Légumes Pains sans pétrissage

Pain à la betterave crue, à la tomme de brebis et aux noix fraîches

Envie de faire du pain, levain pas prêt (le pauvre est au frigo depuis les formidables pains multigrains de Steve, qu’il m’a fallu un moment pour finir), envie de me débarasser de la n.ième betterave crue de la saison qui attendait son heure gentiment dans le bac à légumes, de belles noix dans leurs coquilles, 1/2 tomme de brebis et ma fille aînée chez mes parents que je ne tenterai donc pas avec un pain au fromage…

24 heures plus tard, un pain à la levure, à la betterave, à la tomme de brebis et aux noix! Aussi moelleux qu’un gâteau (il faut dire que je n’ai pas lésiné sur la quantité de betterave!), bien parfumé (inhabituelle, la saveur de la betterave crue dans le pain, mais très agréable), aussi bon avec une bonne salade de crudités (hier midi) ou quelques lamelles de pommes (hier 16h) ou encore en accompagnement d’un diner de filets de poisson juste cuits (légèrement panés de fécule de maïs et de gomasio) et de brocolis.

pain-et-pommeJe n’en ferai pas mon pain quotidien, mais ça change et ça me donne plein d’idées pour cet été : le même grillé et servi avec des légumes rôtis ou en petits pains individuels pour un pique-nique coloré, ou alors des variantes avec d’autres légumes juteux comme des courgettes ou des carottes. Et bien sûr, à adapter au levain.

Les ingrédients (pour un gros pain -je vous recommande de diviser les ingrédients par deux pour votre 1er essai)

  • 287 g de betterave crue épluchée et râpée (râpe à gros trous), soit une grosse betterave crue
  • 65 g de cerneaux de noix (environ 20 noix fraîches)
  • 110 g de tomme de brebis
  • 300 g de farine de blé T65
  • 300 g de farine de petit-épeautre (ou engrain)
  • 10 g de sel (pas plus, le fromage apportant déjà du sel)
  • 6 g de levure déshydratée (ou 12g de levure de boulanger fraîche (pas plus, on privilégie ici une fermentation lente au frigo, qui donnera un pain plus savoureux)
  • 375 g d’eau tiède (pas plus, la betterave étant très humide)

La recette

betterave

laver puis éplucher la betterave crue

betterave-et-noix

râper la betterave avec une râpe à gros trous,

éplucher les noix

betterave-rapee

ingre-pain-bette

  1. Préparer tous les ingrédients (pas obligatoire, bien sûr, et ça salit un peu de vaisselle, mais ce sera facile et rapide à rincer, pour l’essentiel, et ça rend la “boulange” super simple)
  2. Dans un grand bol, verser l’eau tiède et la levure.
  3. Attendre 10 minutes puis ajouter les farines et le sel.
  4. Mélanger à la cuillère de bois puis ajouter les autres ingrédients.
  5. Mélanger et quand la pâte devient trop dure à manier à la cuillère, la verser sur le plan de travail et pétrir un peu à la main.
  6. Replacer dans le bol, recouvrir d’une assiette ou d’un torchon humide et laisser lever 2h30-3h à température ambiante.
  7. Mettre alors au frigo, pour 12-18 heures au moins: je mets cette étape en caractères gras car elle est indispensable à mon avis si on veut que ce pain soit bon et bien parfumé.
  8. Le lendemain, sortir la pâte du froid, et la verser sur le plan de travail.
  9. La façonner et la poser sur un morceau de papier cuisson ou une plaque un peu graissée.
  10. Couvrir d’un torchon et laisser reprendre température ambiante environ 1h30: la pâte doit être redevenue souple (mais pas molle!) et ne plus être froide au toucher.
  11. 30 minutes avant la fin de ce 2e temps de repos à température ambiante, placer une pierre à pain si on en a une sur une grille au centre du four, une lèchefrite en dessous (on y versera de l’eau pour faire un coup de buée, indispensable pour une croûte fine et une mie bien développée) et allumer le four à 230°C pour le préchauffer.
  12. Juste avant d’enfourner, une fois l’heure 1/2 écoulée pour le pâton, l’entailler 3-4 fois (avec un couteau à pain ou une lame de rasoir) et enfourner.
  13. Sitôt le pain dans le four, verser un verre d’eau très chaude dans la lèchefrite.
  14. Laisser le pain cuire sans y toucher 30 minutes à 230° puis ôter le papier cuisson si vous en avez mis sous le pain et laisser cuire encore 10-15 minutes à 210°C.
  15. Laisser le pain refroidir complètement avant de l’entamer.

pain-bette

l’odeur de ce pain au sortir du four est extra!

pain-bett-coupe-planche

pain-ou-gateauon le mange comme un gâteau tant il est moelleux!

PS: cette recette paraîtra bientôt sur Mince Alors! dans le cadre des “samedi, c’est boulangerie!” avec un complément d’infos nutritionnelles. A suivre.

Print Friendly, PDF & Email

26 commentaires

  1. J’ai fait un gâteau à la betterave (selon une idée de Julie Andrieu) l’autre jour mais il n’était pas terrible. Ton pain, lui, fait bien envie.

    Dis – le prends pas mal – tu nous fais un billet sur autre chose que du pain bientôt, pour ceux qui ne font pas (encore !) leur propre pain ?

    1. Comment ça tu ne fais pas ton pain? 😉
      Allez, les mains dans la farine!
      Les recettes “autres” viendront, mais j’ai toujours trop peu de temps pour tout mettre ici…

  2. Wouah, je suis épatée par l’apparence de ce pain autant que par la présence de betterave crue. Il me fait drôlement envie et j’essaierais bien de l’adapter sans gluten 😉

  3. Hmmm ! La semaine dernière j’ai fait la recette de pâté de betterave de mamapasta : c’était un délice absolu ! J’imagine très bien cet autre façon d’adapter la betterave. Ca donne une jolie couleur et le pain est équilibré à lui tout seul. Il lui manque effectivement plus que des crudités. J’adore 🙂
    PS : le site de mince alors est réouvert

  4. […] par exemple avec ce pain à la betterave crue, à la tomme de brebis et aux noix fraîches (cliquer sur le nom du pain pour en avoir la recette) […]

  5. C’est souvent difficile de trouver des betteraves crues, même sur le marché. Par quoi pourrais-ton les remplacer ? Carottes ?

    1. Oui, bonne idée les carottes.
      En saison, on pourra aussi penser à des courgettes.
      Des poires pas trop mûres pourraient peut-être aussi faire l’affaire, mais il faudrait vraiment qu’elles ne soient pas trop aqueuses, ou alors réduire la quantité d’eau ajoutée.
      Je pensais à du fenouil aussi, à tester…

  6. Super tentant ! Pas de betteraves au frigo, le marché seulement jeudi prochain, alors je me lance avec une moitié des proportions avec deux carottes et l’autre moitié avec une belle pomme ! J’y associe bien sûr la tomme de brebis et les noix. Pour l’heure, mes deux saladiers sont au frigo pour la nuit, je vous tiendrai au courant des résultat…

    1. Suite de mon essai : SUPER. Deux pains dorés et très moelleux, doux au goût sans être sucré, le fromage pourrait être plus présent, mais je crois qu’il ne faut pas hésiter à utiliser de la tomme un peu affinée. Ça se mange tout seul ;-). Je crois que je ferai d’autres essais : avec de la betterave, évidement, mais aussi avec des poires ou un légume vert, cela doit être pas mal aussi… et les noix croquantes, Mmm… merci FLO pour cette super idée.

  7. Coucou Florence,
    cela fait longtemps que je ne t’ai pas laissé de petit mot… les semaines et les jours sont trop courts
    ce pain m’a l’air extremement tentant sans levain ça reste dans mes cordes 🙂
    je ne savais pas que la fermentation au frais donnait un pain plus savoureux. C’est dans tout les cas où parce que ici tu as choisit de la betterave ??
    en tout cas une recette que je testerais peut être demain si j’ai le courage sinon le wee-kend prochain car la betterave malheureusement on en trouve qu’en magasin bio enfin du côté du 95 c’est comme ça. J’espère que tu vas bien.

    1. Merci pour ton petit mot, et oh que oui pour les jours et semaines courts… (et les nuits aussi trop souvent!). Mais je vais bien, j’essaie de prendre la vie du bon côté, toujours voir le verre à moitié plein 😉

      Oui la fermentation au froid est vraiment extra pour le développement des saveurs d’une pâte à pain, quelle que soit la pâte. Les bonnes baguettes de boulanger sont le plus souvent faites avec de longs séjours (20h environ) de la pâte dans une pièce (une armoire réfrigérée) à 3-5°.
      Tu me diras si tu essaies?
      Courage à toi aussi qui ne cesses de courir…

  8. Déjà j’ai découvert la betterave crue dans les pâtes mais là j’ai une envie folle d’essayer, c’est presque un “pain repas” en plus élégant.
    Merci pour l’idée, on en a besoin en matière de pain 😉
    Bonne soirée

  9. Quel pain!!! Il est original, moelleux à souhiat, beau, simple à réaliser et il nous a emporté loin de la routine!!!
    C’est un pain super!!!
    Pas le pain de tout les jours mais trop bon ont dit mes filles !!!
    et bien je veux bien que vous continuiez à nous régaler le palais comme ça !!!

  10. […] ici une photo de mon pain à la betterave crue, tomme de brebis et noix fraîches que j’ai déjà publié sur Makanaibio.com car il a inspiré Garance et j’espère bien publier ici aussi, rapidement, […]

  11. […] des carottes ou encore de la betterave dans le pain ne m’effraie pas […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *