Livres

Anne Perry

Parce que ce blog n’est pas qu’un lieu pour échanger autour de nos cuisines, mais un lieu pour échanger tout court, j’ai envie d’y parler aussi un peu de certaines de mes lectures.

Pour commencer, voici un passage de Lisson Grove d’Anne Perry dont je lis petit à petit les romans en ce moment.

le contexte : Les policiers anglais Pitt et Gower ont quitté Londres pour suivre un homme qu’ils soupçonnent d’être un anarchiste complotant contre la Couronne. Ils se retrouvent à Saint-Malo, où leur homme vient de pénétrer une maison cossue.

… Pitt l’imagina en train de prendre un petit déjeuner bien chaud, de faire sa toilette et de passer des vêtements propres. Il fit part de ses pensées à Gower, qui leva les yeux au ciel.
– Parfois, le méchant a le beau rôle, dit-il avec regret. je donnerais cher pour une assiette d’oeufs au bacon, de saucisses et de pommes de terre sautées, suivies de toasts avec de la marmelade et d’une bonne tasse de thé.
Il sourit.
– Pardon. Je déteste souffrir tout seul.
– Moi de même! rétorqua Pitt avec véhémence. Nous allons déjeuner aussi, après quoi nous irons expédier un télégramme à Narraway et nous renseigner sur l’occupant du numéro 7.
Il leva les yeux vers le mur.
– Rue Saint-Martin.
– Ce sera du café et du pain frais, avertit Gower. De la confiture d’abricots si nous avons de la chance. Personne n’apprécie la marmelade à part des Anglais.
– Et les oeufs et le bacon? demanda Pitt, incrédule.
– Une omelette, peut-être?
– Ce n’est pas la même chose, marmonna Pitt, déçu.
– Rien n’est pareil, acquiesça Gower. Je crois qu’ils le font exprès.

Ca me fait rire. Ces romans d’Anne Perry que je découvre (tardivement, oui) sont bien sympathiques. Politiquement incorrects comme savent l’être les Anglais, je trouve, non? Bien écrits (quoique parfois pas super bien traduits, et parfois avec des longueurs), j’aime bien. Vous connaissez?

N.B. 1 : le premier roman de la série Charlotte et Thomas Pitt par Anne Perry est celui-ci : L’Etrangleur de Cater street

N.B. 2 : Un peu de transparence s’impose, je crois, concernant mes liens livres vers Amazon. Ils n’ont pas pour vocation première de me faire gagner de l’argent donc de visée lucrative, même si, oui, si vous achetez les ouvrages que je cite via ces liens j’aurais une commission de 5% comme tout utilisateur de ces liens. Ces liens ont surtout pour but de vous permettre d’aller sur Amazon pour voir la couverture du livre, lire les autres commentaires quand ils existent, ainsi que le supplément d’info éventuels sur ce site de vente par correspondance.

Print Friendly, PDF & Email

27 commentaires

  1. je ne connais pas 😉 je suis assez branchée livres de langue hispanique, parfois aussi anglaise pour cet humour, oui, mais je suis assez mauvais public sur les polars, qui sont pourtant sans doute des oeuvres très abouties puisque tout y est mêlé…
    J’aime bien échanger sur des lectures, j’adore ça 😉
    Et puis j’aime aussi les écritures d’Europe du Nord, dures mais impressionnantes…
    bonne lecture toulmonde ;))

    1. Je connais très mal la littérature en langue hispanique. Tu voudrais bien m’indiquer quelques titres parmi tes favoris, je tenterai bien.
      Les livres d’Anne Perry pour ce que j’en ai lu sont des polars mais pas principalement, surtout des tableaux de la société anglaise sous le règne de la reine Victoria.
      Bonne lecture à toi aussi 🙂

  2. Je ne connais pas cet auteur … Mais le passage que tu cites sonne agréablement à mes oreilles … Un peu d’humour anglais par les temps qui courent n’est certainement pas inutile ! Dernièrement, en matière de roman, j’ai aprécié “L’homme qui voulait être heureux” et “Dieu voyage toujours incognito” de Laurent Gounelle et aussi “Katiba” de J-Christophe Rufin . Je ne me sens pas “le couteau sous la gorge” pour acheter les livres chez Amazone à cause de tes liens ! Par contre je trouve çà hyper pratique pour voir à quoi ressemble le livre et récupérer les références dans le but … d’aller le commander chez mon libraire indépendant !!! Je suis bien contente de le trouver quand j’ai besoin de conseils d’expert donc …

    1. Oh oui un peu d’humour est + que bienvenu!
      Tu as bien de la chance d’avoir à portée de main un libraire indépendant de qualité. Profites-en bien! (et contente que tu ne te soies pas sentie menacée par le lien 😉 )
      Merci pour tes suggestions, je note, je note.

  3. Oui j’ai lu la serie sur la guerre 14-18 (dont Avant la tourmente – histoire de la famille Reavley) et c’est vraiment passionant et plein de details eclairants. Donc facile a lire et interessant. J’ai adore et devore la serie de 4 ou 5 livres d’un trait.

  4. Je crois que je les ai tous lus…on a fait un “trafic” de Anne Perry avec ma soeur, avec mes parents en intermédiaires quand on ne pouvait pas se voir (on habite à 600 km). J’aime beaucoup Charlotte :-).
    Puis ceux sur la guerre de 14/18 aussi, la trilogie, pas mal faite.
    Elle a une histoire terrible Anne Perry, tu sais?

    1. C’est top les trafics de livre. On fait ça parfois un peu avec une amie, mais pas assez, du coup mon troc est la plupart du temps vachement moins amical: je revends en occasion ou je donne par gros lots à Emmaüs… J’adore que les livres circulent.
      J’aime beaucoup Charlotte, moi aussi! Et dans le 1er tome de ses aventures, j’ai adoré les caractères très trempés et dessinés des trois filles…
      Non je ne sais pas pour son histoire perso : ?

      1. Alorsss…vers 16 ans je crois, elle aurait (je parle au conditionnel parce que mes sources sont ma soeur et internet, et que je n’en sais pas plus) participé avec une amie, au meurtre de la mère de celle-ci. Elle a été condamnée.
        Je suis “fascinée” par le fait qu’elle écrive des polars, qu’elle réussisse à sortir quelque chose de bon de cette histoire qui a dû aussi lui faire beaucoup de mal.

    1. Et tu ne trouves pas que les livres découverts pendant une grossesse ont une importance toute spéciale? Quand j’attendais mon aînée, j’ai lu plusieurs auteurs japonais. Pour la 2e, les Fortune de France, de Merle (j’adorais les insomnies de grossesse puis tous ces moments où je devais me reposer, j’ai dévoré, dévoré, dévoré les pages de cette série!). Pour ma 3e, c’est surtout après sa naissance, Maman m’a apporté Aurélien, d’Aragon, car l’héroïne se prénomme Bérénice, comme ma 3e, j’ai été transportée aussi…

      1. effectivement. j’ai surtout lu pendant mon congé maternité après sa naissance, où je lui donnais le sein allongée, en tenant mon livre de poche d’une main ! la série monk que j’ai lue plus récemment m’a justement renvoyée à ces moments là !

  5. Bonjour! Je connais ces livres, j’ai toute la collection. Ils sont géniaux! C’est une bonne idée de les faire partager sur ton blog. La deuxième collection, les aventure du détective Monk de Anne Perry toujours sont très bien aussi. Le plus intéressant c’est qu’on s’attache aux personnages.
    Merci pour cet aparté!

  6. Bonjour, je suis aussi une grande fan de la série Monk surtout pour la photographie de la vie à cette époque là et de la condition féminine en particulier.
    J’ai eu la chance d’assister à une conférence avec Anne PERRY à Quais du polar (Lyon) sur le sromans historiques et de lui faire dédicacer un livre (un petit plaisir de fan).c’était vraiment chouette. La série 10/18 grands détectives est vraiment très bien si tu souhaite en plus d’une intrigue policière t’imprégner d’un autre pays et d’une autre époque.Dans cette série j’aime particulièrement les romans de Claude IZNER (pour le Paris du XIX° siècle)et ceux d’Elena ARSENEVA (sur la Russie au XI° siècle).

  7. Et oui il n’y a pas que les livres de cuisine dans la vie 😉
    J’adore lire aussi, depuis toute petite déjà je suis collectionneuse ! Je me souviens qu’ado j’ai découvert les Agata Christie, j’ai du tous les lire pendant les vacances d’été, je ne dormais quasiment pas la nuit…!
    J’aime lire mais j’aime aussi la présence des livres, les toucher, les admirer dans la bibliothèque, parcourir des yeux les étagères pour savoir lequel je vais lire… La lecture est un moyen d’évasion, une autre façon de voyager, cela relaxe aussi…
    Dernièrement j’ai lu “L’ombre du vent” de Carlos Ruiz Zafon, c’est entre le roman d’initiation et de suspens et cela se passe dans la Barcelone du début du siècle, captivant !
    Connais-tu Murakami (Haruki) ? C’est un auteur japonais, je te conseille “Au sud de la frontière, à l’ouest du soleil” c’est onirique, poétique, émouvant… j’adore son univers !

  8. Je ne connais pas A.Perry mais la lecture de l’extrait me fait sourire et j’ai bien envie d’en lire un peu plus.
    De mon côté je tente de finir An Edible History of Humanity de T. Standage, très instructif…

  9. Bonjour,
    Je ne connais pas A.Perry, mais je prends note. Je viens de faire le plein pour les vacances prochaines. A la fameuse et formidable librairie gourmande, j’ai été très bien conseillée. Julia Glass, “Refaire le monde”, sur la 4e de couverture, cela parle d’une pâtissière à Greenwich Village, Michèle Barrière “Souper mortel aux étuves”, au XIVe siècle, roman gastronomique historique, et “Un baiser, l’addition”, encore à NY, dans le genre littérature facile. C’est simple, je ne sais pas par lequel je vais commencer! En attendant, je suis dans le “Banquet” de Bagnasco, mais au bout de 80 pages, je n’ai eu que 2 pages sur la recherche de cuisine pour l’organisation d’un grand banquet. Le reste narre surtout leurs nuits agitées, et il y a un meurtre. Bon, pour l’instant, je suis un peu frustrée, j’aimerais bien que cela démarre. 80 pages c’est honnête, pour commencer, non?
    Bonne journée

    1. Oh la la, mon banquier ne va pas être content, trop de bonnes idées dans ce commentaire, Cécile!
      Mais un grand merci, je vais découvrir doucement. Sauf le Banquet, à moins que passé les 80 premières pages ça démarre vraiment super bien?

  10. Bonjour, je lis ton blog depuis plusieurs mois maintenant mais toujours dans l’ombre. Mais un billet sur A Perry ne pouvais pas me laisser de marbre. Je suis fan biensûr. en plus d’être une chronique sur l’epoque victorienne c’est l’histoire d’un couple qui évolu aux fil des ans. A lire aussi la série d’elisabeth Peters et les aventures de son infatigable Amélia Peabody Emmerson. Ok ce n’est pas de la grande littérature mais cette anglaise au caractère impossible armée d’une ombrelle me fais mourir de rire. Ca redonne la pêche quand parfois l’envie n’y est plus….
    Bonne journée à toutes

    1. Merci tout plein pour les idées lectures, cette Amélia Peabody Emmerson, que je ne connais pas, me plait bien rien qu’en lisant ton commentaire.
      Oui, c’est aussi l’histoire d’un couple, dans les livres d’A. Perry, et des personnages féminins qui sont très riches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *