Fruits Sans gluten Sans lait Sans oeufs Sucré sans sucre ajouté Végétarien

Compote de Reines des reinettes et figues fraîches

compote-pommes-figues-copie1

Deux enfants malades à la maison, des nuits trop courtes, un chien qui a perdu la vue, un Papa Makanai qui se prépare à partir travailler loin pendant plusieurs semaines, du boulot par-dessus la tête, un poisson handicapé qu’il faut nourrir matin et soir à la becquée (si!), le rythme de notre aînée désormais au Collège, notre cadette dont l’activité périscolaire est au beau milieu de nos mercredis, la benjamine qui ne cesse de demander “pourquoi”, le froid qui se faufile un peu partout, les photos de famille ou de voyage (Hong-Kong, mai 2009!!) toujours pas triées et dans lesquelles j’ai envie de me plonger, et patati et patata.

La vie, quoi.

Alors cette compote, préparée pour ma soeur dont nous avons fêté l’anniversaire hier midi, avec ma soeur ainée et nos parents, est symbole d’une pause, aussi gourmande que douce. Le temps d’être avec ceux que l’on aime plus que tous les autres au monde, sa famille. Délicieux.

Les ingrédients en sont, grosso modo

des pommes reinettes, pas forcément parfaites, de celles un peu abimées qui sont parfaites pour les compotes (les nôtres sont cultivées à 5 kms de chez nous)

des figues fraîches bien mûres, bien noires et souples (du sud de la France, pas de figuier chez nous). Je pense que j’ai utilisé en volume un peu moins de 2/3 de pommes pour un peu plus de 1/3 de figues.

un peu de sucre (le moins raffiné possible), si on veut.

La recette?

On lave les pommes, on les coupe en 4, on enlève les trognons, et plic, plac, ploc, on les met dans une cocotte (minute si on veut).

On rince les figues, on enlève les pédoncules un peu gros, on coupe les fruits en 4 ou 2, et splitch, splatch, sploutch*, on les joint aux pommes.

Un peu de sucre, si on veut.

1/2 verre d’eau.

On ferme la cocotte (minute ou pas), on laisse compoter (10 min max à partir du moment où la soupape chuchote, si la cocotte est minute. Jusqu’à ce que les fruits soient bien tendres, en toute hypothèse).

On laisse le tout “infuser” une nuit.

On passe au moulin à légumes, grille moyenne, pour éliminer les peaux trop épaisses.

Et voilà.

A consommer avec délices.

(* Connaissez-vous le livre Scritch scratch dip clapote !? Mes filles l’ont beaucoup aimé, et j’ai beaucoup aimé le leur lire.)

PS: je n’ai pas oublié que vous m’avez posé des questions sous le précédent billet mais je n’ai tout simplement pas encore trouvé le temps pour vous répondre. Et là, je dois aller dormir. Je ne vous oublie pas 🙂

A bientôt!

Print Friendly, PDF & Email

33 commentaires

  1. hummmmmm… chez nous ça fait gonfler ma grande lolo les figues et les pommes, mais ça doit être booooooooon 😉
    Bah didon… ça bouge dans cette famille didon…
    Les ptites nénettes elles ont le rhume, mais le poisson… quicé qui a embrassé le poisson qui a une amygdalite maintenant ?!! ou bien il a envie de se faire chouchouter pasqu’il sent bien que tout le monde est drôlement occupé.
    Quant à ta chienne, c’est sans doute un peu plus dur 🙁 …
    Pffffouuuuu…
    Bon courage pour toute cette semaine bien chargée et les jours qui s’annoncent après pareil…
    Quand Hugues est en formation à Paris et que je reste 3 jours avec les 3 loulous, c’est l’armée ici. Ca ricane pas dans les coins non d’un ptit bonhomme, je te les mets au pas moi hein…
    et je me réveille à 7 heures avec un en travers du lit et un autre enroulé autour de mon cou ^^.
    Heureusement la grande fait étage à part, mais elle m’a promis la prochaine fois de venir faire son gros chat-qui-fait-son-poids avec nous pour pluzonédefous ^^.
    Bisous, je pense bien à toi 🙂

  2. Quelle jolie couleur ! Et une bonne idée pour toutes ces pommes dont seulement la moitié n’est pas pourrie… il y’en a plein ici. Y a qu’à dénicher des figues quelquepart…
    Bon courage pour les semaines à venir.
    C’est fou comme on s’attache aux poissons non?

  3. Eh bien, eh bien… Je t’envoie tout plein d’énergie pour aller de l’avant dans ce quotidien chamboulé !
    Moi, je viens de passer quatre jours seule avec mes deux loulous parce que le papa était hospitalisé et j’en ressors crevée !
    Quant aux compotes, j’ai hâte de m’y remettre : ce w-e, on ira faire nos provisions de pommes pour l’année (20 kg l’année dernière).
    Et pour le livre, je viens de voir qu’il est à la médiathèque. Je note vite les références, je pense qu’il pourrait plaire au Petit Prince…
    Je t’embrasse.

  4. Ohlala, Flo, ça fait beaucoup tout ça ! Je n’avais pas idée…

    Il a l’air sympa, ce bouquin : tu le conseilles jusqu’à quel âge ? Antoine a un petit copain qui vient d’avoir 3 ans : tu penses que ça lui plairait ?

    1. Oui, ça lui plairait certainement. C’est un livre que l’on peut facilement lire à un enfant dès 18 mois-2 ans, et pendant plusieurs années. En tout cas, c’est ce qui s’est passé chez nous.

  5. Lu et re-re-re-lu, dès 3-4 ans, nous on adore scritch-scratch-dip-clapote !!! Mon fils de presque 6 ans aime toujours (c’est quand même marrant à dire “scritch-scratch-dip-clapote”, et encore plus quand maman s’emmêle les pinceaux à force de le répéter à chaque page !) et ma fille de 3 et demi est suspendue à mes lèvres tant le suspens est insoutenable : mais d’où vient donc ce bruit si effrayant ??? Ca parle à tout les enfants effrayés par les bruits de la nuit… Et c’est finalement le gentil papa qui réconforte sa petite grenouille, en lui montrant que ce qui lui fait peur n’est rien de grave, dès que l’on comprends de quoi il s’agit…

  6. ouhais c’est dur cette course après ”tout”.Mais tu verras quand ça diminue tu te sens toute drôle,j’ai faits ça pendant 25 ans, maintenant il me reste que le boulot!!! les enfants sont grands et casés,bon y a un pitchoun de 13 mois qui commence à prandre plein de place, et mon jardin qui me prends beaucoup de temps car je fais le potager pour nous tous quand ils repartent le dimanche les sacs sont pleins j’ai pas envie qu’ils mangent ces légumes et fruits pleins de pesticides, mais bon je trouve toujours que 24 h par jour c’est pas assez!!!

    1. J’ai conscience qu’il y aura un “après” (et bien plus vite que je ne le crois), et que cet après sera par moment terriblement silencieux et solitaire, que mes enfants et leurs enfances me manqueront alors…
      Tu as raison de remettre tout cela en perspective, Annie. Et je trouve ça génial que tu fasses le potager pour toute ta famille, c’est formidable!! J’aimerais bien être capable de ça plus tard!

  7. Ma voisine m’a donné de belles pommes toutes rouges et non traitées, je viens d’en faire une compote avec de la vanille… hummm on va se régaler avec du pain au levain (que je viens aussi de sortir du four) !!!!

    Pas facile la vie de maman avec les enfants, le travail, la maison.. et tout le reste….. je compatis…..

    bonne soirée
    manue

  8. Accroche-toi, accroche-toi, ça te bouffe l’énergie, mais c’est le sel de la vie et finalement, quand ils ont grandi, on se sent quasi inutile car on n’a pas vu le jour tellement il fallait assurer tout zazinmut…
    question ptit livre, connais-tu “je déteste, Maman adore”plein d’humour pour ler parent, mais aussi pour l’enfant…
    Continue pour toi et pour ton entourage à montrer ce chemin de sérénité que tu mets en place dans ce blog attachant.
    Courage pour la séparation qui oblige à se réorganiser et à tout porter.
    Puisse la cuisine te ressourcer et apporter un peu de sérénité. Un jour après l’autre …

  9. oh la belle compote… superbe couleur. Ah lala, moi non plus je n’ai pas répondu à tes questions sur mon pain, et pourtant je devrais te demander d’autres conseils, mais je crois que je vais les garder pour une période plus calme. Il est très bon mon pain (grâce à toi) et ne demande que quelques finitions…
    En attendant merci de ton assiduité sur ton blog, (on ne peut pas en dire autant de moi) et bon courage pour ces journées un peu fébriles…

    Bises

  10. Nouvelle vie , nouvelle organisation ,courage Flo,tu en as vu d’autres.J’espère que la santé des filles est juste un peu faible et que tout est passager.
    Plein de pensées positives pour toi.

  11. oui, courage flo… je comprends tout à fais, c’est aussi la course ici : boulot, enfants, maison… tout juste un peu de temps pour cuisiner, autant dire que les plats préparés sont en taille XXL histoire d’être tranquille pour au moins… 2 jours 😉

    enfin, super bonne compote, je crois que ce soir en dessert avec du fromage blanc, elle devrait combler toutes les envies!!!

    j’en ferai peut être en conserves vu que demain j’enrole mes p’tits gars afin d’aller rammasser des pommes (non traitées) pour faire des compotes pour le reste de l’année (0.30c/kg, à ce prix là l’année dernière on en avait ramassé 45 kg environ)

  12. Bon courage Flo, et vraiment un grand merci pour cette douceur qui nous a régalés ce week-end, j’en suis déjà à regretter la fin de saison des figues…
    Jean-Marc

  13. j’ai le figuier mais pas le pommier…mais ta compote me plairait bien…Je vais ” taper” les copains….
    bon courage avec ta famille qui a tant besoin de toi..Et pense à isoler sainement ta maison, le froid qui se faufile partout c’est l’horreur

    1. “Tape, tape” 🙂 Tu en as de la chance d’avoir un figuier!
      On a refait une bonne partie de l’isolation de la maison, mais son orientation (elle est assez ancienne) n’est pas optimale du tout et on a beaucoup de bois autour…

  14. Bonjour Flo, j’ai acheté quelques Reines des Reinettes et figues (en promo le WE dernier à ma Biocoop) et hop, la belle et bonne compote ! Merci pour cette sympathique recette qui flatte l’oeil autant que le palais. Je n’aurais pas pensé à cette association mais c’est divin 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *