Skip to content

Categories:

Alimenxiété

Alimenxiété – Mot créé par contraction d’aliment et anxiété

Nous sommes nombreux à ne plus entretenir une relation sereine et confiante avec notre alimentation.

En tant qu’intolérante alimentaire (blé, seigle, kiwi, certaines fraises et ananas, en particulier) et chercheure en droit de l’alimentation, en tant que mère d’enfants intolérants alimentaires (caséine du lait ou blé), et sans doute aussi en raison de ma nature plutôt angoissée par tout (!), j’ai longtemps été une grande anxieuse alimentaire.

D’aucuns croient d’ailleurs que c’est à cause de cela (= ma faute) que je suis intolérante alimentaire et mes enfants aussi. Je ne le crois pas, mais c’est une autre histoire !

Depuis que j’accompagne des clients en coaching santé, avec une approche de nutrition intégrative, et parce que je travaille en recherche sur des thématiques qui génèrent périodiquement en moi, selon mes « trouvailles », une bonne dose de stress (éthique, aliments ultra-transformés, respect des besoins personnalisés du « mangeur particulier », notamment), le terme d’alimenxiété s’est progressivement imposé à moi.

Je vous explique tout cela ici.

Si vous vous retrouvez vous dans cette alimenxiété, n’hésitez pas à me laisser un commentaire et/ou à me contacter. Je suis très intéressée par vos retours, dans le cadre d’un travail de recherche que je mène actuellement.

Et si vous avez envie de travailler avec moi pour retrouver votre sérénité alimentaire, laquelle, eh oui, se construit d’abord hors de son assiette, je suis là.

A bientôt !

Print Friendly, PDF & Email

Posted in Du droit dans mon assiette, Mes publications, Penser son alimentation.

Tagged with , , , , .


0 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.