Perso S'organiser

Chaque matin, je mange ma grenouille

J’ai lu cet été un livre vraiment extra, One Bite at a Time: 52 Projects for Making Life Simpler (Une bouchée à la fois : 52 projets pour rendre la vie plus simple), de Tsh (prononcez Tish) Oxenreider. J’avais envie d’améliorer mon organisation, à plein de points de vue, et je n’ai pas été déçue par l’ouvrage, qui regorge d’idées qui ont fait mouche.

Le premier projet de ce livre a pour titre Eat your frog, soit Mange ta grenouille.

L’idée est la suivante : si l’on accomplit dès le matin ce qui semble être le plus pénible des tâches du jour, alors tout le reste sera du gâteau*.

J’ai tout de suite trouvé ça génial et j’y pense plusieurs fois par semaine.

Aujourd’hui, ma grenouille était d’en finir avec un travail qui me stressait. Une heure après m’être assise à mon bureau, ma grenouille avalée, j’étais non seulement fière de moi mais pleine d’énergie et j’ai pu travailler de façon optimale à réaliser les tâches principales programmées pour ma journée. J’arrive même à caser quelques pauses, pour venir alimenter un peu Makanai par exemple… !

Y’a pas à dire, j’aime bien débuter mes journées en mangeant ma grenouille. Ca vous tente ?

* : l’idée originale est développée par Brian Tracy, dans Eat That Frog!: 21 Great Ways to Stop Procrastinating And Get More Done in Less Time. L’auteur y évoque l’ingestion d’une grenouille… vivante, pour conclure que celui qui le faisait dès le matin ne risquait pas d’avoir pire à faire pendant le reste de sa journée. On le croit volontiers ! Pour voir une petite vidéo (en anglais), c’est ici.

__

Transparence : Les liens Amazon sont des liens partenaires.

Print Friendly, PDF & Email

20 commentaires

  1. Eh bien… J’apprends que je mange une grenouille tous les jours ! Oui, je me connais, si c’est pas fait le matin ça va traîner. J’aime bien l’expression, je vais la resservir à ma fille qui traine et qui fait tout à la va vite au dernier moment avant de partir…

    1. Finalement ça a surtout parlé à son frère qui a décidé de manger son gokiburi ce matin. Le gokiburi en japonais, c’est le cafard… Ici ils font 4 cm de long, de pures horreurs à avaler le matin ;o)

  2. Je réserve mes cours les plus durs à étudier le matin, et seulement après, j’allume mon ordi, c’est ma technique anti-procrastination, car sinon, je traîne, je traîne toute la journée et je n’étudie qu’au dernier moment avant de me coucher 😉
    Bizzz ma canaille 😉

  3. Que j’aime cette expression ^^
    C’est un très bon “truc”, mais qui ne nous préserve pas totalement des autres “grenouilles” imprévisibles, celles qui nous tomberont sur le coin du nez plus tard dans la journée…
    Alors un truc encore plus efficace, ce serait d’apprendre à aimer les grenouilles (…), ou du moins à savoir les avaler avec le moins de dégoût possible, puisque de toute façon il le faut bien…
    …Et que plus nous le ferons de bon coeur, plus vite ce sera fait, et bien fait !
    Bon, je te laisse, j’ai une grenouille à aller avaler 😉

    Très gros bisous ma Flo,

    Marie

  4. Merci Florence , je devrais bien mettre la grenouille en route car par exemple pour faire mes valises je tourne tjs en rond avant de les faire et pour aussi plein de choses .je vais y penser . Très bons conseils sur ton blog.
    Grosses bises a tous

  5. Cc Florence, c’est rigolo car ‘manger la grenouille’ en argot c’est dépenser ses sous (à ce propos je vous conseille le livre super rigolo de B. Gravelet ‘on n’est pas venu pour poser du lino’. Certes c’est pas mal grivois mais qu’est ce qu’on se marre :!!! Bises à tous

  6. Héhé, je vois que nous sommes nombreuses à vouloir manger des grenouilles dès potron-minet… 🙂
    Merci à toutes celles d’entre vous qui ont laissé un petit mot sous ce billet. Je vous souhaite des grenouilles très plaisantes pour la semaine à venir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *