Fruits Légumineuses Sans gluten Sans lait Sans oeufs Végétarien

Compotée de lentilles du Puy à la poire

Je vous ai déjà vanté les vertus des lentilles du Puy à l’occasion de ma recette de lentilles au fenouil.

Je persiste et signe, mais côté sucré cette fois-ci, avec une compotée peu commune, qui mêle lentilles, (gingembre), et poire.

Le résultat est assez déroutant, oui. Totalement exquis chaud ou tiède juste après préparation. Un peu moins intéressant le lendemain. Délicieux à nouveau quelques semaines plus tard (si conservé dans un bocal bien hermétique) car la poire aura alors eu le temps d’imprégner le tout de ses parfums un soupçon alcoolisés.

A tester, franchement.

Les ingrédients pour 2 pots à confiture

  • 200 g de lentilles préalablement bien cuites (facultatif : dans de l’eau additionnée de 2 cm environ de gingembre frais épluché et coupé en lamelles fines)
  • 200 g de poire épluchée et épépinée
  • 50 g d’eau
  • 2 c. à soupe de sucre blond de canne
  • 1 c. à soupe de sucre complet
  • (facultatif : 1/2  c. à café de poudre d’agar-agar)

La recette

  1. Mettre les lentilles cuites, la poire coupée en morceaux, l’eau et les sucres dans un petit faitout.
  2. Chauffer, sur feu moyen et à couvert, pendant 10 minutes.
  3. Ecraser grossièrement la préparation avec une fourchette, couvrir à nouveau et laisser compoter 15-20 minutes, à feu moyen-doux. Ajouter un petit peu d’eau si nécessaire.
  4. Bien remuer, (ajouter la poudre d’agar-agar si utilisée puis mélanger et laisser bouillonner 2 minutes), et mettre en pots.

Les petits +

  • Mes lentilles cuites étaient parfumées de gingembre, et certains petits morceaux s’en sont retrouvés dans la compotée. Je pense que du zeste de citron doit aussi être très intéressant, et la poire pourrait alors être remplacée par de la pomme.
  • La compotée se passe très bien d’agar-agar mais elle n’a alors aucune tenue. Avec l’agar-agar, elle ressemble un peu à une purée de marrons (tiens, je sens que votre oeil s’éclaire, non? 😉 la saveur de la compotée est toutefois fort différente. A moins que vous ne tentiez une version vanillée et plus sucrée?)
  • Seul un pot bien stérilisé puis hermétiquement fermé permet la conservation longue durée de la compotée (un bon mois dans mon frigo, en ce qui me concerne). Sinon, elle moisira…
  • J’ai volontairement utilisé très peu de sucres pour cette recette, et cela me convient. Mais avis aux amateurs de bien sucré, il faudra forcer les doses! (ce que votre santé n’appréciera pas, d’ailleurs, mais bon,… je ne suis pas votre mère! 😉 )
  • Plus d’infos sur les lentilles vertes du Puy, en général, dans ce billet.
  • Merci encore Cilverpuy de m’avoir offert un deuxième sachet de lentilles vertes du Puy, cuisiner avec me réjouit à chaque fois.

Print Friendly, PDF & Email

28 commentaires

  1. Cette version lentille-poire me tente bien, et pourtant je n’ai jamais osé les lentilles en dessert (à part en purée dans les gâteaux/brownies).
    On ne peut pas remplacer l’agar par un peu de purée de lentille bien mixée ?

  2. quel surprenant mariage: lentille et poire pour un dessert sucré. Ce qui est encore plus surprenant est que j’ai tant envie d’essayer cette recette. Les 200 g de lentilles : est-ce le poids sec ou le poids une fois cuites ? Est-ce vraiment mieux de mettre de l’agar-agar (pas en vente en angleterre) Anne

  3. Voilà une bien bonne utilisation des lentilles. Je n’ai pas de lentille du Puy en ce moment. Mais j’imagine qu’avec des lentilles corail ça va être bien aussi, vue la manière dont elles s’écrabouillent. Bon au niveau du goût, il manquera la touche du Puy.
    En tout cas, merci !!

  4. Comme c’est osé comme mélange, je n’aurais jamais pensé que la lentille verte pourrait s’accorder avec un quelconque fruit ! Dommage qu’il n’y ait pas de photos du résultat.
    Une petite question, en l’espace de ces quelques semaine dans un récipient hermétique, les lentilles n’ont pas germé ?

    1. Dans la cuillère, sur la première photo, il y a un peu de la compotée, froide, 1 mois plus tard après conservation en pot hermétique.
      Mais pas de vue plus proche car la compotée est peu photogénique.

      Non les lentilles ne germent absolument pas car elles ont cuit une première fois dans de l’eau puis, pour la recette, 2e cuisson de près de 30 minutes.

      1. Oui je comprends, c’est vrai que certains plats ou aliments ne sont pas évident à prendre en photo, ou à être bien mis en valeur.

        Je ne savais pas que deux cuissons permettaient d’éviter la germination, il faudra que j’y pense dans ce cas pour d’éventuelles futures recettes comprenant des lentilles, c’est très bon à savoir !

        Merci pour tes réponses !

    1. Je l’ai réalisée en décembre dernier, séduite par les salades salées de lentilles et lamelles de poires que je fais de temps à autre et après que l’on m’a dit que la confiture de lentilles était très bonne (avez-vous déjà goûté? moi non, et les recettes que j’ai trouvées ici ou là demandent un temps de cuisson extra long)

      1. Non je n’ai jamais gouté la confiture de Lentilles. Mais c’est vrai que l’on peut faire beaucoup de choses avec les lentilles du Puy (Bières, pain, salades, saucisses lentilles…)Et c’est vrai aussi que les lentilles sont super longues à cuire ( a mettre dans de l’eau froide non salée ).

  5. Je suis sure que ta compotée fonctionnera très bien avec des pommes. Rappelle-toi cette recette que j’ai faite justement avec des lentilles vertes du Puy, http://artichautetcerisenoire.fr/2011/10/salade-de-lentille-verte-du-puy-au-quinoa-et-radis-noir-compote-de-pommes-au-vinaigre-de-cidre/. J’avais associé à une salade de lentilles, quinoa et radis noir, une compote de pomme au vinaigre de cidre. Je vais l’essayer et je te tiens au courant!

  6. Belle revisitation de la lentille en version sucrée, le concept d’en faire une pâte à tartiner prêterait à une foultitude de variations, à la manière dont les Japonais utilisent la pâte d’azukis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *