Skip to content

Categories:

Mijotée de pommes de terre, navets, ail en chemise et thym

J’ai la chance d’avoir un mari qui cuisine très très bien. De façon assez instinctive, il a le sens de l’assaisonnement, de la cuisson juste.

Ce soir, par exemple, il a fait comme un porridge asiatique (un congee, on aime beaucoup) mais avec des macaronis de riz,de la tomate, des pluches de la coriandre du jardin qui a poussé comme une girafe, le tout au pif, avec les moyens du bord, c’était sympa comme tout.

Mercredi dernier, il nous a mijoté une manière de petit ragoût de pommes de terre et navets qu’on a bien aimé. Même les filles pas fans de navets, ont mangé avec gourmandise, c’est dire (mais faut dire que quand PA-PA ce héros fait quelque chose, les yeux brillent de suite, alors que ce que met Maman sur la table, c’est tout de suite plus sujet à « qu’est-ce que c’est? », accompagné d’un nez tordu…) (comment ça je suis jalouse?! Ben oui, peut-être un peu…!!)

Mais c’est avec MON pain que cela fut apprécié 😉

ragout

A faire, ce fut semble-t-il très simple. Et vraiment savoureux.

Parfait pour le diner avec de belles tranches de pain de campagne (pur levain, maison, bien sûr, ma contribution au diner ;-)).

Un fruit pour finir le repas et voilà, le tour est joué.

Mijotée de pommes de terre, navets, ail en chemise et thym
 
Temps de preparation
Temps de cuisson
Temps total
 
Auteur:
Type de cuisine: simple, de saison
Ingredients
  • des pommes de terre à chair ferme
  • de jolis petits navets nouveaux
  • huile d'olive
  • 1 oignon
  • du bouillon (de poulet ou de légumes)
  • feuilles de laurier
  • thym (sec) en branche
  • 6-7 gousses d'ail, dont une seule épluchée, les autres devant rester "dans leur chemise"
  • fleur de sel, poivre
Instructions
  1. Eplucher les pommes de terre et les navets, les rincer à l'eau froide puis les couper en petits dés.
  2. Faire chauffer un peu d'huile d'olive dans une sauteuse.
  3. Eplucher l'oignon et le hacher.
  4. Dans la sauteuse, mettre l'oignon, les pommes de terre et les navets.
  5. Ajouter 2-3 feuilles de laurier "froissées" ou cassées, le thym en partie émietté sur les légumes et en partie ficelé en un joli botillon.
  6. Remuer, remuer, remuer, pour que le tout colore un peu, sur feu moyen, sans faire brûler.
  7. Quand les légumes ont un peu fondu, ajouter le cube de bouillon émietté puis mouiller d'eau à hauteur.
  8. Ajouter une gousse d'ail écrasée, les autres gousses dans leur peau (= en chemise).
  9. Couvrir et laisser mijoter en vérifiant régulièrement que les légumes n'attachent pas.
  10. Servir quand le tout est bien fondu, moelleux, après avoir vérifié l'assaisonnement (fleur de sel, poivre du moulin).

 

Print Friendly, PDF & Email

Posted in Légumes, Pommes de terre, Sans gluten, Sans lait, Végétarien.


17 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.

  1. Clem says

    Mmmhhh je n’aime pas trop les navets mais par contre les pommes de terre et l’ail en chemise qu’est ce que c’est bon!

  2. Marie-Claire says

    En tout cas le pain est très beau, et les pommes de terre, je sens leur odeur à travers l’écran avec l’ail, les navets et les herbes, miam.

  3. Mamzelle Gwen says

    Oui, Papa Makanai est un héros ! L’homme à moi, il sait juste faire cuire des coquillettes 🙁
    Et puis, on sait toutes que nous, les mamans, avons l’héroïsme discret ;-p

    • Flo Makanai says

      Gwen, ton commentaire est absolument chou, et Papa Makanai est absolument aux anges depuis que je le lui ai lu 🙂
      (et ce surnom va lui rester, je peux te le prédire!).

  4. Bruno says

    Bonjour à tous.

    Félicitations à PaPaMakanai 😉

    Et oui les navets, quels enfants, et plus grands, ne tordent pas le nez.

    Pour convertir tout le monde, une recette simplissime: il faut des beaux navets nouveaux. Les couper en deux et puis ensuite émincer pour faire des chips de navet. Les faire ensuite confire dans un tout petit peu de beurre ou d’huile d’olive: dans une poële au feu minimum pendant … tu vois bien… comme disais ma grand mère. Il faut juste de la patience et un peu d’attention pour qu’ils ne brulent pas. Prévoir au moins 15 à 20mn à feu ultra doux.

    Les navets vont gentiment caraméliser dans leur propre sucre. Il y en aura des blancs, des couleur crème et des plus colorés. Ca se mange comme une friandise, tout seul ou avec par exemple un tartare de tomate frais (association des couleurs et chaud froid).

    On peut aussi déposer dans l’assiette à côté de petits pois frais ou surgelés cuits de la même façon mais séparémment, et de carottes nouvelles émincées en rondelles ultra fines et revenues tout doucement dans un tout petit peu de beurre. Quand les carottes sont devenues brillantes, on peut en terminer la cuisson en mouillant avec un peu d’eau minérale naturellement salée (de la vichy par exemple). Une explosion de couleurs, vert orange et blanc, et un ensemble naturellement sucré que les enfants adorent.

    Attention: servir de suite pour que les petits pois restent verts et brillants.

    • Flo Makanai says

      Super recette Bruno, elle me plaît beaucoup beaucoup, et je devrais en trouver tous les ingrédients chez mon maraîcher du coin demain. Chouette!

  5. Lululibellule says

    miam, miam ! les petits navets cuisinés ainsi ! bravo au papa !

  6. Joe says

    Cette recette est si adorablement racontée que je vais la faire pour ce dîner, mhhh

  7. Joe says

    Mhhh, voilà, c’est dans le ventre : je me suis régalé, mais alors : royalement !

    Et malgré la quantité (3 assiettes bien garnies) je salivais encore à fond après avoir tout mangé : A REFAIRE !

    Bravo à Papa Makanai, qu’il continue à inventer des petits plats, et surtout Flo : ne laisse pas un tel mari s’échapper du logis, il est précieux celui-ci 😉

  8. Flo Makanai says

    Merci +++ Joe pour ce double commentaire avant/après, c’est génial!
    Je transmettrais ton appréciation sans faute à Papa Makanai, qui en sera ravi.
    Pas question que je le laisse s’échapper du logis sans tout tenter, ce Papa Makanai, et pas seulement pour ses talents de cuistots: je l’aime trop!
    (et puis de toute façon, il ne peut pas résister à mes pains, chaque matin, pour commencer sa journée, héhéhé :-))

  9. Miam says

    Absolument d’enfer et délicieux. C’est la meilleur façon d’accommoder des navets.

    Comme recette du dernier moment, c’est fabuleux.

    Merci, ça va devenir un de mes classiques 🙂

  10. Lolie says

    Je découvre votre site avec plaisir et je tente cette recette, qui me fait gargouiller d’avance, dès ce soir !

  11. jojo says

    huummm voila enfin la recette que je rechercher,ma maman cuisinait les pommes de terre et navets comme ca c’etait tres bon mais voila je n aie pas eu le temps de la recuperais cette recette .donc merci a « papa makanai » et oi je vais faire gouter ca a ma moitié la c est pas gagner bizzzz

  12. evelyne says

    j’ajouterai un panais avec des navets jaunes on en trouve je vous assure.



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.