Skip to content

Categories:

Eau et maladies, épigénétique, acidose, mémoires du passé, Ho’oponopono…

Il y a quelques années, à la suite d’un billet publié sur ce blog, Yves Cassard, naturopathe, m’a contactée.

S’en est suivi une très longue discussion téléphonique, sur sa proposition, au cours de laquelle plusieurs des dogmes santé qui avaient pris place en moi au fil des ans ont été bousculés. Je l’en remercie encore.

Le plus marquant, pour moi qui n’y connaissait alors pas grand chose, a été d’apprendre que les fruits aqueux (pommes, poires, oranges, cerises, raisin, litchis, mangue,tomates etc.), sources d’éléments essentiels, apportent également en CONTREPARTIE, une proportion très élevée d’acides (citrique, tartrique, malique) et que nos organismes ont besoin d’aller puiser dans nos réserves en minéraux pour neutraliser ces acides s’ils sont en excès.

Ainsi l’acide citrique emploiera le calcium, au détriment de la santé de nos os par exemple.

Depuis, j’ai lu quelques ouvrages, dont Diététique de l’expérience, de Robert Masson (éd. Guy Trédaniel) et compris combien M. Cassard a raison.

Depuis cet échange téléphonique, je reçois, comme d’autres abonnés, des courriels de M. Cassard, de temps à autres, avec des informations qu’il lui tient particulièrement à coeur de partager.

C’est ainsi qu’hier, j’ai reçu de sa part un lien vers Présence Nouvelle, un nouveau bulletin d’information, gratuit, publié par Nathalie et (Dr) Luc Bodin.

Pour accéder au site et télécharger le bulletin, cliquer sur l’image

Je viens d’en finir la lecture, qui m’a passionnée.

Il y est question, entre autres

  • de la technique ancestrale hawaïenne Ho’oponopono (dont je n’avais jamais entendu parler, et vous?) qui me semble d’une formidable richesse (p. 4, ou p. 26 « trouver nos missions de vie », notamment)
  • de l’eau que nous buvons, sur laquelle Yves Cassard nous met en garde (p. 8-12, passionnant et… terrifiant, mais mieux vaut être informé…)
  • des 10 millions (!! 🙁 )d’animaux sacrifiés en Europe pour l’expérimentation animale, probablement inutilement pour l’essentiel (p.14)
  • de nos maisons et les mémoires du passé qui les habitent et parfois nous encombrent (p. 15 et 16)
  • d’épigénétique, où comment environnement et histoires individuelles influencent nos gènes (p. 23-24)
  • des acides de la vie moderne (p. 25)

Je ne me porte pas garante des auteurs de ce bulletin d’information, je ne les connais pas, je les découvre tout juste via ce premier numéro de mai 2012. Et puis je n’ai aucune légitimité pour cela!

Je ne suis pas médecin ou chercheure en sciences « dures », je ne suis qu’une citoyenne qui cherche à comprendre.

Mais cela fait un moment que je cherche, j’ai beaucoup appris déjà, de plusieurs sources parfois profondément divergentes.

Et ce que je lis dans ce bulletin sonne très juste en moi.

Aussi bien l’idée essentielle que « la paix commence avec soi » (p. 4) que cette phrase de Rudolph Steiner, citée p. 3 : « Il est inutile de discuter avec ceux qui n’acceptent que les preuves qui cadrent avec leur manière de pensée ».

Plus le temps passe, plus j’ai envie de suivre MA voix, de choisir ma VOIE, de savoir pourquoi je fais ceci et pourquoi je ne veux pas de cela.

Plus le temps passe et plus la pensée dominante m’indiffère, qu’elle soit populaire ou non, plus elle (re)prend sa juste place : celle d’une pensée parmi d’autres, d’un courant, forcément incomplète, forcément subjective, comme toutes les autres, que je peux confronter sans peur à d’autres pensées, d’autres courants, sans dogmatisme, en souplesse. Les savoirs deviennent secondaires : la paix commence avec moi, en moi.

Cela vous parle-t-il aussi?

Print Friendly, PDF & Email

Posted in Intolérances alimentaires : ressources, Penser son alimentation.


25 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.

  1. veronique .P says

    Coucou Flo ,
    j’ai découvert la philosophie de Ho’oponopono cet hiver et je l’applique au quotidien.Elle m’a considérablement aidée dans mes relations si difficiles avec ma fille ado et ça a été une révélation positive.C’est simple , pas besoin de psy et ça se diffuse largement autour de toi.Le plus difficile est d’accepter que nous sommes responsables de ce qui nous arrive sans se sentir coupable .Chretiens ,bouddhistes ,n’importe qui peut adopter cette philosophie de vie car elle est compatible avec toute religion.A très bientôt!

  2. texmex says

    Oh que oui, je suis en train de chercher un dentiste holistique car ma fille de 10 ans a déjà une carie sur une nouvelle molaire et ca ne me plait pas. On me propose du fluor comme seule solution, mais je ne suis pas d’accord. Et comme je lis, je sais qu’il y a d’autres solutions que la pensée des moutons de Panurge que nous sommes tous normalement avec la médecine classique.

    • Flo Makanai says

      Connais-tu holodent.fr, Estelle Vereeck, Pratikadent aux éditions Luigi Castelli?
      Pas moi (!) mais j’ai noté toutes ces réf, issues d’un Biocontact je crois, au cas où…

      • texmex says

        Oui j’ai achete son Pratikadent en pdf, c’est bien mais il me faut la solution pour comprendre pourquoi ma fille a den dents definitives demineralisées alors qu’elles viennent seulement de sortir.

  3. anne says

    Oh lala oui ça me parle Flo …
    je vais aller jeter un oeil sur le document…
    « de la technique ancestrale hawaïenne Ho’oponopono (dont je n’avais jamais entendu parler, et vous?) qui me semble d’une formidable richesse (p. 4, ou p. 26 « trouver nos missions de vie », notamment) » : oui j’en ai entendu parler, récemment d’ailleurs… et ça m’interpelle… Quant à l’acidité des fruits : je l’ai appris de Hugues qui l’a appris de ses cours en chromatothérapie : c’est ainsi que chez nous les jus d’orange et cie ne sont plus nos amis ou alors consommés avec beaucoup beaucoup de prudence …
    Et bien d’autres choses encore que je pourrais dire…
    vivement une petite virée parisienne 🙂
    Je t’embrasse

  4. Rosa says

    Très intéressant! Des points qui méritent dêtre relevés.

    bises,

    Rosa

  5. Mély says

    Hum…
    Je ne connais pas ce monsieur, mais je suis avide d’en savoir plus sur ce que tu mentionnes dans ton billet.

    Pour les « mémoires du passé » : on en a longuement parlé durant mon cursus (naturopathie), et cela m’a beaucoup parlée (beaucoup…).

    Concernant l’équilibre acido/basique, comme c’est un des piliers de la naturo, je connais, effectivement.

    La mémoire de l’eau est vraiment passionnante.
    J’ai une amie qui s’est spécialisée dans tout ce qui a attrait à l’eau (elle était pharmacienne avant).
    Si jamais cela t’intéresse : fais moi signe, je vous metterai en contact 🙂

    Doux dimanche Florence,

    • Flo Makanai says

      Oh cela me passionnerait certainement complètement de discuter avec ton amie!! Merci Mély 🙂
      Excellente journée pour toi 🙂

  6. Pralines et Canelés says

    J’ai commencé par jeter un oeil sur le site d’Yves Cassard ; la longue liste des « à supprimer pour tous » aurait tendance à me faire fuire ; je regarderai Présence nouvelle quand j’aurai un peu de temps.

    • Flo Makanai says

      J’ai moi aussi été rebutée par cette liste, et ça n’est pas pour rien qu’il m’a fallu quelques années, carrément, pour digérer l’info selon laquelle il était prudent de consommer les fruits aqueux avec modération, notamment. Toutefois, au fil du temps, de mes recherches, de mes essais, je dois dire qu’il y a surtout du vrai dans ce qu’Y. Cassard prône. MAIS il s’adresse à des personnes qui ont des soucis de santé, essentiellement : si l’on est en bonne santé, on peut toujours manger UN PEU de tout ce qui nous convient (c’est hyper perso, ce qui nous convient ou pas), raisonnablement, avec une bonne rotation alimentaire, selon moi.
      Bref, le langage un peu radical des uns ne doit pas faire oublier que tout est question de modération et d’équilibre et d’individualisation…

  7. Vanille says

    Je n’ai pas encore tout lu, mais ce sont des sujets qui m’ intéressent et me parlent. Merci de l’avoir partagé 😉

  8. nathalie says

    A ce sujet, je te conseille de te pencher sur une médecine traditionnelle multi-millénaire (5000 ans au bas mot) qui a fait et continue de faire ses preuves, et qui devrait te plaire puisqu’elle insiste avant tout sur le style de vie et l’alimentation personnalisée pour rétablir et maintenir la santé. Ce qui passe nécessaire par une meilleure connaissance de soi et de ses fonctionnements. C’est la plus grande et la plus ancienne base de données issu de l’observation du vivant,… et cela risque aussi de bousculer certains de tes « dogmes » ! Je veux parler de l’AYURVÉDA bien sûr. A ce jour, et après de nombreuses recherches, je n’ai pas trouvé mieux…

    • Flo Makanai says

      Merci pour cette indication Nathalie. J’ai déjà entendu parler et lu, un peu, sur l’ayurvéda, et je suis bien certaine que tu as raison.
      Mais…
      cela me paraît assez compliqué d’accès, je cale… Peut-être parce que je n’ai pas lu « LE » livre qui me l’aura rendu familier… Tu as un ouvrage à me recommander?
      Et cela répond-il à ces questions de gestion de soi, de mémoires du passé etc que semble viser l’Ho’oponopono de façon ciblée et très simple à mettre en oeuvre?
      Car plus que des aides pour mon équilibre alimentaire, qui n’est pas trop mal depuis quelques années, je cherche à travailler mon équilibre personnel, et surtout les réponses (ou non réponses) que je donne (ou ne parviens pas à donner) à mes enfants et/ou mon conjoint… Bref, plus que la paix de mon système digestif, je suis plutôt en quête d’une meilleure paix de mon âme… 😉
      Des idées?

  9. Estelle says

    Je pensais avoir poste mais visiblement non : je disais donc que tu aimerais certainement le livre de Sally Fallon, Nourishing Traditions, base sur le travail du Dr Price, un dentiste du debut du siecle dernier qui a parcouru le monde pour evaluer l’impact de l’alimentation sur la sante buco-dentaire. Le livre de Sally est condescendant et pas tres joli mais il bouscule les idees recues et contient bien du bon sens. Plus d’infos ici : http://www.amazon.com/Nourishing-Traditions-Challenges-Politically-Dictocrats/dp/0967089735/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1337275650&sr=8-1
    Je n’ai pas tout lu mais je retiens l’idee de laisser fermenter les farines completes dans le lait ribot ou le yaourt avant de les consommer. Cela permettrait d’optimiser l’absorption des nutriments par l’organisme en plus, je trouve, de diminuer l’amertume des farines completes.

    • Flo Makanai says

      Merci pour cette suggestion, Estelle, tu me donnes envie de lire cet ouvrage, même si la perspective d’un ton condescendant est quand même… réfrigérante!

      Cette idée d’une fermentation dans un produit lui-même déjà fermenté m’évoque le levain…
      Tu le fais très souvent, désormais?

  10. Estelle says

    Refrigerante, c’est le mot 🙂 Si tu regardes cependant les revues sur Amazon, tu verras que le livre a fait des emules et cela vaut le coup, a mon avis, de parcourir le livre en essayant de passer outre les commentaires de l’auteure qui ne font pas avancer le shmilblick. Tu parles de levain : j’en ai fait il y a quelques mois mais je suis seule a consommer le pain et pancakes au levain (le pain tout court, d’ailleurs !) alors j’ai laisse de cote. J’ai en tout cas certainement adopte la pratique de faire tremper mes farines completes dans le lait ribot, pareil pour le trempagne des noix dans l’eau… C’est d’ailleurs pour cela que je garde ce fameux livre : malgre le ton, les infos sont tres pertinentes ! Dans la meme veine mais sans recette, je crois, il y a aussi ce livre qui reprend les decouvertes du Dr Price : http://www.amazon.com/Real-Food-What-Eat-Why/dp/1596913428/ref=pd_bxgy_b_img_b
    Le ton est peut-etre plus… chaleureux ? 🙂
    Orangette, que tu lis peut-etre, en parle dans son dernier billet sur son blog.

  11. Flo Makanai says

    Oh merci pour toutes ces infos, Estelle. Je vais déjà aller lire Molly, je ne vais pas assez souvent lire son chouette Orangette. A suivre 🙂

  12. Estelle says

    Au plaisir !

  13. Liloue (D'Âme Bio) says

    Je ne connais pas la philosophie de Ho’oponopono qui semble intéressante à découvrir par contre, le sujet sur l’acidité des aliments me parle bien, suite à une hyperacidité du corps, j’ai supprimé tous les aliments acides depuis plus de 3 ans. J’ai même fait des cures de 3 semaines que d’aliments alcalins. J’essaye d’équilibrer les aliments alcalins et acidifiants dans mes repas et bye bye aux reflux, brûlures d’estomac et inflammations (dont la médecine traditionnelle n’arrivait pas à soulager) :p



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.