Skip to content

Categories:

A vos gâteaux au yaourt, prêt(e)s? Partez!

Juin est un mois atroce. Surtout quand il faut mettre des pulls, des bottes, des impers et quand même penser à arroser les plantes d’intérieur adorées de Mr Hommedemaviequin’estpaslàpours’enoccuperletraître, plantes qui font exprès d’avoir soif dès que je leur tourne le dos (moi, j’adore les plantes, mais juste pour les admirer quand j’y pense/en ai envie, et il est -tragiquement pour feu certains végétaux- acquis que mon calendrier d’admiration n’est pas du tout calé sur celui du besoin d’eau des intéressées…).

Et puis quand il ne pleut pas des trombes, il fait affreusement chaud et c’est au tour des plantes d’extérieur, en nombre honteusement plus élevé et auxquelles le Mr susvisé tient encore plus, de faire exprès de se ratatiner plus vite que leur ombre.

Satanés trucs verts, tiens!

Et puis juin est un mois qui me piège tous les ans. Chaque fin mars/début avril, je me dis « oh chouette, on va vers les beaux jours, encore 2 mois un peu durs et puis, YOUPI, JUIN!!! ». Et tous les ans, arrive juin, fidèle au poste et à chaque fois moi = « mais enfin c’est pas possible un mois avec tellement de trucs à faire, de rendez-vous, de spectacles, d’anniversaires, de copies à corriger, d’étudiants en stage, de rendez-vous pour clore l’année universitaire et préparer la suivante, de plantes à arroser, de pelouse à tondre, de poils de chien du style mais ça va pas non d’avoir adopté un chien à poils jaunes ultra visibles sur TOUT, mais pourquoi ai-je ENCORE oublié que c’était un mois de dingue? »

C’est pas comme ça chez vous?

(je vous préviens, si ça n’est pas comme ça et que vous assurez super bien ce mois affreux alors que vous avez 8 enfants,  un boulot, une vie sociale pas possible et j’en passe, merci de ne pas me laisser de commentaire pour me le faire savoir, JE VOUS DETESTE et puis c’est tout!)

Bref, juin est LE mois par excellence des gâteaux au yaourt.

Ben oui : parfaits à décliner en muffins, à aromatiser de 36 façons, à enrichir de fruits, pépites de choco, fruits secs et j’en passe, impec pour les fêtes de fin d’année scolaire (qui est celui qui a inventé ça, j’ai deux mots à lui dire…), les goûters d’anniversaire (j’ai proposé à mes enfants de ne plus fêter leurs annis à compter de l’âge de 6 ans mais ça n’a pas marché, pffff), les copines enfants ou pas invitées en dernière minutes (non mais quelle idée d’avoir des copines hein? rester seule dans sa chambre en silence c’est pas mieux comme programme?), les sorties scolaires avec pique-nique (peuvent pas rester en place, ces enfants! ), les pique-niques tout court (en juin il devrait être interdit de manger, tiens), et tout et tout.

Céline Mennetrier, maman Grenobloise, l’a certainement bien compris car elle vient de publier un joli petit ouvrage, super pratique, souple et léger, Gâteau au yaourt, variations bio. Il contient 12 recettes originales et c’est un des nouveaux-nés de la collection prometteuse des éditions La Plage, Les T♥qués du Bio. Il coûte le prix… d’un gâteau au yaourt, soit 3.95€, un tout petit prix.

 

Bon évidemment, (je suis sûre que le mois de juin n’y est pas pour rien!), je ne peux tester qu’une seule des recettes de ce charmant ouvrage parce que les 11 autres contiennent des oeufs, et (juin toujours) je n’ai pas eu envie récemment de les tenter avec des substituts (même si je le ferai cet été, parce que les déclinaisons que propose Céline sont vraiment sympas).

Et puis évidemment aussi, quand on ne peut consommer ni lait animal ni soja, faire un gâteau au yaourt en France, je ne vois pas trop comment c’est possible… (j’écris « en France » parce qu’aux USA, il existe des yaourts de riz, par exemple)…Heureusement, chez nous, nous avons recommencé à manger un yaourt de soja de temps à autre, apparemment sans conséquences.

Mais vous qui me lisez, vous pouvez certainement manger sans souci des oeufs, des farines à gluten et des yaourts, non? Parce que, ne le perdons pas de vue, il n’y a aucun intérêt à exclure les oeufs, le lait ou le gluten (dès lors qu’ils sont de qualité et non industriels) de son alimentation si on les tolère bien!

Voici ma version du gâteau aux épices de Céline, sans oeufs, sans gluten ni lait d’origine animale.

Les ingrédients

  • 1 pot de yaourt de soja au chocolat
  • 1 orange bio
  • 1 pot (de yaourt) de sucre de canne non raffiné
  • 1 c. à soupe de mélasse de canne à sucre
  • 1 c. à soupe de tahin (purée de sésame) blanc
  • 1 pot (de yaourt) de lait de riz
  • 4 pots (de yaourt) de mélange de farines sans gluten
  • 2 c. à café de poudre à lever
  • 1 pincée de poivre noir moulu
  • 1 pincée de cardamome verte moulue
  • 1 c. à café de cannelle moulue
  • 1 c. à café de graines d’anis vert

La recette

  1. Préchauffer le four à 150° et graisser légèrement un moule à cake.
  2. Dans un bol de taille moyenne, verser le yaourt au chocolat. Conserver le pot, le laver et le sécher soigneusement, il servira ensuite à mesurer d’autres ingrédients secs.
  3. Laver et brosser l’orange, en prélever le zeste, l’ajouter au yaourt, puis presser l’orange et ajouter le jus au yaourt.
  4. Ajouter le sucre (mesuré grâce au pot de yaourt lavé et séché), la mélasse et le tahin, puis le lait de riz. Bien mélanger.
  5. Dans un autre bol, verser le mélange de farines, la poudre à lever et les épices.
  6. Verser le mélange liquide au yaourt dans ce bol contenant la farine, mélanger soigneusement puis verser dans le moule.
  7. Enfourner pour 1 heure environ, jusqu’à ce qu’une pique insérée en son centre en ressorte sèche.
  8. Laisser tiédir avant de démouler.

Et … bon courage à toutes et à tous : la fin du mois de juin est presque là! (plus que fête d’une des écoles demain matin, d’une autre école demain aprèm, des voisins invités dimanche, un séminaire de fin d’année la semaine prochaine pour préparer la rentrée, les 6 ans de ma Bérénice mardi 28, et on enchaîne sur les 10 ans de mon Emmanuelle le 3 juillet, avec entre temps, juste 7 petites filles invitées samedi pour les 6 ans, et 3 autres fillettes de samedi 14h à dimanche 14h pour les 10 ans, avec danse, pop corn, ciné, et chasse au trésor au programme, et la tête alouette et mon dieu les vacances, oh la la ce que j’ai envie que ce soit déjà les vacances…

P.S. : dites, en plus de tout le reste, c’est pas juste DINGUE que l’année scolaire soit DEJA finie et qu’on soit DEJA en juin de nouveau aux grandes vacances ou presque?

Dingue..

Print Friendly

Posted in Livres, Sans gluten, Sans lait, Sans oeufs.


31 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.

  1. Mlle Pigut says

    Tu ne vas pas me détester. Je n’ai pas 8 enfants (même pas un) et pourtant le mois de juin a bien faillit m’absorber toute crue! Vivement juillet!
    Je suis très contente de découvrir ta version sans produits laitiers, sans œufs et gluten (au passage, pour moi il y a un intérêt à éviter les produits animaux, pas seulement pour sa propre santé, mais pour le bien-être des animaux eux-mêmes). J’ai hâte de voir les adaptations que tu nous concocteras probablement cet été (en attendant, tiens bon)!

    • Flo Makanai says

      Oui vive juillet!!
      Pour ma part, je suis contre les produits animaux produits dans la souffrance animale mais consommer du lait de vache bien soignée et traitée est plutôt une faveur faite à la bête, qui a besoin d’être traite, et consommer un oeuf de poule élevée dans des conditions correctes ne m’émeut pas plus que ça.
      Le hic énorme aujourd’hui est surtout que la quasi totalité des vaches à lait et des poules sont élevées dans des conditions inadmissibles, ce qui rend notre diète végétalienne fort sympathique…
      Mais ce n’est pas toi que j’ai besoin de convaincre!! :)
      Tiens bon, toi aussi!!

      • Végébon says

        Je te suis à 100 % pour les œufs de poules qui vivent en liberté et ne se font pas zigouiller ua bout d’1 an !
        Par contre pour les vaches laitières je ne comprends pas : même le petit producteur de mon village normand sépare les veaux de leur mère dès la naissance et soumet les vaches à des grossesses répétées… La traite est donc un faux soulagement, et je te passe la manière dont le veau vit et meurt. D’autre part, l’élevage bovin, que ce soit pour le lait ou la viande, est pointé par l’ONU comme la production alimentaire la plus dangereuse pour l’environnement et que les protéines de lait de vache sont un facteur de risque pour le cancer de la prostate. Donc le bilan du lait de vache me semble assez négatif, même si les vaches sont bien traitées… non ?

  2. Artichaut et cerise noire says

    Belle variation! Merci pour ce billet où tu parles si joliment de mon livre. Passez toutes une bonne fin de mois de juin…

  3. poucinette says

    trop belle version ma belle j’en suis folle !!!!!

  4. canelé says

    Oh que j’aurai aimé le découvrir plus tôt ce livre, demain j’ai 6 garçons qui débarquent pour l’anniversaire du dernier et les deux grands qui devaient m’aider qui partent de leur côté… Dur journée en perspective…. Et je crois que je vais faire un gâteau yaourt amélioré.

  5. tiuscha says

    Tu l’as dit, c’est le mois parfait pour le gâteau au yaourt mais ici, il s’en mange tout au long de l’année :)

  6. anne says

    Miaaaaaam ;)
    Bon on essayera quand le soja passera chez roudoudou ^^
    Bisous ma flo et merci pour cette fabuleuse recette alléchante pour mes ptites papilles et celles de Jaune qui n’y tient plus ^^ (note, depuis que je suis enceinte, je ne supporte même pas la vue d’un yaourt, étrange… alors je me fais confiance, au risque de hérisser certains doc, ben je n’en mange plus du tout !)

  7. mfgeek says

    Merci de signaler ce livre :-) Ca me fait penser qu’il faudra que je teste une version sans gluten de mon gâteau au yaourt au soja à la machine à pain.

  8. Christel says

    Bonsoir,
    Je te comprends même si je n’ai pas d’enfants car c’est un mois fatiguant. Les enfants de la crèche je crois sont comme moi et attendent les vacances avec impatience. Pour ce qui est du gâteau au yaourt c’est un classique chez les enfants. Je tenterai bien ta version.

    • Flo Makanai says

      Oui, un classique, et c’est bien compréhensible puisqu’il est tellement simple pour eux de le faire. Bon courage en attendant les vacances, Christel!

  9. caroline says

    ouf, tu ne va pas me détester du tout alors…
    vive le mois de juin, ces kermesses, ses sorties scolaires, et autres gouters de fin d’année.
    bon moi la fin de l’année annonce fatalement les gouters d’anniversaires car ceux de mes 2 bouts tombes en juillet mais là de suiite ce sont les copains qui font leur annif et je crois bien que mes fils ont choisit leurs amis juste parce que l’anniversaire était en juin : non mais, quasiment un tout les week end!!!
    en plus malgré mes 2 jobs il a tout de même fallut que je réussisse à me libérer pour les sorties scolaire, devant le manque cruel de parents pour l’encadrement et la surveillance et ne voilà-t-il pas qu’en plus l’instit trouve le moyen de faire une journée à la piscine la semaine prochaine… et comme on est pas beaucoup à avoir l’agrement… super
    Mais je fais comme toi : gateau au yaourt de soja, de vache, de brebis(j’adore en version salé avec tomates séchées, olives et mozzarela)ou sucré à la pomme, abricot, chocolat…
    simple mais efficace
    bises et bon courage

    • Flo Makanai says

      Je crois aussi que tes fils ont fait exprès de choisir leurs copains uniquement en fonction de leurs dates de naissance, ;) :) !

      je suis certaine que ta version au yaourt de brebis avec mozza doit être top, mais ici les laitages sont exclus, on a réintroduit et c’est la cata, on en prend notre parti.. Snif…
      Bises et bon courage pour toi aussi!!

  10. Végébon says

    Ta version du gâteau au yaourt est bien jolie. Je n’ai jamais essayé de faire un gâteau avec mes yaourts amande-agar, mais je parie que ça marcherait bien. J’essaye dès mon retour :).

    Et pour le mois de juin trop rempli, je crois que quand on n’a pas d’enfant on a la possibilité de répéter ça tous les mois de l’année… Vivement les vacances ! Tiens bon, ça arrive très vite !

    PS : Pour les plantes je partage absolument ton point de vue, c’est trop dur de les arroser ni trop ni trop peu (feu ma fougère confirme).

  11. Ariss says

    Bonjour,

    Au risque de me faire détester, j’ai 6 enfants, unemoitié souvent en voyage d’affaire,un poisson, une tortue, un boulot, une vie sociale, tout cela dans un mois de juin hyper ensoleillé. Ben vi ça se passe comme ça en Algérie. Mais en te lisant j’ai fais un plongeons dans le passé, en France et même en Angleterre, le mois je juin n’était pas non plus mon mois préféré. Merci pour la recette !

    • Flo Makanai says

      Voilà, tu étais prévenue, je te déteste ;)
      Remarque depuis hier, le soleil est plus qu’au rendez-vous ici aussi, et puis juin est fini dans quelques jours, alors je te laisse une chance…
      Bon mois de juin :)

  12. nol de nol says

    Le mois de juin est le pire mois de l’année ! Ça y est c’est dit et officiel ! Il faut tenir encore quelques jours pour passer en juillet !! Bonne chance !

  13. Mélodie says

    Je n’ai pas d’enfants, dieu soit loué j’échappe à toutes les contraintes qui y sont liées ! Ce qui me pèse dans ce mois de Juin, c’est la chaleur étourdissante (il fait 33° dans mon bureau), il n’y a pas d’air, je n’en peux plus !! Le pire dans tout ça, c’est que je ne peux pas faire de gâteau (rien que de penser à allumer mon four…) mais je reluque ce livre (ainsi que Veggie burger), c’est une très bonne idée cette collection !
    Bon courage pour la fin du mois de Juin !

  14. recette italienne says

    Bravo flo, tres belle recette
    ton gateau me donne envie :P
    Rola

  15. édith says

    Ici aussi, non contente d’être bien occupée professionnellement en cette période, même planning surchargé sans compter LA fête de l’école et son cortège de préparatifs (il faut bien des volontaires…), le stress des enfants avant le spectacle, (qui evidemment ne veulent plus se coucher, « il fait encore jour maman !)
    Notre version de gâteau au yaourt est aussi sans gluten mais avec un yaourt de brebis et je remplace une partie de la farine par de la poudre d’amandes, moelleux garanti !
    bonnes vacances donc !

  16. gracianne says

    Je suis de tout coeur avec toi (et tu n’as aucune raison de me detester – je bosse a plein temps, je n’ai que deux enfants et un seul chat, pas de copies a corriger, et je suis debordee). Bon courage, plus que quelques jours!

    • Flo Makanai says

      Merci, on est en juillet DEMAIN :)
      (avec un WE sans pause en perspective, mais bon, l’école sera finie pour les enfants demain!!)

  17. ManueB says

    Merci de nous avoir fait découvrir ce livre !!! De belles recettes à base de yaourt pour faire plaisir à tout le monde !!!

    manue

  18. Cédric says

    Aaaaah mois de juin quand tu nous tiens…
    Je confirme, c’est l’un des mois les plus durs (avec Septembre… la rentrée !!)
    Mais pour ce qui nous attend les 2 mois suivants, il en vaut la peine… Courage !!!

    Ce gâteau au yaourt est fantastique. ça fait longtemps que je n’en ai pas fais… l’occasion de retourner aux choses simples ;)

    Merci à toi !!

  19. Artichaut et cerise noire says

    Premier juillet, aujourd’hui et les vacances commencent pour nos enfants… La course du mois de juin se termine! J’ai été contente de lire tous vos commentaires et je suis ravie que le gâteau au yaourt vous inspire tant. Il permet tant de variations. Demain, j’en ai une dizaine à faire pour une rencontre autour du livre;-) Bon été à toutes!

  20. La fourmi says

    Tien, je fais tout le temps des gâteaux au yaourt sans yaourt…. mais à l’okara. Tu sais, je suis sûre que l’okara de riz ou d’amande ou de ce que tu veux pourrait remplacer le yaourt intoléré ;-)
    Il me semble qu’il manque l’orange dans la liste des ingrédients, non ?
    Bizzz

    • Flo Makanai says

      Bonne idée l’okara pour remplacer le yaourt. Tu mets le même poids qu’un yaourt?
      Je vais réparer l’oubli de l’orange, merci de me l’avoir signalé :)



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.