100 % végétal Idées repas Légumes Livres Ouvrage de base Pour manger fait maison tous les jours Sans blé Sans gluten Sans lait Sans oeufs Sans sucre ajouté Soupes Végétarien

Soupe (ou sauce épaisse) à la tomate et au fenouil, une superbe alliance

dsc_37351

J’achète régulièrement du fenouil frais et j’ai toujours un paquet de graines de fenouil en stock.

Cru, il est anisé, presque piquant, et je ne l’aime pas trop, sauf en petites touches subtiles, lamelles très très fines dans une salade, par exemple. Mais cuit dans un soupçon d’huile (d’olive), bien revenu sur feu doux jusqu’à ce qu’il soit complètement fondant, ce légume devient doux, délicatement parfumé, merveilleusement aromatique, un délice.

Quant à ses graines, mmmm, j’en mets aussi bien dans le pain (avec des figues, c’est à tomber par terre!) que dans certains gâteaux, sur des fougasses, des petits biscuits secs, j’aime aussi les infusions de fenouil (excellentes pour les bébés qui ont mal au ventre, d’ailleurs). Et je testerai volontiers cette recette de petits roulés au fenouil (dont la recette est de la talentueuse Indienne Monica Bhide ) ou encore ce pain au fenouil frais et raisins (recette Amy Scherber)…

Mais revenons-en à l’alliance fenouil-tomates.

Samedi dernier, j’ai fait une soupe/sauce épaisse avec ces deux légumes : on en a mangé le soir même en soupe accompagnée de tartines de pain grillé et de chèvre sec , le lendemain, telle quelle avec des spaghettis (les enfants en ont réclamé chacune une deuxième portion) puis le surlendemain, le petit reste a été mangé avec du riz par mon mari, pour son déjeuner. Nous avons tellement aimé (et c’est si simple à préparer) qu’hier, j’ai repris un beau bulbe à cuisiner à l’identique.

Soupe (ou sauce épaisse) à la tomate et au fenouil, une superbe alliance
 
Auteur:
Ingredients
  • 1 c. à soupe d'huile d'olive
  • 1 beau bulbe de fenouil frais
  • 2 boîtes de tomates pelées de la meilleure qualité possible
  • 1 bocal de passata (coulis de tomates)
  • 2-3 gousses d'ail
  • 1.5 c. à soupe de graines de fenouil
Instructions
  1. Nettoyer le bulbe de fenouil : couper les parties un peu abimées des "branches" (on peut garder quelques pluches pour la déco), enlever au besoin la première "épaisseur" du fenouil, ou n'en garder que les jolis morceaux si elle est tâchée, couper le bulbe en deux, en supprimer le coeur dur puis hacher chaque moitié de fenouil.
  2. Peler les gousses d'ail, les couper en deux, les dégermer et les hacher finement.
  3. Dans une cocotte à fond épais, faire chauffer l'huile. Y ajouter le fenouil cru haché + les gousses d'ail hachées, saler (cela va aider le fenouil à perdre son eau et éviter qu'il n'attache en cuisant, sans avoir à ajouter de la matière grasse), bien remuer pour que le fenouil soit bien enrobé d'huile et laisser fondre sur feu moyen-doux, sans faire brûler.
  4. Quand le légume est fondu (5 minutes environ), ajouter les tomates en boîte (jus compris), la passata, les graines de fenouil.
  5. Laisser mijoter 30 minutes environ sur feu doux-moyen, en vérifiant régulièrement que le tout n'attache pas au fond de la cocotte (si c'est le cas, ne pas hésiter à ajouter de l'eau).
  6. C'est prêt quand le fenouil est parfaitement tendre.
  7. Vérifier l'assaisonnement et servir tel quel comme sauce tomate, ou la mixer pour faire comme un coulis, voire l'allonger d'un peu d'eau pour une soupe.
Notes
Cette soupe/sauce se conserve très bien quelques jours au frigo (et certainement plusieurs mois en bocaux stérilisés mais je n'ai jamais essayé.)

Dernier atout de cette sauce/soupe : on y planque les “choux” (ici le fenouil), à la manière de Lavande : découvrez-en plus dans son livre Savez-vous planquer les choux, qui explique enfin la différence entre un fruit et un légume et est plein de super idées recettes originales, vraiment innovantes et super alléchantes. J’ai déjà fait ses petits cakes à la courgette et au citron, et une variante courgette-pistache-eau de rose, et j’ai bien l’intention de poursuivre les essais (entre autres pour enfin parvenir à faire avaler des salsifis à mes enfants parce que moi, j’adore les salsifis!)

couv-legumes-bd

Print Friendly, PDF & Email

11 commentaires

  1. Je suis toute contente de voir que je ne suis pas la seule à ne pas trop aimer le fenouil cru car je pensais être une anomalie (remarquez, l’un n’empêche pas l’autre!!!), je ne sais pas trop pourquoi…
    Pour ceux qui n’ont jamais cuisiné le fenouil par méfiance envers le goût anisé puissant de ce légume cru, j’insiste : essayez-le cuit, il se métamorphose et devient un vrai délice fondant et juste parfumé comme il faut.

  2. Ici aussi, il y a toujours des graines de fenouil, et aussi du fenouil sauvage (mon mari l’avait arraché l’an passé croyant qu’il s’agissait d’une mauvaise herbe (argh), mais il a repoussé ! Pour le fenouil frais, je l’adore salé, sucré, cru, cuit confit, je suis accro à sa saveur anisée et en effet, avec la tomate c’est un sacré mariage ! Le pain fenouil/raisin me plaît bien-bien…

    1. C’est vrai que sucré et confit, c’est aussi merveilleux : j’en veux pour preuve des “bonbons” de pâte filo garnis de fenouil confit et d’orange confite, mangés au restau il y a peu, un vrai délice!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *