Skip to content

Categories:

Le lundi végétarien : pas-à-pas, consommer autrement.

Nous ne sommes pas végétariens. Encore moins depuis qu’Héloïse et, plus encore, Pascal, se sont vus interdire une très grande gamme d’aliments : on est obligé d’éviter les laits animaux, les oeufs (tout particulièrement les blancs) et le soja (la tuile! Parce que le tofu comme source de protéines, on aimait…), entre autres, et comme Pascal ne peut pas non plus manger de riz, de curry, ou de chocolat, et j’en passe, et qu’il est absolument essentiel qu’il garde plaisir à manger, eh bien on consomme à nouveau régulièrement viande et poisson. Pas tous les jours, loin s’en faut, mais plusieurs fois par semaine. Comme on a un excellent boucher de village et un tout aussi excellent poissonnier au marché, on se régale plutôt, de bêtes élevées dans les règles de l’art et/ou pas pêchées n’importe où et n’importe comment.

Non végétariens, (encore moins végétalien, je ne veux pas abandonner le miel!), plutôt omnivores, nous n’en sommes pas moins conscients comme tant d’autres des bienfaits nombreux et fondamentaux (pour la planète d’abord, pour les animaux ensuite, qui sont élevés en masse dans des conditions tout bonnement intolérables ce qu’on cautionne en mangeant leur chair, pour nous enfin) d’un régime autant que possible végétarien.

Et je trouve que la campagne de l’Association Végétarienne de France pour un Lundi végétarien est extra : non seulement c’est très simple de prévoir au moins un jour sans produit animal dans son assiette, pour celui qui débute, mais de plus le site de l’association propose des ressources formidables pour tous, de la page intitulée avec humour Le lundi pour les nuls au  Kit du végétarien débutant (qui donne de plus, cerise sur le gâteau, plein de pistes pour cuisiner « sans » pour les allergiques!).

lundi-vege-1poster-2-lundi-vegepyramide-vege

Envie d’en savoir plus? Le dossier pour un lundi végétarien vous dira tout.

Sans compter tous les arguments proposés sur le blog Végébon.

Et vous, que pensez-vous de cette initiative?

J’ai indiqué ci-dessous quelques-unes de nos recettes végétariennes préférées (salées, parce qu’en sucré c’est facile d’être végétarien!) déjà publiées sur Makanai.  Si vous voulez des recettes sans oeufs, vous pouvez aussi cliquer sur l’onglet « sans oeufs » dans la colonne des catégories à droite de ce billet.

N’hésitez pas à enrichir la liste de vos meilleures recettes, en cliquant sur Click here to enter puis en suivant les instructions, ou à laisser vos recettes en commentaire.

Print Friendly, PDF & Email

Posted in Végétarien.


13 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.

  1. Mlle Pigut says

    Tu le prouves dans tes recettes végé et moi dans mes recettes vegan, ne pas manger d’animaux ne veut pas dire s’ennuyer les papilles, au contraire! En plus c’est bon pour nous, la planète et surtout… les animaux qui y passent chaque jour pour nos petits plaisirs.
    Merci pour ces petits liens et j’espère que tu feras des émules!

  2. Anne says

    Nous sommes vegans et, comme tu dis, le fait de ne pas tomber dans le piège du régime monotone nous pousse tous les jours vers de nouvelles saveurs!

  3. ln says

    je disais donc…(connexion coupée tout à l’heure) quelle belle idée ce lundi végétarien !!!!

    j’ai mis des petites recettes en lien

  4. Tiuscha says

    C’est la canadienne Tarzile qui s’en fait l’écho à travers un jeu. Je ne suis pas évidemment pour un jour fixe mais régulièrement, de façon hebdomadaire, on fait une journée végétarienne, ou plusieurs repas végétariens, c’est selon, ça dépend, pas de règle stricte.

    • Flo Makanai says

      Aucune règle fixe chez nous non plus, et plus d’un jour par semaine végétarien, mais pour ceux qui veulent débuter, fixer un jour « sans » est simple.

  5. La fourmi des Caraïbes says

    Moi je trouve que le principe du lundi végé est une excellente initiative. Je pense que cela peut ouvrir des horizons aux personnes réfractaires au végétarisme. Les petits pas amènent les grands changements.

  6. ManueB says

    C’est une excellente idée et tout à fait réalisable. Au moins une fois par semaine je cuisine sans viande et toute la famille est contente.
    Je commence à découvrir la cuisine bio avec l’utilisation de céréales, de légumineuses, de la purée d’amande par ex.
    J’ai aussi envie de découvrir une nouvelle façon de manger mais aussi de cuisiner.

    bonne journée
    manue

  7. isabelle says

    Alors moi c’est le contraire, je ne cuisine de la viande qu’une seule fois par semaine – au plus deux fois (le week-end). C’est facile quand on ne mange que le soir en semaine à la maison. Et c’est vrai que d’utiliser le végétal en majorité, ça pousse à plus d’inventivité et de créativité 😉

  8. Sandrine says

    Super, ta liste de recettes dans laquelle on peut piocher !

    Pour les recettes spécial allergiques, il y a aussi un livre en anglais : « Food allergy survival guide » (sans oeufs, soja, gluten, produits laitiers, noix, etc). Je viens de le recevoir, donc pas encore testé, mais je peux sans problème te scanner des pages non visibles ici : http://www.amazon.com/Food-Allergy-Survival-Guide-Sensitivities/dp/157067163X

    OoOh, en relisant ton article je vois que tu cites mon blog ! Merci !!! (l’orthographe idéale est Végébon, mais c’est pas grave du tout)

    Bonne semaine omnivore alors ^^. Vous avez bien raison de garder le plaisir gustatif et de changer progressivement en fonction de vos idéaux, pour moi c’est la voie idéale (en tout cas c’est celle que mon homme et moi avons choisie).

    • Flo Makanai says

      Végébon bien écrit 🙂 (et normal que je te cite parce que tes billets sont bien complets).
      Je veux bien que tu m’envoies la liste des recettes du livre si cela ne te dérange pas. Et puis les idées de substitutions si une page ou deux leur est consacrée? Merci!
      Veux-tu de même pour les livres de Cybele Pascal que j’ai, ils sont top.
      A bientôt.

  9. Yosshhette says

    J’ai toujours pris plus de plaisir à cuisiner les légumes que la viande… Nous n’en mangeons donc que très occasionnellement à la maison (quasi exclusivement du poulet bio, ayant décidé – entre autre après avoir lu « Bidoche » – de ne plus acheter de viande rouge).
    Quand il y a apport de protéines animales, nous nous « contentons » d’une omelette d’oeufs bio ou de fromage de chèvre bio.
    Le plus difficile, c’est d’avoir un repas équilibré à l’extérieur (surtout à la cantine…) et de persuader la famille et les amis pour qui végétarisme rime avec carence et/ou régime…

    • Flo Makanai says

      Et quand on doit exclure de son alimentation pour intolérance les oeufs et le fromage, c’est drôlement compliqué de ne s’en tenir qu’à la volaille et de gérer les repas à l’extérieur qui sont tous débordants de produits laitiers…
      Oui, la famille et les amis ont du mal, parfois…



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.