Skip to content

Categories:

Petites crêpes moelleuses aux farines de riz, sarrasin et coco {recette sans gluten}

Petites crêpes au citron et au sucre vanillé, sans gluten, sans oeufs et sans lait

Une recette « sans » (gluten, oeufs, soja, lait, fruits à coques)

Un des trucs chouettes des vacances, c’est que le réveil se fait spontanément, et qu’il est possible de prendre tout son temps pour petit-déjeuner. Un de mes moments préférés.

Surtout si je suis seule levée et que le temps m’appartient l’espace de quelques instants, parfois (bonheur) quelques heures.

Ces matins où rien ne presse, j’adore sortir la billig -cadeau génial fait par ma soeur aînée, Bretonne d’adoption, il y a des années- et faire des crêpes.

Ma dernière « fournée » a produit des crêpes sans gluten et sans oeuf, avec un minimum de sucre, et pourtant étonnamment moelleuses et parfumées. Merci la farine de coco, la gousse de vanille qui a parfumé plusieurs mois notre boîte de sucre de canne blond, la boisson de riz thaï d’Autour du Riz (notre chouchou depuis des années), mais aussi le substitut d’oeuf utilisé cette fois-ci, qui s’est révélé, une fois encore, bien pratique (mais attention, il contient de la gomme de guar, que beaucoup d’entre nous -dont moi- ne tolèrent qu’à très petites doses espacées de pas mal de temps…).

Petites crêpes moelleuses aux farines de riz, sarrasin et coco
 
Temps de preparation
Temps de cuisson
Temps total
 
Il existe des centaines, des milliers, de recettes de crêpes. Pourtant, celles que je fais ne plaisent pas toujours à ma famille. Là, je crois bien que j'ai "la" recette pour des petites crêpes moelleuses qui vont plaire longtemps. Cette préparation est parfumée au citron. Cela n'est pas indispensable, mais le jus du citron ajoute toutefois au moelleux.
Auteur:
Type de recette: Petit-déjeuner ou goûter
Pour: 8
Ingredients
Instructions
  1. Bien mélanger tous ces ingrédients.
  2. La quantité d'eau (entre 200 et 300 g) dépendra de l'épaisseur souhaitée pour ces crêpes, mais aussi des farines utilisées pour le mélange maison sans gluten.
  3. Cuire la pâte en forme de petites crêpes. Je le fais sur notre billig, que je fais chauffer à 210 °C.
Notes
Servies de suite bien chaudes, les crêpes n'en seront que meilleures. Mangées plus tard, même froides, elles restent souples et parfumées.

P.S. : J’ai choisi [aucun lien sponsorisé dans ce billet] de mettre des liens hypertexte dans la liste des ingrédients pour préciser les produits exacts que j’ai employés. En effet, je crois que chacun a contribué à sa manière à ce que ces crêpes-là soient vraiment très réussies.

Mon mélange maison de farines sans gluten actuel est composé pour 70% de farines de riz blanc, de sarrasin complète et de coco, et pour 30% d’amidons ou fécules de pomme de terre et de tapioca. Il est donc très doux en saveur, et assure un bon liant à mes préparations, plus que lorsqu’il est surtout composé de farine de riz complet par exemple.

Il est bien sûr possible d’adapter la recette avec des ingrédients de son choix (une farine différente, un lait cru de vache bio, des graines de lin moulues au lieu du substitut d’oeuf, etc.), mais je ne garantis pas le moelleux du résultat ni sa douceur.

Print Friendly

Posted in 100 % végétal, Crêpes sucrées, Desserts traditionnels "autrement", Sans gluten, Sans lait, Sans oeufs.

Tagged with , , , , , , , .


11 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.

  1. Rosa says

    Merveilleuses et sûrement délicieuses!

    Bises,

    Rosa

  2. DeviensBio says

    Une recette parfaite pour les régimes spéciaux. Bravo et merci.

  3. Camille says

    a essayer de toute urgence pour de savoureux petits déjeuners !

  4. Séverine says

    Moi qui cherchais une recette de crêpes… Merci ! :-)
    La recette facile pour les vraies crêpes de sarrasin, c’est de la farine de sarrasin, un peu de sel, et… de l’eau ! Surtout beaucoup battre la pâte à la main tant qu’elle est assez épaisse (comme si on lui donnait des claques… on appelle ça stroper la pâte chez nous !), pendant 5 minutes au moins, et délayer progressivement jusqu’à obtenir la bonne épaisseur, toujours en stropant.
    Ca fait une pâte très aérée et légère qui se décolle très bien de la billig !
    Vous avez désormais le secret des crêpes de sarrasin…

    • Flo @ Makanaibio says

      Merci Séverine !! Je ne savais pas du tout qu’on disait stroper, jamais entendu. Mais je ne suis pas surprise de lire que la vraie recette passe par cette étape car les meilleures crêpes de sarrasin que je fais sont celles pour lesquelles je « bats » la pâte vigoureusement, comme si je voulais stimuler le gluten -pourtant inexistant, je sais bien. Je ne stropais (sans le savoir) qu’avant de délayer, ceci dit, jamais pour délayer. Aïe, mes futures pâtes vont prendre des claques ;)
      Mon cher et tendre aime les crêpes plus pâtissières, ceci dit, alors alterner avec les petites crêpes ci-dessus est une affaire de bonne entente conjugale :D

  5. Isabelle says

    ça m’a l’air très réussi ;-)
    Pour ceux qui ne seraient pas allergiques aux oeufs, tu en mettrais combien ?
    Merci d’avance…

  6. Eva says

    Le truc quand même un peu dommage dans cette recette, c’est les vilaines graisses « trans » dérivées de l’huile de palme du substitut d’oeuf .

    • Flo @ Makanaibio says

      Je suis bien d’accord, et ça n’est pas le seul défaut de ce substitut, je le relevais ici : http://makanaibio.com/2009/11/comme-des-petits-cakes-anglais-mais-au-levain-et-sans-oeuf-sans-beurre.html.
      Mais en même temps, la quantité est minime (ce n’est que l’émulsifiant qui est concerné, il n’y a pas de graisse « trans » intégrée au produit en tant que tells) (et l’émulsifiant lui-même est issu de ces graisses, en contient-il ? je ne sais pas), si on répartit les 3 c. à soupe de ce substitut, surtout composées d’amidons, sur les 25 petites crêpes que la préparation permet de faire.
      Le plus moche dans l’huile de palme et donc les produits qui en sont dérivés, restent les conditions de son obtention, surtout quand elle n’est pas bio et issue de procédure respectable de l’environnement dans lequel les palmiers poussent… C’est vrai que cela devrait retenir ma main d’acheter le substitut d’oeuf mentionné… mais nous avons mis 3 ans pour utiliser le 1er pot acheté, je viens juste d’acheter le 2e pot de ma vie, alors je ne vais pas non plus m’affoler…
      Et puis plusieurs substituts autres existent, et je m’en sers plus souvent qu’à mon tour, même s’ils donneront moins de tenue et moins de moelleux… A chacun d’adapter la recette à son gré. Comme d’hab !



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.