Légumes Végétarien

Fondue de légumes (potimarron, courgettes, échalotes) au Cuisimiel, citron confit et vanille

Il y a quelques jours, Julie m’a contactée pour me proposer de participer au concours lancé par Regioneo en partenariat avec “Les Ruchers du Gué“. Difficile de résister à Julie, et comme de plus nous sommes très très amateurs de miel ici…

J’ai donc choisi un Cuisimiel parmi les 4 variantes proposées (viande rouge et grillades* ; salades et légumes ; volaille et viande blanche ou encore dessert et fruits), celui-ci m’a été gracieusement envoyé et j’ai élaboré une recette dont il est un ingrédient.

Mon choix de Cuisimiel s’est porté sur celui-ci:

cuisimiel-pot-1Les ingrédients en sont multiples**:

cuisimiel-ingredients

Et ce miel, assez épais, très parfumé

cuisimiel-pot2-1

nous a donné envie (à Pascal et moi) de cuisiner une fondue de légumes de saison en tout petits dés, relevée de citron confit et de vanille. Nous avons servi cette mijotée à des amis samedi soir, avec du filet de canard poêlé et des haricots verts*** qui, comme tous les autres légumes, venaient d’être achetés et, quasiment, cueillis par notre maraîcher local, et ma foi cela n’a pas déplu****…

cuisimiel-ok

Les ingrédients:

  • 1 c. à soupe d’huile d’olive (première pression à froid)
  • 1 gousse de vanille fendue en deux dans la longueur, non grattée
  • 10 échalotes de taille moyenne, épluchées puis coupées en 4
  • 1/2 potimarron de taille moyenne, lavé, épépiné, non épluché (c’est inutile et la peau ajoute de la couleur), coupé en petits dés
  • 1 jolie courgette, lavée, non épluchée (idem), coupée en petits dés
  • 1 petit citron confit, rincé, épépiné et coupé en tout petits dés
  • 2-3 c. à soupe de Cuisimiel Légumes
  • sel (gris moulu ou fleur de sel de Guérande)
  • poivre noir
  • thym frais, 4-5 branchettes

La recette

  1. Verser l’huile d’olive dans une sauteuse à fond épais, ajouter la gousse de vanille fendue en deux et allumer le feu sur doux-moyen.
  2. Quand l’huile est chaude et parfumée, ajouter les échalotes, bien remuer et laisser fondre sans coloration 5-6 minutes.
  3. Ajouter alors, un à un, sans précipitation, les autres ingrédients sauf le thym frais, en mélangeant bien après chaque ajout.
  4. Laisser chauffer sans couvrir quelques minutes, en remuant de temps à autres, puis couvrir et laisser fondre sur feu doux.
  5. Au bout de 15-20 minutes environ, c’est prêt. Effeuiller le thym sur les légumes et servir bien chaud.

* : attention, le Cuisimiel viande rouge contient des sulfites. C’est le seul des 4.

** : Je me permets de faire un reproche au Cuisimiel que j’ai essayé (et par ailleurs tout à fait apprécié) : il contient trop d’épices et herbes différentes. C’est dommage, car du coup toutes les saveurs des ingrédients du produit ne sont pas perceptibles, loin s’en faut, et trop nuit sans doute un peu à la finesse du tout.

*** : Cette fondue se marierait sans doute aussi avec un poisson blanc à chair fine qui supporte la vanille. Ou carrément du haddock? Ou, version végé, avec des haricots verts (c’est encore la saison!) fondants, cuits dans une eau très bien salée ou à la vapeur, et une semoule ou du quinoa cuit à la vapeur. Tiède, elle pourrait se marier à une salade (de mâche, bientôt) (attention à ne pas trop vinaigrer la sauce salade). Le Cuisimiel légumes est chouette aussi dans une vinaigrette, d’ailleurs, on a testé et approuvé.

**** : notre ami Loïc a été un peu surpris dans un premier temps par la texture du potimarron : à voir la fondue de légumes, on pense carotte ou potiron fondant, et le potimarron est en fait légèrement farineux, de texture moins fluide si l’on peut dire. On aurait pu peut-être ajouter un peu d’eau en fin de cuisson pour un potimarron plus fondant, mais je ne suis pas sûre. Et Loïc s’est resservi en répétant “c’est drôlement bon, j’adore”, donc…

PS: si vous voyez beaucoup de potimarron sur Makanai dans les jours et semaines qui viennent, sachez que c’est la faute de Cléa : elle m’a adorablement offert son dernier opus, Variations potimarron (puisque vous savez que je ne peux plus acheter de livre de cuisine!), et comme ce recueil regorge de belles et bonnes recettes, ça y est, mari et enfants qui jusqu’ici n’aimaient pas la petite courge orange, s’en régalent. Je vous en reparlerai!

Print Friendly, PDF & Email

35 commentaires

  1. Pour avoir goûté le produit, recette parfaite ! J’ai failli faire le même genre de recette, avec des légumes cuits et crus, les eux mêmes ! En vinaigrette c’est aussi plutôt sympa. A suivre chez moi dans la semaine, pour une autre recette, très différente, mais avec le même produit !

  2. ça a l’air bien bon ! ici non plus je n’ai pas résisté au dernier livre de Cléa, et ça me donne bcp d’idées autour du potimarron !

    sympa le miel épicé en tout cas : on doit pouvoir en faire soi-m^me ?

  3. j’ai justement fais du potimarron hier soir en gratin avec carottes et cotes de blettes (cuits vapeur avant)… j’achetrai bienf le dernier de Cléa, il me fait bien envie, sauf que ma bonne résolution de la rentré, c’est de ne plus rien acheter (sauf, sauf et sauf… 🙂 !!!)

  4. Moi aussi j’ai acheté le dernier né de Cléa, maintenant j’attends mes premiers potimarrons de mon panier de l’amap…j’ai eu la chance d’aller chez ma maraîchère dimanche ils ne vont pas tarder.

  5. J’ai moi aussi essayé cuisimiel ces jours-ci acheté directement à la boutique du producteur au Gué d’Alleré, j’ai parlé avec la vendeuse et ce qui fait la particularité du produit c’est la sélection du miel en fonction du plat à réaliser, car c’est vrai que pour cuisiner si l’on prend un miel de châtaignier ou tilleul, le résultat n’est pas très sur d’être apprécié, de plus comme il est dit, la sélection des épices est complexe et pour trouver fenugrec ou poivre long ou autres épices/aromates de la composition, c’est pratiquement impossible pour nous qui cuisinons on en trouve pas en grandes surface ou à la boutique spécialisée, donc impossible de reproduire les goûts des grands chefs qui eux utilisent ces produits, c’est pour cela qu’il me semble complexe et difficile de vouloir reproduire ce produit complet et tout prêt,à moins d’être à la fois spécialiste de la cuisine et spécialiste des miels, voilà en partage,mon humble avis sur ces produits élaborés cuisimiel

    1. Oui, vous avez certainement raison, ma réponse était trop rapide.
      Je voulais juste signifier qu’on peut s’inspirer de l’idée de cuisiner avec un miel préalablement parfumé que l’on aurait concocté soi-même.
      Mais on ne peut pas reproduire à l’identique les produits Cuisimiel chez soi, c’est quasiment certain.

      1. ta recette a l’air super sympa, mais comme toi je trouve qu’il y a vraiment beaucoup d’épices dans la composition de ce produit et que les saveurs doivent se perdre un peu, de plus avec un tel mélange gare aux alergies et intolérances, et aussi je sius toujours un peu réticente à ces préparations toutes faites d’ou viens ce miel,AOC ou pas?quel pollen? de même pour les épices, bon je dois avouer que quand je vois tous ces reportages sur l’industrie alimentaire je suis très inquiète et je pense que plus on fait simple moins il y a de risques (origines incertaines, pesticides dangereux interdis chez nous….)

  6. J’aime beaucoup ton assemblage d’arômes :).

    Pour le Cuisimiel, est-ce qu’il possible de tracer la production du miel ? Est-ce un miel d’assemblage, provient-il de ruches françaises ? Je ne demande pas ça pour déprécier le produit (l’idée des miels aromatisés est très chouette), c’est juste par curiosité.

  7. Bonjour,

    un petite question sur le potimarron.
    J’en ai planté cette année dans mon jardin et ceux qui sont en train de murir me semblent avoir la peau bien coriace…
    Inutile de l’éplucher dites-vous ?
    Merci,

    1. Bonjour Zitzie,
      pas utile d’éplucher les jeunes potimarrons avant cuisson, en effet, même si en les coupant on se dit que ça paraît invraisemblable. A la cuisson, la peau devient fondante, on ne la sent pas.
      Si vous n’êtes pas convaincue, vous pouvez essayer d’en cuire un peu avec et le reste sans la peau, pour voir la différence. De mon côté, depuis que notre maraîcher nous a dit que c’était inutile, on ne se prive plus jamais des bienfaits nutritionnels et esthétiques de la peau.
      Bonne journée.

          1. Mais de rien, c’est aussi le plaisir de découvrir les blogs des uns et des autres… Et merci pour le compliment.
            Pour ce qui est de la recette : oui, c’est super bon ! mais pas vraiment une soupe, plutôt une purée crémée…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *