dsc_4217

Le riz est cuit à la vapeur, dans du lait d’amandes (et rien d’autre) : on mélange le lait et le riz (bien rincé) dans un bol qui résiste à la chaleur (inox chez nous; le pyrex doit fonctionner j’imagine), on met dans le panier vapeur, et plein d’eau dans le bac du cuiseur.  Compter 1 volume de lait d’amandes pour 1 volume de riz et 25 minutes de cuisson environ. (si on veut un riz très “dessert”, on rajoutera du sucre, de l’extrait d’amandes amères, ou encore, après cuisson, de la purée d’amandes, blanche ou complète, ou pourquoi pas toastée).

dsc_4287

Pour la compote, inutile d’éplucher les tiges de rhubarbe si elles sont toutes fraîches. On les rince, on les coupe en tronçons, on les met dans une sauteuse (sans eau ni matière grasse), on ajoute éventuellement quelques dés de pomme ou quelques fraises ou un zeste de citron (j’ai essayé une fois avec des raisins secs, je ne recommencerai pas, les raisins rivalisent avec la rhubarbe, sont trop dominants), on sucre généreusement (cela va faire perdre son jus à la rhubarbe et la sucrer, ce qui, de mon point de vue, est assez incontournable pour ce fruit qui, sinon, est très acide), et on laisse mijoter tranquillement sur feu doux pendant 30 minutes environ.
On pourra aussi ajouter en fin de cuisson quelques dés d’écorce d’orange confite ou un peu de citron confit.

dsc_4294

On dresse le riz dans des coupes, on garnit de compote.
Ou bien on dresse la compote dans les coupes et on garnit de riz.
Ou bien on dresse un peu de riz, on met au centre de la compote, et on recouvre/camoufle de riz.

Ma version préférée? Le riz tiède dessous et la compote (BEAUCOUP de compote!) à température ambiante (préparée la veille, que les saveurs se soient bien équilibrées) dessus.

Les petits +

  • le riz utilisé pour les coupes sur les photos est du riz Petit pousssin du Laos que m’a offert la marque Ethiquable. Il est bon (sinon je n’en parlerai pas ici!), parfumé, intéressant, mais attention, il est complet, donc, même cuit dans du lait, il a une petite sécheresse qu’un riz rond blanc n’aura pas. Je recommanderai donc plutôt de le manger tiède, voire chaud, car froid il est un peu sec pour ce dessert.
  • inutile de sucrer le riz, je trouve, car le lait d’amandes est déjà un peu sucré ou naturellement doux, et j’aime sucrer pas mal la compote de rhubarbe, donc le tout s’équilibre naturellement.
  • le lait d’amandes se trouve facilement, désormais, tant en magasin bio qu’en supermarché, au rayon bio ou diététique. Tous n’ont pas la même composition, cependant : certains contiennent des épaississants, inutile pour la cuisson du riz au lait ; d’autres de l’huile de tournesol première pression à froid, très dominante -je déteste. Liste des ingrédients à lire attentivement, donc!
  • je ne veux pas faire de pub (et personne ne me demande d’en faire!), mais je profite de ce billet pour mentionner que nous avons un Cuiseur vapeur Magimix en inox depuis 2-3 ans, je ne sais plus, et qu’il est absolument génial. Cher (autour de 200€…) à l’achat, ce qui fait qu’on a tourné autour longtemps sans oser sauter le pas, mais vraiment génial : facile à laver, il ne se raye ni ne s’entartre pas (puisqu’il est en inox), il a deux étages spacieux et pour faire cuire du riz ou des légumes, il est devenu incontournable chez nous, plusieurs fois par semaine.

Print Friendly, PDF & Email