cookies-choco-levain-pistaches

Commençons par les derniers en date : des cookies moelleux au levain, chocolat et pistache.

Muriel en a élaboré la recette, inspirée par celle de Jane. Ma version est encore un peu différente. Je vous livre les cookies selon Muriel, avec indication de mes modifications entre parenthèses.

Les ingrédients:

  • 80g de beurre (margarine végétale non hydrogénée pour moi)
  • 100g de sucre (80g de sucre blond de canne)
  • 100g de vergeoise blonde (80g de sucre de canne complet)
  • 120g de levain (le mien était ferme et tout juste sorti du frigo) (voir note en fin de billet)
  • 1 c. à café de caramel du commerce (1 càc de vanille liquide)
  • 1 oeuf
  • 1 c. à café de bicarbonate de soude
  • 250g de farine (T55 bio pour moi)
  • 2 c. à soupe de chocolat en poudre
  • 1 sachet de 100g de pépites de chocolat (remplacé par 30g de pistaches décortiquées non salées)

La recette:

  1. Mélanger le beurre et les sucre.
  2. Ajouter le levain,le caramel  (ou la vanille) et l’oeuf.
  3. Ajouter la farine et le bicarbonate de soude, ainsi que le chocolat en poudre.
  4. Incorporer enfin les pépites (ou pistaches).
  5. Déposer en petits tas sur une plaque de cuisson et faire cuire 12-15 minutes à 180°C.

Passons ensuite à des biscuits sans levain, très sains et très simples, à la texture assez “gâteau”.

cookies-caro-pile

La recette me vient de Caro, qui vit à Tokyo, qui la tient de Cléa, qui la publie ici sur son site (je vous laisse aller voir et ne vous montre que ma photo).

Ces petits biscuits sont excellents, tout légers, incroyablement simples à réaliser (parfait pour moi qui ne suis pas pâtissière pour un sou!). Je ne vous en livre pas la recette ici pour en laisser la primeur à Cléa qui l’a composée mais vraiment, je vous encourage à aller la lire, et l’essayer, je suis sûre que vous l’adopterez (comme Caro dont c’est LA recette, qu’elle prépare toujours en double).

Enfin, auriez-vous envie de petits biscuits croquants à souhait, et 100% végé? Ils ont été inspiré par les chocolate chip cookies sans blé du livre Veganomicon.

dsc_2170


Cookies croquants avoine et chocolat
 
Auteur:
Type de recette: Vegan, sans blé (sans gluten si avoine certifiée)
Ingredients
  • 230 g de farine de flocons d'avoine (que l'on fera en passant les flocons dans un mixer)
  • ½ c. à café de bicarbonate de soude
  • ¼ c. à café de sel (facultatif)
  • 50 g de sucre brun de canne
  • 50 g de sucre blond de canne
  • 80 ml d'huile neutre
  • 1 c. à soupe de graines de lin moulues
  • 60 ml de lait végétal
  • 1 c. à café de vanille liquide
  • 110 g de (bonnes) pépites de chocolat.
Instructions
  1. Tamiser la farine d'avoine, le bicarbonate de soude et le sel.
  2. Dans un petit bol, mélanger les graines de lin moulues avec le lait végétal, puis les sucres, puis l'huile et la vanille.
  3. Fouetter le tout énergiquement puis ajouter les éléments secs (farine etc.) et enfin les pépites de chocolat.
  4. Faire des petits tas de pâte sur une plaque de cuisson et faire cuire 10-12 minutes à 180°C.

 

Et vous, quelle est votre recette préférée?

Note :

J’ai noté que pour les cookies au levain, j’ai utilisé du levain ferme et froid. Je m’explique:

Quand je me sers de mon levain mais que je sais qu’ensuite, pendant plusieurs jours, je ne pourrai pas cuisiner avec, voici comment je procède:

* je nourris le reste de levain copieusement, d’au moins 3 fois son volume de farine (ce qui ne fait jamais des quantités énormes car j’utilise en général quasi tout mon levain actif et n’en garde que 2 c. à soupe). J’ajoute juste ce qu’il faut d’eau pour que, en battant bien avec une cuillère en inox ou en bois, j’obtienne comme une mini pâte à pain, bien souple, bien élastique, qui se décolle des parois.

* je laisse ce levain nourri au moins 5-6 heures à temp ambiante, mais PAS PLUS de 10h. Parce que je ne veux pas qu’il ait faim, et qu’il s’acidifie et se fatigue. Je veux ranger au frigo un levain en pleine forme qui a encore quelques réserves -de farine- à grignoter!

* Donc, 5-10h MAX après son repas, zou, je mets le levain au frais, dans son bol avec une petite assiette posée dessus. Je range donc un levain en pleine forme, tonique, élastique, superbe. Et qui va continuer, tout doucement, à manger, au frais, sans se fatiguer. Bilan : il ne perd pas de liquide, il ne s’acidifie pas, et… (on en arrive à la raison de ces précisions!) : il peut être utilisé directement au sortir du froid pour des préparations comme des cakes, des pâtes à pizza (à suivre, dans un autre billet), des gaufres, des cookies, des crêpes etc, bref, tout sauf pour faire du pain.

Et si je veux faire du pain avec mon levain mis au froid dans les conditions indiquées ci-dessus (un bon repas puis 5-10h dehors), je sors mon levain, j’attends 1-2h qu’il se réchauffe un peu et je le nourris copieusement comme détaillé ci-dessus et j’attends 12h environ pour qu’il soit tonique. Et je boulange.

ATTENTION : Je ne recommande pas d’utiliser un levain fatigué, acide, raplapla, sans tonus, au sortir du frigo. Autant cuisiner sans, dans ce cas, de mon point de vue.

Print Friendly, PDF & Email