Je suis rentrée chez moi mardi dernier avec une furieuse envie de gâteau aux abricots secs. J’avais en tête un gâteau très moelleux, débordant de ces fruits secs que j’adore, sans beurre (je n’aime pas plus que ça le goût du beurre dans les gâteaux ou les biscuits), avec peut-être quelques amandes.

La maison était encore à moi toute seule pour un moment, et j’ai confectionné un gâteau fondant comme tout, formidablement parfumé, sans autre guide que mes envies.

J’ai tout d’abord mixé au robot 250 g d’abricots secs (après avoir vérifié qu’aucun ne comportait de noyau -j’en ai trouvé un) avec 50 g d’amandes entières avec leur peau et 4 c. à soupe d’huile neutre (type Isio 4).

J’ai ensuite versé ce mélange dans un bol et ajouté 200 g de lait ribot à peine tiédi au micro-ondes (attention, cela caille vite; 20 secondes suffisent), 2 oeufs entiers, 30 g de sucre de canne complet non raffiné, 70g de confiture d’abricots (à 60% de fruits).

Après avoir bien mélangé, j’ai ajouté rapidement, sans insister, 70g de farine et 1/2 c. à café de bicarbonate de soude (que je n’ai pas pris la peine de tamiser et j’ai eu tort car une petite boule compacte est restée dans le gâteau, Emmanuelle l’a croquée et c’était très désagréable au goût : on aurait dit du savon!).

J’ai mis une feuille de papier sulfurisé dans un moule à cake à fond large et enfourné 15 minutes à 180° puis 40 minutes à 150°C.

Cet ultra moelleux étant très dense en fruits (mais pas trop sucré) nous l’avons apprécié peu à peu, en portions assez petites. Il s’est conservé 3 jours dans un film plastique sans aucun problème. Au contraire même, il n’en était que meilleur jour après jour.

Print Friendly, PDF & Email