Gâteaux Sans lait Végétarien

Quatre-quarts citron-orange, sans beurre et pourtant tellement bon!

quatre-quart-orange-citron2

Difficile de faire plus simple qu’un quatre-quarts, non?

Mes petits +

Les oeufs seront bio (identifiables au marquage 0FR sur leurs coquilles), de préférence, ou en tout cas 1FR.

Pour le sucre (1/4 du poids total de la pâte!), on choisira un très bon sucre, fort en goût : chez moi, du sucre bâtard marron (ou vergeoise, je crois) pour le moment, mélange de sucre de canne brut et de mélasse noire que j’ai rapporté d’Amsterdam (mais je suis sûre qu’avec un très bon sucre auquel on ajoute un peu de mélasse on aura un résultat aussi top. J’essaierai quand je n’aurai plus ce sucre-là).

A la place du beurre, je mets le “mélange Cléa” :  50% purée d’amandes blanches et 50% huile d’olive douce: moelleux et parfum assurés!

Et pour parfumer encore un peu plus ce gâteau, j’ajoute le zeste d’une belle orange et celui d’un citron jaune (bio tout deux, bien sûr, parce que du thiabendazole dans mon gâteau, non!). D’ailleurs, à chaque fois que l’on s’apprête à presser un agrume, ici, on essaie de ne pas oublier d’en prélever d’abord le zeste, avec notre super râpe microplane fine, et on l’utilise vite. Si on doit le conserver un peu, je lui ajoute un peu d’alcool (rhum, Grand Marnier, quel parfum!).

Et la farine sera de petit épeautre si possible, bio en tout cas. A moins que l’on ne préfère un mélange de farines maison sans gluten.

quatre-quart-orange-citron3

Les ingrédients:

  • 3 oeufs (= env. 180g)
  • le poids des oeufs en sucre
  • le poids des oeufs à partager entre purée d’amandes et huile douce
  • [4 gouttes d’huile essentielle de citron ou bergamote, par exemple, ou 1 c. à café d’extrait de vanille – qui pourra être maison, simplissime et exquis]
  • [le zeste fin d’une orange et/celui d’un citron, jaune ou vert, ou d’un pamplemousse]
  • le poids des oeufs en farine, éventuellement sans gluten.
  • 2 c. à café de poudre à lever (maison)

La recette:

  1. Huiler légèrement et fariner un moule à cake (long de 27 cm pour une pâte faite avec 3 oeufs)
  2. Allumer le four à 200°C.
  3. Casser les oeufs dans un bol de taille moyenne.
  4. Ajouter le sucre.
  5. Battre au fouet électrique jusqu’à ce que le mélange soit bien crémeux, et fasse de petites bulles.
  6. Mélanger dans un bol la purée d’amandes et l’huile douce [et l’huile essentielle ou la vanille + les zestes].
  7. Ajouter ce mélange crémeux aux oeufs, bien fouetter.
  8. Mélanger la farine, la levure dans un petit bol.
  9. Verser la farine-levure dans le bol contenant le mélange aux oeufs et mélanger juste pour humidifier la farine, pas plus.
  10. Verser dans le moule préparé. Enfourner.
  11. Au bout de 15 minutes, ouvrir le four, fendre le quatre-quart dans toute sa longueur avec un couteau bien pointu et refermer le four.
  12. Baisser le four à 170° ert laisser cuire encore 30 minutes, voire plus, jusqu’à ce qu’une pique en bois insérée en son centre en ressorte bien sèche.

Cette pâte est idéale aussi pour remplir 12 empreintes à muffins (préalablement décorées de jolies caissettes en papier si on en a, ou huilées). On les fera alors cuire 15 minutes à 190° puis encore 10-15 minutes à 170°C.

Laisser refroidir avant de déguster. Comme souvent, si on le fait à l’avance, la veille par exemple, ses parfums n’en seront que plus nets et délicats à la fois.

Et parce que j’aime beaucoup le blog de Carole, AlterGusto, et que j’adore l’huile d’olive dans les gâteaux, je lui envoie cette recette pour son jeu “Huile d’olive, recettes sucrées”.

jeu huile olive

N’hésitez pas à y participer, avant le 15 mars 2010.

Print Friendly, PDF & Email

36 commentaires

  1. Génial ! Je le fais ce week-end et je reviens ici vous raconter. Je vais d’abord me renseigner sur la différence entre épeautre et petit épeautre.
    :o)

    1. J’ai fait le mien avec de la farine d’épeautre T80 en l’absence de farine de petit épeautre au mag bio le + proche.
      J’ai pris comme base le poids des oeufs avec leurs coquilles, comme on le faisait pr les 4/4 habituels.
      J’ai utilisé du sucre américain “collant”.
      J’ai fait une 1/2 comme toi et j’ai ajouté de l’excellent cacao dans l’autre 1/2.
      Résultat : TRES bon, aussi bien avec que sans cacao mais bien trop sucré. J’aurais pu réduire la quantité de sucre de 25%, comme je faisais pr les 4/4. La mélasse a-t-elle un pouvoir sucrant moindre ?
      J’ai failli manger la pâte crue, celle avec le cacao est irrésistible..

      1. Ah oui, le sucre à la mélasse est sensiblement moins “piquant”, donc sucrant… j’aurais du le mentionner dans le billet… j’étais moi-même effrayée de dire puis voir Hélo mettre tant de sucre dans la pâte (elle a fait ce 4/4 suivant mes instructions pour le petit-déj d’anni de son Papa), mais il était vraiment BON à dégustation, alors que je crois ne pas aimer les gâteaux plus sucrés que toi, si?
        Et oui la pâte crue, même sans cacao, est fabuleuse!!!

        1. Non, je ne pense pas que tu aimes les gâteaux + sucrés que moi, c’est pour ça que j’ai bêtement mis le même poids en sucre qu’en oeufs sans penser à la mélasse.. cela dit, c’est quand même très bon et je n’ai aucun mal à finir mes 4/4 :o) ! Ceux au cacao sont vraiment incroyables car le cacao les a rendus légèrement “collants”, une texture dont je raffole.

          Merci donc pour cette recette que je conserve soigneusement, même si j’ai décidé de ralentir ma conso de purée d’oléagineux, j’en suis devenue dingo, j’en mange des quantités folles ! D’autant que j’ai découvert la purée d’amandes complètes de la marque “la vie claire”, les amandes sont légèrement torréfiées avant broyage, c’est insoutenable !

          1. Mmmmm, je vais rentrer de ce pas à la maison faire un gâteau au cacao!
            Sauf… que je n’ai plus de cacao, et que depuis que j’ai goûté le tien, le Valrhona, c’est celui-ci sinon rien. Bon, une commande va s’imposer, tiens…
            Je ne connais pas cette purée d’amandes La vie Claire, va faloir que tu m’en offres un pot quand tu viendras ;-))

  2. Superbe, j’adore sa couleur ! (dit Clea qui vient de s’enfiler un gros cookie industriel acheté pendant sa virée en ville – bouuuuh, j’aime pas l’adaptation chez la nounou !)

  3. J’ai acheté un pot de purée d’amandes mais je ne sais pas trop comment l’utiliser. Maintenant j’ai trouvé, un délicieux cake !!!!
    merci

    bonne journée sous la neige, hi hi hi

    manue

  4. pfffff! j’ai bien cru que tu nous proposais un quatre-quarts 0% de matière grasse! le quatre-quarts basique je le trouve trop gras et je bidouille les proportions avec des “p’tits quarts” et des “grands quarts” (à la César). je testerais bien celui là pour voir s’il ne laisse pas les doigts luisants…en plus j’ai acheté de l’essence de bergamote lors de ma dernière virée nancéenne!

  5. Tu trouves vraiment plus secs les 4 quarts à la farine de riz ? J’ai trouvé çà aussi pour le premier que j’ai fait, du coup j’ai essayé de faire une cuisson avec un four moins chaud . Je fais la cuisson à thermostat 5-6 (soit entre 150 et 180 °C)et là, le gâteau gagne vraiment en moëlleux . J’ai aussi essayé d’ajouter un trait de lait de riz dans ma pâte et çà ajoute aussi du moëlleux . Là j’en ai un au four moitié farine de riz, moitié châtaigne et avec pépites de choc !!! Comment çà je ne respecte pas le Coach minceur à la lettre !!! Côté sucre, j’aime bien le rapadura et le muscovado, à noter que ce dernier est le moins cher des sucres au détail …

    1. Merci pour le truc du four moins chaud, parce que je ne le fais pas toujours, en effet : je le fais quand je m’inspire ou suis une recette de V. Cupillard parce que je suis ses indications de temp. et c’est vrai que je n’ai pas alors de gâteau sec, mais je n’avais jamais lié les deux, sans gluten et four moins chaud… Heureusement que tu es là!
      Quant à respecter le coach minceur, si si, il est dit ne rien bannir ;b!!

  6. hummm, quelle belle couleur, j’aime la simplicité réconfortante des quatre-quarts, le dernier était au sucre de palme et à la farine de riz avec de la margarine végétale et c’est tout et il était bien moelleux, comme élodie, j’ai remarqué (je débute avec la farine de riz et mon four est … indéfinissable !), que la farine de riz n’aimait pas trop les fortes températures, j’avais testé la méthode “madeleine” ou appelée aussi méthode choc thermique, en faisant faire un petit séjour dans le réfrigérateur à la pâte versée dans le moule, ça à l’air de pas trop mal fonctionner.

    merci Flo, bon weekvacances aussi.

  7. A peu de choses près il est aussi beau et bon que celui posé dans mon billet (recette Cléa ) 😉
    mais je suis devenue fan du mélange mélassse + miel, à la place du sucre ( tu m’avais prévenue pour la mélasse quand on commence…) Et puis, ma confiture d’oranges aussi, un peu en rajout, et le gingembre, un chouia ( tu sais, moi et les épices..)
    Pour la poudre à lever je ne suis pas au point. Je verrai ta “poudre-maison”. Je ne veux plus de la chimique…Je mets du bicarbonate mais…bon, à suivre !

    Bonne fin de semaine Flo ! Zen…..Zzzzzen, hein ?

    Lôlà tortue légère et autres joyeusetés ailleurs aussi ( soyons multiple )

  8. Il fait très envie ton gâteau. Pour une version sans gluten, tu peux mettre de la farine de riz (majoritaire) et de la farine de chataigne. Pour ma part, je fais également mes gâteaux sans oeufs. Je les remplace par de la compote de pomme ou de banane.

    1. On peut aussi mettre des graines de lin moulues, pour ne pas mettre d’oeufs, mais j’aime bien aussi les gâteaux aux oeufs 😉
      Je n’aime décidément pas la farine de châtaignes, une sorte de goût fort en arrière bouche qui me déplaît… Mais peut-être est-ce parce que je ne la dose pas bien? A suivre, merci Natacha.

  9. Je lis que tu n’aimes pas la farine de châtaigne, alors, j’ai eu au début une mauvaise expérience, mais V. Cupillard écrit que la farine de châtaigne doit être consommée rapidement après mouture et conservée au frais … Elle ajoute que cette farine peut être aussi bien douce et parfumée que forte et d’odeur peut agréable (source Cuisiner bio, mode d’emploi) . Du coup, j’ai refais un essai et là, je me suis régalée . Mais, en effet, mon premier achat laissé un goût fort et désagréable comme ce que tu décris .

      1. j’ai gagné une fois un petit sachet de farine de châtaigne dans un panier bio (à Barjac !), elle était très bonne.
        Profites de vacances pour en trouver peut-être ?

      2. La dernière achetée est une Celnat origine France et elle est très bonne, mais en effet, V Cupillard conseille de goûter la farine, notamment sur les salons ou foires …

  10. Des amis nous visitent au mois de mai et une d’elles est intolérante au gluten, au lait, etc…. ton blog sera le sauveur de mes 2 semaines, puisque j’aime cuisiner et gâter mes amis, même ceux qui ne mangent pas comme tout le monde…

  11. Petit soucis aussi avec la farine de riz, j’ai testé des sablés à la farine de riz, très bons encore tiède, mais dur comme du bois une fois refroidis… Peut-être la t° du four (175°, comme indiqué dans la recette), le four à chaleur tournante ? la durée de cuisson (10min alors que la recette indiquait 15)…
    Sinon, la recette, a faire avec d’autres farines peut-être :
    250gr de farine
    1 oeuf
    70gr de purée de noisette ou d’orange-amandes de perlamande (découvert grace à ce blog, un délice !)
    le zeste d’un demi citron ou d’un entier
    100gr de sucre de canne
    1 pincée de sel

    C triste, avec des ingrédients pas donné, j’ai cru obtenir un super résultat, vraiment savoureux et puis pouf, c raté….

    1. Merci Babou. Pas d’oeuf possible ici mais je vais essayer avec des graines de lin. Et peut-être un peu d’eau en plus si nécessaire?

      Valérie Cupillard utilise le plus souvent la farine de riz avec de la poudre d’amandes, qui apporte du moelleux.
      Et oui, 175% surtout à chaleur tournante ça semble trop chaud pour des sablés à la farine de riz.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *