argent. Et, aussi, ça me permettra, j’espère, de pouvoir y envoyer qqn à ma place de temps en temps ;-))), moi qui sais si mal déléguer (mais j’essaie de me corriger).
    Dans l’idéal, j’aimerais aussi faire un fichier pour gérer mes stocks.
    J’ai aussi préparé un planning prévisionnel pour savoir exactement quand sortir mon levain du frigo pour qu’il y ait toujours du pain à la maison, et j’en ai un autre en projet pour mes récoltes de graines germées.
    Organisation et anticipation sont mes 2 mots d’ordre pour 2010…
    C’est bien cette émulation!

    • Flo Makanai says

      Et tu en as organisé, déjà, des choses, bravo Marie!
      Oui, j’y ai pensé aussi au fait que la liste ça permet à quelqu’un d’autre de ne pas oublier la 1/2 des courses 😉

  8. herve says

    Bonjour,

    Juste un mot rapide pour signaler que pour que les graines germent, il ne faut pas les laisser dans l’eau. Pour les lentilles vertes, p.ex., il suffit de les laisser tremper une nuit, puis de les rincer matin et soir, mais en egoutant a chaque fois… mais peut-etre etait-ce ce que tu as fais ?!

    bonne journee !

  9. Samy says

    Très joli bento box, qui m’a donné faim (c’est bientôt l’heure !) Gérer les stocks c’est une bonne idée mais…. difficile de s’y tenir. Bonne journée.

    • Flo Makanai says

      Oui c’est difficile. D’où l’idée de l’étagère, par exemple, qui, comme elle est visible et de taille modérée, aide à tenir sur le long terme (enfin, j’espère!).

  10. Sophie says

    Ma foi cette étagère bien rangée me laisse rêveuse !!!! en même temps j’aime bien retrouver au fond du placard un truc incroyable que j’avais oublié mais sauvé à temps quand même pour faire une petite recette de derrière les fagots !!!! et en plus j’ai pas de cellier !
    J’attends avec impatience le pain de mie !
    bon froid

  11. edith says

    Heureusement qu’il existe des wonderwomen pour nous pousser à essayer de le devenir !!!
    La pire des « réserves » reste la mienne avec un énome sous sol dont une buanderie de 20 m² pleins de placards du coup en arrivant dans cette maison j’ai fait des stocks et je n’utilise que le devant de l’étagère … de bonnes résolutions en ce début d’année

    • Flo Makanai says

      Oh je ne suis en aucun cas une wonderwoman, moi! Juste quelqu’un plein d’énergie et ultra gourmand, qui a envie que la vie soit la plus agréable possible et qui s’y applique, dans la limite de ses moyens (et mes moyens sont malheureusement limités, étant humaine comme vous tous)…
      En tout cas, Edith, il y a de quoi faire avec toutes ces réserves sur 20 m²! Allez, au boulot!
      Et s’il y a trop, avec des dates de péremption trop proches pour tout consommer à temps, si je peux me permettre, des associations pas loin seront ravies de redistribuer… Evitons la poubelle, surtout, beaucoup de nos voisins ont faim… Je me souviens encore avec horreur d’un soir d’hiver à Paris, il ya bien 20 ans, d’avoir interpellé un gérant de supermarché qui aspergeait d’eau de javel des monceaux de fruits et légumes encore consommables « pour que personne ne vienne faire les poubelles »… Il m’avait répondu, en continuant son horreur, qu’il ne voulait pas engager sa responsabilité si quelqu’un était malade ensuite (d’avoir mangé un chou-fleur un peu flétri???). Et que de toutes façons, il obéissait aux ordres et qu’il fallait VENDRE…

  12. texmex says

    Pour faire germer les lentilles tu les trempes 12 heures dans l’eau et ensuite tu les laisses dans un contenant en verre avec une grille dessus et tu inclines pour drainer. Et les lentilles germeront. 🙂

    • Flo Makanai says

      Merci à tous ceux qui m’ont écrit pour m’expliquer comment procéder. Maintenant je sais, et comme il me reste des lentilles en stock, je suivrais vos instructions. A suivre sous peu.

  13. LUNA says

    Je viens d’aller faire un tour chez Jane… C’est décide je m’y mets aussi. plus de course pendant au moins 2 semaines… je vais commencer par faire de la pâte à tarte, la rouler dans du papier sulfurisé et la congeler… Cela permettra d’utiliser le stock de farine blanche que j’ai accumulé.Puis je vais ressortir ma yaourtière..
    une idée aussi: le mendiant de ma grand mère. faire tremper du pain dans du lait, sucrer, ajouter des oeufs, mixer ajouter fruits sec et fruits frais et au four pour une quarantaine de min.
    Bref, tous les petits trucs sympas et éco que je faisais avant de retravailler..
    Merci à toi pour cette belle idée.

  14. ln says

    j’ai les mêmes boites que toi!
    moi aussi un cellier..pratique mais piège….;-)
    le pain de mie au levain m’intéresse! pain bergamote aussi!
    et ton bento est bien joli! c’est marrant moi aussi j’avais des carottes râpées et des lentilles (au cumin et curcuma) dans le mien ce midi avec un reste de saumon fumé, un yaourt et un bout du bon gâteau au citron de cléa. que des restes 😉
    et pour les lentilles ( ou légumineuses) je confirme trempage 24h puis dans une passoire rincée 2 ou 3 fois par jour.

  15. Elodie says

    En effet, très appétissant ce bento, quoique sans la dinde pour moi ! Perso, j’emporte souvent des tartinades que je prépare à base de légumineuses et de purées d’oléagineux, sur une bonne tranche de pain 1,2,3 c’est délicieux ! Très intéressée aussi par le pain de mie qui me fait toujours penser aux oeufs sur toasts que je mangeais lorsque j’étais fille au pair en Angleterre et que je ne fais que très très rarement car plein de trucs bofbof dans le pain de mie du commerce !

    • Flo Makanai says

      Et alors, Elodie, où sont donc les recettes de ces tartinades, hein?! 😉 C’est que ça m’intéresse (même si j’ai décidé, finalement, de ne pas être strictement végétarienne, mais c’est une autre histoire, j’en dirai plus ici un jour où j’aurai le temps).

      • Elodie says

        Je ne voudrais pas squater ton blog avec « mes recettes » ! Mais l’idée, c’est de mixer des légumineuses encore chaudes avec de la purée d’oléagineux et quelques bonnes épices genre colombo,poudre de sambhar, ras-el-hanout ou autre ou des herbes (j’aime bien haricots blancs+échalote+carotte+purée d’amande+colombo) . C’est d’inspiration V. Cupillard … Je ne suis pas strictement végétarienne, il n’y a que la viande que je ne mange pas suite à un profond traumatisme dans ma petite enfance (vers 3-4 ans) !!!

  16. Isa says

    Mmmh, ça a l’air bon ! Et tes soeurs ont un goût très sur dis-moi, ce bento est vraiment très joli 😉 !

    • Flo Makanai says

      Oui, oui, un goût très sûr. Et comme elles savent, de plus, que mon anniversaire approche… ;b

  17. sandrine says

    je vais essayer de faire germer les lentilles qu’il me reste !! j’adore tes petits bentos

  18. Anne-Liesse says

    Moi, j’ai de petites ardoises magnétiques sur mon frigo pour m’aider à gérer ce qu’il y a dedans et pour noter des idées de menus à composer avec ce qui me reste.

    Tu peux aller les voir là : http://bulleetblog.canalblog.com/archives/2009/06/17/14113710.html

    • Flo Makanai says

      Trop chères pour moi mais elles sont toutes mimi et certainement bien pratiques. Merci pour le lien.



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.