100 % végétal Pain au levain Pains au levain formule 1.2.3 Pains sucrés

Pain au lait et levain, farine 5 céréales et 3 graines

En ce jour historique d’investiture de Barack Obama à la Présidence des Etats-Unis d’Amérique, voici un pain au lait et levain formule 1.2.3 : un pain simple au levain naturel liquide 100%, dont le liquide est du lait de riz, amandes et noisettes Lima (composé d’eau, de riz à 16%, de 1.7% de noisettes, d’huile de tournesol 1re pression à froid, 0.6% d’amandes, et 0.05g/100 ml de sel).

Les farines : pour 2/3 la farine Markal, que j’aime énormément, 5 céréales (blé T65, seigle, orge, riz et soja + flocons d’avoine) 3 graines (millet, avoine décortiquée, sésame) déjà mentionnée ici ou , ou encore ici et (mais à ne pas confondre avec la farine 5 céréales complètes Celnat qui donne des résultats très différents) et T65 pour compléter.

Bien sûr un peu de sel (1.8% du poids total des farines)

et le temps de mélanger tout sauf le sel, de laisser aux farines 30 minutes pour bien s’humidifier (autolyse) puis d’ajouter le sel et de pétrir vigoureusement.

La pâte a ensuite levé près de 5 heures dans la cuisine, dans un grand bol en porcelaine recouvert d’un torchon propre, puis je l’ai façonnée en boule, déposée dans un banneton rond bien poudré de farine, laissée lever à nouveau près de 2 heures et cuite dans un four humide, à 230°C, 30-35 minutes.

Le lendemain matin, pas avant, on l’a entamé, il était bien bon. On l’a aimé avec de la chocolinette, très équilibrée (en goût) pâte à tartiner noisettes-noix de cajou (sans lactose).

Yes we can! Espérer, faire bouger des montagnes, faire évoluer les mentalités, aller vers un monde meilleur et… faire son pain maison 🙂

Print Friendly, PDF & Email

18 commentaires

  1. Il est magnifique ton pain. J'adore l'effet rayé avec la farine. Quelle est la technique pour arriver à ce résultat ? J'avais déjà repéré des pains semblables en Suède ici : http://www.rutestenugnsbageri.se/sortiment.html Et là : http://www.rosendalstradgard.se/section.php?id=0000000004
    Puis sur ce blog (en suédois aussi) : http://paindemartin.blogspot.com/search?updated-max=2008-09-07T19%3A33%3A00%2B01%3A00&max-results=7

    Mais le tien est particulièrement réussi !!

  2. Ton pain est tellement beau ! Bravissimo !
    Merci de nous donner les marques des ingrédients que tu utilises, j’apprécie car cela m’évite de faire des essais moi-même et de me retrouver avec des kilos de trucs que je n’utilise pas..
    Bises from isa.

  3. bravo makanai ! il est très appétissant ton pain et les photos sont très douces, très belles ! (comme barack, qu’il est bôôôôôôô !)

    c’est super chouette l’effet fariné qu’on obtient avec ce banneton en bois, j’en ai un depuis peu et c’est toujours une réussite !

  4. comme toujours tu réalises de magnifique pain .. pour ma part je ne les réussis pas toujours bien .. il faut que je prenne le temps de venir me documenter ici , sur les levains , les différents type de farine … car ton blog est une mine d’or

  5. super beau ton pain FLO,je pense que le gôut hmmmm terrible non!Si tous les pains du monde pouvaient se donner la main est-ceque notre mone ne serait pas meilleur!bises christiane

  6. Je n’ai pas eu le loisir de me connecter hier après 15h alors je découvre vos commentaires à toutes ce matin et ça fait bien plaisir, merci!
    L’effet rayé, Julia, vient d’un banneton en osier “spiralé”. J’en prendrais une photo dès que possible et je l’ajouterai au billet.

  7. Super, merci beaucoup pour l’info ! Je bosse à deux pas de chez Mora alors je vais me dépêcher d’y faire un saut ! Je suis trop pressée d’essayer 🙂

  8. il est vraiment magnifique, l’effet du banneton est génial, je ne connaissais pas !!! merci de toutes les infos, astuces que tu partages avec nous !

  9. Hum… je suis allée voir ces bannetons et j’voue ne pas bien comprendre…
    Ils ne vont pas au four (puisqu’ils sont en bois ou en osier) mais comment la pâte fait-elle pour garder la forme pendant la cuisson une fois la pâte retournée ????

    1. Si la pâte est bien tonique et le four dans laquelle on la met bien chaud (et aussi si on pose le pâton sur une plaque bien chaude), la forme reste à la cuisson. La vapeur s’échappe par les grignes (entailles), le gaz reste bien emprisonné dans le réseau de gluten solide, et voilà! Si, si!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *