100 % végétal autrement Lait végétal Pour manger fait maison tous les jours Sans blé Sans gluten Sans lait Sans oeufs Sans sucre ajouté

Réussir un bon lait de riz maison

lait-de-riz-mokjpg-332x500Précision liminaire : juridiquement, seule la “production d’une femelle mammifère laitière” peut arborer la dénomination « lait », suivie de l’espèce animale dont il provient s’il n’est pas de vache.

Ainsi, la bouteille de lait sans autre explication sera forcément de vache, celle de lait de chèvre devra porter mention complète “lait de chèvre”, et un jus ou boisson végétale ne pourra être vendu comme lait.

Je peux baptiser ma boisson de riz, dont la recette suit, “lait de riz”, ceci dit, car je ne la vends pas. Compliqué ? Non. Règlementé !

[Pour lire la suite, cliquer sur Continued]

Autre précision liminaire : un jus végétal ou boisson végétale est en général composé d’eau, à 70-80 %, dans laquelle des végétaux (céréales, graines, oléagineux etc.), ont été broyés finement, avant que le tout ne soit filtré et éventuellement aromatisé.

C’est le principe du lait de riz dont je vous propose ici la recette [N.B : recette publiée pour la 1re fois en mai 2010, rééditée avril 2016]

Recette qui n’a pas été facile à trouver, même avec ma machine à “lait” végétal (que j’aime toujours autant).

Premier essai : à chaud, avec le tamis “lait de riz” ==> une bouillie collante, écœurante, avec des petits morceaux de riz, un ratage total.

Deuxième essai: à cru, avec le tamis “lait de riz” ===> encore pire : avec des débris de riz cru, rien à en tirer.

Troisième essai : à cru mais avec le tamis “lait de soja”, plus fin ==> mieux, mais des particules de riz cru quand même et un goût puissant de riz cru qui rendait le lait assez désagréable selon nous. Utilisable dans d’autres préparations, mais pour quelle digestibilité à cru ?

Et puis j’ai laissé tomber, on s’est replié sur le lait d’avoine (mmm avec des fraises !), des laits d’amande, de noisette (oh que j’aime!), de sarrasin (pratique pour faire des crêpes) fait un essai de lait de chanvre (pas concluant, un goût végétal fort, presque une amertume. Il a été consommé dans des muffins), de lait de millet (même problème qu’avec le riz quand on le fait à cru).

Et puis… quatrième essai : tilt, bingo, eurêka, youpi etc!

Réussir un bon lait de riz maison
 
Temps de preparation
Temps de cuisson
Temps total
 
Auteur:
Pour: 1 litre
Ingredients
  • 100 g de riz cru bio (thaï blanc, par exemple)
  • de l'eau pour le trempage et la "demie-cuisson"
  • + 1 litre d'eau (osmosée ou filtrée ou de source) (pour le lait lui-même)
Instructions
  1. Faire tremper le riz plusieurs heures ou une nuit dans le triple de son volume d'eau.
  2. Une fois le riz trempé, bien le rincer.
  3. Le mettre dans une petite casserole, le recouvrir d'eau froide à hauteur + environ 1 cm et porter le tout à ébullition.
  4. Laisser bouillonner 3-4 minutes jusqu'à ce que le riz soit tendre (mais pas plus), puis égoutter et bien rincer le riz à l'eau froide.
  5. Mettre le riz dans le tamis "lait de soja" (le plus fin des deux tamis de la Soyabella).
  6. Verser 1 litre d'eau froide dans la Soyabella, et faire le lait à cru, en appuyant 7-8 fois sur la fonction "mill" (moudre).

Les petits + :

  • Pas de débris de riz désagréable ;
  • un lait de riz assez homogène (même s’il faut le remuer avant usage) ;
  • qui a un très bon goût,
  • et que je peux utiliser en cuisine salée car il n’a pas la saveur sucrée de quasi tous les laits, pardon boissons, de riz du commerce.
  • On peut laisser infuser une gousse de vanille fendue et grattée dans le litre d’eau filtrée toute la nuit, le temps que le riz trempe, pour obtenir ensuite un lait de riz vanillé.
  • On peut aussi ajouter un peu d’huile, des dattes pour le sucre et le velouté, etc.
  • Ce que mes filles et moi préférons : les milk shakes de lait de riz, fruits frais un peu sucrés et/ou cacao.
  • Ma recette de lait de sarrasin est ici (clic).
  • Ma recette de lait d’avoine, avec des fraises pour plus de gourmandise est ici (clic).
  • Vous voulez faire du lait d’avoine et vous êtes intolérant au gluten : mon article sur l’avoine et l’intolérance au gluten vous intéressera.
  • Vous voulez acheter du lait d’avoine tout fait et vous cherchez une garantie d’absence de gluten dans ce lait ? Je vous explique tout sur les mentions autorisées dans mon livre, Intolérances alimentaires, sensibilités et allergies, dont les dernières dispositions qui entrent en vigueur en juillet 2016.
Mon livre Intolérances alimentaires, sensibilités, allergies - édition Terre Vivante 2016
Mon livre Intolérances alimentaires, sensibilités, allergies – édition Terre Vivante 2016 – Cliquer sur l’image pour accéder au site de Terre Vivante

****
N.B. : Je ne publie pas toujours régulièrement sur Makanai. Si vous souhaitez être informé(e) par courriel, des nouvelles publications (“Liens du lundi” ou recettes ou autres), vous pouvez inscrire votre adresse mail en haut à droite de ce blog puis cliquer sur «subscribe». Je partage aussi, à rythme variable, sur Twitter, Facebook
, Instagram et Pinterest.

Print Friendly, PDF & Email
Étiquettes :

96 commentaires

  1. Sans Soyabella on peut aussi faire du lait au riz, j’ai trouvé la recette chez CFaitMaison.
    Il suffit de faire tremper pendant 4h 40g de riz.
    Ensuite mettre le riz égoutté dans 1340g d’eau puis faire bouillir et prolonger la cuisson 10min.
    Après 1/4h de repos, mixer le tout puis filtrer dans une passoire à mailles fines.

    Perso je n’en fais pas trop, je préfère le lait d’amandes que je fais moi même, toujours sans machine…

    1. Coucou Flo,
      40g de riz n’est pas assez à mon goût pour 1340g d’eau, cela donne un lait trop aqueux, pas assez savoureux.
      Et l’étape qui consiste à bien rincer le riz après demi-cuisson est très importante, à mon goût, parce que nous n’aimons pas le goût d’amidon de l’eau de cuisson du riz.

      1. Je pense que c’est sans doute parce qu’il n’y a pas de rinçage (j’utilise l’eau de cuisson d’ailleurs) qu’on utilise si peu de riz…
        Enfin, je n’en ai pas goûté d’autres du coup je ne peux pas faire de comparaison.

  2. Coucou ,
    merci pour cette recette de base.
    est-ce qu’il est possible de trouver sur ton blog les recettes du lait d’amandes et de noisettes ?
    Encore merci. Très bonne soirée.

    1. Perso j’aime beaucoup les recettes de Cfaitmaison! Et j’utilise les résidus de noisettes et amandes pour faire de la pâte avec du sucre ou du miel, et je sucre tout ou presque avec cette pâte!!

  3. Pour flo : J’ai testé la recette de CFaitMaison mais je n’aime pas le résultat, pour cuisiner ça peut passer mais pour boire, bof.

    Je viens de mettre du riz à tremper pour essayer celle-ci.
    J’ai juste eu un doute : le trempage se fait au frigo ou à température ambiante ?

    1. Trempage à temp ambiante.
      La recette de CFaitMaison prévoit bien moins de riz (40g seulement) alors son lait est forcément moins onctueux et goûteux. J’espère que cette version te conviendra.
      Je pense aussi que c’est un + de laisser tremper le riz toute une nuit et non pas seulement 4h, parce que le riz est encore plus tendre alors, et la “demi-cuisson” est très rapide : les 10 min de CFait maison sont au moins réduites de moitié.
      Bon lait 🙂

  4. Merci pour cette version que je vais m’empresser de tester car comme toi, je n’ai pas aimé le lait de riz à chaud ni à cru.. et comme toi, je n’ai pas aimé celui de cfmaison.

    une grand merci pour cette trouvaille !

  5. Je note, je note ! Et je vais essayer bien vite !
    Pour l’instant, je n’en suis qu’aux expérimentations avec le lait d’avoine (avoine, avoine-amande, avoine-amande-noisette). Il faut aussi que je teste le lait de soja…
    Bises et bon début de semaine !

  6. J’ai fais mon lait de riz hier soir en suivant ta méthode et je peux dire BRAVO! c’est une vraie réussite ! enfin un lait de riz digne de ce nom! Merci de m’avoir épargné moultes déceptions ! pour ma part, j’ai juste ajouté une pince de sel et 1,5 cuillère à soupe de sucre de canne complet! j’adore!

    1. Oui, il est excellent ce lait. J’ai vraiment bien bien bien rincé le riz – je crois que c’est ça le secret. Juste une question : est-ce normal qu’il ne reste pas d’okara mais une sorte de liquide épais et gluant (que j’ai jeté, mais je n’aurais peut-être pas dû ?)

      1. Oui je crois aussi que c’est un bon rinçage qui fait que ce lait est bon.
        J’ai récupéré un okara vraiment proche d’un riz broyé la dernière fois, mais une bouillie les fois précédentes : je crois que cela dépend et de la sorte de riz employé et du temps de cuisson de ce riz avant de le mouliner.
        La sorte de liquide au riz peut de toute façon être utilisée dans pas mal de choses: des crèmes, telle quelle un peu assaisonnée, des galettes de céréales etc. C’est une bonne base car elle est gluante et aide à trouver une bonne tenue si on cuisine sans gluten et sans oeufs entre autres.

  7. Bonjour
    Je suis une fan de ton blog et teste avec délice (et celui de ma tribu) beaucoup de tes recettes. Malgré ça, je n’y laisse jamais de message, mais, là … j’y suis obligée 😉
    N’étant pas satisfaite du lait de riz avec le soyabella, ce dernier ne me servait (et c’est déjà ça !) que pour les laits d’oléagineux, de soja, les soupes, et moudre différentes graines.
    Je me suis empressée de suivre ta recette et … c’est adopté par toute la maisonnée : plus de “beurk, le riz pas cuit dans la bouche”. J’y ai simplement ajouté du sirop d’agave et un peu de sel non raffiné : un délice !!! Le titre de ton post est vraiment bien trouvé ! Encore merci flo.

    1. Je la jette. Il y en a peu et elle est pleine d’amidon, nous ne l’aimons pas.
      Je sais qu’on peut la garder pour faire la vaisselle, mais j’avoue ne pas le faire.
      Sa composition par rapport au lait de riz doit être assez pauvre. Mais pourquoi ne pas la garder pour une fournée de muffins, peut-être…

  8. Bonjour,

    c´est bizzare que tu ais eu des problemes avec le lait de riz dans la machine.
    Bon, j´ai un Soyquick, et cela marche tres bien. Le seul truc, que j´ai remarqué, c´est qu´il est mieux de mettre un peu de quelque chose de gras avant la preparation – amandes, noix, noisette, sesame, noix de coco, ou meme une cuillere d´huile. Comme ca on obtient le lait liquide et crémeux.

    D´habitude je mets 70g de riz (complet ou blanc) et 30-40g d´amandes pelées et mouillées pour 1,2l d´eau. Et je fais courir tout le cycle “multigrain” (a chaud). Je passe par un tamis et pour un lait encore plus fin encore par une toile fine. Le lait est delicieux!!!

    La palpe qui reste je l´a mets dans la pate a pain. Cela fait le pain tres leger et souple.

      1. je suis bien curieuse comment cela va marcher dans la Soybella. J´espere que bien.
        Sinon, je ne suis pas sure de la bonne digestibilité de riz cru.

        zd.

  9. J’adore le riz au lait 🙂
    J’ai repéré une recette, dans un de mes livres de recettes, de riz au lait avec du lait de riz…
    Vu ton post, ej doute !
    Mais je testerai quand même 🙂
    Au pire, je remplacerai par du lait d’avoine !
    Ou un autre !

  10. Voilà ce que je cherchais, j’adore le lait de riz, le lait d’avoine aussi ( pas une recette sous la main?). Je vais tester ta recette vu que j’ai enfin ma soyabella…
    Par contre j’ai lui ( je ne sais plus où … Désolée!) qu’il fallait du riz complet pour obtenir un gout sucré, tu en penses quoi? Je n’ai pas encore testé.

    1. Je ne suis pas spécialiste de la question mais je peux te dire qu’à la maison, le lait de riz des derniers temps est à base de riz blanc, voire demi-complet, mais jamais complet.
      Ceci dit, je ne suis pas très “sucre”, je ne sucre d’ailleurs jamais mes laits végé, donc je ne suis peut-être pas TB juge.
      Essaie et décide 😉

      Pas de recette spécifique de lait d’avoine parce que cette céréale est mal tolérée par Héloïse et Pascal, qui ne doivent pas en consommer plus de 2 fois la semaine, et je réserve donc ces deux fois à des flocons ou de la farine d’avoine.
      Mais Nolwenn fait des laits qui lui conviennent parfaitement avec des flocons et Anne a fait plusieurs tests. Je te laisse aller leur rendre visite.

  11. C’est la Belle au blé dormant qui m’a orientée vers toi quand je lui ai laissé un message (presque) désespéré après avoir fait du lait de riz, à froid, avec le tamis “lait de riz” : c’était ma première utilisation de mon nouveau joujou, j’ai eu un choc quand j’ai vu le résultat… Comme toi, gluant, avec des morceaux de riz… J’ai failli pleurer !!! 😉 Mais alors, c’est normal… Je reprends confiance, j’y retourne !! Merci pour les astuces, à bientôt

  12. J’aime bien ce lait de riz ! Dommage qu’il soit si vite terminé avec les petits déjeuners 🙁
    Et puis l’okara de riz s’est pratique pour nourrir bébé (accompagné d’autres purées).

  13. Merci !!

    Je me suis laissée guidée sur le blog de “C fait maison” et j’ai eu envie de faire mon lait de riz selon sa méthode… et … ben…. hem hem… pas top.

    J’ai cherché sur le net une autre manière de procéder (parmi tout ce que l’on peut trouver) et ta méthode me semblait bien intéressante… j’ai essayé ce matin même et je l’approuve totalement : merci à toi de nous avoir fait partagé ta façon de faire !!!

    Même avec un mixer plongeant ça le fait ! Un peu de perte, le riz n’étant pas entièrement mixé selon cette méthode mais le résultat est là néanmoins !!

    Du coup, ça me donne envie de fouiner un peu plus sur ton blog ! 😉

    Encore une fois : MER-CI !!!

  14. B’jour Flo ! Je tombe dessus en épluchant tout, tout, tout et ça prend du temps !!! Plein de belles choses pour 2011 et merci pour la recette, il faut que je me déshabitue du lait et je vais tâter le lait de riz ! A suivre et à la prochaine !

  15. Salut Flo, et un grand merci d’avoir partagé cette superbe recette de lait de riz! J’en ai fait hier et je le trouve vraiment super avec une cuillerée de sucre de canne. Je n’ai jamais goûté le lait de riz du commmerce (trop cher dans mon pays) et je peux te dire que désormais je n’aurai même pas la pensée d’en acheter…

  16. Bonsoir !
    Grande fan de lait de riz (entre autres “laits” VG) je n’en achète pas trop souvent tellement le prix me fait halluciner… Mais malgré plusieurs essais gluants, fades et j’en passe, et de surcroit ne possédant pas de “machine spéciale” j’ai vite laissé tombé.
    On m’a offert il y a quelques temps un livre sur le sujet, mais il faut qd même être sacrément équipée…
    Bref, je vais tester de ce pas ta recette qui me semble adaptable à mon blender + filtre (passoire étamine)…
    Merci pour toutes tes belles et appétissantes recettes !
    (bientôt je me relancerai dans la confection d’un levain, le premier essai n’ayant pas été concluant du tout : moisissures bleues !! beurrrk)

    1. Quelques jours ont passé…
      Voici mon “bilan” de ce nouvel essai “lait” de riz avec ta méthode (je rappelle que je n’ai pas de machine à lait VG, “juste” un blender + passoire étamine) : couleur sympa, texture presque parfaite, mais je trouve que personnellement pour le goût ce n’est pas encore ça… même avec l’ajout d’une pincée de sel + 2cc de sucre vanillé + un trait d’huile neutre et un coup de blender pour bien mélanger le tout, non, en boisson je préfère encore -malheureusement- celui du commerce !
      Ce litre de boisson au riz n’a pas été perdu pour autant, il a été utilisé en cuisine pour un délicieux quinoa au lait (de riz) vanillé !

      Concernant le levain, 2ème essai brillamment réussi !! Au bout de quelques jours de patience et de regards attentionnés vers le fameux bocal, miracle : des bulles, une douce odeur de fermentation, et après quelques repas, il pétait le feu mon levain !!
      Merci Flo !!
      S’en est suivi la réalisation de 2 beaux pains à la farine 5 céréales, purée de noisettes et laits d’amande + épeautre… Délicieux !! (juste une petite erreur de sous-dosage en sel, maudite règle de 3 !!)
      Après un petit coup de mou pour mon levain hier (quelle idée d’aérer la cuisine plusieurs heures…), je l’ai dopé comme lu ici avec de l’eau de trempage de raisins secs, on verra bien demain !

      Bon, c’est la fin de mon roman, mais pas de mon exploration de ce richissime blog ! Encore merci d’être une boulangère amateur-e passionnée et partageuse ! A bientôt et bonne boulange !

      PS -et après j’arrête- : Profitez bien de votre séjour en Inde, pays magnifique, terre de contrastes… que j’adore !

  17. bonour Flo,
    je fais un lait de riz qui ressemble beaucoup à celui que nous achetions en supermarché marque ca*refour bio, avec une machine. (midea soymilk maker DS13A11) avec le programme 3 je n’utilise que 17 ou 20 GRAMMES de riz semi-completpar litre d’eau filtrée… et avec l’huile vierge de noix de coco ou un peu de vanille le goût est quasi identique à celui que nous achetions)

    1. Bonjour,

      Ce forum est très intéressant. je suis un gros consommateur de boisson de riz. j’aimerais connaitre où peut-on se procurer cette machine?

      bonne soirée !

      1. Il est possible de l’acheter lors des salons bio ici ou là en France (ce que j’ai fait, avec un prix intéressant), ou bien sur Internet, marque Soyabella pour moi.
        Bonne soirée également 🙂

  18. J’ai suivi ta recette, pas trop satisfaite.
    Par curiosité je suis aller sur ton lien du blog de La Belle au Blé dormant et là je comprends pourquoi il a un goût un peau d’eau de cuisson de riz : j’ai eu aussi la main lourde sur la touche “mill” comme elle ! (10-11 fois…)
    En plus le riz était peut-être trop cuit, pas assez rincé. Et trempé qu’1h (c’est du riz basmati blanc, j’ai pensé que tu avais pris du complet >_<). D'ailleurs pas de résidus au fond du filtre, ou même pas une 1/2 càc alors que j'ai mis 110g de riz pour 1,8L d'eau. Donc je crois que j'ai vraiment trop mouliné LOL
    Cependant niveau texture et couleur, c'est vrai qu'il est parfait par contre. Rien à redire sur ce point.
    Je pense que le deuxième essai sera le bon !
    En attendant, ce lait sera au poil pour faire la béchamel de mes prochaines lasagnes végétariennes 😉
    Merci d'avance, je suis sûre qu'en suivant ta recette au millimètre, ça le fera la fois suivante (en plus j'ai une Soyabella aussi, plus facile vu que ce sont les mêmes programmes).
    Je repasserai dire tout ça bientôt 🙂
    Bon WE

  19. Bonjour Flo,
    Je viens aussi de me laisser tenter par cette machine. Sur c’fait maison ta recette est citée en ex alors je tenterai et t’en dirai des nouvelles.

  20. Bonjour,
    J’ai testé cette méthode sans avoir de soyabella ou machine équivalente. Le résultat est assez moyen, il reste un fort arrière gout de riz cuit. Pour éviter les morceaux ou l’aspect pateux, j’ai tout passé dans un bas en nilon. Même en rajoutant du sirop d’agave et en diluant la préparation, on reste très loin du gout du lait de riz qu’on trouve préparé en brique. Est-ce normal? Les machines pour préparer les laits offrent-elles de réels avantages ou est-ce juste un gain de temps?
    Merci d’avance pour votre aide!

    1. Bonjour Arnaud

      Non il n’est pas plus possible d’avoir un lait de riz comme celui du commerce avec une Soyabella ou équivalent que sans machine : les laits de riz du commerce sont très particuliers parce que les grains de riz sont “travaillés” en amont, par ajout d’enzymes, et cela change tout : voir le détail ici pour le lait de riz du commerce que j’achète régulièrement.
      Car oui, même avec une Soyabella chez moi, j’achète tout de même ce lait de riz : il est parfait pour les petits-déjeuners, à boire tel quel ou avec de la poudre au chocolat ou dans les mueslis. Les autres laits ne sont pas aussi bien consommés par ma famille.

      Les atouts de la machine à lait végétal, depuis que j’en ai une, sont :

      => un gain d’argent non négligeable pour tous les laits végé qui vont ensuite servir dans d’autres préparations : sauces, gâteaux, crêpes etc., préparations dans lesquelles on ne sentira pas le goût du riz cuit, ou les imperfections du lait maison, quelles qu’elles soient ;
      => la possibilité de faire des laits sans ajout de sucre et sans saveur sucrée, ce qui est fondamental pour plein de préparations dans ma cuisine ;
      => cuits, les laits végé maison épaississent naturellement, ce qui permet de ne pas rajouter d’amidons ou fécules lors des préparations de flans etc. ;
      => un gain de temps particulièrement appréciable quand on fait du lait de soja car la machine le fait de A à Z avec un super résultat, alors que le faire à la casserole est carrément pénible (de mon point de vue, et c’est cette expérience qui m’a conduite à l’achat de ma Soyabella) ;
      => gain de temps aussi pour faire des soupes/porridges à base de céréales trempées, comme celui-ci que nous aimons beaucoup ;
      => un mini robot drôlement pratique pour mouliner finement des fruits secs, des graines de lin, du sucre en poudre ;
      => la possibilité de faire des expériences super sympas avec des flocons de céréales, des fruits secs, de céréales peu usitées comme le millet

      Bref, j’aime ma Soyabella, et elle me rend de fiers services, même si j’achète aussi des bricks de lait de riz Autour du Monde pour en avoir toujours en stock…
      Bonne journée 🙂

  21. Merci beaucoup pour toutes ces informations 😀
    Vous parlez du lait de riz qui n’est pas reproductible en raison des apports enzimatiques, est-ce que cela est également vrai pour le lait d’avoine?
    Merci pour votre aide

    1. Non, ça n’est pas vrai pour le lait d’avoine, plus facile à reproduire, de préférence avec du gruau d’avoine (graines), précuit très rapidement comme le riz dans ma recette. Sans précuisson, le goût de céréale crue est assez net, il faut aimer.

  22. Je suis tenter d’acheter la Soyabella pour réaliser du lait de riz maison, sauf que je ne comprends pas trop, vous concoctez une recette qui vous a donné satisfaction, mais dans un com vous notez que vous acheter toujours le lait de riz Autour du Monde, pourquoi? Votre recette ne vous satisfait pas à 100% ?
    A l’heure d’aujourd’hui j’achète le lait de riz Isola Bio (surement pas le meilleur, mais le seul vendu dans ma biocoop), serais-je déçu par votre lait de riz maison ?

    1. Bonjour Val
      J’ai répondu très récemment à Arnaud sur ce point, au-dessus de votre commentaire : j’explique pourquoi je fais mon lait de riz ET j’achète du lait de riz, les deux produits étant assez différents.
      Il est exact que lorsque j’ai écrit ce billet sur mon lait de riz j’ai cru que je n’aurais plus jamais à acheter de briques de lait. La réalité s’est révélée autre, mes enfants préférant boire le lait du commerce, plus naturellement sucré… Je viens donc de modifier mon billet.

  23. Bonjour Flo et merci de nous faire partager toutes ces recettes. Je fais mes laits avec la Soyabella, mais, par erreur, j’ai acheté des graines d’épeautre complètes (au lieu de l’habituel décortiqué) Je ne sais quoi en faire et je n’ose tester une recette de lait vg avec ses grains. Aurais tu une petite idée ? Par avance je te remercie de la réponse que tu m’apportera.

    1. Bonjour Eilane
      Pourquoi ne pas tester le lait avec ? Je le ferais, pour ma part. Je n’utilisais jusqu’à peu que des grains décortiqués, mais c’était compliqué d’en trouver à chaque fois, notamment du soja dépelliculé. Alors maintenant, je fais avec ce que j’ai : grains entiers, soja entier, amandes avec leur peau… Une fois bien trempés, pas de problème, en fonction “milk”. En fonction “mill”, sans cuisson, c’est moins agréable toutefois, alors je filtre bien finement ensuite.

      Sinon, une fois trempées une nuit, on peut faire cuire n’importe quelle graine entière et en faire des salades, des “risotto”, des gratins, comme on ferait avec du riz ou des petites pâtes. Dans les salades c’est bon aussi. Ou mixé dans les smoothies. Bref, les idées ne manquent pas, bonne gourmandise 🙂

  24. oh… merci beaucoup pour tes réponses, j’aime beaucoup l’idée du risotto, ça me plait bien de tester ça. Pour le lait, je vais essayer avec la fonction ‘milk’ en espérant que ça marche. Pour la fonction ‘mill’ j’ai peur que ce ne soit pas digeste et pas terrible en goût. En tout cas, merci !

    1. Bonjour
      Tu me diras ce que cela donne en version milk, d’accord ?
      J’en fais avec du sarrasin, j’aime bien.
      J’ai fait cuire du kamut entier dimanche, après une nuit à tremper, avec du laurier, de l’huile d’olive et du thym, c’est super bon. Et j’ai mis à germer le reste, ça commence à germer, c’est rigolo.
      Bonne journée !
      Florence

  25. Bonjour,
    J’ai essayé de faire mon 1er lait de riz avec la méthode classique sans rincage pendant la cuisson, et c’est vrai qu’on ne retrouve pas du tout ni la texture ni le goût d’un bon lait de riz.
    Mon fils est allergique au blé (et donc aussi aux traces de blé présentes dans l’huile de tournesol de tous les laits de riz), et il tient beaucoup à son lait de riz.
    Je me demandais si c’était possible de trouver un tamis fin comme sur une soyabella mais sans acheter la machine, ou bien le résultat est aussi dû au mixage spécifique de la machine?
    Merci!

    1. Bonsoir Charlotte,
      c’est certainement possible de trouver un tamis aussi fin, ou alors de filtrer le “lait” dans de la mousseline.
      Mais oui le résultat onctueux est aidé par le bon mixage de la Soyabella.
      A défaut de machine, si vous avez un mixeur plongeant, je trouve que c’est une plutôt bonne alternative, car cela permet d’obtenir des consistances très fines.
      Bons essais (et revenez me dire ce qui convient le mieux!)

      1. Merci Florence!
        Je suis très contente j’ai fait un premier essai ce matin avec cette nouvelle méthode, et le résultat est incroyablement mieux qu’avant! J’ai effectivement un mixeur plongeant, je n’ai pas encore de tamis très très fin mais une passoire assez fine, et c’est déjà une belle réussite pour moi. Le goût est proche d’un lait de riz en brique, la texture aussi, peut-être que je le trouve encore un peu clair à mon goût. Mon fils ne l’a pas encore goûté, ça va être le test (il a 22 mois).
        Sinon en récupérant le riz mixé après l’avoir passé à la passoire, j’ai eu envie d’essayer de faire des petits gâteaux de semoule de riz, car il est juste tendre et semble bien adapté pour, non?

          1. Ca doit être très bon! J’ai essayé aujourd’hui les semoules, ça marche très bien et mon fils adore. Le lait par contre il a quand même du mal à le boire (il est quand même plus fade que le lait de riz auquel il était habitué), je le garde pour d’autres recettes. Merci beaucoup en tous les cas pour cette recette qui nous offre de nouvelles possibilités.

  26. Merci pour ce blog intéressant.

    Je viens de faire mon tout premier lait de riz à partir de la première recette. Pas le temps de laisser tremper, alors, je me suis lancée directement. Après tout, au prix où est une poignée de riz (avec en bonus et au pire la possibilité d’utiliser le résultat en cuisine), je ne risquais pas grand chose.

    Résultat : fantastique ! Je n’ai jamais acheté de lait de riz du commerce, donc je ne peux pas comparer, mais, vraiment, je ne vois pas l’intérêt de faire l’expérience, au vu du résultat que j’ai obtenu.

    Voici ma démarche :

    – 40 gr de riz rond (riz à gâteau qui donne un goût légèrement biscuité très très agréable)
    – environ 1350 gr d’eau
    – 15 gr (1 cuillerée à soupe rase) de sucre de canne roux (en fait blond, de la Réunion)
    – 1 pincée de sel gris iodé de l’Atlantique

    J’ai jeté tous les ingrédients dans mon Thermomix.
    J’ai programmé 25 mn à 100 °C.
    J’ai lancé à vitesse 3 pour éviter que l’eau ne déborde trop (sans le petit couvercle-mesure)
    Après la cuisson, j’ai mixé 30 secondes sur vitesse 9.

    Je n’ai pas filtré. Il n’y a aucun déchet. J’ai goûté… Je suis épatée : c’est délicieux !
    J’appréhendais un peu le résultat à cause de toutes ces eaux de riz gluantes qu’on m’a fait ingurgiter étant gamine.Sans compter le fait que le riz n’était pas trempé…
    Je suis séduite !

  27. […] Pour le lait de riz, Florence alias Makanai a testé plusieurs modes opératoires. Tout comme moi (et de nombreux autres testeurs, je pense…), elle en a eu assez du résultat très moyen de la recette originale du Soyabella… Alors, elle a innové et voici sa parade : la « mi-cuisson » . Tout est très bien expliqué par ici. […]

  28. Bonjour, j’ai lu sur un blog en anglais que pour rendre le lait de riz plus onctueux, on pouvait ajouter de la lécithine de graines de tournesol (bio). Difficile de realiser un bon lait de riz…
    Je vais chercher une soyabella achetée sur le bon coin cet après midi. Let us see!

    1. Bonjour Lasya
      Ca ne me tente pas trop, a priori, d’ajouter (quoi que ce soit, en fait…) de la lécithine à mes laits végétaux, que nous ne consommons que rarement tels quels. Mais pourquoi pas ?

  29. Merci, Flo, pour cet article! Je suis aussi une déçue du lait de riz fait maison, donc j’ai été immédiatement séduite par ta recette… Et puis au final, en lisant le fil des commentaires, je me suis rendue compte qu’il est semble-t-il très difficile, voire impossible, d’obtenir un lait de riz équivalent à celui du commerce (pour une fois, le process industriel surpasse la fabrication maison^^!!).
    Pour ma part, je n’utilise pas Soyabella mais un ustensile tout simple : le Chufamix http://www.chufamix.fr/ . Le lait d’amande et autres noix est une vraie merveille, et on a l’avantage de récupérer l’okara pour faire de délicieux gâteaux, par exemple.
    Mais, pour le lait de riz, quelle déception! J’ai utilisé cette recette http://www.laitvegetal.fr/lait-de-riz/ (avec du riz en grain que j’ai non seulement trempé mais laissé pré-germer) : aucun souci de texture, résidus, débris de grains, tout est bien filtré… mais la saveur n’est en rien comparable au lait de riz du commerce :/ . Du coup, je n’ai pas testé d’autres céréales…
    Voilà ma petite expérience.

    1. Oui marie1219, il est impossible de réaliser chez soi ce que les process industriels font au riz, avec activation enzymatique etc.
      Après, c’est aussi une question de goût : personnellement, je ne suis pas fan du sucré du lait de riz en brick. Je lui préfère mon lait maison plus neutre, d’autant que je l’utilise soit en cuisson soit avec des fruits en smoothie.
      On peut récupérer l’okara avec la Soyabella aussi, et je propose d’ailleurs des recettes (cake à l’okara et chocolat noir ; galettes okara-noisettes ; muffins banane et okara torréfié) sur Makanai, ainsi qu’une recette de boules de coco d’une lectrice.

  30. Testé et approuvé !
    Je l’ai fait avec le blender en suivant vos indications, j’ai juste ajouter 2 cuillères de sucre complet, je trouve qu’il a le même gout que celui que j’achetais !

    Par contre, que faites vous des résidu de riz qu’il reste ?

    Merci

  31. Bonjour,
    J’ai une question concernant la recette (j’ai essayé de trouvé si elle avait déjà été posée, mais je n’ai pas trouvé).
    Je lis que l’eau d’ajout doit être filtrée, ou osmosée ou de source. Je vis dans une région où l’eau du robinet est de bonne qualité (sans être de source). Pourquoi faut-il ajouter une eau de ce type ? Qu’en est-il si j’utilise juste l’eau du robinet ?
    Merci 🙂

    1. Bonjour Vlasta
      J’habite dans une zone où l’eau est problématique, donc nous avons installé un osmoseur, et j’avoue avoir développé une certaine méfiance à l’égard de l’eau directement tirée du robinet sans autre procédure. Mais j’ai peut-être tort : si vous pensez que votre eau est bonne, au goût mais aussi en qualité, vous pouvez très bien vous en servir.
      P.S. : Si vous avez un doute sur l’eau de votre région ou souhaitez confirmer votre bonne opinion, avez-vous vu que l’association UFC-Que Choisir a publié un guide iteractif : https://www.quechoisir.org/carte-interactive-qualite-eau-n21241/?utm_source=shorturlqcrs&utm_medium=shorturl&utm_campaign=shorturleau2017rs

  32. merci!! super votre recette !! Testé et approuvé !
    Je l’ai fait avec le blender je pense le secret de la réussite bien rincer le riz avant et après cuisson a l eau froide comme écrit sur votre recette jusqu à eau claire , premier essai une vraie réussite ! infusion de vanille la veille dans le litre d eau plus une bonne cuillerée de crème d amande cru et bio un régal . merci florence je vais faire des galettes de légumes avec le résidu de riz rien ne se perd tout se transforme !! Monique.

  33. Bonjour recette testée à l’instant : délicieux !
    Je l’ai fait au blender puis filtration sur tamis, lait onctueux et sans morceaux !
    Dans la foulée j’ai aussi fait de la crème de riz avec le surplus de riz d’hier soir, je crois que je vais adorer cette céréale pour vegetaliser mes plats car peu onéreuse et donne de très bons résultats !

  34. Bjr Flo,
    Je reviens vers vous. Autant quand j’utilisais la “Soyabella’ j’étais satisfaite du résultat et avec la version “Chufamix” j’ai abandonné. Pourtant dans les 2 appareils j’utilisais avant du “lait” vgtal du commerce. Bref! Le tamis fin étant hors d’usage depuis un bail et cher pour son remplacement j’utilise la “Soyabella” pour mixer de la soupe et autres préparations. Pas toujours simple quand on est adepte du zéro déchet.

  35. Pensez-vous que votre recette de “lait” de riz fonctionne avec un super blender type “Vitamix svp?
    Je n’ai pas l’envie d’investir dans une Soyabella juste pour cet usage. Merci.

    1. Bonjour Végébio, je vous ai répondu par mail : oui la recette peut fonctionner mais il faut, tout comme toute autre boisson végétale faite au blender puissant, la filtrer soigneusement pour avoir un rendu de type Soyabella. A défaut, non seulement le “lait” de riz sera un peu granuleux, ce qui n’est pas plaisant en bouche, mais de plus il aura tendance à épaissir presque comme une bouillie de riz si vous l’utilisez en cuisson.

  36. Bonjour,
    j’ai vu sur le site de l’entreprise qui fabrique le lait Isola (ils ne divulguent pas tout cependant…) qu’ils faisait macérer le riz dans l’eau, puis qu’ils le chauffaient , puis l’ensemble est broyé et centrifugé: on ne risque rien d’essayer, même sans les temps de cuisson (pas trop fort ni trop longtemps pour ma part cf préconisations Seignalet).
    Et dans ce cas, même pas besoin de Soyabella (j’en ai une, le lait de riz=infect avec leur méthode!): casserole+blender ou mixer=centrifugeuse.

      1. Bonjour, super bien réussi mon lait de riz avec votre recette , fait avec du riz rond demi complet , ça change du premier , tout gluant et qui a tourné au bout de 2jours !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *