Livres sur le pain Perso

Elle aurait détesté que je joue avec le pain…

… comme elle détestait (pas mal de choses et notamment) que l’on joue avec la nourriture… Pourtant, elle avait décidé il y a des années qu’il lui fallait laisser la mie de côté, pour garder la ligne, et n’apprécier que la croûte du pain, si bien qu’elle commençait souvent son repas en vidant sa tranche de pain de son intérieur, qu’elle roulait en boule et posait dans un coin… On avait pris l’habitude dans les restaurants de demander pour elle des quignons uniquement, ses préférés… Et quand nous la recevions, je commandais pour elle des baguettes épis, pour être sûre qu’elle aurait assez de croûte!

Elle n’aurait donc pas apprécié que je fasse des trous dans mes tranches de pain avec des emporte-pièces

tranchesmême si, toujours curieuse, elle m’aurait questionnée sur ce que je faisais.

pain-curcumaJe lui aurais alors expliqué le livre de Julien Maderou, “Pains, transformations et recettes”, elle n’aurait sans doute pas écouté,

tartine-gruyereet ça n’aurait pas eu d’importance parce qu’entre nous l’essentiel n’était pas là, mais dans son coeur gros comme ça et les forces vitales que plus d’une fois elle a su, sans doute sans jamais s’en rendre compte d’ailleurs, m’insuffler.

tartine-maderouElle ne goûtera jamais mes tartines multicolores inspirées par celles de Julien Madérou et Stéphan Lagorce.

Mais moi, avec mes filles, je jouerai régulièrement, dans les années à venir, avec notre pain, parce qu’à chaque fois cela fera venir le souvenir de cette journée de mardi de mars 2010 où, seule dans ma cuisine, j’ai fait ces découpages en pensant si fort à elle qui partait, toute petite déjà mais sereine…

Elle était ma Mamie, elle a rendu son dernier souffle hier, mercredi 24 mars 2010, en fin de journée, je suis pleine à craquer d’elle depuis, je n’avais pas pris la mesure de combien elle était tissée dans ma vie.

Mais c’était son heure, elle l’avait mérité, elle l’avait choisi, aussi.

Je remercie Julien de m’avoir, en me faisant envoyer gracieusement son ouvrage Pains, transformations et recettes en avant-première ces jours-ci, offert, sans le savoir ni le vouloir, un beau support de mémoire et de vie.

Vous pouvez consulter des photos de cet ouvrage ici (clic) ou là (clic). Il est chouette, clair, aéré, inventif, gai, vivant, je vous recommande (sincèrement, évidemment) de prendre le temps de le consulter si vous le pouvez. Plusieurs recettes de Stéphan Lagorce sont plus que tentantes (coeur gourmand aux poires et figues, avec du rhum, des noix, du sucre roux ; un parcours saveurs compotes dessert qui propose notamment une compote de pêches au paprika et à la menthe; des “papillons” de seigle poivre noir et crème au balsamique, entre autres.). Ce n’est certainement pas la dernière fois que j’en parlerai ici.

En attendant, je vais m’absenter de Makanai quelques jours, le temps d’un repli nécessaire, vous le comprendrez sans peine, je le sais.

A bientôt, portez-vous tous bien, dites à ceux que vous aimez combien vous les aimez, là, maintenant. Ca rend les “jamais plus” bien plus tranquilles, même si la peine n’en est pas moindre.

Merci par avance pour votre présence et vos pensées amicales, la vie bat encore mieux son plein ainsi, et ça aide.

PS: les pains tranchés sont tous des pains Eric Kayzer : pain miel -huile d’olive pour la grande tranche ; pain aux marrons pour la moyenne et pain curcuma-noisettes pour la petite toute colorée. En garnitures, rien de très cohérent mais ce que j’avais mardi à portée de main : du roquefort, du hareng doux fumé, et des légumes d’hiver (patate douce, courge butternut, poireaux, échalottes) confits au four à l’huile d’olive.

Print Friendly, PDF & Email

50 commentaires

  1. Elle ne t’a pas vraiment quitté, elle t’a laissé son message et ses regrads…avec la mission de poursuivre et de transmettre.
    je le sais, je porte en moi ma Mémé et sa présence réconfortante . Charles péguy dirait bien mieux que moi qu”elle est juste passée dans la pièce à côté” mais que son amour est toujours là.
    Je pense à toi FLo

  2. Ho, je suis désolée Flo, toutes mes condoléances.
    C’est un très joli hommage et je suis sûre que tu lui en rendras d’autres car nos aïeux restent toujours un peu en nous et dans nos préparations culinaires, entre autre choses.
    bizzz

  3. Ma grand-mère est décédée il y a juste un mois, à 97 ans. Elle appelait la mort de toute son âme, étant toujours fière, maintenant aveugle et donc dépendante des autres. Elle ne m’a pas transmis beaucoup et même si je me rappelle bien qui elle est, je sais qu’elle est bien ou elle est maintenant et qu’elle n’avait plus envie de transmettre quoi que ce soit. En rangeant son appartement pratiquement vide, je réalise qu’on n’est pas grand chose et qu’on peut ne pas laisser grand chose à la fin de sa vie. Je garde quelques photos, mes filles gardent quelques sacs à main pour jouer…
    Je t’envie en lisant ton texte d’avoir reçu tant de ta grand-mère, et je réalise que dire “je t’aime” maintenant, est capital. Et en plus ca fait du bien à celui qui le dit, à celui qui le reçoit et à ceux qui l’entendent 🙂
    Désolée pour ta grand-mère, tu la gardes dans ton coeur.

  4. Ton texte à fleur de peau a brouillé un peu mes yeux, d’émotion, de compassion, de souvenirs aussi, pour celles qui resteront à jamais dans nos cœurs. Mes pensées t’accompagnent ainsi que tes proches.

  5. Toutes mes pensées t’accompagnent Flo. Tu parles d’elle avec tant d’émotion, l’on sent ton coeur se serrer si fort et se déchirer … Garde précieusement ces souvenirs que tu as d’elle, c’est dans ton coeur et dans tous ceux qui l’aimaient qu’elle va vivre à présent.

  6. Tes mots m’ont beaucoup touchée et comme d’autres ici j’ai eu une pensée émue pour ma grand-mère qui m’a quitté il y a bien longtemps déjà.
    C’est un bel hommage que tu rends à la tienne, mes pensées t’accompagnent dans cette épreuve.

  7. A mon tour, je te présente mes condoléances, j’ai perdu ma grand-mère il y a maintenant 10 jours et, même si elle était une personne plutôt égoïste, çà fait un vide, plus de coucou par la fenettre, elle habitait la maison d’à côté … Il faut se rappeler des bons moments comme tes boulettes de mie de pain …

  8. Je ne puis rien te dire d’autre que je pense bien à toi. Vraiment. Je t’embrasse bien fort.
    Bien sûr, on sera là quand tu reviendras et même on sera là si tu as besoin de nous.

  9. Toutes mes condoléances, à toi, et ta famille. C’est un moment difficile de vie aussi pour les arrières-petits enfants…. Mais ne sois pas surprise, elle reviendra te voir plus souvent qu’on ne pouvait l’imaginer…
    Affectueuses pensées

  10. Bonjour,

    toutes mes condoléances à toi et à tes proches. C’est un beau texte très émouvant et vrai. C’est un magnifique hommage.
    Merci pour ton site et ton rappel des choses essentielles (“A bientôt, portez-vous tous bien, dites à ceux que vous aimez combien vous les aimez, là, maintenant. Ca rend les “jamais plus” bien plus tranquilles, même si la peine n’en est pas moindre.”).

    Bien à toi

    Dirk
    Bruxelles Belgique

  11. Quelle tristesse quand ce genre d’événement vous tombe dessus ! Quelle page d’écriture admirable et quel bel hommage, c’est beau ce que tu écris. Bon courage, je suis de tout coeur avec toi et ta famille. Reviens-nous quand tu en auras envie.

  12. Voilà un bien joli message. Une mamie c’est tellement précieux! Plein de courage, toutes mes condoléances et nous serons là à ton retour pour t’aider à repartir …

  13. Ma chère Florence, juste un tout petit mot pour te dire que je suis de tout coeur avec toi et les tiens.
    Ton texte est très émouvant et beau, bon courage pour cette épreuve et à bientôt.

  14. “Those who are dead, are not dead, they’re just living in my head.
    And since I fell for that spell, I am living there as well…
    Time is so short, and I’m sure there must be something more.” Coldplay
    There MUST be something more, take heart, love is not gone, therefore, she’s standing by your side, just now.
    Smile for her!

  15. Que dire de plus… Prends bien soin de toi et des tiens, courage
    Ton texte m’évoque une phrase : “Le temps passe, les souvenirs restent”. C’est tellement vrai.
    Bizz

  16. je sais c’est bête car je ne connaissais pas ta grand mère mais ton billet m’a donné les larmes aux yeux. Toutes mes condoléances et à très bientpot sur ton blog.

  17. juste pour vous dire que sans nous connaitre le pain est notre lien en ces jours car je suis fille de boulanger et de boulangere et que le boulanger est parti depuis 1 an faire son pain aux anges mais que la boulangère se languit tellement de lui qu”elle va tres tres vite le rejoindre et l’aider à faire de jolies baguettes, mais ici ba

  18. Je viens aujourd’hui comme souvent sur ce blog que j’aime. Je ne peux repartir comme ça…
    Que tu as raison,je dirais même que ceux que l’on aime sont comme “tissés” dans nos coeurs et ne nous quittent jamais.
    Je pense aussi à un mot de H.Calet “Ne me secouez pas,je suis plein de larmes.”
    Les jours vont passer,le temps adoucira la peine mais l’amour restera toujours aussi fort.
    De tout coeur courage.

  19. 1000 mercis à vous tous qui m’avez écrit ici ou ailleurs avec tant de chaleur.
    Lôlà a raison, même si ce n’est que maintenant que je m’en rends compte : je suis désormais plus grande et remplie.
    Et la vie continue, sans que rien de ma vie avec mes grands-parents très aimés ne me soit enlevé. Ca y est, c’est intégré.
    Merci encore à tous.

  20. Maman je me demande vraiment d’ou toute ces idée!!
    Mème ci je passe quasiment tout mon temps avec toi je me demande d’ou tu sort ton dernier billet…Quand au billet sur Mamie Denise c’est tout son portrait…Tu as eu raison…
    Gros Bisous

  21. Désolé pour la faute ,je voulais dire:”je me demande vraiment d’ou tu sort toute ces idée!!
    PS:Comment fais tu un ci délicieux pain…

    1. Mon Trésor d’Héloïse,
      C’est gentil de laisser un commentaire ici!
      Ca me fait très plaisir.
      Bisous d’Amour et à ce soir chez Mamie,
      Ta Maman
      PS: Je te propose qu’on laisse un peu tomber la cuisine ensemble et qu’on travaille sérieusement l’orthographe prochainement 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *