Fruits Sans gluten Sans lait Sans oeufs

Compotée d’abricots frais, à peine cuits, à la cardamome et à la vanille gousse {recette sans lait, sans gluten, sans oeufs}

Compotée d'abricots frais, cardamome et vanille gousse (Copyright Florence Arnaud pour makanaibio.com)

J’ai une passion pour les abricots.

J’ai même le souvenir de deux étés, deux vergers, dans lesquels je me suis quasiment rendue malade par excès de ces fruits parfaitement mûrs, parfaitement sublimes !

Nous habitons loin des régions productrices, mais nous avons la chance qu’un de nos deux fournisseurs de fruits et légumes du coin travaille avec un chouette producteur de ce fruit merveilleux. Alors nous en profitons. Et  je crois que cette compotée d’abricots à peine cuits restera dans la mémoire de nos papilles familiales.

Les abricots sont un peu fermes mais fondants, légèrement acidulés mais pas plus qu’il ne faut pour être fruités à souhait, la cardamome nous emmène en Inde et se marie parfaitement avec le velouté du fruit, la vanille ajoute de la profondeur, et un peu plus de douceur, le jus est sirupeux, mmm, difficile de reposer la cuillère !

En plus, c’est beau.

Je vais même aller plus loin, une fois n’est pas coutume : je suis fière de cette compotée ! Faite à l’instinct, elle fait partie de cette cuisine très personnelle que je sais faire, quand je suis totalement moi-même, pour l’offrir à, la partager avec, des gens qui comptent.

Compotée d'abricots frais à la cardamome et à la vanille
 
Temps de preparation
Temps de cuisson
Temps total
 
Une compote de fruits délicate, à faire au pic de la saison des abricots. Sans lait - Sans oeufs - Sans gluten
Pour: 10 personnes
Ingredients
  • 2 kilos d'abricots
  • 2 belles gousses de vanille
  • 8 gousses de cardamome
  • sucre blond de canne
Instructions
  1. Dénoyauter les abricots.
  2. Jeter les noyaux et placer les moitiés d'abricots dans une sauteuse ou autre plat qui supporte la chaleur et qui possède un bon couvercle.
  3. Fendre les deux gousses de vanille en deux, en gratter l'intérieur. Ajouter cet intérieur et les gousses elles-mêmes aux abricots.
  4. Ecraser un peu la cardamome et l'ajouter dans le plat de cuisson.
  5. Saupoudrer le tout de sucre : avoir la main un peu lourde car le sucre va faire perdre son jus aux fruits et c'est important.
  6. Couvrir le plat et laisser macérer 2 heures au moins. C'est important, c'est une clé pour que la compotée soit bonne : cette macération permet aux épices de bien diffuser leurs parfums et aux abricots de commencer à perdre leur jus et à s'amollir.
  7. Au bout de ce temps, placer le plat sur le feu et porter à ébullition en mélangeant plusieurs fois pour favoriser l'extraction du jus.
  8. Laisser bouillonner à  feu moyen-fort pendant 5 minutes, pas plus. Les abricots doivent avoir perdu pas mal de jus, et ce dernier ressemble à  un sirop. Si ce n'est pas le cas, poursuivre la cuisson, mais le résultat final sera plus banal... (et plus acidulé si c'est du à une insuffisance en sucre ajouté ou sucre des abricots eux-mêmes)
  9. Eteindre le feu, couvrir hermétiquement et laisser sans y toucher 8-12 heures : la cuisson va se poursuivre en douceur, sous l'effet de la chaleur et du sucre, les parfums vont bien imprégner le dessert, les abricots seront fondants et parfumés, le sirop épais à  souhait.
  10. Servir à température ambiante.
Notes
Le temps total est long car il faut laisser macérer les abricots, dans un premier temps, puis laisser reposer la compote avant dégustation.

Un vrai cadeau de moi à eux, ni vu ni connu, j’aime bien.

les petits +

  • Impossible de vous indiquer la quantité exacte de sucre : j’ai fait selon mon inspiration. Il en faut assez pour que les abricots dégorgent, mais pas plus… A vous de tester!
  • Les abricots doivent être mûrs. Sans plus, mais pas moins, sinon le résultat sera peu goûteux.
  • Pas sûr du tout que cette compotée soit aussi bonne si vous la préparez avec moins d’abricots : je pense que la quantité proposée ici permet, avec relativement peu de sucre, d’obtenir un résultat parfait.

Print Friendly, PDF & Email

46 commentaires

    1. Merci pour cette recette très parfumée. Je croule sous les abricots cette année (et pourtant, je n’ai qu’un arbre!) et je commence à être à court d’idées et de motivation. Ta compotée m’a redonné envie de les cuisiner et le résultat est à la hauteur de mes attentes. Acidulé, sucré et parfumé en même temps, je pense que ce sera délicieux avec un sorbet pêche ou un fromage blanc. J’ai mis 400g de sucre…

      1. Cela doit très bien accompagner un bon fromage blanc de campagne… Mmmmm ! (même si je me contenterai de l’imaginer, ne consommant plus de produits laitiers). Belle idée aussi avec un sorbet d’un autre fruit. Ah, je regrette encore plus de ne pas avoir de cuisine fonctionnelle pour le moment, emménagement dans une nouvelle maison oblige…

  1. Belle recette à la fois simple et délicieuse si je comprends bien !
    Le mariage vanille-cardamome est une vrai réussite aussi je pense – déjà testé cet hiver dans un bouillon salé c’était exquis…
    Dommage, je viens juste d’utiliser les abricots du marché pour une tarte rustique (mais pas sans gluten) mais je garde l’idée sous le coude pour la semaine prochaine à coup sûr !

  2. J’adore le mélange abricot-vanille, je met toujours de la vanille dans la compote d’abricots et ma maman en met dans sa confiture. Jamais essayé avec la cardamome, mais je sui tentée maintenant !
    Et merci pour le mode d’emploi détaillé…

  3. Hum, le plus dur est de tomber sur des abricots à point, pas trop mous, pas trop acides… Cette recette est à tomber. L’autre jour, je n’ai pas mis de cardamome et j’ai mis du sirop d’érable à la place du sucre et hop direction la sorbetière… difficile de s’arrêter !

    1. Miam!!! Dernièrement, c’est le sorbet à la fraise qui nous réjouit ++++ Mais je vais chez mon fournisseur de fruits ce matin, et j’espère qu’il y aura encore plein plein d’abricots…

  4. Olalala, je suis tombée amoureuse des abricots il y a relativement peu de temps et ta compotée… ooo je crois que tu as raison d’en être fière ! Et je serai super heureuse de la goûter, reste à trouver des abricots bien mûrs… pas de beaux vergers à l’horizon, dommage.

  5. Moi aussi j’aime beaucoup les abricots, mais j’en trouve rarement de très bons….et dans ces cas là, je préfère les manger crus!….mais je ne désespère pas d’en trouver de bons, abordables et abondants!….

    1. Ne jamais désespérer, en effet, car c’est tout nouveau que nous trouvions ces bons abricots pas loin de chez nous. Jusqu’ici, je les cuisinais très très rarement, pour les mêmes raisons que toi. Je n’en ai même jamais encore déshydraté, tant ils étaient difficiles à trouver et hors de prix…

  6. mhhh ça me tente bien de tester cette recette pour en faire des bocaux lors de mon (court) séjour au sud au mois d’Août. Chez moi, trouver de bons abricots qui ne viennent pas de trop loin c’est impossible et cet hiver, je serais certainement contente de pouvoir mettre un peu de soleil sur ma table (ou sur une pate à tarte cuite à blanc… décidemment cette recette m’ouvre des horizons moi qui ne préparait jusqu’ici que de ma confiture avec les abricots). Un grand merci.

  7. J’ai vu cette recette la semaine passée et je me suis jurée de la faire. Je suis fan des abricots et des compotes!!
    Vendredi, chez mon revendeur de fruits et légumes j’ai fait la razzia sur un cageot de beaux abricots. Rentrée à la maison, je les ai, direct, mis dans la cocotte et réalisé cette compote. Et pas peu fière de m’appercevoir que mes abricots rendaient du jus, que pendant la cuisson, j’obtenais un sirop……… Le lendemain midi, je sers la compote aux miens. Mon homme, n’est pas fan de compote, il a goûté et a déclaré d’un ton laconique” c’est pas mal, mais c’est très sucré!”. Mon plus jeune fils qui lui aime beaucoup les compotes, qui ne mange pas très sucré il est vrai mais surtout qui vient d’entendre son père, me dit “c’est vaaaaaaachement sucré!” !!! Le soir, je ressors la compote pour mon aîné (et pour moi aussi, car je la trouve délicieuse, pas trop sucrée et légèrement acide) avec l’espoir que, lui, apprècie : comme son frère et sa mère, il est dingue de compotes mais en plus, lui, aime le très sucré. Son verdict “c’est bon mais on dirait de la confiture tellement c’est sucré” !!!!!!!!!!!!!
    D’ou coup, j’ai mangé les 2 kilos de compote toute seule, et j’en suis bien contente, je n’ai pas eu besoin de partager! Je la trouve à tomber, j’adore! Merci infiniment à toi pour cette merveilleuse recette qui me permet d’être égoiste sans en avoir l’air! (Merci également pour l’article sur Kokopelli que je viens de lire – et de découvrir – c’est un sujet qui me touche beaucoup.).

  8. Mmmh je lis ton article en attendant que Hugo dorme assez profondément pour le coucher et surtout, en salivant à chaque mot ! Ta recette semble vraiment valoir le coup d’attendre, et j’espère bien la faire quand j’aurai accès à des abricots :).

  9. Je repasse par ici pour te dire à quel point ta recette est savoureuse et combien elle m’a plu !
    Testée la semaine dernière, simple, ultra rapide et intuitive, j’ai refait ta compote délicieuse hier et vu que je suis la seule à en manger à la maison je l’ai mise dans des pots de confiture pour la garder au frais jusqu’à la fin de la semaine.
    Le parfum de la cardamome est sublime avec les abricots…
    Un grand merci !
    Isabelle.

  10. Une belle association de saveurs! J’adore ce genre de compotées. D’ailleurs, pas plus tard qu’hier, j’en ai mangé une au reines claudes que j’ai servie avec du cottage cheese.

    Bises et bon WE,

    Rosa

  11. J’ai suivi le lien depuis le blogue d’Estelle et voilà que j’ai découvert une sublime recette grâce à toi. Ta compotée est un délice, alors mille mercis de l’avoir partagée avec nous !

  12. Magnifique recette ! Un velours pour les papilles. Le pochage des fruits dans le sucre et les épices est une vraie merveille. Bravo à vous !

  13. Le blocage du copier coller est d’autant plus inutile qu’il suffit de faire CTL-U pour accéder au code!
    Dénoyauter les abricots
    Jeter les noyaux et placer les moitiés d’abricots dans une sauteuse ou autre plat qui supporte la chaleur et qui possède un bon couvercle….

  14. Merci pour cette recette! J’ai ajouté un peu d’arôme amande amère, délicieux! Pourtant j’ai utilisé des abricots qui étaient un peu farineux. Alors j’imagine avec de bons abricots.
    Moi aussi, je suis capable de me rendre malade à en manger une tonne. Je me rappelle en avoir cueilli d’un arbre littéralement couvert de fruits mûrs et tiédis par le soleil de Sisteron.

    C’est sympa de partager sur internet.
    Nathalie de Berkeley, Californie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *