Skip to content

Categories:

Le ludique Graine de cuistot et un super brownie au levain (sans beurre)

Il y a plus d’un mois, Nathalie Cahet (plus connue sans doute sous le nom méridional de Lavande) m’a écrit ceci (en substance) : « Dis, est-ce que ça t’intéresserait de recevoir mon nouveau livre, Graine de Cuistot? ».
« Non mais quelle question », lui répondis-je (ou à peu près), « BIEN SUR! »
Parce que j’ai son livre « Savez-vous planquer les choux » (j’en ai dit quelques mots ici) que j’aime vraiment beaucoup (il contient des tas d’idées ORIGINALES, et ça, c’est pas le cas de tous les livres de cuisine, loin s’en faut).

Quelques jours plus tard, arriva donc dans ma boîte aux lettres, un paquet volumineux. Parce que Graine de Cuistot est vendu dans un coffret de carton, qui contient le livre de cuisine lui-même (125 pages) mais aussi une toque et un tablier pour enfants.

Première remarque faite à Lavande par mail, avec mes remerciements : « Dis, il est imprimé en Chine, ton livre. Pas écolo… »
Certes, mais pas sûr de toute façon que ce soit vraiment plus écolo d’éditer en Espagne, par exemple. Je ne sais pas.

Puis les filles ont vu le livre : « oh, il est TROP beau!!! Oh la la, ça a l’air TROP chouette cette recette! Dis, Maman, on peut faire ça? Et CA? ». Ravies, elles étaient, mes fifilles, et absolument emballées.

Nous nous sommes donc assez vite mises au boulot. Première recette: le Touspourun, page 120. Réalisé sans souci par Héloïse, 10 ans, impec. Quasi rien à changer puisque ne contenant aucun produit laitier (on a juste mis de la farine de riz complet au lieu de la farine de blé, parce que j’avais un sac de cette farine à finir). Bilan: les filles ont énormément aimé (moi pas plus que ça mais l’association chocolat-orange n’est pas mon truc, sauf sous forme d’orange confite enrobée de chocolat noir!), et leur père a dévoré tout le reste du gâteau le lendemain matin puis en a parlé le soir avec gourmandise (je ne vous dis rien de la fierté de sa grande fille qui lui a expliqué que je l’avais aidée pour cuire l’orange mais que sinon, « C’est moi qui l’ai fait, ce gâteau que tu as aimé » (sous-entendu « O Papa Adoré de mon coeur, ne suis-je pas moi-même une merveille? », mais ça c’est une autre histoire;-)).

Adopté, donc.

Deuxième recette: Le SUPER BROWNIE, p. 84.

Emmanuelle, 8 ans, s’est mise à l’ouvrage pour nous faire le brownie, sous l’oeil attentif de Bérénice, 4 ans.

brownie-lavande-1

Premiers points positifs:

  • le livre tient très bien ouvert sur le plan de travail, ce qui rend sa consultation aisée;
  • son format est idéal parce qu’il est très lisible même par de jeunes enfants, même d’un peu loin (on limite ainsi les éclaboussure!)
  • les recettes sont super bien construites, avec indication précise du nombre de convives, du temps de préparation, du temps de cuisson, la « liste des courses » et le déroulé de la recette numéroté. Très très bien conçu pour que les enfants cuisinent vraiment eux-mêmes, avec juste un parent à côté par prudence, mais sans que le parent soit obligé de vraiment intervenir (sauf pour la cuisson avec une jeune enfant).

brownie-lavande-2

Autres points positifs:

  • les recettes sont toutes conçues de façon ludique : sur chaque double page, apparaît un petit personnage (dessiné par Fabien Veançon) très sympa, différent pour chaque recette, avec son petit nom rigolo (pour le super brownie, ce sera Touchoco le super-héros!) (voir ici).
  • Des infos intéressantes enrichissent presque chaque recette, dans une bulle à l’allure de tâche d’encre mais de couleur différente à chaque fois, intitulée ‘ » C’est bon pour moi ». Les enfants apprennent ainsi pourquoi le chocolat, la vanille, la menthe ou le radis, par exemple, sont bons pour eux. C’est très bien fait.
  • On trouvera aussi plein de « bonnes idées » ou d' »astuces », toujours dans ces bulles-tâches d’encre de couleur, qui ajoutent vraiment des + aux recettes.
  • Du reste, le livre débute par plusieurs pages super utiles et bien faites [pour l’essentiel, parce que je n’approuve pas les recommandations concernant la consommation de lait, mais c’est un détail en ce sens que toutes les recettes sont adaptables] pour les « Graines de cuistot »: les 10 règles d’or du bon cuistot, le matériel indispensable, en images et en mots, un tableau des vitamines, une salade de mots, une double page « petits poids et grandes mesures ».
  • et puis les enfants ont adoré la toque et le tablier de chef cuisinier! (même si, pour tout dévoiler, le tablier qui allait à Emmanuelle avant lavage ne va plus qu’à Bérénice depuis qu’il a fait un tour en machine.;;!)

brownie-lavande-3

Et le brownie, pensez-vous?

Eh bien il fut fort bon! Jugez-en par les petites gourmandes qui ont léché les plats avec bonheur!

brownie-lavande-4

Bon, certes, … celui qu’Emmanuelle a réalisé n’avait en fait pas grand chose en commun avec celui de la recette initiale…
C’est de ma faute! Je n’ai pas pu résister à mon levain tout mûr tout beau qui ne demandait qu’à être du voyage, et puis il a bien fallu que je remplace le beurre par autre chose puisque chez nous il n’y en a jamais, notamment.

Conclusion (et recette de mon brownie au levain dessous) : le livre de Nathalie est TOP pour que les enfants cuisinent quasi tout seuls dès l’âge de 8 ans (avec assistance pour la cuisson et la pesée de certains ingrédients), voire complètement seuls dès 11-12 ans, selon leur familiarité avec la cuisine. Je l’ai d’ailleurs chaudement recommandé à la maman d’une amie de ma fille aînée qui est arrivée à la maison alors que nous étions en plein dans la préparation du brownie.

Ce livre demandera à être adapté si votre enfant est intolérant ou allergique à ceci ou à cela, mais il est pourtant un livre qui permet de cuisiner autrement, et somme toute, de façon sensée (en alternant produit laitier et substitut, par exemple, si aucune intolérance n’est déclarée chez vous). Ses recettes sont originales, colorées, super bien conçues pour les enfants.

Bref, chapeau Nathalie pour les textes et les photos toutes très chouettes, bravo aussi à Fabien pour les dessins colorés et ronds, ludiques comme tout. Un cadeau que je recommanderai volontiers.

brownie-lavande

Les ingrédients pour un super brownie au levain

  • 200g de chocolat noir dessert
  • 1 c. à soupe de lait de riz
  • 100g de purée de noisette toastée
  • 95g de levain ferme mûr
  • 2 oeufs
  • 50g de sucre blond de canne
  • 115g de lait de riz
  • 150g de farine T65
  • 100g de cerneaux de noix

La recette:

  1. Huiler et fariner un moule à gâteau carré.
  2. Allumer le four à 180°C.
  3. Faire fondre le chocolat avec la cuillère de lait.
  4. Fouetter dans un bol la purée de noisettes et le levain.
  5. Ajouter les oeufs, un à un, puis le chocolat fondu, le reste de lait de riz.
  6. Incorporer la farine puis, pour finir, les noix.
  7. Verser la pâte dans le moule, enfourner pour 20 minutes.

Note:

une réserve concernant ce livre: il prône la consommation de produits laitiers de vache au moins 3 fois par jour et je ne suis pas d’accord : voir ce billet à ce sujet.

Print Friendly, PDF & Email

Posted in Autres blogs.


One Response

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.

  1. Natacha SG says

    J’attends mon exemplaire et adapterai les recettes sans gluten avec la Choupinette, 8 ans!
    Merci pour ta critique très constructive.



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.